Vrais chiffres chômage Janvier 2017 (France)

Par JBL1960.  Le  25.02.2017.

(Les statistiques du chômage officiel et du chômage dissimulé – invisible pour le public mais bien connu des fonctionnaires – en France sont proportionnellement identique à ce qui se pratique au Canada, aux Etats-Unis et dans tous les pays capitalistes. Merci à JBL1960 de révéler le pot aux roses que dissimule le capital pour faire croire que la misère est moins grande qu’il n’y paraît.  Elle est pire qu’il n’y parait.  Robert Bibeau.  Http://www.les7duquebec.com).

 

2300 chômeurs de plus, malgré 310400 radiations ce mois-ci.   Statistiques :  6 578 400 privés d’emploi et travailleurs occasionnels officieux, toutes catégories confondues, + 4 500 000 environ d’invisibles qui n’entrent pas ou plus dans les statistiques officieuses ( chiffres détaillés bas de page ).   Total : + de 11 MILLIONS de chômeurs en France et autant de pauvres largement sous les seuils de pauvreté.

.

 

Si le chômage baissait de 10 000 par mois (à population active constante) avec des vrais emplois non précaires, on atteindrait alors le plein emploi …. dans 90 ans environ.

Ces chiffres effroyables démontrent qu’il est grand temps de partager le temps de travail, et d’instaurer un revenu de vie garanti, sans contrepartie, et décent, ça sera + utile que d’inventer des emplois qui ne servent strictement à rien, voire parfois qui sont nuisibles à la société et à la santé.

Exemple du ridicule d’aujourd’hui : un mec se retrouve en taule (cout journalier exorbitant ) car faute d’un revenu décent, il a fait un casse, réponse politique des sadiques esclavagistes : on va construire des prisons, on va embaucher des gardiens payés une misère, qui deviendront dépressifs et couteront à la sécu, le mec qui va sortir de taule, sera encore + en rogne et dans la merde à sa sortie.

Moi je préfère, que les 2 mecs, soient avec un revenu de vie décent, même à la pêche à contempler la nature, qui auraient pas envie de bosser, ça coute moins cher à la collectivité, et 2 mecs heureux, toujours mieux que 2 mecs qui gachent leur vie.

 

Radiations des listes A,B,C,(D,E) de Pôle Emploi par motifs, moyenne mensuelle (basée sur 1 trimestre) de Janvier 2017 :

- Défauts d’Actualisation (bugs informatiques + oublis + des découragés non indémnisés) : 207 700, 38,5 % des sorties des listes. (- 3,1 % sur 1 an)

- Radiations Administratives (les punis) : 51 300, 9,5 % des sorties. (+ 17,4 % sur 1 an)

- Autres Cas (morts, suicidés, emprisonnés, expulsés etc) : 51 400 et 9,5 % des sorties. (- 3,2 % sur 1 an)

soit 310 400 radiés des listes (57,5 % des sorties) ce mois (moyenne mensuelle sur 1 trimestre) pour autres motifs que :

- Stages parking : 86 300, 16 % des sorties. (+ 93,9 % sur 1 an)

- Arrêts maladie, maternité, départs en retraite : 39 300, 7,3 % des sorties. (+ 0,3% sur un an)

- Reprises d’emploi déclarées : 103 900, ne représentent que 19,2 % des sorties des listes de pôle emploi. ( + 4,2 % sur 1 an )

Demandeurs d’emploi par catégories :

A : 3 467 900 +0, % ( – 2,5 % sur 1 an ).
B : 716 100 -0,3 % ( + 0,5 % sur 1 an ) travailleurs pauvres moins de 78 heures.
C : 1 302 400 + 1,9 % ( + 9,6 % sur 1 an ) travailleurs pauvres de + de 78 heures.

D : 335 000 -1,4 % ( + 22,3 % sur 1 an ) stages parking, occupationnels etc.
E : 420 600 -0,4 % ( – 0,7 % sur 1 an ) contrats aidés etc.

TOTAL : 6 242 000 ( données corrigées ), hors DOM TOM, soit + 0,3 % sur 1 an, 2 300 chômeurs de plus, par rapport à décembre.

TOTAL, dom-tom compris : 6 578 400

Quelques chiffres qui parlent :

Chômage Longue durée (entre 2 et 3 ans) : – 1,8 % sur 1 an.
Chômage Très Longue Durée + de 3 ans : + 2,7 % sur 1 an.

Chômage des 50 ans et +, + 5,5 % sur 1 an.

1 chomeur inscrit à pôle emploi sur 2 (49,01 %) ne perçoit AUCUNE INDEMNITE, ni ARE (allocation retour à l’emploi), ni allocation de solidarité (ASS, AER)

Le + scandaleux, LE CHÔMAGE INVISIBLE, complètement en dehors des statistiques :

Ne sont pas comptés dans ces 6 578 400 demandeurs d’emploi et travailleurs pauvres occasionnels :

1 000 000 foyers bénéficiaires du RSA, en effet sur 1 840 000 environ de foyers (dernier chiffre connu), seuls 840 000 environs sont inscrits à Pôle Emploi, les autres bénéficient d’autres suivis (associations, collectivités locales, etc.) en sachant qu’un foyer bénéficiaire, comporte parfois + d’un demandeur d’emploi en son sein, donc si on parle en nombre d’individus c’est pire.

1 000 000 de foyers bénéficiaires de la prime d’activité (qui remplace le RSA activité qui sont donc sortis des statistiques RSA) environ, sur les 2,45 millions au total (dernier chiffre connu) de bénéficiaires (160€ en moyenne par foyers) , sont en recherche d’emploi stable et non précaire.

+ encore 1 100 000 au bas mot, sur les environs 2 millions de bénéficiaires de l’AAH ou d’une pension d’invalidité, qui ne sont pas inscrits à Pôle emploi, malgré une aptitude et un désir d’accès à un emploi adapté.

+ encore 1 400 000 de SANS-DROITS, qui sont principalement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *