Coups de théâtre pour le PLC

Avec la gaffe monumentale de Stephen Harper qui disait « que la chute des bourses était l’occasion pour les investisseurs de faire de bons achats », une autre nouvelle est venue donner à Stéphane Dion des munitions et, de ce fait, l’aura tant espéré d’hypothétique futur Prime Minister. Il s’agit d’« une lettre ouverte qui doit être dévoilée mardi » prochain, signée par « quelque 230 économistes [qui] exigent l’imposition d’une taxe sur le carbone », car ils pensent qu’on ne peut « soutenir une économie saine sans un environnement sain ».

Ce groupe se réclame de ne pas faire dans la partisanerie, un peu comme les artistes… mais il est clair que ces voix vont de pair avec le programme libéral, d’autant plus que ces « économistes proposent de redistribuer les sommes engrangées par la taxe en baisse d’impôt ».

Le vent de cette campagne, qui pourtant pointait une défaite majeure des Libéraux, semble depuis quelque temps se retourner. Même avec l’entrée en scène de Jean Chrétien, Chantal Hébert donne cet avertissement :

Mais ne sautez pas à la conclusion que c’est un signe indéniable de ce que les libéraux sont en voie de renverser la vapeur et de gagner les élections.

L’avenir se chargera de nous le dire.

5 pensées sur “Coups de théâtre pour le PLC

  • Ping :Coups de théâtre pour le PLC « Renart L’éveillé / Carnet résistant

  • avatar
    10 octobre 2008 à 1 01 23 102310
    Permalink

    Je dois avouer que je suis content de voir des économistes appuyer l’idée de Paul Hawken, que Stéphane Dion reprend (et que Hawken reprenait de groupes d’économistes).

    Encore une fois, ce que je continue à dire est que le seul problème dans le plan vert du PLC est que c’est Dion qui en fait la promotion. Si c’était quelqu’un d’autre, je trouverais cette initiative crédible et méritant mon vote de souverainiste vers le Parti Libéral.

    Répondre
  • avatar
    10 octobre 2008 à 4 04 53 105310
    Permalink

    Le combat pour la sauvegarde de notre planète doit-il être intimement lié au système économique actuel? Serons-nous capables de lutter efficacement contre les émissions de gaz à effet de serre si nous persistons à louer les bienfaits de la croissance économique?

    Comment parviendrons-nous à purifier l’atmosphère terrestre et à protéger l’eau qui nous entoure si nous demeurons prisonniers du concept de la richesse, de l’appropriation de biens matériels et de l’accès illimité aux loisirs artificiels?

    Le coût d’un litre d’essence a augmenté de 100% en moins de deux ans et ça n’a pas bouleversé nos habitudes. Nous encourageons encore le culte de l’automonbile. Nous espérons encore nous rendre dans le vieux continent pour se payer le sentier de Compostelle. Nous occupons nos temps libres en empruntant des sentiers sauvages avec des véhicules récréatifs et des motoneiges. Nous polluons nos lacs et nos rivières en rêvant sur nos embarcations motorisées. Nous gaspillons l’énergie en chauffant nos piscines et nos bains tourbillons.

    Peut-être qu’une taxe sur le carbone sera-t-elle dissuasive. Mais si elle est neutre et qu’elle nous donne un crédit d’impôt, elle ne nous convaincra pas de réduire la consommation d’objets inutiles. Car c’est la base de notre économie: la consommation à outrance.

    Si la crise économique actuelle ne nous convainc pas de changer nos habitudes, je ne crois pas que nous sommes prêts à modifier le destin de l’humanité.

    Répondre
  • avatar
    10 octobre 2008 à 11 11 50 105010
    Permalink

    Manx,

    je suis certain que le parti Libéral est bien conscient de ça… Les oreilles de Stéphane doivent ciller!

    Lutopium,

    je comprends très bien ton pessimisme. Mais bon, après l’acceptation totale de la mode verte, on va espérer que la population sera prête à joindre l’utile à l’agréable.

    Répondre
  • avatar
    10 octobre 2008 à 12 12 01 100110
    Permalink

    Ne pensons même pas à un gouvernement Dion. Sa performance TV jeudi matin est la paille qui brise le dos du chameau. En fait, avec Layton a TLMEP dimanche – et si Harper ne s’effondre pas complètement – on a un scénario de division telle du vote fédéraliste, que le Bloc pourrait avoir une victoire historique au Québec. Si l’émission TV est diffusée largement en Ontario, on pourrait se retrouver avec le NPD comme opposition officielle.

    Il faudrait vraiment repenser la démocratie.
    http://nouvellesociete.org/6.html

    Pierre JC Allard

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *