Politique et culs bénis

« Le Prince », écrit en 1532, est un fantastique condensé des pratiques politiques du temps de Nicolas Machiavel… ce qui ne manque pas de piquant lorsqu’on s’aperçoit que nos hommes politiques appliquent encore et toujours ces mêmes principes….

Dés le départ du livre, le prince a bel et bien pris le pouvoir et doit faire en sorte que désormais, les mesures qu’il appliquera lui permettent de le conserver. Se posent alors un certain nombre de questions, très concrètes, liées à la morale et à l’action politiques, notamment dans leurs relations à la fortune et au gré des événements. De quelles qualités le prince doit-il faire preuve pour que son peuple le craigne et le respecte tout le temps de son règne ?

Machiavel nous apprend que « la religion est bonne seulement si elle soutient l’Etat ou une « hiérarchie », ou bien sert des fins hiérarchiques. En utilisant la religion, on peut ajouter des « sanctions divines » à des instructions auxquelles les gens n’auraient autrement eu aucune raison d’obéir. Nous pouvons donc voir que n’importe quelle forme de « hiérarchie » prend sa force dans le contrôle des autres : Le chef doit SEMBLER être religieux, même s’il ne croit pas ni ne pratique aucune religion. »On pourrait effectivement relier ce concept au campagne de marketing des candidats politiques quand ils ciblent certains groupes religieux d’électeurs …. mais ça m’a fait penser également au livre de Jeremy Scahill « Blackwater : l’ascension de l’armée privée la plus puissante du monde » (Actes Sud Collection). » où il décrit bien un autre prince : Erik Prince, fondateur de Blackwater , à l’origine de crimes de guerre, corruption, assassinats de témoins, proxénétisme, tortures, déportations, c’est un chrétien conservateur âgé de 40 ans, converti au catholicisme romain, cet ancien commando des Marines voue un culte aux croisades, au point de s’être inspiré des Templiers et de leurs signes de reconnaissance pour communiquer avec certains de ses frères d’armes. Probablement membre de l’Ordre de Malte. Probablement jésuite. Ce milliardaire, fils d’une famille influente de Républicains, prétend ne pas « être guidé par l’argent » et admet tout au plus avoir le « cœur d’un guerrier ». C’est un proche de Garry Bauer, l’un des membres du « Projet pour un nouveau siècle américain » (PNAC – fameux pour sa prédiction du 9 sept 2001), ainsi que de Rumsfeld ou Cheney.

On notera au passage les liens étroits entre Mr Prince et la famille Bush ( membres entre autre de la Fellowship Christian Foundation, subventionnée par Prince et appelée communément La Famille -dont Barack Obama, les Clinton et Bono du groupe U2 font également partie- ) et les Chevaliers de Malte, organisation du Vatican, « hommes de fer et de foi » selon leurs propres termes …

Car en plus des histoires de mercenaires arborant des insignes de croisés pendant leurs combats, et se nommant les « derniers croisés de l’Empire » , on retrouvera au milieu de ce labyrinth politico-religieux Alvin « Buzzy » Krongard, ex-numéro 3 de la CIA, et surtout Cofer Black, directeur de la Cia en contre-terrorisme en 2001, actuellement vice président de Blackwater. Il est celui qui a été à l’origine des enlévements de terroristes à l’étranger et gardés au secret dans les prisons de la CIA à Malte.. Il est vrai qu’il ne cache pas son adhésion, lui non plus, aux Chevaliers de Malte… A remarquer, l’Ordre militaire de Malte est reconnu par L’ONU et dispose donc de passeport/valise diplomatiques etc etc bien qu’il ne représente aucun territoire ni pays .

Le parlement européen a d’ailleurs publié un document par le reporter Giovanni Claudio Fava qui confirme les connections entre Blackwater et Malte, ce qui devrait m’éviter de voir ce billet tomber sous le couperet conspirationniste.

Revenons à notre Machiavel qui écrit : « A voir et écouter [le Prince], il devrait sembler toute foi, intégrité, humanité et religion… car les hommes jugent généralement plus avec les yeux qu’avec la tête, car tout le monde peut voir mais peu ont besoin de ressentir… Laissez donc un prince viser la conquête et le maintien de l’Etat, et les moyens seront toujours jugés honorables et seront loués de tous, car l’homme commun se fait toujours prendre par les apparences. « 

J’imagine que c’est ce qu’avait en tête Pie XI lorsqu’il honora Mussolini en le consacrant membre de l’Ordre papal de l’Éperon d’or. Dans un de ces discours, il a dit la phrase suivant : « C’est précisément la fonction de la justice sociale d’imposer aux membres de la communauté tout ce qui est nécessaire au bien commun. ».

On notera que le pape actuel, ancien boss de la Congrégation pour la doctrine de la foi ( Ex Inquisition) a pris immédiatement comme bras droit Luis Ladaria Ferrer, ( Opus Dei aussi appelé La Compagnie de Jésus , noyau dur politique chapeautant entre autre les Jésuites et les Chevaliers de Malte).

« «Hommes noirs, d’où sortez-vous ? Nous sortons des dessous de la terre, moitié renards, moitié loups. Notre règle est le mystère. Nous sommes les fils de Loyola » chantent les Jésuites en choeur …
Quatre siècles et demi après la mort de son fondateur Ignace de Loyola, la Compagnie de Jésus tient toujours une place fondamentale dans l’Église et dans l’entourage des papes. Elle est présente sur tous les fronts – l’essor du christianisme en Chine, la mondialisation, la révolution Internet, les biotechnologies et les interrogations éthiques qui l’accompagnent, l’environnement, le face-à-face avec l’islam – et on retrouve son influence derriere la politique actuelle globale … on pourrait également s’étaler sur leur influence historique dans d’autres religions, avec par exemple l’histoire sur les jésuites ayant déboulé au Tibet, le Père Antonio d’Andrade entre autre y étant reçu en 1624 dans des lamaseries comme étudiants en théologie, et où ils rédigèrent des dictionnaires et des traités en tibétain après quelques années. Les universitaires occidentaux rédigent actuellement leurs thèses à partir d’authentiques traités de Bouddhisme Tibétain écrits par … des jésuites … à noter également comment la hierarchie autour du Dalaï Lama est structurée excatement de la même façon que la Compagnie de Jesus, Himmler également recréera la structure militaire identique aux jésuites .. si un jour je veux m’amuser à structurer le pouvoir obscur style à la Da Vinci Code, je ferai un billet là dessus …à chacun de creuser à son rythme le terrier du gros lion noir jusqu’à Cybéle et le  mont Palatin….

« Hey Sarközy de Nagy-Bocsa, t’as l’air à bien aimer Malte ? »

« L’amour est tenu par une chaîne d’obligations qui, vu que les hommes sont égoïstes, est brisée chaque fois que cela sert leur but ; mais la peur est maintenue par la crainte d’une punition qui ne faillit jamais. » [Extrait du livre : Le Prince]
Nous voyons donc que la « peur » ou la « culpabilité » seront prédominants dans les outils du pouvoir , même si cela est exprimé subtilement. Si la religion ne maintient pas la culpabilité du péché originel et la peur de l’enfer, le deuxième cercle du conditionnement sera renforcé par les lois, l’éducation et la morale de l’époque. Le 3 ième cercle sera la force.

« Le pouvoir et l’autorité peuvent être obtenus le plus facilement là où les gens croient que l’obéissance est moralement appropriée. Machiavel enseignait que l’autorité est préférable à la coercition ( dictionnaire : action de contraindre) , car la coercition est une méthode terriblement inefficace pour contraindre à l’obéissance. Cela requiert des ressources énormes de « tenir un pistolet » sur la tête des masses. Et à la fin, le pouvoir brut n’est pas adéquat pour garder une population entière dans le droit chemin par l’utilisation de la force.Ainsi donc, un prince astucieux exploiterait le pouvoir des émotions et gérerait les passions plutôt que de guider les hommes par la raison. Le prince doit faire usage des passions humaines de l’amour, de la haine, de la peur, du désir de gloire et de pouvoir, et même de l’ennui. »

Ce passage m’a rappelé le « Tittytainment » :

Le mot tittytainment fut utilisé en 1995 par l’idéologue néolibéral Zbigniew Brzezinski, membre de la commission trilatérale et ex-conseiller du Président des États-Unis Jimmy Carter, pendant la conclusion du premier « State Of The World Forum », dans l’Hôtel Fairmont de la ville de San Francisco. L’objectif de la rencontre était de déterminer l’état du monde, de suggérer des objectifs et des objectifs désirables et proposer des principes d’activité pour les atteindre, et d’établir des politiques globales pour obtenir sa mise en œuvre. Les chefs réunis à San Francisco (Mikhaïl Gorbatchev, George Bush, Margaret Thatcher, Vaclav Havel, Bill Gates, Ted Turner, etc..) sont arrivés à la conclusion que l’arrivée de la dénommée Société 20:80 est inévitable, celle dans laquelle le travail de 20% de la population mondiale sera suffisant pour soutenir la totalité de l’appareil économique de la planète. 80% de la population restante ainsi s’avérera superflu, ne disposera pas de travail ni d’occasions d’aucun type et nourrira une frustration croissante.
Hans-Peter Martin, Harald Schumann, dans leur livre Le piège de la mondialisation Ed. Solin Actes Sud, écrivent page 12 :
« L’avenir, les pragmatiques du Fairmont le résument en une fraction et un concept : « Deux dixièmes » et « tittytainment ».
Dans le siècle à venir, deux dixièmes de la population active suffiraient à maintenir l’activité de l’économie mondiale. « On n’aura pas besoin de plus de main d’œuvre », estime le magnat Washington Sycip. Un cinquième des demandeurs d’emploi suffira à produire toutes les marchandises et à fournir les prestations de services de haute valeur que peut s’offrir la société mondiale. Ces deux dixièmes de la population participeront ainsi activement à la vie, aux revenus et à la consommation – dans quelque pays que ce soit. Il est possible que ce chiffre s’élève encore d’un ou deux pour cent, admettent les débatteurs, par exemple en y ajoutant les héritiers fortunés.

Mais pour le reste ? Peut-on envisager que 80 % des personnes souhaitant travailler se retrouvent sans emploi ? « Il est sûr, dit l’auteur américain Jeremy Rifkin, qui a écrit le livre La Fin du travail, que les 80 % restants vont avoir des problèmes considérables. » Le manager de Sun, John Gage, reprend la parole et cite le directeur de son entreprise, Scott McNealy : à l’avenir, dit-il, la question sera « to have lunch or be lunch » : avoir à manger ou être dévoré. 

Cet aréopage de haut niveau qui était censé travailler sur « l’avenir du travail » se consacre ensuite exclusivement à ceux qui n’en auront plus. Les participants en sont convaincus : parmi ces innombrables nouveaux chômeurs répartis dans le monde entier, on trouvera des dizaines de millions de personnes qui, jusqu’ici, avaient plus d’accointances avec la vie quotidienne confortable des environs de la baie de San Francisco qu’avec la lutte quotidienne pour le survie à laquelle doivent se livrer les titulaires d’emplois précaires. C’est un nouvel ordre social que l’on a dessiné au Fairmont »
Je dis ça en passant, mais Zbigniew Brzezinski est prof à la Jesuit Georgetown University, a eu une éducation jésuite et est également membre décoré de l’ordre de Malte .

Selon ma perception, aujourd’hui, nous sommes engagés dans une course contre la montre. Certains d’entre nous sont prêts à tout au nom de Dieu, du profit, du pouvoir ou pour conserver leur mode de vie aussi inadapté que gaspilleur, même si cela conduit à la fin du monde.
A l’opposé, d’autres cherchent avec sincérité des solutions valables aux problèmes humains, sociaux, économiques et politiques de notre planète. Ces derniers incarnent une conscience supérieure de ce qu’est la Vie.

A mesure qu’un nombre de plus en plus grand d’entre nous intégrera cette conscience, nous nous rapprocherons de la masse critique. Voilà l’essentiel. C’est une condition que l’humanité peut maîtriser. Pour cela, nous devons nous rassembler et choisir d’évoluer consciemment, dans la cocréation, vers un nouveau monde.

Au niveau individuel, c’est la prise de conscience qui est la clé. Au niveau collectif, c’est notre nombre. Entre les deux, la masse critique est la solution.

(Extrait du 100 ième singe source)

Fin de transmission
Marc Lafontan

35 pensées sur “Politique et culs bénis

  • avatar
    5 décembre 2010 à 9 09 49 124912
    Permalink

    Bonjour Marc,

    Comme d’habitude, ton article est étoffé et plusieurs de tes observations sont très pertinentes.

    Pour ceux qui n’ont jamais lu la Bible (version King James autorisée (VKJ)) et qui n’ont jamais fait de recherches à ce sujet, ton article pourrait être interprété comme signifiant que la parole de Dieu fait l’apologie de la violence, ce qui, n’est pas le cas.

    Il est certain que la religion a été utilisée au fil des siècles pour dominer.

    Étant un chrétien, qui a découvert et qui découvre encore chaque jour le vrai message des Saintes Écritures, je vais contribuer mes propres observations à ton article.

    Ayant été, probablement comme plusieurs d’entre vous, élevé dans la religion catholique, et dans les traditions de l’Église catholique, j’ai pensé pendant longtemps que les catholiques étaient simplment une branche du christiannisme. Autrement dit, je croyait que les catholiques étaient un type de chrétiens, comme les protestants, les anglicans, les baptistes, les méthodistes, etc…

    Ayant fait des recherches sur le sujet, j’ai pu constater qu’il existe des différences importantes entre la philosophie catholique et la pensée chrétienne.

    La première qui me vient à l’esprit concerne la relation entre vous et Dieu.

    Dans la Bible VKJ, Jésus explique qu’il existe vraiment deux seuls commandements sur lesquels reposent toutes les lois.

    Ces deux commandement sont :
    1) Aime Dieu de tout ton coeur, toute ton âme et tout ton esprit;
    2)Aime ton prochain comme toi-même;
    Source: http://bartleby.com/108/40/22.html

    Les dix commandements sont en fait des applications de ces deux principes, pour ceux qui ont besoin qu’on leur dise exactement quoi faire et quoi ne pas faire. En fait, les dix commandements sont la base du code criminel du Canada et des autres nations chrétiennes, comme l’Angleterre, l’Australie, les pays du Commonwealth et, oui, les États-Unis.

    Il y a une raison pourquoi dans aucun de ces pays on ne peut tuer, voler, frauder, violer, etc… C’est l’application juridique, si l’on peut dire, des 10 commandements.

    Pour ceux qui ne sont pas trop religieux. je comprends très bien cela. Moi aussi, j’ai vu ce que l’Église catholique fait et a fait dans le passé. On pourrait faire une longue liste à cet effet, qui remonterait à plusieurs siècles en arrière. Il y a eu les croisades, mais aussi l’inquisition, les sorciers brulés au bucher et torturés, le génocide des Indiens d’Amérique, l’appui donné à Hitler, et d’innombrables autres cas.

    Donc, quand on regarde ça, il est facile de penser que la parole de Dieu est un outil de violence, et de délaisser les enseignements de la Bible.

    Mais la Bible (VKJ) est un livre fantastique, qui explique beaucoup de choses, qui contient la Vérité, et qui vous donne le pouvoir de résister aux forces du Mal, et de vaincre.

    L’église catholique est une toute autre histoire.

    La différence fondamentale entre l’idéologie de l’église catholique et l’enseignement de la Bible VKJ est que dans la doctrine catholique, le croyant (vous) n’a pas une relation directe avec Dieu. Le croyant est infantilisé, et l’église catholique via la prêtre, curé, monseigneur, cardinal et ultimement le Pape est celle qui vous bénit, qui vous pardonne, qui vous dit quoi faire pour aller au paradis etc…

    Tout passe par l’église, qui obtient ainsi un grand pouvoir et un énorme contrôle sur la vie des croyants.

    Ce n’estpas ce qu’enseigne la Bible VKJ, qui dit qu’un homme peut prier seul, qu’il n’a pas besoin d’être vu en public pour ss’adresser à Dieu, que l’image n’est pas importante, ce qui compre c’est ce qui est dans votre coeur, etc…

    L’Église catholique a d’ailleurs éliminé de la Bible catholique (qui est un texte différent de la Bible VKJ, laquelle est la seule Bible qui ne soit pas protégée par des droits d’auteur, car la parole de Dieu n’est pas à vendre, et est accessible à tous ceux qui croient en Lui et en son fils Jésus) le 2e commandement qui interdit, notamment, toute représentation graphique (images, phots, staues) de ce qui se trouve en haut dans les cieux, et qui interdit de se prosterner (plier l’échine, se mettre à genoux, adorer) les représentations graphiques en question.

    http://www.the-10-commandments.com/

    L’Église catholique est une église de rituels, qui a consacré le culte de la vierge Marie, qui a créé des images et statues de Dieu et des Saints, qui désigne des  »saints » (pensez au frère André de Montréal) et qui exige de tous les catholiques qu’ils reconnaissent l’autorité du Pape, lequel est simplement un homme.

    Afin de pouvoir justifier son culte des images, statues et autres babioles, l’église catholique a tout simplement éliminé le 2e commandement, puis a scindé le 10e commandement en deux parties, afin d’arriver à un total de 10 commandement.

    On pourrait discuter longtemps de l’église catholique, qui est aussi décrite comme la prostituée de Babylone dans la Bible VKJ, entourée de sept (7) collines (de Rome).

    L’essentiel de mon propos vise donc à souligner que l’Église catholique n’est pas Dieu, et que la parole de Dieu n’est pas une parole de violence et de domination, comme on pourrait être porté à croire si on regarde les agissements de l’Église catholique aux fil des siècles.

    Répondre
  • avatar
    5 décembre 2010 à 10 10 26 122612
    Permalink

    Bon-dis pas manche Aimé !! 🙂
    Mes articles précédants étaient focusés sur différents conditionnements provenant de la culture et de certaines pressions sociales ..ce billet ci utilise simplement le texte de Machiavel pour démontrer les connections entre une religion organisée et la politique comme influence sur notre société .. l’idée même de Dieu, violent ou pas, n’est pas du tout le but de l,exercice, mais plutôt de démontrer à quel point il y a manipulation des faits et inter-connection entre les différents acteurs … mais j’avoue pareil qu’un de ces quatre je vais ptêt sortir un billet sur les origines de la Bible, comment elle a été monté, et qui était derriere le choix d,en faire une religion d’êtat et qui a décidé du choix des 200 apocryphes pour n’en garder que 4 .. on en reparlera… ici, c’est juste pour donner une autre vision, plus historique sur la manipulation de foule…

    Répondre
  • avatar
    5 décembre 2010 à 10 10 33 123312
    Permalink

    En ce qui concerne les Templiers, ceux-ci jouent encore aujourd’huiun rôle très important dans notre société.

    Le Temple Bar est une organisation qui se trouve dans la City of London, qui est une ville nation, à l’intérieur de ce qu’on apelle communément la ville de Londres en Angleterre.

    La City of London est un état autonome, comme le Vatican et le district de Columbia (quine fait pas partie des États-Unis, ce qui explique pourquoi D.C ne compte AUCUN représentant dans le congrès ou le sénat, et pourquoi les résidents de Washington DC ne votent pas aux élections américaines.

    Pour revenir au Temple Bar, c’est l’entité qui autorise tous les barreaux dans le monde, comme le Barreau du Québec, lesquels sont des franchises du Temple Bar, comme dans les autres structures corporatives avec unemaison-mère et des franchises ou succursalles.

    Si vous vous demandez pourquoi le  »barreau » s’appelle ainsi, c’est qu’un  »barreau » est quelque chose qui vous enferme et vous prive de votre libert. comme un barreau de prison, et c’est exactement le rôle du  »barreau » i.e. vous garder dans une prison intellecteulle et spirituelle.

    Car voyez-vous, pour revenir à la Bible VKJ, un des thèmes centraux dde la Bible est l’autorité, le tout premier commandment étant de n’avoir qu’un seul Dieu, soit Dieu lui-même.

    Dieu ayant créé l’homme à son image et lui ayant donné tout ce que la Terre a à offrir, les animaux, les plantes, les oiseaux, et toutes les créatures qui grouillent sur Terre, la véritable autorité d’un croyant est Dieu et personne d’autre.

    Le Temple Bar et aussi la Couronne (et non la reine d’Angleterre) et en quelque sorte le fier à bras de l’Église Catholique, par l’entremise des lois qui restreignent la liberté des gens.

    Voici un article à ce sujet :

    http://nesara.insights2.org/CrownTemplars.html

    Le  »barreau » s’appelle ainsi car la  »loi » des hommes, qui est décrite dans la bible VKJ comme une malédiction (dont on peut se libérer en acceptant Jésus, le roi des juifs, qui a adopté ceux qui croient en lui, leur faisant ainsi profiter de la promesse faite à Abraham dont le peuple a été béni, ce qui explique pourquoi les juifs sont le peuple choisi) vise à vous écarter de la Vérité, i.e. que Dieu a créé l’homme souverain sur Terre (et qu,aucun homme n’a autorité sur un autre homme sans son consentement) et que la seule loi qui lie un chrétien est celle contenue dans la Bible VKJ, qui est d’aimer Dieu et d’aimer son prochain.

    Ceci est reconnu expressément par la Déclaration canadienne des droits de 1960, ainsi que par la Charte des droits et libertés de la personne de 1982, lesquelles déclarent toutes deux dans leur préambule que le Canada est fondé sur des principes qui reconnaissent la suprématie de Dieu.

    Malheureusement, la plupart des gens ne sont pas au courant de ces distinctions et informations et ne comprennent pas vraiment comment fonctionne la loi, ou ce qu’est la véritable Loi, iée la parole de Dieu, telle que décrite dansla Bible VKJ.

    C’est pourquoi je vous dis toujours de ne pas cracher sur la Bible, car c’est vraiment un outil fantastique qui peut vous protéger si vous acceptez Jésus et que vous vous placez sous l’autorité de Dieu le Père Tout-Puissant, dont la suprématie est reconnue et incontestable.

    Bon dimanche.

    Répondre
  • avatar
    5 décembre 2010 à 10 10 45 124512
    Permalink

    Marc,

    Je ne nie pas que la Bible a été écrite par des hommes, et là ou il y a des hommes, il y a de l’hommerie. Mon dernier commentaire explique ou je veux en venir, savoir que la Bible VKJ contient la solution qui permet aux hommes d’échapper à l’oppression de l’autorité fictive des hommes.

    Répondre
  • avatar
    5 décembre 2010 à 10 10 49 124912
    Permalink

    C’est un point de vue , mais là n’est pas le sujet de mon billet Aimé … mon sujet est comment les foules sont manipulées par leurs croyances.. dans ce billet ci, manipulation politique qui s’appuie sur les croyances religieuses de la foule, et comment historiquement ce « pouvoir  » s’est bâti et son propre réseau de connections … rien de conspirationniste vu que toutes les infos sont connues et publiées ( mais pas automatiquement connectées aurpès du grand public) rien d’une attaque perso sur tes croyances , et rien à voir avec l’histoire de la Bible, qui, toujours selon ma perception, est une autre arnaque historique …

    Répondre
  • avatar
    5 décembre 2010 à 10 10 53 125312
    Permalink

    Aimé : Que la croyance soit « vraie  » ou « fausse « , elle est un outil qui est utilisé dans le conditionnement social par des gens qui se foutent bien de la véracité ou fausseté de ces croyances … rien de neuf sous le ciel vu que le texte de base date de 1550 …

    Répondre
  • avatar
    5 décembre 2010 à 11 11 12 121212
    Permalink

    Encore une fois, je ne dis pas qu’il n,y a pas de manipulation, c’est évident. Ce que je dis, c’est que si on comprend un peu mieux les tenants et aboutissants de la Bible, on peut se libérer de bien des choses, car c’est le document sur lequel les contrôleurs se fondent pour justifier ce qu’ils font.

    En ce qui concerne les templiers, jettes un coup d’oeil sur le texte cité en référence, et tu verras que leur influence est beaucoup plus profonde que simplment Blackwater.

    Que tu le veuille ou non, conscient ou pas, tu attaque mes croyances et les piliers de la société dans laquelle tu vis, même si je sais bien que ce n’est pas moi spécifiquement que tu vises.

    Répondre
  • avatar
    5 décembre 2010 à 11 11 30 123012
    Permalink

    Marc,

    Tu écris :  »Que la croyance soit « vraie » ou « fausse « , elle est un outil… »

    Justement, c’est important de se demander si la croyance est vraie ou si elle est fausse. Tout est là. On peut vivre dans la vérité ou vivre dans l’illusion.

    Un conditionnement tout aussi puissant, à mpn avis, est celui qui pousse les gens intelligents, comme toi, à rejeter l’enseignement de la Bible, au motif qu’elle a été utilisée pour manipuler et opprimer les gens.

    À partir du moment que tu écris un article dans lequel tu fais un lien entre Blackwater et d’autres pouvoirs occultes d’une part, et la religion catholique d’autre part, tu ouvre la porte aux commentaires comme ceux que j,ai fait précédemment, et ta forte réticence à même considérer les interprétations ou opinions différentes montre bien que toi aussi tu es conditionné à rejeter la Bible.

    Sans rancune, et bonne journée.

    Répondre
  • avatar
    5 décembre 2010 à 12 12 08 120812
    Permalink

    montre bien que toi aussi tu es conditionné à rejeter la Bible.

    J’ai écrit quelque part que je voyais mon cheminement comme un concept d’ apprendre , qui est la capacité de penser clairement, sainement et sans illusion, et donc en se fondant sur des faits … toi comme moi faisons nos propres recherches sur la réalité de notre quotidien, mais chacun le fait par son propre cheminement …

    Répondre
  • avatar
    5 décembre 2010 à 12 12 14 121412
    Permalink

    Cher Marc,

    Loin de moi l’idée de porter un jugement. Je disais simplement cela pour préciser que les conditionnements sont multiples, et dans les deux sens. Je ne suis pas mieux qu’un autre, simplement un homme, comme toi, qui essaye de comprendre ce qui semble souvent incompréhensible.

    Répondre
  • avatar
    5 décembre 2010 à 15 03 00 120012
    Permalink

    Sois Zen mon Marc, Zen! Aimé n’est pas ton problème. Demian l’est. Il y a toujours de quoi d’intéressant à explorer dans ce qu’Aimé écrit. Je viens de parcourir son lien sur les templiers et c’est instructif. Je vais le terminer demain.

    Ton texte aussi est bon, d’ailleurs. Il y aurait une petite correction faire cependant, bien mineure, lorsque tu écris: « …le reporter Giovanni Claudio Fava ». Il n’est pas un reporteur, mais un rapporteur, selon le document PDF que tu as mis en lien. Un question aussi, ce PDF fait 63 pages de long, sais-tu à quelle page exactement il est question du lien qui confirme les connections entre Blackwater et Malte? J’ai essayé de le trouver, mais pas été capable.

    À plus.

    Répondre
  • avatar
    5 décembre 2010 à 15 03 43 124312
    Permalink

    François,

    Quand tu as un document pdf, mets le mot que tu cherche dans la case ‘find’ et tu le trouvera imméédiatement.

    Répondre
  • avatar
    5 décembre 2010 à 16 04 20 122012
    Permalink

    Sois Zen mon Marc, Zen! Aimé n’est pas ton problème.
    je le sais, désolé si j’ai eu l’air de m’emporter avec Aimé, ce n’était pas le cas, juste notre habituelle joute religieuse..en passant Aimé, chuis croyant …

    Il n’est pas un reporteur, mais un rapporteur,
    Merci pour la correction.

    merci Aimé pour la réponse technique, vais re-fouiller pareil …

    Répondre
  • avatar
    5 décembre 2010 à 16 04 38 123812
    Permalink

    Marc,

    Je ne l’ai pas pris comme ça. On fait chacun pousser des patates à la campagne, Donc, en partant, on a beaucoup d’affinités.

    Répondre
  • avatar
    5 décembre 2010 à 17 05 22 122212
    Permalink

    hahahahaha , tu fais dur Aimé !!! merde, si la seule chose qu’on a en commun c’est nos rangs de patetes et nos doryphores , on peut encore argumenter sur la meilleure espece qui se garde en chambre froide !!!

    Répondre
  • avatar
    5 décembre 2010 à 18 06 59 125912
    Permalink

    Marc a écrit :

    « Selon ma perception, aujourd’hui, nous sommes engagés dans une course contre la montre. Certains d’entre nous sont prêts à tout au nom de Dieu, du profit, du pouvoir ou pour conserver leur mode de vie aussi inadapté que gaspilleur, même si cela conduit à la du monde. À l’opposé, d’autres cherchent avec sincérité des solutions valables aux problèmes humains, sociaux, économiques et politiques de notre planète. Ces derniers incarnent une conscience supérieure de ce qu’est la Vie.

    A mesure qu’un nombre de plus en plus grand d’entre nous intégrera cette conscience, nous nous rapprocherons de la masse critique. Voilà l’essentiel. C’est une condition que l’humanité peut maîtriser. Pour cela, nous devons nous rassembler et choisir d’évoluer consciemment, dans la cocréation, vers un nouveau monde.

    Au niveau individuel, c’est la prise de conscience qui est la clé. Au niveau collectif, c’est notre nombre. Entre les deux, la masse critique est la solution. »
    (Extrait du 100 ième singe source)

    Personnellement, je ne pense pas que nous pouvons éviter le « Plan divin » mais certainement en adoucir les conséquences… La « clé » est certainement dans la prise de conscience au niveau individuel comme tu dis… lorsque nous prenons Conscience de toutes nos pensées négatives!

    Le libre-arbitre signifie que nous avons tous fait le choix, de vivre sur cette planète avec toute sa dualité… tout en se remémorant que l’Eden n’est pas un Paradis perdu lorsque je regarde encore toutes les Beautés de la Terre… mais simplement qu’il y a encore beaucoup d’aveugles qui s’y promènent en n’ayant pas encore compris que ce ne sont pas les gouvernements, les multinationales, les religions, etc… qui vont résoudre le problème…

    Mais bien notre faculté de nous extraire de la dualité en prenant de l’altitude… pour Co-créer un monde sain et équitable qui appartient à Tous… tout en rendant un Hommage à notre Chère Terre qui subit tous nos assauts.

    Louise

    Répondre
  • avatar
    5 décembre 2010 à 19 07 14 121412
    Permalink

    « Plan divin », Rendez vous cosmique, Onde , grain de sable ..le malheur là dedans est toujours d’attendre quelque chose qui viendrait de l’exterieur … mais je suis d’accord dans l’ensemble avec ta perception Louise …

    Plutôt drôle le réactions à ce billet selon les blogs..sur un, on a fini par jaser de météorites et de retraçage de celles ci dans différentes religions … sur un autre, je me suis fait accrocher par le troll de service qui trouvait Mchiavel tellement génial, et ici on parle de bible puis de patates pour achever avec les aveugles qui dorment sur une terre qui s’éveille elle aussi … sacré tour d’horizon !! merci Louise pour ta contribution 🙂

    Répondre
  • avatar
    6 décembre 2010 à 0 12 25 122512
    Permalink

    Aimé, quand j’ouvre ce document PDF, je ne vois pas de fenêtre de recherche, d’où mon désarrois.

    Répondre
  • avatar
    6 décembre 2010 à 4 04 37 123712
    Permalink

    Bonjour,
    Marc lorsque vous dites ;
    . »le malheur là dedans est toujours d’attendre quelque chose qui viendrait de l’exterieur … »c’ est me semble-t-il, le coeur du problème humain. A parcourir différents sites, blogs, je me suis aperçue que globalement, le genre humain espère une intervention extérieure, et que de plus il l’appelle de toutes ces forces, se dédouanant ainsi de toutes responsabilités vis à vis de son environnement. c’est cette attitude infantile, passéiste, qui est exaspérante et je pense bloquante pour l’évolution.
    Les réactions parfois vives à vos écrits, montrent si besoin est, que de penser par soi même est l’ultime combat à mener…
    je vous remercie pour vos articles, qui ouvrent des possibilités de débats, et nous font envisager nos cheminements sous différents angles …
    Bien cordialement
    Elisheba

    Répondre
  • avatar
    6 décembre 2010 à 8 08 18 121812
    Permalink

    François,

    Regarde la barre en haut du pdf, à droite de la case avec une flèche dans les 4 directions, il y a une case vide, dans laquelle le mot ‘find’ devrait être inscrit. Inscris le mot-clé que tu cherche dans cette case et appuis ‘enter’ sur ton clavier.

    Peut-être que tu n’as pas le programme Adobe. Si c’est le cas, tu peux copier le document et le coller (paste) en Word, et utiliser la fonction ‘Find’ dans Word sous l’onglet ‘Edit’. Bonne chance.

    Répondre
  • avatar
    6 décembre 2010 à 13 01 32 123212
    Permalink

    @Elisheba : et moi je te remercie pour ce beau petit texte aussi, bien lucide également …

    Répondre
  • avatar
    6 décembre 2010 à 13 01 34 123412
    Permalink

    @François : je vais relire et trouver ,mais pas drette là, j’ai l’impression d’avoir accouché hahahaha, chuis vidé sur ce sujet là, et rendu ailleurs comme lecture … les béthyles, c’est pas mal plus relaxant en bout de compte et très instructif …

    Répondre
  • avatar
    6 décembre 2010 à 14 02 23 122312
    Permalink

    Comme disait je ne sais qui sur l’autre blog dans tes comm, sacré nid de serpents ces jésuites .. le Mal est il humain ou spirituel ?

    Répondre
  • avatar
    6 décembre 2010 à 15 03 12 121212
    Permalink

    Dans le texte , j’ai vu le Président Français et Ti-Ben , qui croyez-vous est le patron ? Sûrement pas Monsieur Obama pas plus que ne l’a été Monsieur Bush.
    Si cet écrit s’affiche , Monsieur Lafontan , redites-moi.
    Il ne s’affichera pas j’ai tenté de faire un copier collé , mais pas assez habile. Mais quelque part en 1798 ou environ , les Français ont envahi Rome et l’ont pillé. C’est écrit dans  » HISTOIRE DE L ‘INTERNAUTE  ».
    Jean-Marie De Serre.

    Répondre
  • avatar
    6 décembre 2010 à 15 03 30 123012
    Permalink

    Monsieur Aimé Laliberté , vous parlez de la Bible VKJ qui interdit les représentations graphique , que pensez-vous de ceci ?
    Le Soleil , le samedi 27 oct 2007 , Gilbert Lavoie : À la rescousse de Pauline.
    Le National Post et B’nai B’rith à la rescousse de Pauline ? Qui aurait cru ça.
    Désolé Monsieur Laliberté mais le but de ce commentaire n’était pas dutout envers Madame Pauline Marois , mais comme pour Monsieur Lafontan , je me suis encore fait couper. On dit qu’au Québec il y a la liberté d’expression……..
    Jean-Marie De Serre.

    Répondre
  • avatar
    6 décembre 2010 à 16 04 24 122412
    Permalink

    Comme disait je ne sais qui sur l’autre blog dans tes comm, sacré nid de serpents ces jésuites .. le Mal est il humain ou spirituel ?
    C.est denis qui a écritt ça sur les 100 .. niveau de ta question, cibole, y aurait de quoi répondre 45 volumes , et beaucoup s’y sont essayés au cours des âges …
    Il y a une légende amérindienne qui dit que « chaque matin en te levant, tu fais le choix de nourrir le loup blanc ou le loup noir qui est en toi  » … Perso, j’ajouterai que tu as ce choix là à chaque instant de ta journée à travers chaque geste et chaque réaction/émotion … il y a eu une étude à un moment donné qui expliquait que notre temps d’attention est maintenant rendu dans les deux minutes, après ça on retombe dans un entre-deux où on agit par réflexe , pure mécanique … selon ma perception, allonger ces moments de présence, d’Attention sont une base .. une fois la mécanique en marche, but du jeu, être présent à chacun des moments, et identifier quel loup je nourris… étape suivante, une fois que je sais que je nourris le bon loup, quelles sont les motifs qui me poussent à le faire ? parce que être gentil, être humble et être serviable, si tu le fais parce que tu penses que ça rachéte une faute ( karma) ou que tu le fais parce que tu penses que ça va te donner une place au paradis de ta religion, mais quel type de loup nourris tu si on veux continuer avec la parabole … j’ai bien plus de respect envers quelqu’un qui a de la compassion venant du coeur que quelqu’un ayant de la compassion parce que fonctionnant sous un conditionnement moral … on peut peler encore plus loin et en arriver à ne nourrir que le Soi ou faire du loup de notre choix un mouton bélant .. uil y a toutes sortes de déviations sur ce long chemin, et chacun posséde un morceau , à lui de le développer ou de rester une entité mécanique …
    Niveau historique … en lisant différentes théories sur des organisations dites « du mal « , on s’aperçoit que culturellement chacque région a sa propre version de qui est le méchant qui dirige derriere le rideau … en Europe on va toujours te mettre les francs maçons devant toi, ici sur le coté nord-américain on a nos illuminatis, et en plus, évidement, y a toutes sortes de subdivisions, avec toutes sortes de trips drôles ou macabres…
    Mais..le fait est que si tu veux une organisation qui est passé à travers l’Histoire, c’est à dire qui a un passé ancien, qui a eu et qui a encore du pouvoir, qui a eu la chance de ramasser artefacts et objets magiques un peu partout avant de détruire la culture qui utilisait ces objets, qui a du fric, du pouvoir, de la connaissance te de la pratiue ésotérique, qui a une cohésion , un ordre quasi militaire qui a tenu contre vents et marée, qui a un programme historique , qui sait tenir sa langue, ben il existe quelque chose effectivement qui y ressemble de près … est ce eux les méchants, le Mal supréme ? pas sûr.. probablement un gros maillon pratique et ritualistique, sûrement très puissant, mais définitivement pas encore la tête qui pense , je pencherai plutôt vers le corps qui agit.. ou qui pense le faire de façon indépendante … comme chacun des acteurs de ce drame obscur, tous sont persuadés être au sommet de leur pyramide et agissent selon leur propre agenda, sans cohésion apparente à leur niveau … je préfére garder le reste de mes réflexions sur le sujet hahahaha , faut que je rentre du bois et pellete ma cour … hasta la vista !

    Répondre
  • avatar
    7 décembre 2010 à 13 01 05 120512
    Permalink

    Informations complémentaires à relier au billet :

    Un article de Jeremy Scahill, Blackwater’s Black Ops (Les opérations secrètes des Blackwater), paru dans The Nation le 15 septembre 2010, a révélé que la plus grande armée de mercenaires du monde, la compagnie de services clandestins d’intelligence Blackwater (aujourd’hui appelée Xe Services) a été vendue à la multinationale Monsanto.
    Source : http://www.thenation.com/article/154739/blackwaters-black-ops

    Quasi simultanément à la publication de cet article dans The Nation, Via Campesina a signalé l’achat de 500.000 actions de Monsanto, pour plus de 23 millions de dollars, par la Fondation Bill et Melinda Gates.
    Pour mieux conforter son emprise, la Fondation Gates a engagé une collaboration avec la Fondation Rockfeller, « fondation caritative » privée dotée elle aussi d’un statut fiscal privilégié et fervent promoteur des OGM à destination des populations pauvres.

    La Fondation Rockfeller a investi pour sa part plus de 100 millions de dollars ces trente dernières années dans la recherche génétique. Et comme on n’est jamais assez prévoyant pour amasser encore plus, Monsanto, les fondations Gates, Rockfeller et Syngenta (multinationale basée en Suisse, spécialisée dans les OGM et les semences agroindustrielles) participent à coups de millions de dollars dans la construction d’une banque des semences, dans l’archipel norvégien de Svalbard.
    Source :http://www.lepost.fr/article/2010/10/14/2264908_blackwater-monsanto-et-bill-gates-les-machines-de-guerre.html

    Répondre
  • avatar
    7 décembre 2010 à 15 03 35 123512
    Permalink

    Monsieur Lafontan , vous parlez d’une banque des semences dans l’archipel Norvégien de Svalbard , j’ai déjà posé la question : Vu que le meilleur endroit pour cacher et entreposer l’or pour ne pas qu’il s’altère est l’awène , Séraphin en est la preuve , est-ce que l’on a vèrifié s’il n’y aurait pas quelques lingots d’or d’entreposer à cet endroit ?

    Si le Vatican blanchit 50 milliards par an , le tombeau de Saint-Paul n’est sûrement plus assez grand. Faudrait aller vérifier s’il n’y a pas une autre anguile sous la roche. J’en ai déjà parlé.
    Jean-Marie De Serre.

    Répondre
  • avatar
    7 décembre 2010 à 16 04 31 123112
    Permalink

    je pense qu’au niveau des moyens financiers et de pouvoir où sont rendus ceux qui sont mentionné, stocker de l’or dans une chambre froide dans la toundra norvégienne est le dernier de leurs soucis…

    Répondre
  • avatar
    8 décembre 2010 à 13 01 25 122512
    Permalink

    Monsieur Lafontan , c’est peut-être le dernier de leur souci ceux que vous mentionnez , mais pour ne pas aller en  »ENFER » , faut qu’ils s’achètent des  »INDULGESCES », et c’est là le but de mon commentaire , car lorsque le  » Vatican  »(La France) en aura trop d’or , le seul endroit à l’abri de n’inporte quelle bombe ou vol est justement cet endroit.
    Lorsque l’or sera à 5000 dollars l’once……..Il n’y aura pas beaucoup d’endroit où l’on pourra la cacher. === Trouvez-vous Monsieur Lafontan que le mot : cacher ressemble à  »CACHÈRE »qui est l’égal de HALAL ?

    Les moyens financier ça doit être beaucoup pire en avoir trop , que de ne pas en avoir assez.
    Jean-Marie De Serre.

    Répondre
  • avatar
    9 février 2012 à 5 05 30 02302
    Permalink

    Beniche 17 déc Définitivement la mlleieur proposition d’aménagement de la ville de Paris depuis le métro Charonne.Joyeux Noel les pauvres.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *