Une lettre de menace du directeur de la CIA au général Suleimani

Par Gilles Munier. 

Après les tweets incendiaires tout azimut de Donald Trump, on passe maintenant à la lettre de menace ciblée du directeur de la CIA… Lors de son intervention, samedi dernier (2/12/17), au forum annuel consacré à la Défense organisé par la Fondation Ronald Reagan (Californie), Mike Pompeo, le directeur en question, a révélé qu’il a adressé une lettre personnelle au général iranien Qassem Suleimani, mais que ce dernier avait refusé de l’ouvrir.

Dans son courrier, Pompeo le prévenait qu’il le tiendrait « lui et l’Iran responsables de toute attaque contre les intérêts américains en Irak »commise « par des forces sous leur contrôle ». Il espérait que ce qu’il sous-entendait par là était « clair comme du cristal ». Veut-il dire qu’il ordonnerait de l’assassiner ?

Le directeur de la CIA visait tout particulièrement les Unités de mobilisation populaire (Hachd al-Chaabi), considérées comme étant sous la coupe de la Brigade Al-Quds, dont plusieurs chefs réclament le départ des troupes américaines d’Irak et menacent de les attaquer si le Pentagone ne les rappelle pas.

Selon un conseiller d’Ali Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique iranienne, la lettre a été remise en novembre au général qui se trouvait alors à Abou Kamal, ville située à la frontière syro-irakienne. Qassem Suleimani a répondu au messager de la CIA : « Je ne prendrai pas votre lettre, je ne la lirai pas et je n’ai rien à dire à ces gens ».

Sur le même sujet, lire aussi :

Le général Qassem Suleimani, cible prioritaire de l’administration Trump?

Le général iranien Qassem Suleimani parmi les 100 personnalités les plus influentes du monde

avatar

Robert Bibeau

Robert Bibeau est journaliste, spécialiste en économie politique marxiste et militant prolétaire depuis 40 années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *