La volte-face Jérôme-Forget

J’ai presque honte d’en parler, tellement c’est de la petite politique… Sauf qu’en même temps, ça touche quelque chose de tellement important.

C’était écrit dans le ciel que Monique Jérôme-Forget bluffait quand elle annonçait avec son grand sourire qu’il n’y aurait pas de déficit dans le présent exercice. Ainsi va la politique partisane quand les résultats d’une élection sont en jeu.

C’est à se demander si cela n’a pas beaucoup participé au cynisme et au résultat si faible du taux de votation qu’on connaît. On a beau vivre sur l’espoir, mais il était irrationnel de croire que le Québec était dans une bulle presque étanche devant les explosions économiques aux alentours. Si oui, c’était une maison de verre pas trempé!

Ce n’est pas dans mes habitudes (ça tombe bien, les habitudes sont à casser le plus possible!), mais je commence à croire, comme les amants du libre marché, que ce n’est pas une bonne idée de s’endetter collectivement pour la simple espérance de voir cela régler les problèmes, au lieu de se serrer la ceinture, comme tout bon citoyen le fait à un moment dans sa vie, suite à un laisser-aller au niveau du crédit.

11 pensées sur “La volte-face Jérôme-Forget

  • Ping : La volte-face Jérôme-Forget « Renart L’éveillé / Carnet résistant

  • avatar
    12 février 2009 à 15 03 00 02002
    Permalink

    Bien d’accord avec vos propos.
    J’apprends, ce matin, que madame Jérome-Forget et son mari possèdent une grosse maison au Mexique, encore plus somptueuse que celle de madame Marois; pourtant, aucun journaliste n’en a soufflé mot avant ce matin….
    Y aurait-il censure en ce Québec si ouvert ?

    Répondre
  • avatar
    12 février 2009 à 15 03 29 02292
    Permalink

    Mais c’est de la faute au mois de Janvier dit-elle. Elle ne savait rien… pas plus que les dizaines de milliards de la caisse de depot.

    Que le peuple est credule pour avoir voter pour cette gang de menteurs/voleurs à la solde de Desmarais et des autres canadiens revant de posseder le Quebec comme une simple colonie bananiere !

    Elle est ou completement stupide, ou une traitre à sa nation. Fais ton choix Monique !

    Répondre
  • avatar
    12 février 2009 à 21 09 44 02442
    Permalink

    Pas une belle façon de finir sa carrière politique! Cependant, il s’agit principalement d’une crise économique, pas d’une crise politique. Du même coup, les gouvernements qui ont accepté de jouer le jeu du néolibéralisme sont en train de réévaluer la situation et sont déchirés entre leurs intérêts corporatistes et l’opinion publique qui les tient au pouvoir. De gros changements à l’horizon, la récréation est finie.

    Du moins, je l’espère.

    Répondre
  • avatar
    13 février 2009 à 16 04 35 02352
    Permalink

    À lire les commentaires un peu partout, à droite comme à gauche, ça semble faire l’unanimité : les libéraux sont d’in patates!

    Mais l’ADQ le cautionne, c’est pas pour dire…

    Répondre
  • avatar
    13 février 2009 à 19 07 28 02282
    Permalink

    Les libéraux ne sont pas dans les patates. Ils étaient au courant de tous avant les élections, ils sont tout simplement malhonnêtes et opportuniste. La récréation est finie, peut-être mais, on est pris encore quatre ans avec eux.

    HéHé! Moi j’exige une commission d’enquête sur leurs mensonges.

    Répondre
  • avatar
    13 février 2009 à 19 07 35 02352
    Permalink

    Ha oui j’oubliais…. elle n’est pas stupide c’est une traitresse.

    Répondre
  • avatar
    13 février 2009 à 20 08 47 02472
    Permalink

    Caisse de dépôt et placement du Québec

    MONIQUE JÉRÔME-FORGET RÉCLAME UNE ENQUÊTE PUBLIQUE
    – Décembre 2002

    Québec, le vendredi 13 février 2009 – Certains arguments résistent parfois à l’épreuve du temps. À titre d’exemple, voici ce qui justifiait la tenue d’une enquête publique aux yeux de la députée de Marguerite-Bourgeois, Monique Jérôme-Forget, à
    l’égard d’une perte malheureuse de 30 millions $ à la Caisse de dépôt et placement du Québec :

    « Mme Lévesque (présidente de Montréal Mode) a acheté deux sacs Gucci, des lunettes Gucci, des chaussures Gucci, des vêtements Sonia Rykiel et des pantalons Prada, pour une somme de 6000$. Est-ce que la ministre des Finances ne croit pas qu’à la lumière de ces informations, ça mériterait une enquête? »
    – Monique Jérôme-Forget, 4 décembre 2002, Assemblée nationale

    « Est-ce que la Caisse de dépôt a payé 3 millions, 4 millions ou 5 millions pour acheter Shan, puisque Mme Lévesque vient de racheter Shan pour un prix encore qu’on ne connaît pas, mais il semblerait que ce n’est pas loin de zéro? Est-ce que la ministre, elle est quand même responsable du bas de laine des Québécois, de nos épargnes… Est-ce qu’il n’y a aurait pas lieu qu’elle s’interroge et qu’elle dise : oui, je vais faire enquête parce que c’est suffisamment sérieux? »
    – Monique Jérôme-Forget, 4 décembre 2002, Assemblée nationale

    « Comment est-ce qu’il fallait de feux jaunes, rouges et de toutes les couleurs pour que le
    gouvernement sorte de sa torpeur et réagisse au fait qu’il y avait 30 millions de l’argent des
    contribuables qui a été gaspillé? Ça a été un gaspillage éhonté. »
    – Monique Jérôme-Forget, 5 décembre 2002, Assemblée nationale

    *********

    Voici les réponses de la ministre des Finances de l’époque, Pauline Marois :

    « Je n’ai absolument aucune objection à ce que toutes les informations concernant Montréal
    Mode ou concernant quelque autre filiale de la Caisse de dépôt et placement puissent être
    discutées, puissent être abordées avec le président-directeur général de la Caisse, que l’on puisse même demander à la Vérificatrice générale par intérim de venir donner son point de vue devant la commission des finances publiques. Il me semble que c’est l’un des endroits où cela est le plus pertinent en terme d’imputabilité. »
    – Pauline Marois, 4 décembre 2002, Assemblée nationale

    « Je souhaiterais déposer un décret adopté par le gouvernement du Québec concernant une
    vérification particulière par la Vérificatrice générale par intérim sur l’administration de
    Montréal Mode inc., filiale à part entière de la Caisse de dépôt et placement du Québec. »
    – Pauline Marois, 5 décembre 2002, Assemblée nationale

    ********************
    et maintenant la farce:

    Voici la demande formulée mardi par le député de Rousseau et porte-parole de
    l’opposition officielle en matière de finances et développement économique,
    François Legault :

    « Nous demandons une commission parlementaire d’urgence pour discuter de la mission de la Caisse de dépôt et placement du Québec, ouvrir un débat public sur la politique de
    gestion du risque à la Caisse de dépôt et faire toute la lumière sur les pertes importantes subies par la Caisse. (…) Les citoyens du Québec ont le droit, via leurs représentants à l’Assemblée nationale, de poser toutes les questions à Pierre Brunet et Henri-Paul Rousseau sur ce qui s’est passé avec leurs avoirs. »
    – François Legault, 10 février 2009

    Voici la réponse de l’actuelle ministre des Finances, Monique Jérôme-Forget :

    « La Caisse viendra justifier ce qu’elle a fait en temps et lieu, elle le fait chaque année, d’ordinaire. Il ne faut pas exagérer ce qui se passe actuellement. (…) Il ne faut pas perdre les pédales. »
    – Monique Jérôme-Forget, 10 février 2009

    « Aux yeux des libéraux de Jean Charest, une perte de 30 millions $ justifiait une
    enquête du Vérificateur général et une commission parlementaire mais une perte de
    plus de 30 milliards $ ne justifierait pas une commission parlementaire d’urgence. Où
    est la logique, Mme Jérôme-Forget? », se demande le Parti Québécois.

    Répondre
  • avatar
    14 février 2009 à 6 06 12 02122
    Permalink

    Où est la logique se demande aussi Cybèle.

    Ma foi, elle est peut-être vraiment d’in patates! lol

    Répondre
  • avatar
    14 février 2009 à 11 11 31 02312
    Permalink

    lutopium

    C’est ce PARTI POLITIQUE qui aurait PÛ participer à sortir le Québec du « TROU » mais en faisant des SACRIFICES.

    Les québecois ont été trop « NIAISEUX » pour ACCEPTER et « VOILÀ » , nous allons nous ENFONCÉS encore PLUS…………………………………..

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *