Charest : retour sur la populaire pétition

Après mon dernier billet chez moi, j’avais bien l’intention de revenir sur le sujet de la pétition qui demande, entre autres, la démission de John James « Jean » Charest, pétition qui en est à environ 188 800 signatures au moment où j’écris.

Mais il y a Stéphane Laporte, celui que je surnomme bien affectueusement « le philosophe des pauvres » (vous vous douterez bien que je ne parle pas de pauvreté pécuniaire…), qui donne son avis le plus simpliste à cette question sur le site Cyberpresse. J’irais même jusqu’à dire que c’est de la cyberparesse…

C’est qu’en commentaire à mon dernier billet, j’ai eu des avis similaires à celui-là, mais beaucoup plus étoffés, et ce ne sont que de simples citoyens, tout comme moi. Passons là-dessus.

Il reste qu’un de ses paragraphes représente bien ce qui m’agace le plus dans le discours des contradicteurs de la pétition :

Au lieu de signer des pétitions et de répondre aux sondages, les citoyens devraient aller voter. C’est ce qui compte. Le reste, c’est du bruit.

Cela occulte complètement le fait que la vie en société est en constante évolution, ce qui est encore plus vrai entre les élections. Du simple bruit sans importance? Aussi, cela implique que ceux qui répondent aux sondages et qui signent les pétitions n’ont pas voté, ce qui est tout simplement gratuit comme affirmation (et comme réflexion…). Avouez que c’est d’une pauvreté affligeante…

Et je rajouterai que ce discours donne l’impression de vouloir taire ce que la totalité des gestes citoyens — et par ricochet, certainement corporatifs — apporte : un désir de changement profond, ce qui inclut bien sûr un grand ménage. Je comprends que pour certains cela peut donner l’impression d’être n’importe quoi, mais il faut rappeler que pour pouvoir ordonner le chaos, il faut bien qu’il y en ait d’abord un, chaos! Et j’ai l’impression que les événements de cette semaine en sont la démonstration.

Alors, on peut bien le prendre aussi comme étant du populisme, comme le fait allègrement un dénommé Nicolas Laurendeau dans les pages (web) du journal Le Devoir :

L’idée de réclamer la démission d’un élu en cours de mandat, le «recall» est une idée très populaire parmi les adeptes de la droite nord-américaine et les animateurs de radio démagogues. On nage ici en plein populisme.

Je crois qu’il y a une différence entre « populisme » et « mouvement populaire ». Visiblement, c’est extrêmement facile de les mélanger. Et encore plus facile d’interpréter un simple mouvement de domino qui prend sa source d’un mécontentement général comme étant une erreur de jugement. C’est de l’élitisme mal placé, du mépris. Voir que la grande majorité croit dur comme fer que le résultat de cette pétition — et même n’importe quelle — est du domaine de la prescription! Voir que la majorité ne comprend pas le contexte politique actuel et à ce point le fonctionnement de nos institutions pour signer cette pétition par simple ignorance!

Alors oui, j’accuse les Stéphane Laporte et Nicolas Laurendeau de ce monde de contribuer amplement au cynisme en dénigrant ce qui contribue à l’amoindrir : si ça prend cette étincelle (une pétition très très bien garnie) pour qu’ensuite — hypothétiquement — les gens sortent dans la rue, se précipitent aux bureaux de scrutin aux prochaines élections, et encore mieux, que Jean Charest arrête de faire du surplace, soit dans sa position de Premier Ministre, soit dans sa décision de ne pas déclencher une large commission d’enquête sur la construction et le financement des partis, entre autres.

J’accuse les dénigreurs de cette pétition, et surtout ceux qui refusent de la signer (pour n’importe quelle raison) de souffrir d’un « complexe de supériorité », de faire un culte de leur individualité. Comme si c’était si demandant (physiquement et moralement) de se joindre à un mouvement de masse (bien imparfait je le concède!) en cliquant quelque fois sur une page web et en tapant un peu sur son clavier. Comme si au contraire c’était une tare que ça prenne aussi peu de temps. Comme si l’efficacité qu’apportent le web et la technologie était seulement symptomatique d’une léthargie sociétale individualisée, comme si c’était inscrit dans nos gênes…

Ainsi, l’expression « ne pas bouger le petit doigt » prend dorénavant un sens plus large, et beaucoup plus triste.

(Modification d’une photo de Le Chibouki frustré.)

62 pensées sur “Charest : retour sur la populaire pétition

  • Ping : Charest : retour sur la populaire pétition | Renart Léveillé

  • avatar
    19 novembre 2010 à 14 02 05 110511
    Permalink

    L’idée n’est pas nécessairement qu’il démissionne, qu’il se rend contre de la grogne de la population serait déjà une très grande réussite en soit.

    Suite à une prise de conscience, il aurait peut être tendance à adopter un certain changement de cap.

    Sinon son entourage (hautes sphères du parti, ministres et députés) lui mettra la pression voulue.

    Résultat au 19 novembre 2010 à 14.05 hre :

    191 642

    Répondre
  • avatar
    19 novembre 2010 à 14 02 31 113111
    Permalink

    Sur le Web tout va vite , trop vite , combien il y en a qui savent vraiment pourquoi ils ont signé ça ? 1000 , 2000 c’est triste de voir combien on manipule l’opinion publique.

    On accuse les Québécois d’être des Moutons , il y en a déjà 190,000 , dans cette affaire montée pour faire diversion. === MÈEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE.
    Jean-Marie De Serre.

    Répondre
  • avatar
    19 novembre 2010 à 16 04 02 110211
    Permalink

    @ Jean-Marie De Serrre

    Résultat de 16.00 hr

    1 546 bergers d’ont vous faites partie et 191 000 moutons.

    Bêeeeeeeeeeeeeeee !

    Répondre
  • avatar
    19 novembre 2010 à 21 09 04 110411
    Permalink

    Et maintenant il y a Drolet qui menace Khadir. Ça commence presque à jouer assez dur pour que je m’en mêle.

    😉

    Répondre
  • avatar
    19 novembre 2010 à 21 09 48 114811
    Permalink

    Voyez-vous, ceux qui se présentent pour être élus aux différents gouvernements, sont des gens au-dessus de la moyenne populasse à cause de leur fortune et de leur mode de vie en or.
    Ces personnages pensent que le peuple ne peut « penser » et avoir des opinions constructives.
    C’est pourquoi ils essaient de faire accroire toutes sortes de « SORNETTES  » à la population par de la manipulation et des mensonges que celle-ci gobe souvent à cause du manque de connaissance et d’intérêt que tous ces gouvernements ont finis par inculquer dans la tête des gens.
    Le Québec doit « oublier » la souveraineté ou l’indépendance à cause de son endettement qui ne fini « PAS » de grossir.
    LA DETTE DU QUÉBEC = 224,000,000,000.00$ bientôt ( avant Noël )
    Les libéraux, les péquistes et surtout les syndicats, ne dovent plus gouverner le Québec, c’est une question de survie ……………………………………………………………

    Qui doit le faire ???

    Des gens honnêtes, francs, droits……………………………

    Çà existes-tu cette « denrée » au Québec ???????????
    Va-t-il falloir « importer » ????????????????????????
    Il va falloir faire un « mélange bien mixé », 50% droite et 50% gauche, pour obtenir un « centre équitable » pour tous.
    Pour celà, toutes les philosophies égoistes, mensongères, complaisantes, frustantes et destructives, que le Québec a subie depuis des dizaines d’années, devront disparaître pour la bien du peuple.

    Fernand Cloutier
    Val-d’or

    Répondre
  • avatar
    20 novembre 2010 à 7 07 37 113711
    Permalink

    Très bon raisonnement.

    Par contre, je me demande s’il existe une « élitisme bien placé » pour remplacer celui qui est « mal placé ».

    L’élitisme est le cancer de notre civilisation, je pense.

    Amicalement

    André Lefebvre

    Répondre
  • avatar
    20 novembre 2010 à 8 08 00 110011
    Permalink

    L’« élitisme mal placé » est pour moi synonyme de « complexe de supériorité ». Ce que l’intellectualisme a de pire à offrir…

    Répondre
  • avatar
    20 novembre 2010 à 10 10 32 113211
    Permalink

    @ Renart,

    Tu as bien raison. On ne peut ignorer le fait que cette pétition est une expression du mécontentement de la population à l’égard de Jean Charest.

    Ignorer ce que représente cette pétition en prétextant que seul le vote compte est non seulement simpliste, mais également une fausseté, qui présume que le vote compte. Or, c’est une question que l’on pourrait débattre longuement, vu que les candidats sont ‘choisis’ par les partis et pour les électeurs qui ne peuvent voter que pour les candidats proposés, que les résultats du vote sont non-proportionnels, que les médias exercent une influence indue sur l’opinion publique et le processus électoral dans son ensemble, qu’il est très difficile de créer un nouveau parti politique viable, et qu’il a été souvent démontré que ce qui compte, ce n’est pas le vote, mais plutôt qui compte les votes (voir la récente émission Enquête de SRC à propos des élections municipales).

    Par contre, il ne faut pas être naifs. C’est tout un système qui est en place, et depuis un bon bout de temps. Jean Charest n’a rien inventé. S’il quitte, un autre prendra sa place et très peu de choses changeront sauf, peut-être, qu’on fera un effort pour améliorer ‘l’image’ du gouvernement, des politiciens, et du système.

    Car ce qui préoccupe plusieurs politiciens (à vous de décider quel pourcentage), c’est l’image.

    Tout est conçu pour préserver la ‘belle’ image.

    Aucun politicien, aussi honnête soit-il, ne peut à lui seul résister au système en place, ou le faire tomber.

    En ce qui concerne la tenue d’une commission d’enquête indépendante, l’histoire démontre que les commissions d’enquête formées par le gouvernement pour faire la lumière sur les agissements de représentants de l’état ou de personnes qui font affaires avec l’état, ne changent à peu près rien à la situation, et servent plutôt à redorer l’image du système et à faire croire aux gens ‘qu’on fait quelque chose’.

    Répondre
    • avatar
      24 novembre 2010 à 3 03 10 111011
      Permalink

      @ Aimé

      Tu aurais du faire un copie-coller sur les 7 du Québec avec ce commentaire et je ne t’aurais pas tomber dessus comme je l’ai fais.

      Sans rancune 🙂

      Répondre
  • avatar
    20 novembre 2010 à 16 04 34 113411
    Permalink

    Monsieur Renard Léveillé , soyez assûré que je ne cobotine pas pas toutte. === Relisez le commentaire de monsieur Fernand Cloutier , il parle des gens au-dessus de la moyenne populasse à cause de leur fortune.

    C’est juste dommage qu’on aie associé cette farce à un parti. === Vous êtes-vous informé au sujet de Amir Kadir et de Françoise David et de Legault ? Sont pas les derniers des pauvres , alors pourquoi ne pas laisser Mme Marois faire qu’un québec soit libre en lui demandant d’être transparente ?

    De toute façon aucun nouveau parti ne saura y faire car il n’a pas les connections. === Croyez-moi ce qui dérange en 2010 , c’est que le peuple pose des questions et exige les réponses écrites. === Ça m’a même conduit en prison car on m’a accusé de harcèlement.
    Jean-Marie De Serre.

    Répondre
  • avatar
    21 novembre 2010 à 4 04 21 112111
    Permalink

    @ JM De Serre

    Que la pétition soit l’initiative de Khadir ou de n’importe quel député, je m’en contre-fou.

    Ce qui est important c’est quelle atteigne son but. Et son but est de dire à Charest que nous en avons ras-le-bol de son entêtement.

    Cette pétition ne fera pas démissionner Charest, pas plus que le référendum, même avec un gros OUI l’aurait fais. Mais ça te donne un maudit bonne argument pour lui montrer le chemin à prendre.

    Alors fais un petit effort Jean-Marie, et vas signer.

    Bêêêêêêêêêêêêêêêêê…….

    Répondre
  • avatar
    21 novembre 2010 à 4 04 25 112511
    Permalink

    202 500 signataires déjà. Y a au moins 2 500 bergers là dedans….c’est tout de même pas tous des moutons.

    Répondre
  • avatar
    21 novembre 2010 à 17 05 04 110411
    Permalink

    Monsieur Pierre Bourdon , je suis prêt à la signer la pétition , mais rassûrez-moi.

    J’écris un peu partout et souvent avec une couple de Bleu comme médicament pour enlever la douleur à ma hanche car il faut que je finisse je ne sais jamais l’heure et c’est ce que j’aime de mon métier. === Comme je l’ai déjà aussi écrit je fais 30 heures par jour , 7×7 et ce 365 x an , pis j’aime ça en sacrament. C’est juste que je suis trop vieux . === Par contre pour chialer sur le web et ailleurs , j’ai été un des premier à le faire en  »FRANÇAIS » poser une question et exiger une réponse  »ÉCRITE ».

    Donc quand je pose la question : est-ce que Amir Kadir , lorsqu’il a promotionné la vaccination h1n1 l’an dernier alors qu’on savait que le VIRUS AVAIT DÉJÀ MUTÉ , avait reçu une enveloppe des pharmaceutiques ? Faut pas trop me pitcher de roches.

    Comme la haute-vitesse n’est pas là à la campagne , presque en nulle part , il n’y a que vous de la ville qui vous affichez sur le Web , donc on a pas l’heure juste nulle part.

    C’est pourquoi pour moi Jean Charest n’est pas pire que Amir Kadir ou le commendant des armées Allemande quelque part . Pourquoi on me tiens rigueur lorsque je parle de Hittler ( n’était-il pas à la solde du Vatican ?), car c’est eux qui mênent et c’est pourquoi ils n’ont pas bougé le petit doigt nullepart.
    J.M.D.S.

    Répondre
  • avatar
    21 novembre 2010 à 17 05 54 115411
    Permalink

    Je mets au défi les partisans de Jean Charest de soumettre leur propre pétition
    à l’Assemblée Nationale pour l’y maintenir comme premier ministre.
    Ont-ils le cran de vraiment se mesurer
    au fougeux mouvement populaire souhaitant sa démission ?
    On compte sur eux pour pousser plus loin un nouvel essor démocratique.

    Répondre
  • avatar
    21 novembre 2010 à 19 07 16 111611
    Permalink

    @ JM De Serre

    Voici comment j’ai traité Amar Khadir et Bernard Drainville dans ma lettre envoyé au sous-ministre Dr Alain Poirier le 12 août 2009.

    Extrait: »Vous avez profité, vous, le ministre Bolduc et d’autres singes, (Bernard Drainville et Amir Kadhir), de la naïveté d’une partie de la population pour passer votre message de peur. Vous avez trompé la population et c’est une faute très grave. » Pour la suite ici :

    http://veriteliberte.blogspot.com/search/label/Sant%C3%A9

    Je répète que je me fou que cette démarche vienne de ma tante Françoise ou de son petit protégé Amir. Ce qui compte c’est le message et le résultat.

    Répondre
  • avatar
    21 novembre 2010 à 20 08 28 112811
    Permalink

    Dire que c’est moi qui a été le premier blogueur no-name à avoir utilisé l’acronyme de Cyberparesse, pour qualifier Cyberpresse, autant sur mon blogue que sur d’autres blogues!!!

    On peut presque dire que j’ai popularisé ce terme-là, sur la blogosphère!!!

    Et Renart Léveillé le sait très bien, en plus!!!

    Répondre
  • avatar
    22 novembre 2010 à 0 12 54 115411
    Permalink

    Pierre Bourdon n’arrive pas à comprendre que la seule action qui compte dans notre système, c’est le vote, et non un ramassis de signatures où on peut y lire des «Spatule», «Jack Strap», «Inti-Jésus», etc. À la dernière élection générale, le PLQ de Jean Charest a obtenu une majorité de sièges à l’Assemblée. Vivez donc avec, et la prochaine fois, lâchez votre Occupation Double dix minutes et allez donc voter.

    En passant, demander la démission de Charest est probablement la pire des stratégies. Dans le scénario où il prend au sérieux votre sage recommandation, l’arrivée d’un «sauveur» à la tête du parti sera donc inévitable, éh hop ! Deux ou trois petites pirouettes populistes de la part du «sauveur» et voilà ! On revient progressivement à la bonne vieille tradition libérale : série d’étatisations, lois économiques étouffantes, déficits monstrueux, aucun plan d’avenir, etc. Mais là ce sera moins pire, parce que la même mauvaise gestion ne sera pas justifiée publiquement par la même face …

    Fraddé
    P.S : «Reconnais le moment favorable» – Pittacos de Mytilène

    Répondre
  • avatar
    22 novembre 2010 à 2 02 09 110911
    Permalink

    « Dans le scénario où il prend au sérieux votre sage recommandation, l’arrivée d’un «sauveur» à la tête du parti sera donc inévitable, éh hop ! Deux ou trois petites pirouettes populistes de la part du «sauveur» et voilà ! »
    Ici t’as un bon point, je te l’accorde. Mais le reste est so-so…

    Répondre
  • avatar
    22 novembre 2010 à 6 06 27 112711
    Permalink

    @ Fraddé

    Relis mes commentaires avant de dire des sotises de la sorte. L’idée est de mettre de la pression sur le bonhomme.

    C’est toi qui n’a pas compris.

    En passan, je n’ai jamais manqué à mon devoir de citoyen depuis 40 ans.

    Répondre
  • avatar
    22 novembre 2010 à 10 10 11 111111
    Permalink

    JLP,

    ça ne me dérangerait vraiment pas d’avouer avoir été influencé par ta plume, mais ce n’est malheureusement pas le cas, étant donné que je ne te lis pas. (Pour dire vrai, j’ai dû tomber 2-3 fois sur un de tes billets et je n’ai jamais réussi à dépasser les premiers paragraphes. Donc, les chances que je sois tombé sur « cyberparesse » sont très minces…)

    J’ai eu l’idée d’écrire « cyberparesse » parce que j’ai chez moi une oeuvre d’art où on peut voir d’un côté « La Pressée » et de l’autre « La Paresse », bien sûr écrit en rouge avec la même police de caractère que celle qu’utilise La Presse. Cela m’a fait penser qu’il faudrait bien que je me décide à la faire encadrer… Ça serait bien dans mon bureau.

    Répondre
  • avatar
    22 novembre 2010 à 16 04 55 115511
    Permalink

    @ Pierre Bourdon

    C’est toi qui n’a pas compris.

    Certain ? De votre côté, vous êtes sûr d’avoir bien compris que de mettre de la pression sur M. Charest est sûrement la pire des stratégies … Lorsqu’on met «de la pression», habituellement, on s’attend à des résultats en retour. Si par malheur, et je dis bien «par malheur», Charest devait quitter avant la fin prévue de son mandat (2012-13), cela permettrait de reporter au pouvoir le PLQ grâce, justement, à l’arrivée du fameux «sauveur», qui lui serait politiquement vierge aux yeux des citoyens. Une seule campagne de séduction après l’arrivée de ce type (sûrement) charismatique, et ce serait suffisant pour continuer à gouverner au-delà de 2013.

    Si ça fait 40 ans que vous utilisez votre droit de vote (*en passant, mon message d’aller voter s’adressait à quiconque n’ayant pas été voté aux dernières générales), j’imagine que vous devez connaître les clientèles électorales fidèles au PLQ, et vous devez savoir également que rien au monde empêcherait ces gens d’aller voter en grandes masses. Ajoutez à cela la clientèle séduite par le «sauveur», je vous le dis, le PLQ renouvelle sa place au pouvoir en 2012-13.

    Mon idée, c’est tout simplement le laissez-faire, comme en économie. Pendant ce temps, les médias font leur job, les enquêteurs font leur job, les blogueurs comme nous font aussi leur job, nous informons et prouvons que le PLQ est en train de scléroser l’État québécois, il est en train d’hypothéquer les générations futures, parce que ce même PLQ est composé d’illettrés économiques gau-gauches. Par contre, comptez sur moi, dans les semaines avant les prochaines élections générales, de faire le grand appel chez mes proches, lecteurs et contacts, pour que cette fois-ci, on dérougisse la carte électorale, et pour qu’on ne répète pas l’erreur de décembre 2008. En ferez-vous autant ?

    @ Druide

    Ici t’as un bon point, je te l’accorde. Mais le reste est so-so…

    Venant de vous, cher Druide, je le prends comme un très beau compliment 😉

    Fraddé
    P.S : «Reconnais le moment favorable» – Pittacos de Mytilène

    Répondre
  • avatar
    22 novembre 2010 à 19 07 01 110111
    Permalink

    @ Fraddé

    Bon! Ta fais ta petite crise là! Vas prendre ton prosac et calme toi.

    Ce n’est pas une pétition avec 500 000 signataires qui ferons démissionner Charest. Ça je sais depuis le début.

    Le message est claire: 225 521 à 19.00 hr

    Répondre
  • avatar
    23 novembre 2010 à 13 01 33 113311
    Permalink

    Il se peut que l’on parle de cette pétition dans quelques années comme un des points tournants majeurs de l’implication du Web dans la politique. Je serai curieux d’entendre les opinions des détracteurs de la pétition à ce moment (si ça s’avère vrai). Après tout, 230 000 personnes en quelques jours, c’est beaucoup de monde!

    Très bon billet.

    Répondre
  • avatar
    23 novembre 2010 à 13 01 55 115511
    Permalink

    Gabriel,

    très bon point que tu apportes là!

    Le mouvement est plus important que le contenu et le contenant. C’est ce que l’histoire va retenir, pas les façons de signer plusieurs fois…

    Répondre
  • avatar
    23 novembre 2010 à 14 02 54 115411
    Permalink

    @ Renartleveille
    @ Gabriel Dancause

    Populaire ou populiste, je m’en fou.

    Inititiative de matante Françoise ou d’Amir, je m’en fou.

    Le résultat est jusqu’à présent est très encourageant mais pas si surprenant. Les sondages durand la commission Bastarache démontrait que la population ne croyais guère à Charest. Nous avons ici la preuve flagrante.

    En politique, ont dit qu’ une année est une éternité. Dans 2-3 ans, le PLQ aura le temps de nous endormire tous pour nous passé un autre sapin (à nous Québécois) comme il l’a fait en 2008.

    Agissons maintenant en lui disant que nous en avons plein le c…. et qu’il change sa façon de gouverner.

    Répondre
  • avatar
    23 novembre 2010 à 15 03 07 110711
    Permalink

    @Gabriel Dancause,

    Je suis probablement un ‘Détracteur de la pétition’, Je ne l’ai pas signé et je ne la signerai pas. Pas parce que j’aime Jean Charest, loin de là. Mais Jean Charest est le pion choisi par le système pour jouer le ‘rôle’ de 1er ministre. Il n’est pas LE système.

    Son départ ne changerait rien à rien. Un autre le remplacerait, tout aussi médiocre.

    Ma tante Pauline n’est pas mieux, certainement pas.

    La démarche de cette pétition est fondée sur la fausse prémisse que le premier ministre représente les électeurs, alors que son patron c’est la Reine, et certainement pas les électeurs.

    Les députés représentent tellement pas les électeurs qu’ils ne peuvent voter selon leur bonne conscience et doivent observer la ligne de parti, i.e. voter tel qu’indiqué par le chef.

    Une pétition est une demande. Un quêteux fait une demande. SVP donnez moi de l’argent pour une tasse de café Monsieur/Madame. SVP, M. le 1er ministre, faites une commission d’enquête, nommerz un commissaire et définisssez son mandat pour qu’on sache comment vous nous baisez avec les contrats de construction octroyés à vos amis par le gouvernement.

    Aille, les petits zamis, c’est cute d’être naifs, mais quand même!

    Répondre
  • avatar
    23 novembre 2010 à 15 03 56 115611
    Permalink

    @ Aimé Laliberté

    Hahahahahahaahah! Faites moi rire.

    En passant papi, la pétition est pour les résidents QUÉBÉCOIS.

    Répondre
  • avatar
    23 novembre 2010 à 15 03 57 115711
    Permalink

    @Renart

    Merci, c’est encore mieux dit à ta façon : « Le mouvement est plus important que le contenu et le contenant. »

    @Pierre Bourdon

    C’est vrai que 2-3 ans en politique, c’est long. On a qu’à se rappeler le premier mandat de Jean Charest. Sa première année de mandat avait été catastrophique et il avait passé le reste de son premier mandat les mains liées.

    J’aime bien ton attitude de bouger tout de suite, la prochaine étape logique serait probablement d’aller dans la rue se faire entendre.

    @Aimé Laliberté

    C’est vrai, nous nous sommes souvent faits baiser collectivement. C’est vrai que TECHNIQUEMENT, c’est la reine d’Angleterre qui est souveraine au Canada. C’est aussi vrai qu’un pétition n’a pas de valeur légale et que rien n’oblige Jean Charest à démissionner et/ou créer une commission d’enquête.

    Par contre, la réelle valeur en politique n’est pas technique, elle est symbolique. 1 000 000 de personnes dans les rues n’a aucune valeur juridique. Par contre, ça fait bouger/tomber des gouvernements.

    Voyez la pétition de cette manière. C’est un pas dans la bonne direction. Si le mouvement s’essouffle et que la grogne disparaît, qu’il en soit ainsi. Si par contre, les gens ne laissent pas aller le morceau….toute se peut!

    Répondre
  • avatar
    23 novembre 2010 à 16 04 13 111311
    Permalink

    @ Pierre Bourdon,

    Selon ce que je comprends, n’importe qui peut signer la pétition et certains utilisent même des noms fictifs. Donc, si je voulais vraiment signer la pétition, je pourrais.

    Mais ce n’est pas le but de mon commentaire, qui était plutôt de montrer que cette pétition est un exercice futile, par des gens soumis, dans les faits et dans la tête, qui demandent des choses qui, ultimement, sont vouées à l’échec.

    Comme dit Gabriel, et j’ai déjà écris la même chose, la pétition a une valeur symbolique.

    Mais entre les symboles et la réalité, il y a toute une marge.

    Au lieu de demander une enquête sur l’industrie de la construction, pourquoi ne pas demander une enquête sur le financement de la dette et le non recours à la Banque du Canada qui pourrait, théoriquement, financer le déficit à un taux d’intérêt de 0 %.

    Pourquoi pas une commission sur l’organisation et la gestion des partis politiques, pour voir qui détient le vrai pouvoir?

    De toute façon, une commission d’enquête formée par celui qu’on veut enquêter ne produira jamais les résultats espérés. C’est là que les Québécois sont très naifs.

    Tout le système est conçu pour vous asservir. Il serait plus efficace de dire que vous allez cesser de travailler pour le système, si l’État ne cesse pas de donner le fruit de votre labeur à des banquiers étrangers et à ses petits zamis.

    Répondre
  • avatar
    23 novembre 2010 à 16 04 31 113111
    Permalink

    @ Aimé

    Ne changez pas de sujet, il y a une pétition qui a un but précis. C’est que Charest fasse cette maudite commission d’enquête que tout le monde réclame depuis plus d’un an ou bien qui dégage.

    Je me permet de vous dire que vous avez un certain culot de commenter ce papier concernant la pétition. Certe vous pourriez la signer, sauf qu’on demande le lieu de résidence (ville et province). Dans votre cas, je dirais plutôt que vous auriez un coté on ne peu plus illigitime de le faire.

    Aimé! ayez de la retenue s’il-vous-plaît, pour ce dossier chaud.

    Qu’en pensez-vous ?

    Cordialement

    Pierre Bourdon

    Répondre
  • avatar
    23 novembre 2010 à 16 04 48 114811
    Permalink

    @ Pierre Bourdon,

    Mes ancêtres sont arrivés au Québec il y a 350 ans. Donc, même si je vis présentement en Ontario, j’ai toujours un intérêt pour ce qui se passe au Québec.

    Répondre
  • avatar
    23 novembre 2010 à 16 04 55 115511
    Permalink

    @ Aimé

    Tes ancêtres avaient le droit de vote au Québec et toi aussi quand tu y habitais, si tel était le cas.

    Mais tu habites en Ontario et nous là, ont parle de notre premier ministre québécois.

    Alors, viens commenter tous le autres sujets qu’il te plaira, mais pour celui-ci, il me semble que…

    Amicalement

    Répondre
  • avatar
    23 novembre 2010 à 16 04 55 115511
    Permalink

    Le but de mon commentaire n’était pas de fournir un appui déguisé à Jean Charest ou au PLQ. Ceux qui lisent mes commentaires savent que j’ai peu d’admiration pour la classe politique, toute allégeance confondue.

    Je suis plutôt un grand supporteur de la vérité, et cette commission d’enquête que vous désirez ne vous fournira pas la justice que vous souhaitez, parce que c’est tout un s-y-s-t-è-m-e qui doit être changé, en commençant par la création de la monnaie.

    Répondre
  • avatar
    23 novembre 2010 à 17 05 05 110511
    Permalink

    Pierre Bourdon,

    J’ai de la famille au Québec et des biens au Québec. Ma famille paie des impôts au Québec, et le gouvernement du Québec va vouloir que je paie une taxe sur mon héritage.

    Donc, j’ai certainement un intérêt dans l’avenir du Québec, même si je ne vote pas aux élections. De toute façon, même quand je vivais au Québec, je ne votais plus. La dernière fois que j’ai voté était en 1995 en faveur de l’indépendance.

    Cela ne m’empêche pas d’avoir une opinion. Je trouve ça correct que les Québécois manifestent ainsi leur mécontentement, mais il faudrait aussi songer aux solutions possibles.

    À mon avis, tant qu’on aura ces partis politiques dans le décor, que les médias continueront d’influencer le processus électoral comme ils le font depuis toujours, et que l’on n’abolira pas la ligne de parti qui empêche les députés de voter selon les intérêts de leurs électeurs, rien ne pourra changer, mais c’est juste mon opinion.

    Répondre
  • avatar
    23 novembre 2010 à 17 05 08 110811
    Permalink

    En plus de ça, cher Pierre, je vis en Ontario depuis 2 ans et j’ai passé toute ma vie au Québec, et je connais bien des côtés de la vie politique du Québec que plusieurs Québécois ne connaissent pas. Presque toutes mes interventions visent la vie politique ou judiciaire du Québec, du Canada ou des É-U.

    Donc, je ne vois pas pourquoi je m’imposerais un baîllon sur les affaires du Québec.

    Répondre
  • avatar
    23 novembre 2010 à 17 05 13 111311
    Permalink

    @ Aimé

    Ta famille vit et paye des impôts au Québec et toi tu leur dis quoi faire en matière de politique québécoise.

    Je ne te demanderai pas le pourquoi tu vis maintenant en Ontario, quoique j’en une petite idée.

    Je te répète que tu devrais avoir une retenue certaine dans les circonstances.

    Cordialement et amicalement

    Répondre
  • avatar
    23 novembre 2010 à 17 05 44 114411
    Permalink

    @Aimé

    Celui-ci est mon dernier s’adressant à toi.

    Je ne ferai plus de commentaire sur ta présence sur ce dossier qui concerne à mon humble avis que les résidants québécois.

    Les autres commentateurs jugeront de la pertinence et ta crédibilité en la matière dans ce cas précis.

    Au plaisir d’échanger avec toi au 7 du Québec sur d’autres sujets qui nous tiennent à coeur à tout les deux.

    Amicalement

    Répondre
  • avatar
    23 novembre 2010 à 18 06 12 111211
    Permalink

    Pierre Bourdon,

    Est-ce que tu prétend que je n’ai pas le droit d’exprimer mon opinion sur les affaires du Québec, parce que je vis en Ontario?

    Est-ce que tu prétends que j’ai cessé d’être Québécois parce que je vis maintenant en Ontario?

    Je connais plus la politique québécoise que bien du monde ici, ne t’en déplaise.

     »Tu as une petite idée pourquoi je vis en Ontario et pas au Québec. »
    Tu veux plutôt dire que tu as un préjugé, sans rien connaître aux faits.

    Répondre
  • avatar
    23 novembre 2010 à 18 06 21 112111
    Permalink

    Pierre Bourdon,

    Tu crois que c’est la ‘résidence’ qui te donne le droit d’exprimer une opinion sur les affaires du Québec.

    Et si j’étais un expatrié politique, crois-tu que j’aurais le droit d’avoir une opinion, ou faudrait-il d’abord que je demande la permission à un ‘Québécois’ avant de pouvoir parler?

    Mettons que je connais pas mal plus la politique québécoise que toi. Je ne te dis pas de te la fermer, même si je pense que t’es un enfant d’école.

    Répondre
  • avatar
    23 novembre 2010 à 18 06 24 112411
    Permalink

    Pierre Bourdon,

    En passant, je ne dis à personne quoi faire. Chacun peut faire comme bon lui semble. Mais j’exprime mon opinion à l’effet que cette démarche symbolique est futile. C’est mon opinion, et le temps me donnera raison.

    Répondre
  • avatar
    23 novembre 2010 à 18 06 32 113211
    Permalink

    Dans les années ’70, il y a eu la CECO (commission d’enquête sur le crime organisé) et la commission Malouf (sur le coût des Jeux Olympiques).

    Est-ce que cela a empêché la croissance du crime organisé, ou la corruption dans l’industrie de la construction? On voit bien que non.

    Les commissions d’enquête n’ont jamais rien réglé.

    La seule chose qui pourrait règler ces problèmes, ce sont des poursuites criminelles, mais le bureau du procureur général est également sous le contrôle du gouvernement.

    Voyez-vous pourquoi c’est une perte de temps de quémander au gouvernement d’enquêter sur ses propres pratiques?

    Désolé de gâcher votre party, mais votre pétition ne changera rien à la situation.

    Les choses vont changer quand vous deviendrez des hommes, et que vous arrêterez de penser que quelqu’un quelque part va venir vous sauver.

    Répondre
  • avatar
    23 novembre 2010 à 18 06 46 114611
    Permalink

    Pierre Bourdon,

    Je ne t’en veux pas, mais tu ne devrais pas essayer me baîlloner. Ça ne m’empêchera pas de penser ce que je veux, et d’exprimer mon opinion, comme bon me semble.

    Quant à la pertinence et la crédibilité de mes commentaires, je n’ai aucun motif ultérieur, et ce que je dis est fondé sur mon expérience et mes observations personnelles.

    Ça ne sert à rien de se conter des peurs!

    Répondre
  • avatar
    23 novembre 2010 à 19 07 31 113111
    Permalink

    @ Pierre Bourdon

    Bon! Ta fais ta petite crise là! Vas prendre ton prosac et calme toi.

    Commentaire impertinent.
    Règle très générale, lorsque je pense et j’écris un commentaire, je le fais presque avec sérénité.

    @Aimé Laliberté

    La dernière fois que j’ai voté était en 1995 en faveur de l’indépendance.

    Quinze années plus tard, en regardant les finances actuelles et l’état médiocre du Québec, ça nous confirme qu’une faible majorité de Québécois ont fait le bon choix. Si une de vos raisons de vouloir se séparer était de se dissocier de la Banque du Canada, pas certain que ça aurait été possible, surtout que le gouvernement péquiste de l’époque voulait absolument qu’on garde la monnaie canadienne …

    Mais bon, pour ce qui est de la pétition, votre position rejoint la mienne. Lorsqu’on comprend que M. Charest n’est qu’un acteur parmi tant d’autres, facilement échangeable, sans même que les bases du mainstream politique québécois en soient ébranlées, on voit bien que la pétition est plus qu’inutile, voire même dangereuse, dans la mesure où le départ de Charest (où il cèderait à la pression) redonnerait un regain de confiance aux électeurs dans un système essentiellement de bipartisme, où la social-démocratie et l’hypothèque des générations futures sont les deux grands terrains d’entente intouchables des deux grands ‘partis’ en question. Il faut casser ça.

    Fraddé
    P.S : «Reconnais le moment favorable» – Pittacos de Mytilène

    Répondre
  • avatar
    23 novembre 2010 à 20 08 57 115711
    Permalink

    Fraddé,

    On dit essentiellement la même chose. En 1995, je ne savais pas comment fonctionnait le système monétaire. Mon vote était surtout émotif.

    @ Pierre Bourdon,

    Encore une fois, je ne t’en veux pas, mais il faut regarder les choses en face. Les 235 000 signatures ne veulent rien dire si personne ne comprend le vrai problème.

    Je vais te donner un exemple pour illustrer mon propos.

    Prenons le crime organisé. Dans les années ’90, il y a eu la guerre des motards entre les Hells et les Rock Machine qui a fait plus de 100 morts au Québec, dont plusieurs victimes innocentes.

    Une des premières victimes était un jeune garçon nommé Daniel Desrochers tué par les débris d’une voiture piégée. Sa mère, Joséanne est parti en croisade contre le crime organisé et a remis à Allan Rock (ministre de la justice fédérale) une pétition contenant près de 2 millions de signature, sur papier à part de ça! Le gouvernement fédéral a même fait adopter une loi anti-gang (trop complexe pour être appliquée qu’ils disent).

    Malgré cette pétition et cette loi, le crime organisé continue de faire de bonnes affaires au Canada et au Québec. Très peu de choses ont changé à cet égard.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Daniel_Desrochers

    Répondre
  • avatar
    24 novembre 2010 à 16 04 37 113711
    Permalink

    @ Renartleveille

    Avec la couverture médiatique à l’entour de la motion de censure actuelle fera sans doute augmenter le nombre de signataires de la pétition.

    233 995

    Répondre
  • avatar
    25 novembre 2010 à 11 11 27 112711
    Permalink

    Chers amis,

    Je veux revenir sur cette fameuse pétition qui résulte du défaut du gouvernement de tenir une commission d’enquête publique (et indépendante) sur les liens entre le crime organisé et l’industrie de la construction, en particulier l’octroi des contrats de l’administration publique.

    Ces derniers jours, on peut lire dans les journaux qu’il y a beaucoup de pression sur le bureau du procureur-général du Québec afin que des accusations criminelles soient déposées contre les personnes concernées dans ce dossier.

    Voici un article de Yves Boisvert de La Presse qui discute de cet aspect.

    http://www.cyberpresse.ca/chroniqueurs/yves-boisvert/201011/25/01-4346110-du-bon-usage-des-procureurs.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B40_chroniqueurs_373561_accueil_POS1

    Cette pétition fait également suite à l’émission Enquête sur la corruption municipale au Québec dans laquelle, notamment, le député bloquiste et ancien ministre de la sécurité publique et de la justice du Québec, Serge Ménard, dit s’être fait offrir une enveloppe contenant 10 000 $ en argent compte du maire Gilles Vaillancourt de Laval.

    Il n’en fallait pas plus pour faire sauter les plombs aux Québécois, et quelques jours plus tard la pétition était en ligne, gracieuseté du député Amir Khadir. Cette pétition a recueilli près de 234 000 signatures électroniques à ce jour.

    Plusieurs personnes sont sous l’impression que cette pétition va éventuellement permettre de régler le problème de la corruption dans l’appareil politique ou du crime organisé dans les contrats gouvernementaux.

    Je vous suggère donc de lire l’article ci-dessous publié par l’Association des procureurs de la couronne du Québec intitulé  »25 ans de promesses non tenues ». Vous pourrez juger vous-mêmes à quel point le gouvernement du Québec (toute allégeance politique confondue) est déterminé à freiner la croissance du crime organisé et à protéger le public et les victimes d’actes criminels.

    La réalité, c’est ça les amis!

    http://www.appcp.ca/index.php/site/details_actualites/25_ans_de_promesses_non_tenues/

    Le manque de ressources et de personnel des avocats de la couronne a aussi eu lieu pendant le mandat de Serge Ménard à titre de Ministre de la justice et procureur général du Québec en ’97 -98 et ministre de la sécurité publique en ’94-96, puis en 2002-2003.

    http://www.assnat.qc.ca/fr/deputes/menard-serge-4459/biographie.html

    En plus, cela s’est déroulé pendant la guerre des motards et MALGRÉ une pétition contenant 2 millions de signatures demandant des lois plus sévères contre le crime organisé (voir un des mes commentaires ci-dessus).

    Voyez-vous pourquoi je dis que Serge Ménard n’est pas  »au-dessus de tout soupçon » comme on prétendu certains journalistes de La Presse, et que vous ne pouvez pas faire plus confiance au PQ qu’au PLQ?

    C’est pourquoi je crois que nous assistons à une vaste mise en scène, dont le but est de préparer l’entrée du nouveau ‘sauveur’, soit Gilles Duceppe dont le  »couronnement » aura lieu lorsque la population du Québec sera suffisamment écoeurée non seulement de Jean Charest mais également du chef du PQ (l’ADQ et QS représentant une quantité négligeable d’électeurs).

    Lisez ce que Chantal Héber a écrit à ce sujet il y a à peine un mois et demi :

    http://www.thestar.com/news/canada/article/882503–hebert-a-perfect-storm-in-quebec-could-bring-duceppe-home

    Maintenant, qui ici pense que Gilles Duceppe sera différent des autres?

    Ne soyez pas dupes les amis, nous assistons à du grand théatre.

    Vous croyez que vous allez faire plier le gouvernement avec votre pétition, mais c’est plutôt les élites qui vous manipulent et qui créent une illusion pour vous réconforter quelques instants, juste assez longtemps pour préparer la prochaine phase de leur plan.

    En politique, les choses ne sont jamais comme elles paraissent.

    Répondre
  • avatar
    25 novembre 2010 à 14 02 32 113211
    Permalink

    @ Aimé

    Franchement je ne comprends pas, ni votre attitude, ni votre raisonnement.
    Cette pétition ne sert absolument à rien selon vous, ni le sondage, ni la motion de censure, tant qu’à y être. La pression sur Charest est complètement inutile. Que faisons-nous Monsieur Laliberté ? Nous attendons les bras croisés jusqu’à la prochaine fois qu’il nous encu…….de nouveau ?

    Vous parlez d’une vaste mise en scène pour amener un nouveau sauveur. Selon vous Amir Khadir ferait parti de l’élite occulte pour nous passer un sapin. Si le sapin s’appelle Duceppe, je veux bien! Je n’en vois pas d’autre assez crédible pour l’instant.

    Tout le monde comprend bien que Marteau ne peut en un clin d’œil finaliser son enquête pour amener des accusations avec des preuves bétons. D’ordinaire, ce qu’il ya dans les enveloppes brunes ou blanches se dépense à gauche à droite sans être déposer dans un compte bancaire. Seuls les témoignages de gens dotés d’un minimum de crédibilité pourraient amener à conclure une enquête et porter des accusations.

    Une pétition avec maintenant 235 500 signataires, une motion de censure où presque la totalité des députés des trois parties de l’opposition et indépendants ont votés contre (57sur 59), un sondage qui montre clairement la grogne de la population, leur perte totale de confiance et leur dégoût face à l’administration Charest. Le pauvre! il n’a pas encore compris.

    Vous défendez avec conviction que tout cela est utopique. Que nous vivons du grand théâtre, que nous sommes manipulés par l’élite qui poursuit son plan.

    Je pense là, que vous poussez un peu….vous devriez écrire du théâtre.

    Au fait ! C’est quoi votre solution Aimé ?

    Répondre
  • avatar
    25 novembre 2010 à 15 03 49 114911
    Permalink

    Pierre Bourdon,

    Je sais que ce n’est pas l’opinion standard que j’exprime mais je crois que oui, c’est du grand théatre. Je n’ai pas de boule de cristal, mais tout ça me semble trop parfait, à commencer par la société d’état (SRC) qui rapporte la nouvelle spectaculaire d’une tentative de pot-de-vin 15 ans auparavant, et le député vedette du BQ qui ‘admet regretter de ne pas avoir alerté la police’.

    Je me méfie car La Presse a pris soin de souligner que Serge Ménard était au-dessus de tout soupçon dans cette affaire. Pourtant serge Ménard était au volant ou pas loin du volant pendant une des pires périodes au Québec en terme de criminalité et de violence. Mais on dirait que tout le monde a oublié cette période.

    À la question :  »Cette pétition ne sert absolument à rien selon vous… », effectivement je crois que cette pétition ne changera rien, si l’on se fie à l’effet sur le crime organisé de la pétition contenant 2 000 000 de signatures en 1994.

    Amir Khadir fait-il partie de l’élite occulte? Aucune idée.

    Répondre
  • avatar
    25 novembre 2010 à 16 04 45 114511
    Permalink

    Pierre Bourdon,

    Au fond, j’aimerais bien moi aussi un véritable changement, mais je ne crois pas que cette pétition sera suffisante à elle seule. Peut-être est-ce le début d’une grande prise de conscience. Ce serait formidable. Mais il faut faire attention de ne pas se laisser manipuler, ce qui est un véritable danger.

    Si cette pétition fonctionne, un nouveau premier ministre remplacerait un Jean Charest démissionnaire. Et puis après? Tous les militants du PLQ ont récemment refusé d’appuyer une proposition pour créer une commission d’enquête. Cela démontre comment le système en place est bien ancré, tout en créant un fossé dans la société québécoise (diviser pour régner) entre ceux qui sont connectés dans le système et ceux qui ne le sont pas.

    Les gens dans plusieurs pays sont veulent du changement pour des raisons similaires aux Québécois. Le cas du Québec n’est pas unique.

    Si le PQ était au pouvoir, les choses seraient-elles différentes? Pas si sûr! Ces histoires de copinage durent depuis longtemps et ont également eu lieu quand les péquistes étaient là, et eux non plus n’ont rien inventé. Cela devrait vous faire réfléchir à la sincérité des péquistes ayant voté en faveur de la motion de censure. Eux non plus n’ont pas nécessairement intérêt à ce qu’une commission d’enquête publique ait lieu. N’oubliez pas ça.

    Il semble que c’est toute une mentalité qu’il faudrait changer dans la classe politique, et ce n’est pas demain la veille, à mon humble avis.

    Répondre
  • avatar
    25 novembre 2010 à 16 04 55 115511
    Permalink

    J’ai tout de même un peu d’espoir qu’avec tout ce qui a bougé ces dernières semaines, sondage, pétition et motion au parlement…..

    Je ne veux pas croire que celui ou celle qui prendra le pouvoir, peu importe le parti au pouvoir ne fera pas plus attention pour écouter sa population.

    Vous avez vécu comme moi les bonnes années de gouvernement intègre, juste et redevable envers sa population. Oui ! je sais, ça c’est gâté avec le temps.

    Répondre
  • avatar
    25 novembre 2010 à 17 05 05 110511
    Permalink

    Pierre Bourdon,

    Je ne crois pas que c’était mieux avant, mais je crois que les communications ont fait en sorte qu’on a aujourd’hui accès à beaucoup plus d’informations, et à plusieurs autres points de vue que la simple version officielle des événements. L’illusion est plus difficile à maintenir qu’auparavant.

    Je part toujours du principe qu’en politique il n’y a pas de coincidences.

    Répondre
  • avatar
    25 novembre 2010 à 17 05 58 115811
    Permalink

    C,est étonnant à vous lire… on a tous fait un chemin différent de réflexion et de vie qui nous rend à un carrefour où on se retrouve tous, où on est d’accord que ce foutu systéme ne marche plus, mais rendu là, le chemin continue pendant qu’on blablatte de comment le marcher en commun …

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *