La Bataille de Duceppe et Marois

Il y a dans l’actualité de quoi au moins sustenter un mouvement souverainiste qu’on qualifie souvent d’amorphe (ou n’importe quel adjectif connexe) depuis la défaite de 1995. Premièrement, parlant de défaite, il y a bien sûr une montée aux barricades au sujet de la reconstitution de la bataille des Plaines d’Abraham, mais j’aimerais vous mettre au parfum de l’avis assez original du blogueur Neil Obstat :

[…] si vous appuyez la cause souverainiste, vous vous devez d’appuyer la reconstitution de la bataille des Plaines. Il est encore tôt et le projet reconstitution fait parler de lui. Quelle belle occasion de faire connaître à tout le monde ce qu’est la bataille de 1759 et ses conséquences, vous trouvez pas ? Maudite belle occasion de mettre en valeur la cause souverainiste, non ?

Je vous laisse lire la suite, qui va dans le sens de la stratégie. Mais bon, de quoi aurait l’air le mouvement souverainiste s’il ne levait pas au moins un peu le ton à ce sujet?

Parlant de lever le ton, Pauline Marois et Gilles Duceppe ont envoyé une lettre au Président Nicolas Sarkozy en réaction à ses accusations de « sectarisme » et de tout ce qui s’en suit… Ce n’est pas monnaie courante de le faire, mais cela va de soi. Encore, les meneurs souverainistes ne pouvaient pas rester de glace devant l’histoire qui se joue. Les détracteurs auront beau dénigrer la portée de ce geste, il est déjà classé comme fait d’armes.

Nous verrons bien si cela sera un coup d’épée dans l’eau, mais au moins la lecture de cette lettre fait oeuvre de vulgarisation pour la position souverainiste, en particulier pour Sarkozy, en général pour tous ceux et celles qui se donneront la peine de la lire.

Quel que soit nos opinions à ce sujet, il reste qu’on devrait laisser la diabolisation des positions politiques aux troubles fêtes sur internet, aux simples d’esprit, pas au Président d’une République…

13 pensées sur “La Bataille de Duceppe et Marois

  • Ping : La Bataille de Duceppe et Marois « Renart L’éveillé / Carnet résistant

  • avatar
    5 février 2009 à 16 04 35 02352
    Permalink

    Rénart

    Je ne déteste pas la position de Neil Obstat. Des arguments qui donnent à réfléchir. S’agissant de la lettre de Pauline Marois et de Gilles Duceppe, pour une fois, pour une première fois, que des personnalités politiques se lèvent et disent haut ce qui à leurs yeux constitue une insulte au peuple québécois, je les félicite. Coup d’épée dans l’eau ? Le silence aurait été plus insupportable.

    Pierre R. Chantelois

    Répondre
  • avatar
    5 février 2009 à 16 04 45 02452
    Permalink

    Le probleme ce n’est pas que sarko defende l’unité canadienne (et on sait tous pourquoi il a trouvé dance ce combat une passion aussi soudaine que ridicule, surtout depuis le temps qu’on nous annonce que le mouvement souverainiste est mort et que la population du Quebec ne veut plus en entendre parler… meme si 43% d’entre eux souhaitent l’independance pure et simple du Quebec !), de Gaulle a bien defendu le contraire. Le probleme, autre qu’on voit comme le nez au milieu de la figure que c’est une commande des federalistes canadiens, c’est qu’il insulte une large partie de la population quebecoise.

    De toute facon, ce nain est mal placé pour nous dire que nous sommes enervés quand on voit que monsieur saute dans le bateau des journalistes le photographiant en hurlant comme un fou ou qu’il insulte un simple citoyen lors d’une sortie.

    Rarement vu un abruti pareil, à part sego, et il ne represente reellement pas la majorité des francais. Meme dans son parti (celui de De Gaulle), plein de vieux doivent serrer les dents quand ils l’entendent parler du Quebec.

    Ce qui est desolant dans cette affaire, c’est surtout la reaction amorphe du petit peuple face aux derniers evenements politiques, que ca soit: le budget, la trahison du PLC, la propagande recité par sarko, patapouf qui ne nous defend pas face à ottawa, etc…

    Répondre
  • avatar
    5 février 2009 à 16 04 56 02562
    Permalink

    C’est une question de stratégie… Dans la vision de Neil Obstat
    Possible que ça «brasse la cause»…. Qui en a tant besoin.
    L’argument de Falardeau, tenons-nous bien: «Les américains ne reconstituent pas le 11 sept».
    Pigé par hasard à LCN, avec M. Martineau.
    …«ils se recueillent».

    Répondre
  • avatar
    5 février 2009 à 17 05 33 02332
    Permalink

    D’accord pour la lettre à Sarko, il fallait faire quelque chose.
    Par contre, je ne suis pas d’accord de «fêter» une sale défaite, à l’origine de tous nos problèmes….
    On pourra se recueillir, expliquer le sens véritable de cette défaite : oui , si c’est bien fait.
    Mais pas de parade, pas de clowns, surtout pas de balounes et autres attrape-touristes, s’il-vous-plaît….

    Répondre
  • avatar
    6 février 2009 à 10 10 29 02292
    Permalink

    C’est dur de trouver une comparaison à la reconstitution de la bataille des plaines.

    Il faut trouver un pays encore sous occupation qui verrait son colonisateur reconstituer la journee où ce pays à perdu une bataille qui par la suite a amené 240 ans d’occupation.

    Mais dans ce cas, croyez-moi que les habitants de ce pays n’accepterait pas que l’envahisseur viennent parader chez eux pour se peter les bretelles au nom de l’histoire.

    Ce serait un peu comme si les americains allaient feter Hiroshima au japon pour celebrer la fin de la WWII. Ou des russes qui iraient parader à Berlin avec leurs tanks et leurs soldats ! je ne pense pas que les allemands la trouveraient drole !

    Encore pire si le Japon ou l’allemagne etait encore occupé aujourd’hui.

    Faut etre le dernier des colonisés ou rever de la politique du pire pour souhaiter cette reconstitution. C’est une insulte au peuple quebecois.

    La France ne reconstitut pas ses defaites. Pas plus la prise de Paris par les Prussiens, que par les allemands quelques annees apres. On ne reconstitue pas Dien ben phu, Sedan, Waterloo ou Azincourt. On n’est pas debile !

    Répondre
  • avatar
    6 février 2009 à 13 01 41 02412
    Permalink

    @Reblochon

    Je pense que quelqu’un rit de nous… C’est pas croyable. Mais ce n’est pas une première. Vous vous rappelez lorsque les troupes de Moncton ont quasiment exterminé tous les Acadiens des provinces de l’est? Quelle est le nom de leur capitale déjà? Moncton! Quel est le nom de l’aéroport de Dorval déjà? Et ainsi de suite…

    Répondre
  • avatar
    6 février 2009 à 19 07 37 02372
    Permalink

    je félicite haut et fort Mme Marois et M Duceppe; la lettre était des plus justes et éclairantes, sans partisanerie. Crisse, il manque d’éducation le petit caporal!

    Répondre
  • avatar
    7 février 2009 à 9 09 30 02302
    Permalink

    Ce serait pas chouette un pelerinage a nos racines britanniques, en 14 stations, comme un chemin de la croix. ? On a perdu la rue Craig et la rue Colborne, mais ca se retrouve et il nous reste la colonne Nelson, la rue Wellington et surtout le rue Wolfe. On a le Trafalgar, Waterloo en Quebec… et toutes ces rues du centre ville, de Peel et Mountain, a Drummond, Sherbrooke et Dorchester… Pas de place pour Riel ni Chemier. Alors les Plaines d’Abraham… Ou est la suprise ?

    PJCA

    Répondre
  • avatar
    7 février 2009 à 13 01 41 02412
    Permalink

    Où est la surprise?

    Si ça vous intéresse j’ai rédigé un long papier sur la « Controverse des plaines ». Je fais le tour de la question… Mais toute cette histoire de reconstitution est « hautement politique et éminemment partisane » comme je le démontre . Les analyses présentées sont confirmées par les enquêtes du Devoir publiées mardi et mercredi de cette semaine.

    Alain Lavallée

    http://quebec.lemonde.fr

    Répondre
  • Ping : La volte-face Jérôme-Forget « Renart L’éveillé / Carnet résistant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *