Pot particulièrement pourri électoral

pot-pourri-des-chefs

Petite chronique électorale que je vais démarrer en citant un billet de Burp :

Jean Dussault, journaliste politique, était invité hier midi à […] Radio-Canada pour discuter des élections provinciales. Dussault a alors affirmé que, des 41 députés adéquistes élus lors des dernières élections, 28 n’avaient pas fait campagne. Ça veut dire qu’ils n’ont pas ouvert de bureau, n’ont pas installé de ligne téléphonique, n’ont pas dépensé un sou, ne sont jamais sorti de leur maison.

Voilà bien la preuve flagrante que la vieille façon de faire est complètement inutile. Les élections se font médiatiquement. Même si je hais les pancartes électorales, je pense qu’elles influencent plus que le tripotage d’épiderme, que le becquetage de poupons. Au moins, elles rappellent d’aller voter… Et les rassemblements ne servent que de décor pour nourrir le factuel si cher au journalisme. Wow! des gens se sont déplacés pour aller écouter des politiciens!

La politique devrait être le royaume des idées, mais tout est axé sur le paraître. C’est le concours à savoir comment diriger la perception de la population. À la télé, Mario Dumont a misé sur la variété où il avait plus de chance de la contrôler cette perception. Mais son problème, c’est qu’il n’a pensé qu’à court terme…

À ce sujet, j’aimerais citer un excellent commentaire de Noisette Sociale laissé sur le blogue Le Satellite Voyageur :

Les téléspectateurs du dimanche soir ont deux choix devant eux. TLMEP ou Dieu Merci. TLMEP n’est pas une émission intellectuelle à proprement parler mais elle l’est certainement beaucoup plus que Dieu Merci. Les gens qui regardent TLMEP se soucient nécessairement un tant soit peu de l’actualité politique.

Je crois sincèrement que plus le public est intello, moins il est réceptif à l’ADQ.

Par contre, le public qui préfère Dieu Merci à TLMEP est probablement beaucoup plus réceptif au discours populiste de l’ADQ. Une bonne partie de ce public doit être du genre à trouver ça important qu’on voit nos politiciens dans des contextes moins sérieux. Mario Dumont est probablement au courant que ça. Il sait qu’avec sa performance, il va sûrement aller chercher des votes de sympathie. C’est son électorat-cible.

Rien à rajouter.

Autre sujet, le blogueur de Scotch et Sloche se pose la question à savoir comment démêler la promesse de Charest d’abolir la taxe de vente sur les produits culturels Québécois. Parce qu’il y a réellement des cas dilemmatiques, comme « Arcade Fire ou Celiiiiine, Québécois signés sur un label » états-unien, pour ne nommer que ceux-là.

Les élections, du côté des citoyens, serait-ce beaucoup l’art de séparer le bon grain de l’ivraie?

31 pensées sur “Pot particulièrement pourri électoral

  • Ping :Pot particulièrement pourri électoral « Renart L’éveillé / Carnet résistant

  • avatar
    20 novembre 2008 à 6 06 30 113011
    Permalink

    À mon avis, les résultats des élections de 2007 sont particuliers. Un grand nombre de citoyens de certaines régions (450, Québec, régions rurales) ont voté pour Mario Dumont dans un geste de contestation. Une contestation envers la nonchalance de Jean Charest et une autre envers un chef qu’ils ne pouvaient appuyer (malheureusement) pour des raisons difficilement acceptables pour un Québec moderne. Le message populiste et sympatique de Mario Dumont a alors passé. Il semble que les conseillers de l’ADQ tentent aujourd’hui de jouer la même carte. Entres autres, je trouve symbolique son refus de rencontrer Guy A. Lepage: c’est tourner le dos au Plateau et aux intellectuels. Bien des gens percevront ce geste comme un acte de courage…

    Tu as raison, la campagne se joue dans les médias. C’est ce qui expliquera que Québec solidaire demeurera encore une fois un parti marginal car il reçoit une couverture médiatique qui s’apparente à celle associée au championnat international d’escrime. Même Le Devoir, journal qui se prétend intellectuel, fait présentement une campagne de salisssage envers Qs. Si les journalistes des médias nationaux pouvaient voir la couverture des élections par les journaux régionaux, ça leur donnerait une leçon. Dans mon coin de pays, Qs reçoit une couverture équitable car son équipe est présente et fait preuve d’une grande originalité lors de ses interventions.

    La politique s’associe maintenant au show-business. Pas surprenant qu’un grand nombre de québécois (incluant certains journalistes) considèrent que cette campagne est bien terne en comparaison avec celle qu’ont connue les américains. Les journalistes analysent parfois l’activité politique comme s’il s’agissait d’un match sportif.

    En terminant, j’ai trouvé fort intéressant le portait des Verts qu’a présenté Radio-Canada lors du téléjournal d’hier (mercredi) soir. Encore une fois, des candidats qui ne font pas campagne, une organisation presqu’inexistante mais qui profite de la popularité des questions environnementales pour aller chercher quelques votes. Bien des gens voteront vert pour s’identifier à la cause et se donner bonne conscience.

    Répondre
  • avatar
    20 novembre 2008 à 12 12 16 111611
    Permalink

    Je suis d’accord avec vos propos sur le marketing électorale. Mais je crois tout de même que le travail sur le terrain a encore son importance. Dans beaucoup de circonscriptions, surtout rurales, la population vote aussi en bonne partie pour le ou la candidate avant le parti. Un député absent pendant quatre ans, qui fait un mauvais travail, voit ses chances d’être réélu diminuer. Malgré une bonne campagne du chef et du parti.

    Répondre
  • avatar
    20 novembre 2008 à 14 02 00 110011
    Permalink

    Lutopium,

    logiquement, tous les partis devraient recevoir le même traitement médiatique. Mais il y en a des partis… pourquoi donner plus de place à QS et pas à PI? Etc.

    Pour ce qui est des verts, ils devraient se déniaiser et faire front commun avec QS. Ça donnerait Québec Solidaire et Vert!

    Martinpm,

    « Mais je crois tout de même que le travail sur le terrain a encore son importance. »

    il a encore son importance, mais je crois qu’il est fortement en déclin. Quand tout le Québec sera technologique, ça changera, pour le bien de tous. Moins de gaspillage d’énergie et de temps. Plus écolo en plus, puisqu’il n’y aura plus de déplacement pour avoir l’« air » présent…

    Répondre
  • avatar
    20 novembre 2008 à 14 02 02 110211
    Permalink

    Lutopium,

    logiquement, tous les partis devraient recevoir le même traitement médiatique. Mais il y en a des partis… pourquoi donner plus de place à QS et pas à PI? Etc.

    Pour ce qui est des verts, ils devraient se déniaiser et faire front commun avec QS. Ça donnerait Québec Solidaire et Vert!

    Martinpm,

    « Mais je crois tout de même que le travail sur le terrain a encore son importance. »

    il a encore son importance, mais je crois qu’il est fortement en déclin. Quand tout le Québec sera technologique, ça changera, pour le bien de tous. Moins de gaspillage d’énergie et de temps. Plus écolo en plus, puisqu’il n’y aura plus de déplacement pour avoir l’« air » présent…

    Répondre
  • avatar
    20 novembre 2008 à 14 02 50 115011
    Permalink

    @ Renart : souvent l’argument qui revient, c’est que si Québec solidaire et les Verts ont droit à du temps d’antenne gratuit dans les médias parce qu’ils font 3% et plus dans les vote, ils devraient avoir le droit d’être au débat des chefs. On parle souvent du désintéressement et du cynisme de la population, je crois qu’un renouveau ferait beaucoup de bien 😉

    Répondre
  • avatar
    20 novembre 2008 à 15 03 41 114111
    Permalink

    Au moins Québec Solidaire a le mérite d’être bien présent sur internet et de proposer un débat ouvert, c’est déjà ça. Je trouve que c’est un partit beaucoup plus à l’écoute et open que le PQ, PLQ et l’ADQ.

    Répondre
  • avatar
    20 novembre 2008 à 17 05 10 111011
    Permalink

    @ Redge : pour quelqu’un qui se dit pas partisant de QS, je trouve que nous flatte pas mal dans le sens du poil ;-p

    Répondre
  • avatar
    20 novembre 2008 à 21 09 09 110911
    Permalink

    Pour des raisons diverses, j’ai épinglé un peu tous les partis sur mon blogue au cour des derniers jours.

    http://nouvellesociete.wordpress.com

    Parlant de QS – avec qui j’ai des affinités idéologiques – je leur reproche surtout de faire perdre des sièges au PQ sans aucun espoir de les gagner eux-mêmes, ce qui est rendre à Jean Charest un service involontaire, mais qui peut être déterminant.

    PJCA

    Répondre
  • avatar
    20 novembre 2008 à 21 09 28 112811
    Permalink

    QS ou les verts au debat, ca tuerait tout simplement le debat. Le temps d’antenne serait alors trop court pour que les 5 (cinq !) partis puissent reellement debattre. Deja qu’à trois c’est dur.

    Ces groupuscules parasites la democratie dans un systeme electoral où il n’y a pas de place pour eux.

    Vous voulez des verts ou de QS, commencez donc par changer de systeme electoral, voire de pays !

    Dans cremazie, si le PQ perd ce comté (qui se joue toujours à quelques centaines de voix pret), ca sera directement la faute de QS et de Frappier le syndicaliste appuyé par la FTQ qui avait pourtant annoncé rester neutre dans cette campagne. Pour defendre des idees de gauche, ils vont faire passer un liberal et donner un siege de plus à un chef conservateur ! Que ces gens s’achetent un cerveau !

    La gauche quebecoise est incapable de faire des alliances pour battre la droite ! Que de la petite partisannerie puerile et une bataille d’egos !

    Répondre
  • avatar
    20 novembre 2008 à 22 10 06 110611
    Permalink

    @ Anne-Marie Provost: Haha! Je sais reconnaître les forces du partit et j’aime bien ce que vous proposez. 😉

    Répondre
  • avatar
    20 novembre 2008 à 22 10 27 112711
    Permalink

    Pour la seconde fois, je vais voter Québec solitaire, même si j’aimerais bien qu’ils cessent le petit jeu des doubles porte-paroles. Ça ne fait vraiment pas sérieux. Dommage, car ce parti est de loin le mieux articulé des cinq dans son programme et sa vision politique.

    @ Renart : la fin de ton billet introduit celui que je publie dans quelques heures. Je l’ai lue après avoir mis mon billet en publication programmée et ça m’a frappé 😉

    Répondre
  • avatar
    21 novembre 2008 à 7 07 50 115011
    Permalink

    @Reblochon: Le printemps dernier, Qs a déposé un mémoire au DGEQ exigeant (encore une fois) la réforme du mode électoral. Ça fait 40 ans qu’on en discute au Québec et rien n’a été fait. Les libéraux, le PQ et l’ADQ n’ont même pas le ocurage d’endosser le redécoupage de la carte électorale, il est donc clair que ces partis n’ont aucune ambition de modifier notre mode de scrutin.

    Qs a tenté à maintes de reprises de forger des coalitions afin de se glisser harmonieusement dans le paysage politique québécois. Tu ne sais pas de quoi tu parles. Qs a discuté avec le PQ et les Verts afin de trouver une façon de faire élire un ou deux députés à l’Assemblée Nationale. Il n’y a aucune ouverture de la part de ces deux partis. À vous entendre, par la simple justification que le PQ est l’unique porteur de la cause souverainiste, Qs ne devrait tout simplement pas exister. Les forces progressistes du Québec devrait se taire et militer dans les groupes communautaires et dans les syndicats alors que le PQ parle du projet de souveraineté sur le bout des lèvres.

    N’avez-vous pas remarqué que la société civile québécoise se détache du PQ? Comment expliquez-vous que les syndicats ne donnent plus leur appui au PQ? Comment expliquez-vous que les forces progresssites du PQ ont été forcé de se retirer dans un coin et de former le collectif SPQ Libre?

    Évidemment, le PQ a le droit d’exister. Le parti est l’héritier des ambitions des pionniers du projet d’indépendance nationale. Considérant toutefois que le PQ s’est détaché de sa base progressiste et qu’il a pris un tournant axé sur le développement économique à tout prix, les progressites québécois ont également le droit (et le devoir) de s’unir afin d’assurer que notre projet de société est inclusif et que le développement économique soit harmonieux avec l’environnement.

    Parfois, à vous entendre, vous me donnez l’impression que nous devrions retourner à un système bi-partiste, où seuls le Parti Libéral et le PQ ont le droit d’exister. Je le répète encore, cette approche tient les forces progressistes en otage et l’empêche de s’intégrer au débat politique. Mais de quel droit peut-on bafouer ainsi la démocratie?

    @Michel: Je remarque que les québécois tiennent encore au modèle politique basé sur le culte du chef. Nous ne sommes pas prêt à nous défaire du modèle patriarcal où on doit sentir qu’un individu est le maître absolu des décisions du parti, récompensant les bons coups et punissant les dérapages. Personnellement, j’endosse avec enthousiasme le concept de porte-parole homme-femme car il nous rappelle que le modèle familial a changé. Il est l’opposé du modèle proposé par Jean Charest et Mario Dumont. Cette approche nous indique qu’il est temps de faire des compromis. Et les orientations de Qs sont très claires: Françoise David représenterait Qs lors d’un débat des chefs et serait la première ministre d’un gouvernement solidaire.

    Il faut se détacher du traditionnel modèle patriarcal. Cet attachement préhistorique a, à mon avis, empêché André Boisclair de devenir premier ministre et cause bien des problèmes à Pauline Marois et à toutes les femmes qui « osent » se présenter comme chef d’état. Combien la planète compte-elle de femmes au pouvoir aujourd’hui? Vous pouvez les compter sur les doigts d’une seule main. S’il y avait plus de femmes au pouvoir, il y aurait moins de guerres et moins de corruption. J’en suis convaincu.

    Répondre
  • avatar
    21 novembre 2008 à 10 10 10 111011
    Permalink

    « Le printemps dernier, Qs a déposé un mémoire au DGEQ exigeant (encore une fois) la réforme du mode électoral. Ça fait 40 ans qu’on en discute au Québec et rien n’a été fait. Les libéraux, le PQ et l’ADQ n’ont même pas le ocurage d’endosser le redécoupage de la carte électorale, il est donc clair que ces partis n’ont aucune ambition de modifier notre mode de scrutin. »

    MOn dieu, il a compris ! ALors le seul moyen qu’il nous reste c’est de militer dans un de ces trois gros partis pour les changer de l’interieur ! Ce que je fais. Je ne suis pas pequiste pour deux sous et pourtant je milite chez eux et quand je vais aux differents conseils, ca bouge tranquillement car nous sommes un bon paquet comme moi à y etre pour cette unique raison !

    Ca y est tu allumes que c’est une perte de temps de rester à QS dans notre systeme electoral ?! Viens au PQ et milite pour que des accords avec QS et les verts soient passés et qu’on s’arrange de leur laisser un ou deux deputés en echange de leur soutien dans d’autres comtés !

    Ou reste dans ton coin et continue d’agiter les bras, ca fait du vent ! Tsssssss !

    « seuls le Parti Libéral et le PQ ont le droit d’exister » Tant qu’on n’aura pas reglé le probleme de la question nationale qui sclerose notre societe et etouffe toute forme de progressisme… oui ! La politique au Quebec ne peut pas se faire sainement car le debat national revient toujours dans le decors et ca tu ne pourras pas le changer tant que tu seras une sous-nation dans le canada !

    Alors milite pour une confederation si tu veux rester dans le canada ou pour la souveraineté si tu veux en sortir… ou si tu comprends que c’est aussi le seul moyen de faire passer une confederation avec le ROC ! Dans les deux cas nous serons souverain et tout le monde sera content chez les souverainistes.

    Répondre
  • avatar
    21 novembre 2008 à 10 10 16 111611
    Permalink

    Le SPQ libre: petit groupe minoritaire qui fait beaucoup de bruit, comme les radicaux en general, ils ne representent rien en terme d’electeurs, mais ca ne nous arrangerait pas de faire la guerre avec eux, ils seraient capable par frustration de faire mal au PQ.

    Les syndicats: comme le SPQ libre.

    Ils se servent des elections pour prendre en otage le PQ et la cause souverainiste par la meme occasion. Ce sont des petits etres minables travaillant pour leurs propres interets et avantages, faisant passer la partisanerie et leur gros ego avant les interets de ceux qu’ils pretendent defendre. C’est bien la cause nationale qui leur donne autant de pouvoir dans un quebec libre, ils ne representeraient pas grand chose et ils le savent !

    Vivement un pays pour qu’on se debarasse de ces parasites !

    Dans mon compté la FTQ a trahi sa parole de ne pas se meler de l’election en favorisant un candidat. Ils viennent d’appuyer leur ami syndicachialeux de Frappier du QS. Grace à eux, les chances de passer du PLQ sont multipliers par dix… et ca se dit de gauche ! Par contre, tous les organismes communautaires et leurs intervenants appuient le PQ, eux ce sont reellement des gens qui travaillent pour leurs prochains et non pour leurs petits interets persos.

    Alors parlons-en de vos forces progressistes ! Le SPQ libre et les gros syndicats ne sont pas des forces progressistes. Juste des fanatiques radicaux assis sur leur steack ! ET QS est rempli de ce genre de nuissances !

    Répondre
  • avatar
    21 novembre 2008 à 13 01 59 115911
    Permalink

    Reblochon, je te trouve ma foi assez contradictoire. Tu dis que QS devrait s’allier avec le PQ pour éviter de faire passer les libéraux, mais ensuite tu pars sur une longue tirade comme quoi la gauche est une nuisance égocentrique dont il faut se tenir loin.
    Et en passant, le fait que nos 2 portes-paroles aient talloner Girard et Turp n’a pas du tout avantagé les libéraux, et je ne pense pas que QS tire son électorat seulement de péquistes déçus.
    Par rapport à la FTQ, il faut savoir que certaines cellules locales de la FTQ ont appuyé le PQ (au Saguenay entre autre).

    Btw, je n’aime pas beaucoup ton ton émotif qui te rend insultant, ça me donne juste envie de t’envoyer chier au lieu de discuter de façon constructive.

    @ Pierre : merci pour le lien, je vais aller y faire un tour.

    Répondre
  • avatar
    21 novembre 2008 à 16 04 16 111611
    Permalink

    Je n’ai jamais dit que la gauche etait une nuisance egocentrique… juste le SPQ libre et les syndicats qui ne font pas le boulot pour lequel ils sont mandatés.

    Je serais peut-etre le premier droitiste à passer à gauche si le systeme electoral me permettait de voter efficacement. Avec un seul tour uninominal, tous les votes pour QS sont des votes qui ne sont pas contre Charest !

    Il est vrai que le PQ aurait pu faire des efforts pour promettre des sieges au QS en echange d’un report de leurs votes, mais je ne sais pas si la population accepterait cela. QS est un parti radical de gauche ne representant pas une grande partie de la population et ca risquerait de faire fuir les centristes et les centristes de droite (et meme les droitistes) du PQ. Malheureusement la petite politique droite gauche et la partisannerie nuise à la cause nationale ! En attendant, rejouissons-nous du statu quo et de la victoire de Charest car les forces de gauche n’ont pas reussi à faire passer les interets de la population avant leurs egos !

    Répondre
  • avatar
    21 novembre 2008 à 20 08 45 114511
    Permalink

    M’envoyer chier… que de tolerance de la part de gauchiste ouvert. Heureusement que ce n’est pas emotif ca ! Le jour où tu apprendras à me connaitre tu sauras que mon ton n’est ni emotif, ni frustré. Je pose froidement ce que je constate, mon pur avis personnel… tu sais comme on peut le faire en democratie.

    Je ne suis pas emotif, je suis juste fatigué d’etre entouré de gens faisant de la petite politique tandis que des enjeux plus important sont sur le tapis !

    Faire de la gaugauche dans un canada uni qui a voté majoritairement pour les conservateurs dans le ROC, c’est juste risible. Donnez-vous les outils et les moyens de vos projets, assumez-vous en tant que peuple, devenez souverain et pour le moment le seul parti qui nous donne cette chance c’est le PQ… mais bon, il faut etre capable de ranger son petit ego et sa politicaillerie puerile de coté. QS, l’art de mettre la charue avant les boeufs.

    (et je ne suis pas pequiste au cas où, meme si je milite activement au PQ pour liberer mon pays)

    Répondre
  • avatar
    21 novembre 2008 à 21 09 43 114311
    Permalink

    Quelques exemples :

    « Ce sont des petits etres minables travaillant pour leurs propres interets et avantages, faisant passer la partisanerie et leur gros ego avant les interets de ceux qu’ils pretendent defendre »

    « Ca y est tu allumes que c’est une perte de temps de rester à QS dans notre systeme electoral ?! Viens au PQ et milite pour que des accords avec QS et les verts soient passés et qu’on s’arrange de leur laisser un ou deux deputés en echange de leur soutien dans d’autres comtés !

    Ou reste dans ton coin et continue d’agiter les bras, ca fait du vent ! Tsssssss ! »

    « Faire de la gaugauche dans un canada uni qui a voté majoritairement pour les conservateurs dans le ROC, c’est juste risible. »

    « La gauche quebecoise est incapable de faire des alliances pour battre la droite ! Que de la petite partisannerie puerile et une bataille d’egos ! »

    « mais bon, il faut etre capable de ranger son petit ego et sa politicaillerie puerile de coté. QS, l’art de mettre la charue avant les boeufs. »

    Ne me pose pas l’étiquette trop facile de personne à pensée unique. Je mentionne juste que je n’aime pas le contenant de tes interventions, que je trouve insultant car je m’inclus dans ces gens et je dépense beaucoup d’énergie en ce que je crois.

    Je vais maintenant te faire une démonstration de contenants différents.

    1. (Le style que je trouve plus constructif) Je me demande comment on peut définir ce que sont les intérêts « objectifs » d’une population et comment faire en sorte que ceux-ci soient atteints. Pour moi, ça passe par l’indépendance et la gauche. Je pense que le PQ est un véhicule qui devient désuet pour l’indépendance, si je me fis à leur plate-forme électorale 08. De plus, les éléments de gauche sont de moins en moins souhaités dans le parti (je me base sur l’affaire JCSA) et on peut remarquer une tendance qui tend vers le néo-libéralisme chez le PQ depuis une 15e d’année. Bref, je me sens plus à l’aise dans QS pour défendre mes idées. Et par rapport au vote stratégique, je crois que c’est un cercle vicieux… J’ai l’impression qu’à un moment, il faut un peu sortir de cette logique car sinon j’ai l’impression que rien ne changera.

    2. (plus dans ton style) Eye, faut être arrogant rare pour prétendre savoir que les intérêts de la population passe par le PQ et l’indépendance! Je te signale que le PQ devient de plus en plus un antre de réac’ de tout acabit et que si j’ai envie de défendre les besoins des plus démunis et des minorités, c’est surement pas dans ce parti que je militerais! On sait ben, au PQ ils sont ben bon pour affirmer qu’ils vont faire des choses en les crissant dans leur liste d’épicerie, mais au final ils ne font rien. Qu’on pense à la politique contre la pauvreté, la politique par rapport au LGBTT ou tout simplement ce cher point 1.0 sur l’indépendance. Ce sont des aplat-ventristes du système, y a jamais rien qui changera avec eux!

    C’est tout. J’ai juste pas envie qu’on commence à débattre comme les gens qui écrivent sous les billets de Paul Journet.

    Répondre
  • avatar
    22 novembre 2008 à 0 12 04 110411
    Permalink

    Mais on s’en fout-tu de la plateforme du PQ et de sa petite gouvernance niaiseuse. Que ca soit un parti reac, de gauche, bourgeois ou n’importe quoi d’autre ca n’a aucune importance. Je suis bien de droite et pourtant j’y milite. J’ai su placer mon ego et mes convictions de coté pour une seule raison la souveraineté de mon peuple.

    La lutte contre la pauvreté, la lutte pour les petites gens, on la fera quand on sera chez nous, en attendant c’est une perte de temps dans le canada.

    Le PQ est LE SEUL PARTI qui est assez central pour rassembler le plus de quebecois possible. C’est aussi le seul parti pouvant elire des deputés qui se trouve le plus à gauche meme si ce n’est pas assez pour toi. Francoise David avait plus d’influence quand elle faisait du communautaire que depuis qu’elle dirige le parti bicephale !

    Ce n’est pas de l’arrogance mais de la logique pure. QS ne fera pas elire le moindre deputé dans notre systeme electoral. LEs trois gros partis ne changeront jamais ce systeme qui les avantages. Il n’y a qu’un moyen de faire bouger les choses au Quebec, militer au sein d’un des trois gros partis pour les faire bouger de l’interieur. Maintenant, si ca vous amuse de perdre votre vote et d’avoir autant d’influence que ceux qui l’annule … bravo. N’empeche que dans plusieurs comtés, un vote pour QS en realité c’est une chance de plus pour Charest, un gros conservateur de droite bourgeois et anti-souverainiste, de prendre le pouvoir.

    Alors quand on se dit gauchiste ou souverainiste… ca me fait juste doucement rire de voir qu’on n’est pas capable de comprendre comment marche notre systeme politique et d’etre capable de s’y adapter. Le systeme uninominal à tour ne se prete pas aux tierces partis mineures, encore moins quand ils sont radicaux et ne rassembleront JAMAIS plus de 15% de la populace !

    Youhou, revenez sur terre. Rien d’arogant, juste la realité ! En attendant, dans mon comté QS se bat pour faire reelire un deputé du PLQ ! Super intelligent pour des gauchistes… on dirait qu’ils sont aussi intelligents que les gauchistes de France qui sont entrain de se dechirer pour le plus grand plaisir de sarko. Vraiment une mentalité de perdant preferant la defaite plutot que de s’assoir sur ses convictions et son ego le temps d’une victoire !

    Faut etre coherent dans la vie. C’est le petit peuple que vous voulez defendre ? Ben le PQ le fait mieux que vous… parce qu’ils ont une chance de prendre le pouvoir eux !

    Répondre
  • avatar
    22 novembre 2008 à 10 10 05 110511
    Permalink

    @lutopium qui dit: Personnellement, j’endosse avec enthousiasme le concept de porte-parole homme-femme car il nous rappelle que le modèle familial a changé.

    Franchement, je ne vois pas le rapport… 🙂

    @Anne-Marie: …et je ne pense pas que QS tire son électorat seulement de péquistes déçus.

    C’est vrai, mais il n’y a sûrement pas beaucoup d’adéquistes déçus à QS… 🙂

    Répondre
  • avatar
    22 novembre 2008 à 13 01 42 114211
    Permalink

    @ reblochon

    Premièrement, l’indépendance n’est pas une fin en soi. Je suis d’accord avec toi sur le fait qu’être dans le Canada peut bloquer certains projets sociaux (salaire minimum dans les entreprises fédérales ou certaines balises qui encadrent les politiques environnementales des provinces), nous rend dépendant des transferts fédéraux du moment et cause d’autres désagréments. Toutefois, j’ai bien peur qu’on ne veuille pas la même chose. Si tu es de droite, tu veux probablement d’un Québec moins étatiste, favoriser les entreprises car selon une certaine logique il faut « créer la richesse avant de la partager », couper dans les programmes sociaux universels, etc. (je suppose, bien sûr, à toi de clarifier). Je ne fais pas passer mon ego en avant en disant que je veux une souveraineté à gauche. Je suis juste très empathique et solidaire envers les gens qui vivent dans la marde générée par le système capitaliste ou de la discrimination sociale. D’ailleurs, en terme de trip d’égo, on pourrait presque faire une analyse psychologique entre ton égo à toi et sa sublimation dans ta position indépendantiste (j’imagine que cette pointe t’aidera à voir le ridicule de tes analyses à la psycho-pop de la gauche).

    Je ne suis pas sûre qu’on ne fera jamais élire un député. On est passé très proche dans Mercier, et pas très loin non plus dans Gouin. Mais bon, évidemment, ça les médias n’en parlent pas. « On cé ben, lé soviétik de Québec solitttaire, avec l’Arabe là qui voit dé complo partout… ». Et si des gens font presque élire 2 députés, ça donne une pertinence au parti. En 2 ans d’existence on est passé plus proche de la députation que le parti vert, et je tiens juste à te mentionner que l’ADQ a longtemps été bas dans les sondages avant de monter en flèche aux dernières élections.

    Pour en revenir au PQ, c’est probablement sa période la plus molle de toute l’histoire (ce qui n’est pas peu dire). On s’en fout qu’il a plus de chances de prendre le pouvoir que nous autres, si on regarde la plate-forme et la position sur la souveraineté, ce n’est pas grand chose.
    « # Nous gouvernerons le Québec comme des souverainistes en occupant la totalité des champs de compétence que nous reconnaît le cadre juridique actuel.
    # Nous défendrons les intérêts et les valeurs du peuple québécois dans tous les domaines et à toutes les tribunes auxquelles nous avons accès ; nous n’accepterons jamais que des projets essentiels à l’avenir de notre nation soient bloqués en raison du refus d’agir du gouvernement fédéral. »
    Yé!

    On moins on mentionne ça à la fin, juste pour dire que qu’on n’oublie pas ceux qui sont plus pur et dur (mais on les sacre quand même dehors du parti et plusieurs vont dans le PI) :
     » # Nous ne renoncerons jamais au droit absolu et inaliénable du peuple québécois à décider librement de son destin, à son droit d’accéder à la souveraineté politique au moment où il le choisira démocratiquement. »

    Wow, ça c’est de la détermination!
    Le PQ est tellement encrassé dans la logique systémique politique dominante qu’il ne changera jamais réellement grand chose, de mon point de vue.

    Maintenant, démontre-moi de façon chiffrée qu’on vous a fait perdre un comté à la dernière élection.

    @ François : Bien sûr, et c’est clair que des péquistes déçus vote pour nous.
    Là où je pense qu’on va chercher de l’électorat à l’ADQ, c’est chez ceux qui ont juste envie de « changer d’air » mais qui n’ont pas vraiment de grosse réflexion idéologique globale sur la question. Pour avoir fait du porte-à-porte et de ce que d’autres personnes m’ont dit, on va aussi chercher des personnes désabusées qui ne votent plus (en fait c’est souvent l’objectif dans plusieurs comtés d’aller chercher ces gens-là), ou bien les gens qui se retrouvent dans le bassin de « Moi je vote pour un petit parti ces élections-ci ».
    Bien sûr, ce n’est pas très scientifique comme analyse. Je me demande comment on pourrait avoir une analyse plus chiffrée et juste.

    Répondre
  • avatar
    22 novembre 2008 à 18 06 43 114311
    Permalink

    Alors dans cremazie la derniere fois nous avons gagné de 170 voix… on a eu chaud et cela grace à un travail herculeen à la sortie de vote… maintenant tu veux que je te donne le score de QS ? Ce coup-ci ca risque de ne pas passer, donc un liberal va gagner.

    Et se comparer à l’ADQ quand aux espoirs un jour d’arriver à l’opposition officielle, voire prendre le pouvoir… tu permets que je pouffe ! Bon vous etes des gauchistes pures et honnetes defendant le peuple des mechants bourgeois et contre les entreprises… voila pourquoi vous ne ferez jamais aussi bien que l’ADQ qui est un parti populiste, demago, manipulateur, se servant de la xenophobie et des differentes craintes des gens pour faire mousser leur electorat. Ca jamais QS ne s’abaisserait à faire cela, deja qu’au PQ c’est dur de leur expliquer que c’est juste pour prendre le pouvoir, que ca ne tue personne ! C’est le probleme des gauchistes par rapport aux droitistes, c’est le probleme des souverainistes par rapport aux federalistes. Y en a un qui a des scrupules et se flagelle dès qu’il va trop loin dans ses discours ou enfrein legerement les regles, ET l’autre qui se bidonne en regardant ses bons resultats !

    Un exemple ? Charest qui est entrain de mettre malhonnetement tous les problemes de la santé en 2008 sur le dos de Marois en occultant le contexte de l’epoque (enorme deficit laissé par les liberaux, coupures de Paul Martin) et le fait que depuis 6 ans il n’a pas fait grand chose. En plus il connaissait tres bien l’etat du systeme de santé quand il faisait ses promesses de faire disparaitre les listes d’attentes… chose impossible avec une population vieillissante ! Mais tu vois, lui ne s’embarasse pas de ce genre de detail, il ment ouvertement, le repete autant de fois que tu veux et ne s’excuse pas. David ne pourrait pas faire le dixieme de ce que fait Dumont ou Charest. Voila pourquoi vous ne depasserez jamais 15%, un peu plus si un jour le PQ vire le SPQ libre de son parti.

    Vous etes passé proche la derniere fois, comme l’ADQ est passé proche de prendre le pouvoir… et pour la meme raison, un vote de contestation. Et ca n’arrive pas à toutes les elections. Comme Le Pen au deuxieme tour en France (ouais, je sais, j’ai fait expres de prendre cet exemple falacieux) vous n’avez pas fait ce score parce que les gens veulent de vous, juste parce que vous avez ete utilisé pour exprimer un ras-le-bol. Vos 3,64% veulent tout simplement dire que 96,36% de la population ne veut rien savoir de vous et de vos idees de radicaux de gauche ! Ca rentre mieux dans ce sens ?

    Et non, je ne fais pas l’independance pour mon ego. J’ai deja un pays moi. Si je fais ce combat, c’est uniquement pour les generations futures, pour mes enfants, parce que c’est un combat legitime que tout peuple mature puisse s’assumer. Quand j’aurais fini ce combat, je commencerais surement le meme pour que les amerindiens puissent atteindre un niveau de maturité sociale leur permettant eux aussi de devenir maitre de leur destin. Et là aussi je ne le ferais pas pour mon ego, mais pour mon sentiment d’injustice face à la domination de ces peuples par une nation etrangere.

    Et mes idees de droite ne se resume pas simplement à ce que tu as decris. Tu connais la sociale-democratie ? Ben moi c’est de la sociale-economie, une droite qui n’existe pas encore et qui n’a pas peur d’investir dans le social quand ca rapporte à la société.

    Dans un quebec libre, je suis meme sur que plusieurs de nos combats pourrait etre identique, en attendant, dans le canada, nous pourrons jamais nous allier car tu ne saisis pas que la souveraineté est une fin en soi pour tout peuple qui se respecte ! Seulement apres nous pourrons faire de la petite politique de facon serieuse, des clivages gauche/droite, bourgeois/travailleurs, riches/pauvres, militaire/pacifiste, bref comme parmis tous les peuples qui s’assume. Pour le moment, tu as des gauchistes anti-souverainistes dans des partis de droite et des droitistes souverainistes dans des partis de gauche… ca va mal ton affaire. Il y a une raison bien plus complexe que de me parler seulement du federal pour expliquer pourqoi tes affaires sociales ne marchent pas fort au Quebec… il y a aussi la division des forces de gauche incapables de fonder une coalition, une gauche plurielle.

    Deux votes ! Un pour le PQ, puis un OUI au referendum, apres on parle de ce que tu veux. Y a pour le moment aucun parti autre que le PQ qui peut nous promettre se reve dans les annees qui viennent. Surement pas le PI ou QS !

    Répondre
  • avatar
    22 novembre 2008 à 18 06 51 115111
    Permalink

    Joliette
    Beaupré, Pascal (A.D.Q./É.M.D.) 13 805
    Duceppe, Claude (P.Q.) 13 055
    Trudel, Flavie (Q.S.) 1 693

    Laurier-Dorion
    Sklavounos, Gerry (P.L.Q) 12 064
    Lefebvre, Elsie (P.Q.) 10 968
    Ghazal, Ruba (Q.S.) 2 431

    Je te laisse faire les additions ! Bravo QS !

    Répondre
  • avatar
    23 novembre 2008 à 8 08 53 115311
    Permalink

    Mais NON ! Tu es bouchée quand tu veux.

    Je ne dis pas que si QS n’existait pas le PQ recuperait ses votes. Et c’est tant mieux, on a deja assez avec le SPQ libre, personnellement je trouve ca tres bien que vous soyez en dehors du PQ, vous faites peur à l’electorat majoritairement centriste et meme centre-droite. Et oui, en periode de crise la classe moyenne est encore plus egocentrique et se fout des mesures sociales, car pour elle, ca ne sert qu’à aider les autres, les plus pauvres.

    JE DIS: que si QS avait demandé à ses militants de faire barage à la droite bourgeoise pour le bien etre du petit peuple, on aurait pas patapouf, ses coupures dans les programmes sociaux, son inaction pour aider les plus defavorisés et ses PPP qui avantage ses amis patrons.

    Alors quand on est de gauche et qu’on dit vouloir le bien etre du peuple, on agit intelligemment au dela de la partisannerie ! On vote PQ dans les comtés qui pourrait empecher un type de droite de passer. Quitte à se lacher loose dans les chateaux forts liberaux et adequistes, voire pequistes. Mais quand le resultat est juste, comme dans cremazie entre autre ou comme les exemples si dessus, on s’enfonce bien profond son ego et sa petite partisannerie et on vote avec son cerveau ! A moins que Charest ou Dumont soit des alternatives plus interessantes que le PQ pour une gauchiste comme vous … mais alors là, j’aimerai le comprendre !

    Et pareil pour les soit-disants souverainistes qui militent au PI ou à QS ! Quand on veut un pays, deux votes: un pour le PQ et un OUI ! Y a aucune autre vision possible à moyen terme. Et les divisions ne font qu’inquieter le petit peuple qui voit un mouvement incapable de se souder… donc incapable de fonder un pays. Allez dans la rue et parlez-en aux vrais gens, ceux qui ne sont pas politisés, vous savez les monsieurs tout le monde que vous pretendez representer !

    Vous vivez sur une autre planete et dans un systeme electorale à un tour uninominale vous parasitez la democratie en permettant des types avec 40% du vote de devenir majoritaire et representer TOUS les quebecois ! Pareil au debat des chefs, votre presence ferait un debat vide avec aucun moyen de reellement debattre parce que dans le temps impartie, 3 chefs c’est deja trop ! Alors un debat avec tout le monde ok, mais un debat de 8h au moins ! Sinon apprenez à vous servir d’autres moyens pour faire passer vos idees. Et surtout demandez vous si le fait que les gens ne vous entendent pas, c’est aussi peut-etre parce qu’ils ne veulent pas vous entendre. La pretention des partis radicaux, surtout de gauche, d’etre les seuls defenseurs du petit peuple, de l’environnement, de la paix et de toutes les choses fun sur terre. Je suis de droite et je defends les memes valeurs ! Pas de la meme facon. L’humanitaire et le social ne vous appartienne pas, pas plus que la souveraineté appartient au PQ (mais pour le moment c’est le seul outil viable pour faire gagner la cause).

    Maintenant, tu peux continuer à militer pour faire gagner patapouf… mais assume que c’est le resultat reel de ton combat dans facilement une dizaine de comté et plus si on y ajoute les verts (ouais parce que l’ADQ et le PLQ pour l’environnement c’est vachement mieux que le PQ qui pourrait nous donner un pays et ainsi faire progresser la cause environnemental plus efficacement qu’au sein du canada et ensuite mieux influencer ou aidre d’autres pays et surtout nos voisins. Mais bon, ca prendrait un autre paté pour vous expliquer ce point de vue. Juste penser au 18 milliard de carbodollars calculés par DION !).

    Répondre
  • avatar
    23 novembre 2008 à 16 04 31 113111
    Permalink

    Tu m’excuseras, je vais aller faire la gaugauche bouchée ailleurs.

    Répondre
  • avatar
    23 novembre 2008 à 22 10 27 112711
    Permalink

    Et c’est moi qui est un gro ego ?

    Tu es libre… c’est internet ici. Bonne bourre et bonne chance pour le 8 decembre et ton projet socialiste. En esperant que tu ne finisses pas comme les gauchistes de France.

    Un viel adage: L’union fait la force.

    Un jour les forces progressistes (pour ne pas dire de gauche) et les forces souverainistes (qui sont souvent les memes que les progressistes), le comprendront. Le Quebec aura fait un grand pas en avant.

    En attendant, 5 ans de patapouf dès le 8 decembre. Yeaaaah !

    Répondre
  • avatar
    24 novembre 2008 à 9 09 49 114911
    Permalink

    « Sans Québec solidaire, ce débat des chefs sera aussi artificiel que terne, tellement les programmes de l’ADQ, du PQ et du PLQ sont SEMBLABLES » – David

    Et oui Françoise tu viens de comprendre on dirait. Ce sont les symptomes du statu quo et de la cause nationale qui parasite tous les debats. Tant que tu ne seras pas dans un pays souverain, tant qu’il y aura une confrontation entre souverainistes et federalistes, la politique ne pourra pas s’enrichir d’idees divergentes fortes, de courants gauche/droite marqués, de progressisme et d’audace. C’est la realité du Quebec.

    Alors tu peux continuer à agiter les bras pour faire du vent (l’eolien une source d’avenir), esperer faire elire… deux deputés ? ce qui ne changera rien au probleme, car ce n’est pas un pseudo-temps de parole à l’assemblée, ni les deux voix que tu auras qui pourront faire reellement la difference.

    Tu es la Arlette Laguiller du Quebec.

    En attendant le 8 mai, grace à tes efforts et ceux de tes amis ecolos, une droite conservatrice et bourgeoise va reprendre le pouvoir. Bravo !

    Tu aurais milité au sein du PQ, tu aurais surement ete un candidat vedette, meme de grande chance qu’apres une victoire on t’ait filé un ministere à caractere social. Tu aurais pu reellement influencer les politiques du Quebec et pourquoi pas le programme du PQ (un parti d’idee, un parti vivant, ses chicanes en sont la preuve irrefutable !).

    En etant au PQ tu aurais peut-etre meme pu te battre pour faire changer ce mode de scrutin pour que des partis marginaux puissent se faire entendre. Mais non, tu as preferé le combat de l’ombre, celui qui a pour seul reussite de permettre à la droite bourgeoise de passer plus facilement. Bravo Françoise !

    *******

    « […], Québec solidaire est le seul parti à parler encore de souveraineté. Et nous continuerons à en parler, peu importe la conjoncture, peu importe où le vent tourne »

    « Québec solidaire propose aux Québécois de redonner un sens à la souveraineté » – Amir Khadir.

    Cher Amir, je ne sais pas sur quelle planete tu vis. Je t’aime beaucoup mais je dois t’apprendre quelque chose. La majorité de la population ne veut pas entendre parler de politique de gauche actuellement. La société n’est pas prete. Si tu allais parler avec les vrais gens dans la rue, pas ceux qui t’abordent parce qu’ils t’aiment bien et ont comme toi des tendances de gauche, tu verrais que lorsque tu parles de la souveraineté, la crainte la plus souvent entendue chez monsieur tout le monde est: « je suis souverainiste, mais je ne veux pas voter PQ. Je ne veux pas qu’on me fasse un Quebec social-democrate ou les syndicats auront trop de pouvoir. »… alors imagine l’horreur pour ces souverainistes de voter QS pour avoir un Quebec de radicaux de gauche !

    On se bat au PQ pour faire virer ce parti au centre, simplement parce que la petite politique et la petite partisannerie gauche/droite, des clivages eculés, n’ont pas leur place dans ce combat pour un pays. Il faut rassembler le PLUS de gens possible, tous les souverainistes de toutes allegeances ! La pognes-tu ? Donc en pretendant faire la souveraineté au sein d’un parti de gauche radical, tu me fais doucement rire, pas que ton projet me semble idiot (il est honnorable), mais il n’est pas du tout realiste.

    SEUL un parti de CENTRE peut pretendre rassembler le plus de citoyens possible et dans notre systeme politique au scrutin UNINOMINAL à UN TOUR ! il n’y a malheureusement pas d’autres solutions.

    On aurait un autre mode electoral, ca ne me derangerait pas. On ferait elire nos souverainistes du centre, toi ceux de gauche et pourquoi pas un autre parti souverainiste ceux de droite ou meme ceux ecoloverts… ensuite, au deuxieme tour, quand un de ces partis prendrait le pouvoir, il declencherait un referendum avec une coalition de souverainiste de tous clivages. Ca serait trop super de la bombe atomique…

    sauf qu’en 2008 cher Amir, ce n’est pas cela la realité, alors ton appel aux souverainistes, c’est mignon mais completement inutile et meme nefaste. Tout ce que tu pourrais reussir, c’est de faciliter l’election d’un deputé de patapouf.

    Je te retournerais la phrase d’une militante brillante de Quebec Solidaire, Anne-Marie: « Cher Amir, tu postule que les votes des souverainistes du PQ ne sont que des votes que QS aurait eu ? »

    Mais bon sang, vaporisez le PQ, le lendemain un parti nouveau apparaitrait avec les memes dinosaures en son sein, la meme ideologie, les memes candidats et les memes militants… juste le nom aura changé. Personne ne rejoindrait QS (à part une minorité insignifiante du SPQ libre) et personne ne rejoindrait le PI (à part une minorité insignifiante des purs et durs pures laines). Des fois, pour faire le menage, je me demande si ce n’est pas ce qu’on devrait faire. Deja, on ne pourrait plus nous mettre sur le dos des erreurs datant de plus de 15 ans ! Et oui, seuls ceux qui sont au pouvoir peuvent commetre des erreurs… on a hate de vous y voir du coup, juste pour rire. Quand vous allez tomber sur les hauts fonctionnaires et comprendre comment marche un pays, quand vous allez vouloir couper dans certains secteurs pour alleger le systeme et que les syndicats vont vous tomber dessus en vous insultant de bourgeois… là on rigolera bien.

    En attendant, regardez les nouvelles de France et de l’etat de sa gauche… et prenez en de la graine ! (ca existe cette expression ici ou y a un double sens « phalacieux » ?)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *