Lettre à tous les députés québécois

Chers compatriotes,

Je vous regarde aller et j’entends vos propos qui reviennent sans cesse à parler d’une bonne gouvernance, à Québec comme à Ottawa. Il est certes important de parler de finances publiques en ces temps de dérives scandaleuses de la part des gouvernements en place et de ses institutions paralysées par l’immobilisme ainsi que par des favoritismes contraires à toute éthique et à tout progrès sociétal.
J’aimerais, en tant que militant de la première heure du mouvement indépendantiste, vous faire remarquer que, plus vous parlez la langue de bois de vos conseillers en communications, plus vous contribuez à susciter au sein de la population québécoise un désabusement qui se traduit par un faible taux de participation à l’exercice démocratique.

Au PQ-Marois, on s’affaire dans les cuisines à concocter des plans pour reprendre le pouvoir avec une stratégie de petits pas susceptible de rassurer tout le monde, surtout ceux qui ne croient pas que le Québec aura son statut de pays. Le nez bien collé sur les préoccupations quotidiennes, vous en avez oublié l’essentiel: Donner le goût du pays et faire rêver tout un peuple de la reprise en mains de ses affaires.

Vous vous enlisez dans de vieilles façons de faire de la politique politicienne et, ce faisant, vous vous privez des forces les plus vives et les plus dynamiques de ceux qui croient vraiment faire l’Indépendance. C’est à se demander si vous y croyez encore, à force de vous voir remettre aux calendes grecques les échéances essentielles à notre survie collective. D’ailleurs, le parti s’est empressé de tasser les résolutions du dernier congrès et de repousser la tenue de ces prochaines assises…le plus loin possible. Auriez-vous peur du jugement sévère de vote base militante qui ne demande qu’à reprendre le combat pour le pays ?

Au Bloc québécois, on tourne en rond en se donnant pour mission, non pas de provoquer la rupture avec le Canada, mais plutôt de « défendre les intérêts des Québécois et des Québécoises » dans le cadre d’une monarchie constitutionnelle avec laquelle vous pactisez depuis des lustres. Quand un chef soi-disant indépendantiste s’abaisse à coucher dans le même lit que Stéphane Dion, nous sommes très loin de la mission première de cette formation politique qui devait être temporaire en attendant l’Indépendance, mais qui s’enlise dans les méandres du fédéralisme devenu fort rentable pour plusieurs carriéristes.

Le peuple peut bien ne plus accorder sa confiance à ses « élites » indépendantistes qui semblent tout faire pour repousser l’affrontement inévitable.

En bons colonisés, victimes du syndrome de Stockholm, nos chefs de file souverainistes évitent à tout prix la chicane et, en voulant plaire à tout le monde et à son père, ils en viennent à se mettre à dos ceux qui les ont ardemment supportés depuis des décennies.

Pourquoi ne pas avoir fait sur la scène internationale le procès des exactions du Canada à l’égard de notre nation ?
Pourquoi ne pas avoir contesté au même niveau les résultats du référendum truqué de 1995 ?
Pourquoi s’acharner à voir dans des référendums la seule solution pour nous sortir du carcan fédéral ?
Y a-t-il eu un référendum pour nous faire entrer dans la fédération canadienne, dont nous ne reconnaissons même pas la Constitution ?

Conscients qu’une grande majorité de Québécois ( environ 85%) répudient la fonction de Lieutenant Gouverneur, le représentant au Québec de la monarchie anglaise, nous sommes de plus en plus nombreux à souhaiter et à croire en une Union des forces républicaines, de toutes tendances idéologiques, pour mener à bien la bataille contre le régime de monarchie constitutionnelle et pour l’instauration d’une République typiquement québécoise, comme le désiraient nos frères les Patriotes de 1837, pendus, exilés, massacrés par les impérialistes anglais et leurs valetaille canadienne-française.

Nous sommes de plus en plus nombreux à être convaincus de tenir en main une approche gagnante qui saura rallier une grande majorité de Québécois autour d’un projet de Constitution simple et limpide d’un État de droit pour le peuple et par le peuple.

Au cours des prochaines semaines et des prochains mois, tous les députés seront interpellés et invités à se joindre à notre projet républicain, seul rempart contre le néocolonialisme anglo-saxon. Nous pourrons alors voir le vrai visage de ceux qui disent parler en notre nom et déterminer ceux qui sont avec nous et ceux qui préfèrent le statu quo.

Notre action se veut au-dessus de toute considération partisane. Nous ne visons qu’à rassembler enfin les forces vives nationalistes, souverainistes et indépendantistes afin de mettre un terme aux tergiversations stériles parce que nous voulons nous donner un pays qui nous ressemble et faire partager ce grand rêve à toute la population.

Il est temps de mettre fin aux divisions et de nous unir sous la bannière républicaine avec un projet de Constitution simple, clair et compréhensible pour la grande majorité de nos concitoyens.

Nous sommes convaincus que le temps est venu de relever ce défi et nous faisons appel à tous ceux qui sont capables de s’effacer et de mettre de côté leurs petites ambitions personnelles pour se rallier et reprendre le combat jusqu’à la victoire finale.

Vive la République du Québec !

PIERRE SCHNEIDER

74 pensées sur “Lettre à tous les députés québécois

  • avatar
    28 août 2009 à 7 07 35 08358
    Permalink

    Bravo ! Quel beau texte !
    Je l’envoie à ma fille qui me dit souvent ne pas comprendre les aspirations des indépendantistes.

    Répondre
  • avatar
    28 août 2009 à 9 09 28 08288
    Permalink

    Bravo pour votre texte, EXCELLENT.

    Il faudrait que chaque résidant du Québec reçoive PERSONNELLEMENT ce texte.

    Moi je l’envoie à tous mes contacts et à mon entourage.

    Répondre
  • avatar
    28 août 2009 à 9 09 32 08328
    Permalink

    Sachez que les dirigeants du parti Québécois, tout comme ceux des autres partis, savent tres bien qu’on se fait avoir avec la façon dont la devise est mise en circulation. Si ceux-ci voulaient vraiment le bien et l’indépendance des Québécois, le premier item sur la liste serait une devise Québécoise émise sans contrepartie en dette.

    Tant que je ne verrai pas ça dans le programme du parti, où celui de l’ADQ, je continuerai à dire que tous les partis sont contrôlés par l’élite et que le citoyen moyen y perd graduellement sa liberté et ses avoirs au profit de celle-ci. Point à la ligne.

    Répondre
  • avatar
    28 août 2009 à 11 11 45 08458
    Permalink

    DEMANDE D’INFORMATION

    SVP, c’est la 3e fois que je demande cette info:

    COMMENT faire pour avoir accès aux anciens sujets?

    À chaque fois que je m’absente pour 2 jours, il m’est impossible d’avoir accès aux vieux sujets, et je trouve ça un peu fatiguant…

    MERCI de m’aider!

    Répondre
  • avatar
    28 août 2009 à 12 12 26 08268
    Permalink

    @ Simon: il y a un petit menu « Archives » à droite, juste en haut des catégories.

    Répondre
  • avatar
    28 août 2009 à 14 02 09 08098
    Permalink

    L ´indépendance du Québec est une nécessité historique comme l´est celle d´Euskal Herria et celle de bien d´autres peuples contraints de subir les règles des vainqueurs (mais injustes et discriminatoires). Une langue différente ; une culture différente ; une économie que ne déciderons pas les autres, mais nous ; un peuple qui se veut libre dans un Québec libre et indépendant du Canada et des etatsunis , en Amérique.

    C´est beau et c´est juste et c´est tout à fait possible et c´est riche.

    Répondre
  • avatar
    28 août 2009 à 14 02 40 08408
    Permalink

    Vous auriez rejoint plus de monde en l’adressant « à tous les carriéristes ».

    Répondre
  • avatar
    28 août 2009 à 15 03 07 08078
    Permalink

    @sopadeajo – La Suisse réussit à se gouverner depuis un bout malgré des langues et cultures différentes. L’élite utilise et utilisera toujours l’ignorance des peuples pour les diviser et les exploiter.

    Il y a un passage biblique qui cache une grande vérité que l’élite mondiale a saisie et exploitée à son avantage depuis longtemps:

    1 Timothée 6:10 (La Bible du Semeur)

    10 Car «l’amour de l’argent est racine de toutes sortes de maux[a]».

    Footnotes:

    [a] 1 Timothée 6:10 L’apôtre cite un proverbe populaire, retrouvé dans la littérature de l’époque.

    Comme la monnaie est crée de toute pièce par le gouvernement, faut pas s’étonner qu’il soit corrompu.

    Répondre
  • avatar
    28 août 2009 à 15 03 14 08148
    Permalink

    « Comme la monnaie est crée de toute pièce par le gouvernement, faut pas s’étonner qu’il soit corrompu. »

    En ce temps, les peuples changeaient les gouvernements lorsque trop corrompus.

    Aujourd’hui, l’argent n’est plus créée par les gouvernements.

    Répondre
  • avatar
    28 août 2009 à 15 03 32 08328
    Permalink

    @Gébé – vous avez raison. C’est maintenant donné en sous-traitance aux banques centrales, comme Karl Marx le voulait (5è planches du manifeste communiste).

    Ce qui donne un niveau de corruption encore plus élevé.

    Répondre
  • avatar
    28 août 2009 à 16 04 59 08598
    Permalink

    Pierre,

    En toute justice, ta lettre contient plusieurs bons éléments qui peuvent constituer le point de départ d’une réflexion en profondeur.

    Comme tu écris :

     »Y a-t-il eu un référendum pour nous faire entrer dans la fédération canadienne, dont nous ne reconnaissons même pas la Constitution ? »

    On sait que non.

    Pourtant ce gouvernement gouverne …

    Répondre
  • avatar
    28 août 2009 à 19 07 56 08568
    Permalink

    Les banques centrales ne créent pas la monnaie, ce sont les banques privées qui la créent) Elles ne font qu’établir les règles (taux de réserve, par exemple) que les banques privées doivent suivre pour créer la monnaie.

    Si vous parlez de l’impression de la monnaie, cela représente une partie de plus en plus petite de la création de la monnaie. Les banques centrales impriment (en fait, c’est sous-traité au Canada) surtout pour remplacer les billets endommagés et retirés de la circulation.

    Répondre
  • avatar
    28 août 2009 à 21 09 17 08178
    Permalink

    @Darwin – peut importe qui imprime ou fait l’entree a l’ordi, le probleme est que par une loi, le gouvernement cree l’offre pour les billets et par la taxation, la demande – tout cela cree a partir de rien. Et quand le gouvernement veut depenser, il emet des bons du tresors (une dette) – c’est la ou la fraude existe.

    Répondre
  • avatar
    29 août 2009 à 9 09 31 08318
    Permalink

    @MissiveDuTexas … Right on man, 100% !

    Aucun Parti ne peut prétendre à être sérieux s’il ne créé pas QC Inc.

    Répondre
  • avatar
    29 août 2009 à 14 02 01 08018
    Permalink

    Abraham Lincoln et William McKinley se sont battu pour une monaie vraiment nationale.

    Assassinés, tous les deux.

    C’est ce qui arrivera au chef d’un parti qui proposera la même chose pour le Québec.

    Il faut avant tout dénoncer et mobiliser pour l’éradication de ces criminels. Il faut les identifier et les exposer à la masse flouée.

    Répondre
  • avatar
    30 août 2009 à 0 12 41 08418
    Permalink

    @Gébé – vous en oubliez une gang – allez voir Executive Order 11110, signe par JFK. Une fois cet ordre signe, son arret de mort fut egalement etablit.

    Mais on s’en c…..-tu, en bout de ligne, comme les belles paraboles de la bible:

    « celui qui est préoccupé de *sauver sa vie, la perdra; mais celui qui perdra sa vie pour moi la sauvera.
    25 Si un homme parvient à posséder le monde entier, à quoi cela lui sert-il s’il se perd ou se détruit lui-même? »

    Que chacun fasse le compte de leur vie, le temps des choix approche…

    Répondre
  • avatar
    30 août 2009 à 7 07 43 08438
    Permalink

    @Missivedutexas … Vous oublié cette citation primordiale : Que sert à l’homme de posséder l’Univers s’il n’a pas d’culotte pour passer l’hiver ? Me rappelle pu quel verset, désolé.

    @Gébé … Le premier Parti qui proposera de créer de la monnaie sera battu à plate couture et ridiculisé comme le fut la piasse à Lévesque.

    Mais si les huées et les sarcasmes ne suffisent pas, comme Kennedy, il sera suicidé.
    Voilà pourquoi ceux qui parlent ici et qui agitent leur drapeau sont des insignifiants. Aucun d’eux ne voudraient perdre sa vie pour ça, puisque ce n’est pas du tout important au fond.
    Parlez, gueulez, criez votre amour du QC tant que vous voulez, il n’arrivera rien d’autre qu’une débandade pure et simple aux premiers coups de feu.
    Nos ancêtres, bien cachés derrière l’Église de peur des Anglais, nous ont bien montré le chemin des canadiens-français.

    Répondre
  • avatar
    30 août 2009 à 8 08 55 08558
    Permalink

    Oui, JFK aussi.

    Un bon exemple de soumission est cet article de Robitaille dans le Devoir d’hier:

    http://www.ledevoir.com/2009/08/29/264680.html

    Il se transforme en preacher évangeliste réduisant la deuxième guerre en un conflit de consciences entre le bien et le mal. Le diable serait descendu sur Terre et les Québécois doivent s’occuper à fouiller leur conscience collective dans le choix qu’ils ont fait à cette époque.

    Puis, le révérend Robitaille conclu:

    « C’est pourquoi Gilles Gallichan trouve non fondée la «culpabilité rétrospective» à l’égard de l’isolationnisme québécois, «surtout que les sentiments des Québécois vont beaucoup évoluer dans les années qui vont suivre». »

    Nous ne sommes pas coupable parce qu’ignorants à l’époque mais nos « sentiments » ont maintenant évolués !

    Oh merci révérend ! Bénissez nous maintenant ! Nous ne pécherons plus et nous aimons les juifs.

    Ces pseudos intellectuels « journalistes » du Québec se transforment en curés moralisateurs aussitôt qu’ils doivent pondre une propagande sur les deux grandes guerres (aux anniversaires de commémoration).

    La raison est simple, ils doivent absolument éviter le pivot principale de ces deux guerres; la monopolisation de l’économie mondiale.

    L’argent n’existe plus et tout est affaire d’émotions de sentiments et de morale.

    Éviter par dessous tout le lien entre le juif et l’argent.

    Non, M. Schneider, ce n’est pas le PQ-Marois, dont le mari est associé avec des fondateurs du B’nai Brith, qui va nous menner vers l’indépendance de quoi que ce soit. Bien au contraire !

    Répondre
  • avatar
    30 août 2009 à 9 09 06 08068
    Permalink

    B’nai Brith = Franc-maçonnerie

    Répondre
  • avatar
    30 août 2009 à 11 11 27 08278
    Permalink

    Cela fait 70 ans, aujourd’hui même, que le Canada sous Lyon McKenzie King est entré dans la 21ème guerre mondiale, dans laqelle 1,1 million de Canadiens on paticipé et plus de 42 000 ont perdu la vie.

    Lors de la 1ere guerre mondiale, les canadiens français ne voulaient rien savoir, donc ils ont adopté la loi sur la conscription pour les forcer.

    Voici l’article paru aujourd’hui dans le Toronto Star

    http://www.thestar.com/news/insight/article/688378

    Répondre
  • avatar
    30 août 2009 à 12 12 41 08418
    Permalink

    « B’nai Brith = Franc-maçonnerie »

    Profondément.

    C’est aussi le Conseil de l’Unité Canadienne et la Fondation Bronfman de Historica.ca.

    Des fédéralistes loyalistes pur sang.

    Répondre
  • avatar
    30 août 2009 à 12 12 44 08448
    Permalink

    Je lis presentement « Tragedy and Hope » de Carroll Quigley, mentor de Bill Clinton. Les deux guerres mondiales du 20e siecle n’etaient absolument pas necessaires, mais une belle occasion pour les banquiers de faire une grosse passe d’argent.

    Je me suis souvent demande pourquoi Napoleon s’etait lance a la conquete de l’Europe monarchiste et pourquoi il etait tant aime par ses propres troupes. Je crois maintenant ceci:

    1 – Il s’est lance a la conquete de l’Europe pour eliminer le controle des banquiers sur les gouvernements.

    ‘The Hand that gives will always be over the hand that takes. Money has no motherland; and financiers are without patriotism and without decency: their sold object is gain.’

    -Napoleon Bonaparte-

    2 – Les troupes etaient bien informees sur ce sujet et c’est pourquoi elles ont acceptees toutes les miseres des guerres napoleoniques.

    Avec le desir de l’elite de voir la population mondiale reduite, l’avenir semble nous reserver des conflits importants.

    Répondre
  • avatar
    30 août 2009 à 17 05 27 08278
    Permalink

    @ décembre: Vous faites erreur en soutenant que tous les Québécois sont des « pissous » qui vont se dégonfler dès que les néo colonialistes vont sortir leurs fusils pour nous faire peur.
    Vous insultez tous ceux qui ont donné leur vie pour la Résistance.
    La peur est le propre de l’homme qui pense comme un colonisé.
    Quoique vous en pensiez, quoique vous en disiez, certains combattent leur peur: c’est ce qu’on appelle avoir du courage et certains y consacrent leur vie, c’est ce que j’appelle avoir de la noblesse.

    Répondre
  • avatar
    30 août 2009 à 22 10 21 08218
    Permalink

    M. Schneider, lâchez-moi avec la noblesse, please.

    Les canadiens-français qui ont donné leurs vies étaient d’une autre race que vous et moi et jamais je n’oserais me comparer à eux.

    Premièrement, nos ancêtres n’auraient jamais voulu être limités dans la Province car les grands espaces canadiens les attiraient, ils étaient libres.

    Nous sommes devenus séparatistes à cause des clôtures, après les guerres en réalisant que le français n’avait pas à être deuxième la ou la majorité le faisait premier.

    Nos fiers canadiens-français ont quand même perdu la guerre et les anglos les ont chassé de leurs terres par la terreur.

    Les Québécois d’aujourd’hui, un mélange bâtard, sont apathiques, n’ont pas cette détermination à user de violence des anciens.

    Vous ne réunirez pas les italiens, les grecs, les hassidims, les asiatiques, les hindous dans votre révolution, no fuckin way. Peut-être les Haïtiens, très dynamiques et francophones mais là encore, je doute.

    Seuls les canadiens-français voulaient l’indépendance mais elle ne veut absolument rien dire pour les autres, surtout pas les anglos, y a rien a tirer de ces gens, ils veulent vivre au Canada et leur langue c’est l’anglais.
    Vous ne ferez aucune révolution en anglais ici arrêtez de niaiser.

    Répondre
  • avatar
    31 août 2009 à 9 09 33 08338
    Permalink

    @decembre – belle opinion que vous avez des Québécois. Il semble également que vous êtes en faveur de la violence, bravo. Vous venez juste de tomber sous le système de surveillance de nos bons gouvernements.

    À moins que vous ne soyez un agent provocateur, genre Montebello il y a quelques années.

    En passant, toutes les cultures bien informées sortiront dans les rues d’ici un an ou deux. Si vous faite un effort et éduquez les Québécoises et les Québécois, peut-être sortiront-ils aussi…

    Répondre
  • avatar
    31 août 2009 à 10 10 14 08148
    Permalink

    @Missivedutexas … Vous sentiez-vous visé ?

    Non je n’ai pas une belle opinion des québécois, depuis que je suis jeune que je les trouve quétaines. ET maintenant, quand je fais le tour de la Province, je suis dégoûté par tant de laideur.

    Mon arme à moi ce sont mes écrits. Ils sont souvent violents, on dit virulent je pense, j’aime ça.

    Toutes les cultures sortiront peut-être dans la rue mais PAS pour l’Indépendance du QC et je suis prêt à mettre un dix là-dessus.
    Ha oui en passant, en plus d’être violent, je joue !

    Répondre
  • avatar
    31 août 2009 à 10 10 25 08258
    Permalink

    Me sentir visé? Nha. Je sais cependant peser le poids de mes paroles et actions. Et lancer de belles accusations à la face d’un peuple m’apparaît assez lâche merci.

    Je préfère un cheminement d’introspection individuel: préférons-nous une société qui protège les libertés individuelles ou l’intrusion constante du gouvernement dans nos choix personnels? La réponse à cette question déterminera le genre de société que les peuples de cette planète auront, incluant le Québec.

    Répondre
  • avatar
    31 août 2009 à 10 10 52 08528
    Permalink

    @Missivedutexas … Je ne vois pas ce que la lâcheté vient faire là-dedans ! Le lâche serait celui qui le pense mais ne le dit pas. Je ne suis pas plus brave qu’un autre mais moi je dis ce que je pense et je me contrecrisse de votre paranoïa gouvernementale.

    Pour ce qui est de votre rêve, vous ne connaissez rien des hommes pour rêvasser sur des certitudes comme vous le faites.

    L’introspection individuelle mon cher ça fait des millénaires que ça existe alors c’est pas vous ni les jeunes, ni personne d’aujourd’hui qui a inventé ça.

    Faites-en une introspection et vous allez voir comment votre souhait ne regarde que vous.

    Les gens sont en faveur de Charest, ça dit tout me semble. Ils aiment aussi les quiz, les bingos, la téléréalité, la loto ça beaucoup, la nourriture cheap et le diplôme nul et gratuit. Rien pour faire avancer votre projet.

    Notre propre gouvernement qc vient de voter des règlementations qui légalisent l’enfermement des gens non vaccinées qui représenteraient un danger.
    Avez-vous entendu une quelconque révolte, que dis-je, une seule indignation sur nos libertés ?

    Ni les québécois ni le monde n’est prêt pour la liberté. Nous sommes une race d’esclaves et nous le demeurerons.

    Répondre
  • avatar
    31 août 2009 à 11 11 07 08078
    Permalink

    Bon ben, votre opinion est faite. Ne vous demandez pas d’où vient ce conditionnement. Jamais entendu parler d’ingénierie sociale? Nous sommes, sur cette planète, sous un tel programme depuis l’avènement de la radio/tivi.

    Quelle est la loi passée forçant la vaccination et quand est-elle devenue force de loi? Si ce que vous dites est vrai, il faut faire passer l’info.

    Saviez-vous que Ghandi, bien avant l’indépance, a passé plus de 20 ans a visiter et discuter de la façon dont les Anglais profitaient des divisions internes de l’Inde. Quand vint le temps de les chasser, les indiens n’ont pas passé beaucoup de temps à s’astiner.

    Répondre
  • avatar
    31 août 2009 à 12 12 20 08208
    Permalink

    Oui je connais bien : The Slime oozin’out of your tv set …. Outil de propagande certes mais moi, j’en ai pas. J’écoute plus la tv, trop niaiseux.

    Comme je disais à propos de Ghandi, nous ne savons pas ce que serait sa réaction en voyant ce que sa révolution est devenue.

    …Quelle est la loi passée forçant la vaccination et quand est-elle devenue force de loi? Si ce que vous dites est vrai, il faut faire passer l’info….MDT

    Loi sur la santé publique
    http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=2&file=/S_2_2/S2_2.html

    Vérifiez les articles 106, 107, 108 109, 110 vous verrez. Le scénario est écrit.

    Nous on ne chassera pas les anglais dehors même si on les connaît comme Barabas dans la passion. On a passé not’ tour.

    Répondre
  • avatar
    31 août 2009 à 13 01 17 08178
    Permalink

    @decembre – bouhouhou, pauvres de p’tits nous.

    Je ne comprends absolument pas votre dédain envers les Québécoises et Québécois. Mais vous avez droit à votre opinion.

    Répondre
  • avatar
    31 août 2009 à 13 01 34 08348
    Permalink

    J’ai dédain mais, je nous aime. Pour le party, la folie, le lâcher-lousse, la créativité, on est tof à bat.

    Mais crisse qu’on n’a pas d’goût.

    As-tu vu ces grosses cabanes laides avec des toits mal enlignés dans tous les sens à 500.000$ qui poussent comme des champignons sur des terrains grand comme ma main ou ces antennes pour cellulaires sur toutes la montagnes, collines, name it, la tonte de l’herbe sur l’autoroute style brosse pour la tête d’un soldat et ces maisons en rangée, rassemblées en poulaillers le long des autoroutes …etc…

    QC est laid et s’enlaidit et m’ennuie à mourir. Mais on a quand même une grande liberté. Bon quand même, on peut encore relaxer ici.

    Et j’aime pas ce qui joue à la radio alors j’écoute internet et j’entends les sons du monde qui me parlent bien plus que nos complaintes de phoque. Salut.

    Répondre
  • avatar
    31 août 2009 à 13 01 48 08488
    Permalink

    Les antennes et maisons et ‘tites cours, allez voir aux États, c’est pire. Vive la campagne.

    Répondre
  • avatar
    31 août 2009 à 13 01 57 08578
    Permalink

    Non merci pour les States. Moi c’est le Venezuela.

    Répondre
  • avatar
    31 août 2009 à 14 02 47 08478
    Permalink

    Les Québécois étaient debout pour faire la révolution tranquille. Ils l’ont fait.

    Puis le PQ est arrivé au pouvoir et a complètement étatisé les institutions que les Québécois avaient construit pour eux-mêmes par la révolution tranquille.

    Toutes ces institutions sont passées sous le contrôle de l’État provincial lui-même assujetti au Fédéral.

    Les Québécois sont maintenant bredouille et ils le savent. Ils sont sans moyens.

    Répondre
  • avatar
    1 septembre 2009 à 14 02 02 09029
    Permalink

    Monsieur Schneider,

    Votre vision est vraiment intéressante! Vous parlez comme si vous aviez déjà des collaborateurs et un plan d’action dans vos cartons. J’aimerais bien avoir plus de détails.

    Bonne journée!

    Répondre
  • avatar
    1 septembre 2009 à 17 05 13 09139
    Permalink

    Il faudrait premièrement éliminer le gouvernement Desmarais,ça donnerais un méchant bon coup de pouce,dehors la racaille.

    Autre sujet;
    http://www.time.com/time/printout/0,8816,1919342,00.html.
    Les possibilités que cela soit vrai,sont beaucoup plus élevé,qu’il y aie un partie qui nous emmenent à la souveraineté,(présentement).

    Répondre
  • avatar
    2 septembre 2009 à 1 01 40 09409
    Permalink

    @ décembre: Vous n’aimez pas vos compatriotes, c’est vitre droit, mais sachez que c’est le propre de l’esprit colonisé. La peur, l’impuissance et le dédain des siens. Vous ne devez pas beaucoup vous aimer pour vous exprimez comme vous le faites, Heureusement qu’il y a encore des Québécois pour prendre la relève. Nous serons à Québec, sur les Plaines, les 12 et 13 septembre prochains. S’il n’y a plus d’espoir, alors tout est foutu…
    @ Casimir: Oui je sais maintenant où je m’en vais et, avec d’autres, de plus en plus nombreux qui joignent nos rangs républicains, nous entendons
    mettre nos élus au pied du mur et démontrer à la population les vertus du républicanisme que nous entendons opposer à la maudite monarchie constitutionnelle. Un Comité national républicain vient d’être formé…et ce n’est qu’un début.
    Moi je me bats depuis plus de quarante ans et je vais me battre jusqu’à mon dernier souffle, n’en déplaise à tous ceux qui ont baissé les bras.
    Les Irlandais ont mis 800 ans avant d’obtenir leur république. Nous serons beaucoup moins patients…

    Répondre
  • avatar
    2 septembre 2009 à 13 01 30 09309
    Permalink

    La Catalogne (Catalunya en langue catalane et Cataluña en langue castillane) aspire aussi à l´indépendance et à la séparation de l´Espagne.
    Un petit village de la province de Barcelone va organiser non offitiellement (parce que la loi espagnole est tellement antidémocratique qu´elle interdit les référendums locaux (la Suisse les encourage)) un référendum sur : l´indépendance de la Catalogne oui ou non.
    Le référendum est ue initiative privée soutenue par la mairie avec l´appui de tous les groupes politiques sauf celui du Parti Socialiste (ces salauds de SSocilistes, cette mafia infame qui se dit de gauche et ne l´a jamais été, on ne peut les pardonner; non pas qu´ils sont socialistes, mais que justement ils ne le sont pas et mentent absolument en disant l´être).
    Le gouvernemnt SSocialiste de Madrid (des vrais fascistes; Mussolini était-lui aussi SSocialiste; et le parti nazi était un parti national socialiste; ne l´oublions pas) veut empêcher légalement (par action judiciaire) que ce référendum ait lieu. La dictature fasciste des SSocialisttes est pire, que celle de Franco. Nous combattrons avec toutes nos forces le fascisme ssocialiste partout.
    Ils ne peuvent interdire un référendum qui n´est même pas officiel.
    http://www.elpais.com/articulo/espana/Estado/presenta/recurso/consulta/independentista/Arenys/Munt/elpepuesp/20090902elpepunac_6/Tes

    Répondre
  • avatar
    2 septembre 2009 à 13 01 42 09429
    Permalink

    Imaginez qu´une rébellion civile s´installe dans les petits villages nationalistes/indépendantistes et par le moyen de référendums locaux (autorisés ou non) ils se proclament villages/territoires indépendants (quand le oui aura gagné et il gagnera) que cela plaise ou non à Madrid…..

    Répondre
  • avatar
    2 septembre 2009 à 14 02 02 09029
    Permalink

    Bien sûr, les villages ou petites villes qui se proclameraient indépendantes, ne le seraient pas politiquement. Mais cela aiderait par effet domino, à une future proclamation nationale de´indépendance.
    Il s´agirait en fait d´infinitimiser, de multi-focaliser et donc de multiplier le mouvement pour l´indépendance et la souveraineté, qui du coup se retrouverait très fortement revitalisé, démultiplié, et donc multiplié.

    Répondre
  • avatar
    2 septembre 2009 à 15 03 12 09129
    Permalink

    sopadeajo,

    C’est la meileure idée que j’ai entendu depuis longtemps. Small is beautiful.

    Répondre
  • avatar
    2 septembre 2009 à 17 05 18 09189
    Permalink

    Ha ben, ajouter une question à savoir si la population veut une monnaie locale aussi.

    « La meilleur façon d’être indépendant, c’est d’avoir son propre argent. »

    Voilà, vous avez le sloggant.

    Toute entité qui a un pouvoir de taxation peut émettre sa propre monnaie.

    Les banquiers vont capoter. Hahaha!!

    Répondre
  • avatar
    2 septembre 2009 à 21 09 35 09359
    Permalink

    J´ai dit que les SSocialistes étaient de vrais fascistes, bien pire que Franco, surtout parce qu´ils ne sont pas socialistes: ils ne partageront même pas avec les pauvres; cela est faux qu´ils défendent les plus démunis.Et ils mènent une politique (en Espagne) brutalement répressive contre la gauche indépendantiste basque : de la prison pour des gens qui ont été pourtant élus comme parlementaires au parlement basque, une pression médiatique contre l´indépendantisme basque absolumment nazie, gobbelienne…sous le gouvernement socialiste du juif Zapatero, on ne peut même pas se déclarer indépendantiste ou de gauche car on risque la taule si on déclare ce que l´on pense.Il y a quelques instants mon pourvoyeur d´Internet (fibre optique),:Euskaltel, ne fonctionnait pas,.C´est la première fois en 2 ans que je n´avais pas de ligne. J´ai donc appelé le service technique et on m´a demandé de confirmer mon identité et mon numéro de carte d´identité.Serait-ce donc que les milliers de policiers payés par nos impôts en Espagne, qui travaillent pour la répression SSocialiste , ont lu les considérations sur l´indépendantisme que j´avais écrit quelques heures avant et ont voulu confirmer mon identité?
    Surtout que mon frère dans sa haine absolue envers moi fait croire que je demande des choses, que j´ai des volontés que je ne demande absolumment pas; absolumment pas.

    Répondre
  • avatar
    2 septembre 2009 à 22 10 08 09089
    Permalink

    Missive du Texas, je me souviens qu´au Texas, en l´été 1973 on m´avait parlé de la volonté d´indépendance du Texas.

    Rien de plus normal lorsqu´on appartient à un continent (les étatsunis) plutôt qu´à un pays.
    Texas qui fut d´ailleurs pris par les armes au Mexique, mais une indépendance des 2 pays (Mexique et etatsunis) est acceptable.
    Vous parliez de Napoleón et de sa volonté de créer une Europe de non banquiers.Il faut aussi parler du rôle des juifs qui ont conqui la France par l´intermédiaire de Joséphine sans que Napoléon s´en aperçoive même.Ils ont fait croire que c´était la volonté de Napoleon et ce ne l´était pas et lorsque Napoléon s´en est aperçu petit à petit, il a répudié Joséphine mais trop tard. J´ai rencontré une femme dont on m´a dit qu´elle fut Joséphine.
    On m´a fait presque pareil à moi: ils font croire, mais c´est absolumment faux que j´ai voulu que les juifs prennet en main les médias au Pays Basque et en Espagne.Et ils tiennent la radio/television publique basque mais tout à fait contre ma volonté. La responsable de cet exploit c´est celle qui a vécu avec moi ces dernières années et qui a donc été ma proche , mais pour me détruire et aider les siens sans que je le sache, sans que je m´en rende compte.
    J´en ai déduit du coup ce qui est arrivé a Napoleon; et ils ont choisi ensuite l´enfer pour lui, après avoir agi contre sa volonté et l´avoir totalement utilisé : le mal des juifs…
    Quand à moi ils n´ont fait qu´essayer de me détruire par toutes sortes de stratagèmes lorsqu´ils ont vu que j´étais incapable de me défendre et que je ne comprenais pas ce qu´ils me faisaient ni qui ils étaient vraiment.

    Répondre
  • avatar
    3 septembre 2009 à 12 12 03 09039
    Permalink

    @sopadeajo – je ne soustrais absolument pas à l’association que vous faites avec les « juifs ». Qu’ils le soient ou non ne les rends pas coupables – c’est ce qu’on appel culpabilité par association.

    Ceux qui adèrent aux philosophies contraires à nos droits inhérents à la vie, la liberté et la poursuite du bonheur sont, à mes yeux, et peut importe leur religion, les gens qui doivent rencontrer mon opposition.

    Si vous êtes capables de ré-aligner la discussion et le débat dans votre communautré sur ces aspects, je suis convaincu que vous aurez l’oreille d’un plus grand nombre.

    Cela vaut également pour les discussions ici.

    Répondre
  • avatar
    3 septembre 2009 à 13 01 23 09239
    Permalink

    Quelles sont ces philosophies contraires à la poursuite du bonheur dont vous parlez, que vous venez d´inventer, monsieur missive du Texas ?

    Cela sent la doctrine impériale colonialiste, celle qui voulait envahir Cuba (qui essaya de le faire dans la Bahía de los Cochinos, mais échoua); parce que les Cubains ne pouvaient etre heureux que sous l´empire colonial amer-y-Cain (etatsunien),; sans comprendre que l´homme est digne et que les etatsunis ne reperesentent pas l´humanité, ni son ideal, comme personne ne represente d´ailleurs l´ideal humain, et heureusement…Qu´est-ce que vous ne comprenez pas monsieur Missive?

    Répondre
  • avatar
    3 septembre 2009 à 13 01 39 09399
    Permalink

    Allez-voir ceci:

    http://www.youtube.com/watch?v=eAaQNACwaLw

    Les États-Unis sont graduellement devenus le même outil impérialiste qu’a été l’Angleterre dans les années 1800 et est maintenant sous le contrôle des mêmes familles de cette époque.

    Je n’invente rien, ce à quoi je faisais référence est présent dans la déclaration d’indépendance américaine ainsi que la constitution. Le présent système gouvernemental à Washington est à 99% illégitime selon les articles 9 et 10 du « bill of rights ».

    Pour le reste cher ami, si vous n’aimez pas les suggestions et avez un niveau de susceptibilité élevé, bonne chance sur les blogs…

    Répondre
  • avatar
    3 septembre 2009 à 13 01 58 09589
    Permalink

    http://www.gara.net/azkenak/09/154887/es/Suspenden-consulta-Arenys-Munt-sobre-independencia

    Le gouvernement SSocialiste (un vrai gouvernemnet fasciste, en fait bien pire en tout que la droite; en tout) a interdit judiciairement que l´on puisse faire un référendum sur l´indépendance de la Catalogne dans le petit village d´Arenys de Munt dans la province de Barcelone, en Catalogne.
    Voilà la démocratie de ces salauds de socials-traîtres (demandez aux révolutionnaires allemands de l´époque de Rosa Luxembourg, par qui ils avaient été littéralement exterminés ; cela vient de loin).
    Le problème que les SSocialistes-fascistes ont , c´est qu´on les connaît et que la mairie d´Arenys de Munt avait prévu le coup: le référendum se fera dans un local qui ne sera pas un local de la mairie; mais il se fera. Sauf qu´ils nous envoient l´armée, bien entendu…

    Répondre
  • avatar
    3 septembre 2009 à 14 02 27 09279
    Permalink

    @décembre

    Hé,

    Je parcoures les commentaires de ce thème depuis ce matin (petite journée) et ça me frappe à quel point j’aime tes interventions. J’avais envie de commenter dans la même veine, mais je me suis dit à quoi bon… Laissons ces indépendantistes penser qu’ils le sont vraiment après avoir acheté leur chandail (fabriqué en Chine) chez Wal-Mart et après qu’ils sortent de la banque pour avoir investi leur REER dans des fonds immobiliers américains.

    Mais quand tu as cité Zappa, je me suis dit : j’écris.

    Es-tu musicien (enne)?

    Répondre
  • avatar
    3 septembre 2009 à 15 03 12 09129
    Permalink

    Pourquoi écrire une lettre aux débutés Québécois?

    Ils ne peuvent rien faire. C’est le peuple qui doit agir, mais est-ce qu’il le fera?

    Répondre
  • avatar
    4 septembre 2009 à 10 10 15 09159
    Permalink

    Merci Rémi,

    Tu résumes ma pensée en quelques mots. Jamais le peuple n’a eu tant de pouvoir. Il a le pouvoir d’achat. Consommer, c’est voter. Retourner tous dès maintenant l’étiquette de votre chandail ou de votre pantalon. Qui en a une où il est écrit « fait au Québec », ou au pire, « fait au Canada ou aux US »? Personne. Mais ça se fait, oui, ça se fait. Sauf que ça paraît bien mieux de s’élever haut et fort que de prendre des moyens concrets pour stimuler l’économie locale, faire grandir les PME québécoise, investir, nous créer un PIB distinct, bref, agir de façon intelligente à travers la seule chose qui compte vraiment, l’économie. Continuez de vous battre contre et avec la politique. Vous perdez votre temps.

    C’est l’agent. Snif, snif, ce n’est que l’argent; arrêter de prétendre que c’est secondaire. C’est là, l’intervention à faire.

    Répondre
  • avatar
    4 septembre 2009 à 10 10 31 09319
    Permalink

    PYL

    S on était vraiment sérieux à propos de l’argent, on cesserait de l’utiliser. On prendrait tous nos faux billets et soldes créditeurs, et on achêterais tous de l’or et de l’argent, laquelle serait l’unique monnaie d’échange. Mais on est loin de là…

    Répondre
  • avatar
    4 septembre 2009 à 11 11 24 09249
    Permalink

    Aimé,

    Oui, je t’entend, mais le problème est que l’argent, on est pris avec! On ne peut pas convaincre les gens d’arrêter de l’utiliser pour consommer des biens utiles, ou non. Ce qui me désole, c’est de constater que les « révolutionnaires » (séparatistes, ou autre) s’imaginent que la masse (québécoise), pas l’individu, la masse, a une préoccupation autre que celle de l’accès aux biens et aux profits. Alors, plutôt que de s’engager dans une lutte d’idée qui n’est rien d’autre que du déplacement de nuages, il faudrait plutot accepter cet état de fait et il faudrait se demander comment il est possible de construire une société québécoise distincte, modèle, à travers et avec un système capitaliste, élitiste et centré sur l’accumulation de biens (pas que ça me plaise). La production, la consommation et la promotion de biens québécois me semble la seule façon réaliste d’y arriver.

    On voudrait trop. On voudrait que le système change, on voudrait l’égalité sociale, on voudrait l’indépendance, on voudrait que la consommation ne prennent pas autant de place… Pendant ce temps, rien ne se fait, rien ne bouge et on vit sur l’espoir que quelqu’un, ou quelque chose viendra tout révolutionner. Très, très québécois comme façon de faire.

    Et de se tourner vers la politique… s’il-vous-plaît…
    Nous ne sommes plus dans les années 70.

    Répondre
  • avatar
    4 septembre 2009 à 20 08 00 09009
    Permalink

    @ PYL:

    On voudrait trop. On voudrait que le système change, on voudrait l’égalité sociale, on voudrait l’indépendance, on voudrait que la consommation ne prennent pas autant de place… Pendant ce temps, rien ne se fait, rien ne bouge et on vit sur l’espoir que quelqu’un, ou quelque chose viendra tout révolutionner. Très, très québécois comme façon de faire.

    Très bon point!

    On parle souvent de changement, d’alternative au système actuel, au capitalisme, mais on oublie trop souvent que le 9 dixième de la population ne pense pas à ces choses-là.

    Le vrai changement va s’imposer de lui-même quand le système actuel va s’effondrer. Le peuple devra alors prendre une décision: revenir comme c’était avant, alors qu’on sait que c’est voué à l’échec, ou bien repartir à neuf avec une société qui place l’humain et la nature en priorité. Une société nouvelle. Durable.

    Répondre
  • avatar
    4 septembre 2009 à 20 08 16 09169
    Permalink

    @PYL: Je suis bien d’accord que tout le monde achète des produits fabriqués en Chine, mais a-t-on vraiment le choix ?
    Moi en tout cas je passe des jours et des jours à rechercher meubles, vêtements, outils, etc, fabriqués ici même au Québec et je ne trouve, la plupart du temps, sur les tablettes de nos marchands québécois des produits « made in China ».
    C’est extrêmement frustrant, mais nous n’avons pas beaucoup de choix.
    @ sopadeajo: Nous aimerions entrer en contact avec vous à l’adresse suivante: republiqueqc@gmail.com

    merci.

    Répondre
  • avatar
    4 septembre 2009 à 21 09 16 09169
    Permalink

    @Pierre Schneider – ha ben, pas surpris de voir que M.sopadeajo vous intéresse, c’est bien ce que tout bon agent de l’élite aimerait attirer dans ses filets.

    Vous venez, à mes yeux, de discréditer tout ce qui entoure vos efforts pour une « république ».

    Une république qui garantit et protège le droit à la vie, la liberté et la poursuite du bonheur, ok.

    Une république anti-anglaise et anti-sémite, non merci.

    Une autre belle p’tite passe de l’élite pour mieux diviser et conquérir. Mais on commence à les voir venir celles-là, Dieu merci.

    Répondre
  • avatar
    4 septembre 2009 à 21 09 20 09209
    Permalink

    En passant, pour ceux qui n’ont pas encore une image clair de ce qu’est une république, voyez ceci:

    [youtube=http://www.youtube.com/watch?v=TnQCDDHPoa4&hl=en&fs=1&]

    Répondre
  • avatar
    5 septembre 2009 à 3 03 51 09519
    Permalink

    à sopadeajo

    Je doute tout de même que les Espagnols aient préféré Franco au gouvernement Socialiste qu’ils ont aujourd’hui…
    Rien qu’à voir le taux d’immigration en France des Espagnols sous Franco, et celui présentement, je pense que cela parle tout seul.

    Je ne dis pas cependant que le gouvernement Socialiste actuel soit parfait , loin de là . La majorité des partis Socialistes Européens aujourd’hui sont à gauche pour se faire élire, pendant les campagnes électorales, mais sont bien à droite une fois au pouvoir. La politique qu’ils appliquent n’est absolument pas de gauche, ils font la même chose que les partis de droite, voire pire.

    Mais de là à considérer qu’ils sont pire encore que les fascistes, pour un Européen, c’est nier l’horreur que fut l’Allemagne nazie, l’Italie Mussolinienne, la France Pétainiste, ou l’Espagne Franquiste.

    Sincèrement je pense que le fascisme est largement pire que le socialisme, même si je reconnais pleinement l’hypocrisie de ce que j’appelle la gauche caviar qui entend bénéficier strictement des mêmes privilèges que les élites de droite , et donc commettre les mêmes actes irrespectueux des petites gens.

    L’exemple dont tu parles à propos du référendum n’est pas nouvelle.

    En 2005, la France organisa un référendum pour demander aux français s’ils voulaient d’une Europe libérale. 55% d’entre eux dirent non, et malgré ça, le gouvernement avec la complicité du Parti Socialiste Français ont bel et bien signé des accords pour appliquer le traité de Lisbonne, ce qui revient à nier carrément la volonté des 55% d’électeurs; alors comment s’étonner qu’au dernier scrutin Européen , 60% se soient abstenus d’aller voter….

    Répondre
  • avatar
    5 septembre 2009 à 11 11 37 09379
    Permalink

    @MissiveduTexas: Vous interprétez mal, mon ami. Oh que oui !

    Répondre
  • avatar
    5 septembre 2009 à 14 02 06 09069
    Permalink

    Sophie,

    J´appelle les socialistes des social-traîtres et c´est la stricte vérité. Les socialistes ont liquidé la gauche en France et en Espagne et partout ailleurs.Ils font strictement la même politique de grand capitalisme, de grand commerce, que la droite libérale.Ils sont donc pernitieux pour un pays, pernitieux pour les idées, pernitieux pour la politique. Parce qu´ils se disent de gauche (et nous voyons jour après jour que c´est faux) tout en faisant la même politique de droite en tous points que la droite. Il s´agit donc d´une vraie mafia nocive qu´il faudra commencer à combattre avec toutes nos forces, partout où elle se trouve (en France aussi..). Cela fait presque 40 ans que je contemple comment les socialistes ont éliminé petit à petit, renoncement après renoncement, tout ce qui était critique, à gauche d´eux; une vraie mafia , mais bien pire et bien plus dangereuse que la mafia en Italie ou dans d´autres pays. Bien sûr que je comprends bien que Sarkozy n´est pas mieux qu´eux; mais cet argument n´est pas suffisant.Quand à la répression des mouvements indépendantistes, une répression sâle, profondémment antidémocratique, terriblement fasciste, je la suis tours les jours chez moi. Croyez moi, ils sont pires que tout.Il n´y aura pas de renouveau en Europe si nous ne les sortons pas. Croire que ces salauds infâmes ne sont pas si mauvais parce qu´il y a encore pire, est FAUX: Il n´y a pire qu´eux pour la gauche, pour le renouveau, ou simplement pour le pays;pour tout ce que vous voudrez. Sarkozy est égal à eux, et c´est pour ça qu ´eux sont les pires, parce que les gens ne s´en doutent pas et pensent que les seuls mots  » nous, la gauche » ou « notre défense des démunis » suffisent.Il faut les démasquer.
    La terrible répresion et massacre par la police et par l´armée des révolutionnaires Spartaquistes en Allemagne c´étaient déja eux; les traîtres SSocialistes.
    Musolini étit socialiste et fut le directeur du plus grand journal socialiste d´Italie. Le parti nazi d´Hitler s´appelait -était-ce un hasard?- le parti national socialiste allemand. Je sais ce qu´ils nous ont fait au pays basque; ce sont des ennemis pour toujours, à jamais, avec toute la force dont nous disposerons. Change your mind, ce sont eux les fascistes, c´était eux, les fascistes, c´est eux qu´il faut combattre; ne cherchez pas ailleurs.

    L´argument de la « richesse » soudaine de l´Espagne (ou de sa vitalité) s´explique par la régression Galtonienne.Les mouches de Galton revenaient à leur taille normale si elles étaient trop grandes ou trop petites dans les générations suivantes. L´Espagne était au dessous de ses moyens (ce fut le premier empire moderne; plus fort à son époque que les etatsunis le sont actuellement) dans la période de la deuxième république et celle de Franco; elle a régressé Galtoniennement à son niveau moyen, mais ne progressera plus, comme ne progresse plus la France.

    Répondre
  • avatar
    5 septembre 2009 à 14 02 42 09429
    Permalink

    L’Espagne contemporaine a beaucoup progressé sur les avantages que lui ont conféré l’UE, avantages qui se révèlent bien fragiles dans la crise actuelle.

    Les Socialistes tels que le PS en France ou le PS au pouvoir en Espagne aujourd’hui est pernicieux, je veux bien l’admettre, cependant, Sarkozy a aussi été élu sur de gros mensonges, et en se reposant sur l’électorat de l’extrème droite, en vantant les mérites de l’expulsions d’étrangers, ce que Sarkozy fait en tous points pour tenter de garder les voix du FN qui l’ont élu . ( le FN = 20 % en 2002, ne l’oublions jamais) .

    Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, les grandes avancées sociales en France l’ont été en grande partie grâce aux anciens résistants qui ont contribué à fonder la Sécurité Sociale, et la Caisse d’Allocations Familiales. Ces résistants avaient , du fait de leur engagement et de leur courage dans leur opposition à l’occupant, et du prix qu’ils ont payé dans les déportations, un poids indéniable sur la politique française de l’immédiate après guerre. Nombre d’entre eux étaient de sincères militants communistes qui ne croyaient déjà plus au capitalisme . Cela ne veut pas dire qu’ils validaient l’URSS dans les pratiques du goulag, ne nous méprenons pas. Mais quand dix ans plus tard, de jeunes français ayant vu dans leur enfance l’occupation allemande se sont retrouvés engagés en Algérie, parmi eux, certains disaient « ce sont nous les boches dans cette guerre ». Prétendre que la France se résume à des colonialistes acharnés est réducteur tout autant que de dire que tous les communistes ou les gens de gauche sont corrompus , mais pour ce qui est des Socialistes Français, à voir la façon perfide dont ils accèdent à des postes de pouvoir au sein d’un gouvernement libéral à la Sarkozy aujourd’hui , je me dis que il ne peut être question pour n’importe quelle personne dignement de gauche d’adhérer à une quelconque alliance avec eux. Ils sont de droite et n’ont de Socialistes plus que le nom, et de gauche plus que l’étiquette.

    Répondre
  • avatar
    6 septembre 2009 à 3 03 08 09089
    Permalink

    J’aime beaucoup les nuances apportées par Sophie Guillot. Contrairement à ce que pense l’anonyme MissiveduTexas, je suis républicain, donc humaniste et soucieux du bien-être de mes compatriotes.
    Les socialistes français, c’est bien connu, sont devenus avec l’âge très bourgeois et ils mènent leurs affaires comme une business. On est loin des grands principes humanistes. On fait dans le commerce, on pactise avec des pourritures comme le petit Napoléon Sarkozy et on s’auto-congratule impunément.
    S’il y a eu une remontée de la droite à travers le monde ces dernières décennies, c’est que la gauche est très malade. Elle est comme notre Parti québécois, qui est pris en otage par une bande de carriéristes opportunistes qui ne pensent qu’à leurs propres intérêts au détriment de la lutte que nous menons pour notre indépendance.
    C’est pourquoi nous refusons de nous identifier à cette « gauche » là. Nous sommes des résistants et des révolutionnaires républicains qui sommes soucieux de décoloniser la mentalité québécoise, trop souvent victime du syndrome de Stockholm.
    Et, quoiqu’en pensent les désabusés et cyniques qui écrivent souvent sur ce site, nous allons nous battre jusqu’à la victoire.
    Nous battre…ou disparaître.

    Répondre
  • avatar
    6 septembre 2009 à 3 03 29 09299
    Permalink

    à Pierre

    Je crois volontiers que le PQ est bel et bien atteint de la même maladie que le PS chez nous. Regardez ce printemps l’apathie des députés péquistes dans le scandale de la Caisse… ne trouvez vous pas cela scandaleux que ce parti qui se dit d’opposition n’ait pas littéralement fait un foin du diable pour que Rousseau s’explique face au peuple qui vient de se voir spolier à ce point là ?
    Les PQistes sont indépendantistes, ( ho pardon j’ai écrit un gros mot, « autonomistes », on n’ose plus prononcer le mot indépendantiste au PQ ) le temps d’une campagne électorale, comme le PS est de gauche dans les discours, mais une fois élus, le projet d’indépendance est renvoyé aux calendes grecques, et les progrès sociaux sont mis sous la pile de dossiers prioritaires.
    Madame Marois a retiré du programme de son parti l’article précisant que le but était la conquête de l’indépendance, sans même en référer à son parti et sa base, ce qui est tout de même révélateur. Plus antidémocratique que ça, tu meurs !
    Le PS n’est devenu qu’un panier de crabes , ou chacun est prêt à bouffer l’autre pour avoir les postes de pouvoir. La lutte intestine pour l’élection de la première secrétaire est à ce titre représentative de l’essentiel des préoccupations des Socialistes Français d’aujourd’hui. Laissons les donc s’entretuer, se crêper le chignon mais cessons de leur donner nos voix. La déculottée qu’ils ont pris lors des Européenes face au parti Europe Ecologie qui n’existait pas il y a quelques mois et qui a remporté autant de sièges qu’eux au parlement Européen est significative tout de même.
    Notre petit Caporal s’est d’ailleurs montré modeste dans sa victoire relative, l’abstention de plus de 60% de l’électorat ressemble plus à un désavoeu généralisé de la politique et les 28% de voix pour l’UMP ne représentent en fait qu’un tout petit peu plus que 10 % de la population française qui vote … comme soutien on a vu mieux.
    De Gaulle aurait depuis longtemps démissioné avec un tel score…

    Mais Sarkozy notre Caporal bling bling a tellement planté de couteaux dans le dos de ses propres partenaires pour enfin arriver au pouvoir qu’il n’est pas du tout disposé à lâcher le manche.
    Drôle un peu comme Harper, avec son gouvernement minoritaire qui ne parvient plus vraiment à gouverner…

    Répondre
  • avatar
    6 septembre 2009 à 12 12 26 09269
    Permalink

    @Pierre – que d’arguments.

    Que vient faire la philosophie humanitaire avec la gouvernance de forme republicaine ?

    Pourquoi, parmis tous les gens qui contribuent, vouloir etre en contact avec opadeajo, une personne anomyme egalement, je le souligne, qui de toute evidence en a contre les juifs?

    De quoi a l’air votre constitution?

    Répondre
  • avatar
    6 septembre 2009 à 12 12 48 09489
    Permalink

    Je ne tiens pas particulièrement à être en contact avec Sopadeajo plus qu’avec vous, je suis sur un ordi de prêt et je n’ai pas accès à vos liens, je ne discute pas quand je ne sais pas l’objet de la discussion et en ne pouvant accéder aux liens, je préfère m’abstenir que de passer à côté d’éléments importants peut être.

    J’ai fait une remarque à Sopadeajo parce que je ne partageais pas entièrement son point de vue, pas plus que cela.

    Répondre
  • avatar
    13 septembre 2009 à 12 12 55 09559
    Permalink

    Le référendum dans le petit village d’Arenys de Munt (8000 habitants) dans la province de Barcelone, en Catalogne se déroule bien.Malgré la mafia socialiste (ils sont bien plus de droite et réactionnaires que la droite , ne sont donc plus qu’un groupe mafieux) qui a appelé a ne pas voter, la participation semble être de l’ordre des participations dans les votations officielles.La question traduite en français est:
    Etes vous d’accord pour que la Catalogne devienne un Etat de Droit, Indépendant, démocratique et social intégré au sein de l’Union Européenne?

    Je suis presque certain que le oui gagnera.

    Répondre
  • avatar
    13 septembre 2009 à 20 08 21 09219
    Permalink

    le oui a gané avec 96 % de oui, 2% de non et 2% de votes nuls ou blancs avec 41% de participation. La participation est un peu faible, mais supérieure à celle qui eut lieu lors des élections Européennes.
    Il est clair que les indécis et ceux qui se sont abstenu plutôt que de voter (même non), sont en minorité et ceci dans toute la Catalogne dont 64% des villes petites ou grandes sont de majorité nationaliste/indépendantiste catalane. Idem pour le pays basque avec au moins 85% des villes grandes ou petites basque-nationalistes/indépendantistes.

    Répondre

Répondre à Gébé Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *