Son mari !

 

Vous l’avez peut-être manquée, mais si jamais vous l’avez vu passer, vous ne l’avez sûrement pas ratée.

Au cas où cette nouvelle vous aurait «échappé», la voici:
—————

 

Le Figaro
« Affaire Prism : le mari d’un proche de Snowden interpellé »
Le terme  « mari »  utilisé trois fois dans l’article.

Radio-Canada
« Affaire Snowden : le mari du journaliste du Guardian retenu à Londres »
Incluant le titre, le terme  « mari »  utilisé à trois reprises.

L’express
« Affaire Snowden: le mari du journaliste du Guardian retenu à l’aéroport de Londres »
Le terme  « mari »  utilisé à cinq reprises dans l’article.

Le Point.fr
« Affaire Snowden : le mari du journaliste du « Guardian » interrogé »
En plus du titre, le terme  « mari »  utilisé deux autres fois dans l’article.

Canoe.ca
« Affaire Snowden: le mari de Glenn Greenwald retenu à Londres »
En plus du titre, le terme  « mari »  utilisé deux autres fois dans l’article.

RTL.fr
« Espionnage : le mari du journaliste du Guardian retenu à Londres »
Incluant le titre, le terme  « mari »  utilisé quatre fois dans l’article.

Le Courrier d’Algérie
« Affaire Snowden : le mari du journaliste du Guardian interrogé »
Incluant le titre, le terme  « mari »  utilisé à trois reprises.
————–

Nous constatons que la presse au niveau international, en plus d’avoir les mêmes nouvelles à la Une emploie aussi exactement les mêmes termes comme si, peu importe le Pays, nous avions tous la même culture.

Le « mari » qui nous rappelle: « Je vous déclare mari et femme » !

Y a-t-il un psy dans le lectorat ?
Veuillez lever la plume, s’il-vous-plait.

Il serait fort intéressant que les spécialistes de l’image et de la mise en marché, ces spécialistes de la vente des produits et des idées, nous disent quel impact psychologique au niveau de la masse on visait en employant ce terme : « mari » !.

On aurait pu employer le terme conjoint ou compagnon, nous aurions tous compris que le journaliste était homosexuel et vivait en couple.  Oh ! Bien sûr, on nous dira que c’était pour nous dire qu’ils étaient mariés.  Légalement mariés, donc le terme mari est alors adéquat car ils ont eu droit au : « Je vous déclare mari et… » !

Depuis deux ans, jamais nous n’avons eu autant de nouvelles concernant l’homosexualité et le mariage gai.  C’est pratiquement quotidien.
Tenez, juste aujourd’hui, nous avons:
« Le baiser – Les athlètes russes Tatyana Firova et Kseniya Ryzhova »

Ou encore:
« Mariage gay : la Nouvelle-Zélande a dit « oui » »

Il est normal que dans notre société évoluée l’homosexualité soit normalisée, mais à voir ce matraquage médiatique constant, c’est à se demander si on vise à exploiter ce bon sentiment.

Prenons le cas des Jeux de Sotchi et de la fameuse loi anti-promotion gay de la Russie.  Les spécialistes médiatiques du dénigrement exploitent allègrement le thème.  La réaction russe me paraît assez fondée: « JO-2014: la question «gaie» exagérément gonflée, dit la Russie »

Il faut être conscient que les médias sont une arme de manipulation massive.
On exploite parfois (souvent) le bon sentiment.

Serge Charbonneau
Québec

P.S.:  Cette chronique d’actualité qui parfois a des saveurs éditoriales, n’engage que l’auteur et ne représente nullement une ligne éditoriale quelconque des 7 du Québec.

7 pensées sur “Son mari !

  • avatar
    21 août 2013 à 9 09 13 08138
    Permalink

    Je penche assez pour une expression du type : « C’est nous qui avons tous les pouvoirs et vous ferez ce que nous vous dirons de faire et vous boufferez ce que nous vous donnerons à manger, même si ce sont les plus délirantes conneries. Parce que nous avons tous les pouvoirs et vous devez le dire, et le répéter sans fin ! »

    Inutile de préciser les dimensions et l’épaisseur du mur dans lequel ces omnipotents vont se ramasser comme un bus de César exposé aux cinéastes les plus tricheurs qui s’y connaissent en maquillage des nouvelles volées.

    Demian West

    Répondre
  • avatar
    21 août 2013 à 11 11 50 08508
    Permalink

    Ma première impression fut que l’auteur de chacun des articles était « l’amant » de chacun des « maris » en question et qu’ils voulaient tous se venger de « rejet ».

    Mais vous avez sûrement raison, les médias exploitent les « sentiments » quels qu’ils soient.

    André Lefebvre

    Répondre
    • avatar
      21 août 2013 à 15 03 32 08328
      Permalink

      Votre impression à la lecture de tous ces articles m’a vraiment dilaté la rate.
      Ça m’a fait un bien terrible.

      Merci,

      Serge Charbonneau

      Répondre
  • avatar
    21 août 2013 à 11 11 59 08598
    Permalink

    Un peu a la manière de Hitler, ils se sont appropriés tout les pouvoir de telle sorte que maintenant ils peuvent faire ce qu’ils veulent avec l’accord du troupeau de moutons qui fait confiance a son berger…hummm, j’ai comme un sentiment de déja entendu !?

    Répondre
  • avatar
    21 août 2013 à 16 04 03 08038
    Permalink

    C’est comme le célibat des religieux.

    Au moins ils ne perpétuent pas leur programmation de non reproduction !

    Affectivement.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *