Quebecor = contrôle de l’information?

Parfois, l’actualité ne cesse de nous titiller. Après avoir fait des démarches sur un sujet, j’ai abandonné, et puis là, je m’y remets, armé de quelque chose comme une coïncidence.

Gilbert Lavoie du Soleil soulève un doute sur le contrôle que ferait Quebecor de l’information. À la base, il s’agit d’une chronique d’Éric Duhaime « dénonçant la position d’Amir Khadir sur le Plan Nord ». Les faits :

Vendredi soir, Quebecor a d’abord publié, puis retiré de son site canoe.ca un texte du journaliste Taïeb Moalla donnant la réaction de Khadir à cette chronique. Censure? La question a vite fait le tour des réseaux sociaux.

Ce même doute, je l’ai eu voilà pas si longtemps alors que je cherchais à retrouver une vidéo d’un segment d’une émission de Jean-Luc Mongrain. Cet extrait avait fait le tour de la blogosphère et des médias sociaux, même Patrick Lagacé en avait parlé :

Montée de lait épique de Jean-Luc Mongrain, de LCN, sur le contrôle médiatique du Parti conservateur. La méthode qui « sent le totalitarisme », selon Mongrain. Exagération, bien sûr, sauf que l’exagération est peut-être la seule réponse possible au délire conservateur, démontré avec panache par l’animateur, images à l’appui : on voit des journalistes se faire tasser par des taupins du Parti, pour les empêcher de poser des questions.

Là où le bât blesse, c’est que la vidéo a été retirée du site YouTube depuis. Et, pour avoir fait le tour du site de l’émission Mongrain, j’ai pu remarquer que toutes les vidéos sont maintenant hébergées directement sur le site (ce qui semble le rendre plus lent, en plus), mais aucune trace du populaire extrait, ni de toute vidéo hébergée sur YouTube (il y a maintenant plutôt de très courtes capsules, sortes de pubs pour l’émission, ainsi que des entrevues). J’ai pris la peine de faire une demande de renseignement via un formulaire sur le site, sans autre réponse qu’un message formaté me promettant une réponse.

Je sais que c’est bien mince, mais on parle quand même d’un changement advenu pas très longtemps après la montée en épingle virale de ladite vidéo. Oui, il reste encore une entrée de blogue en date du 7 avril où les propos de l’émission sont synthétisés, mais il n’y a rien comme des images pour convaincre du sérieux d’un propos. Justement, je la cherchais, à la veille de la dernière élection fédérale, pour prouver à un utilisateur Twitter que le Parti Conservateur s’appliquait manifestement à contrôler les médias.

Personne ne tombera des nues si j’écris que le lien est facile à faire avec le penchant idéologique que prend Quebecor, via ses médias, vers la droite. Alors, magnifier la parole d’Éric Duhaime en supprimant la réplique va tout à fait dans ce sens. Et, à moindre mesure, supprimer du web cet extrait d’émission rend un tout petit petit service à notre nouveau gouvernement canadien de droite, quelle que soit la raison d’effacer ces archives disponible pour le public. Parce que ce n’est pas rien de le faire, dans un contexte où la transparence est de plus en plus importante, socialement.

Je le répète, mon doute ne tient pas sur grand-chose. Et c’est bien pour cette raison que j’avais décidé de ne pas écrire là-dessus. Mais cette histoire soulevée par Gilbert Lavoie agit comme le faisceau d’une lampe de poche pour mettre cette autre en lumière.

Les doutes ne sont bien sûr pas des faits, mais s’ils continuent de s’accumuler, ça deviendra de plus en plus inquiétant.

 

3 pensées sur “Quebecor = contrôle de l’information?

  • avatar
    19 mai 2011 à 6 06 11 05115
    Permalink

    C’est pile juste!

    Il y a un conditionnement évident et indéniable de la part de la droite, à émaner des idées de droite, des pseudo-constats de droite, et des raisonnements de droite.

    Quebecor toutefois, devrait nous alerter et nous donner des idées. Pourquoi pas un organe médiatique d’extrême gauche, où on dépeindrait ces valets de la bourgeoisie comme ce qu’ils sont? Ce serait même plus facile pour nous, puisque ce ne serait même pas de la démagogie.

    Les débatteurs de la droite ont toujours le jeu facile dans les débats. Ils censurent sur Canoë et tous les vassaux comme Joe Facal et Martineau censurent automatiquement les dénis de leurs mensonges.

    Essayez donc de débattre sur Canoë ou sur le blogue de Joanne Marcotte, cette sotte servant les intérêts de la minorité parasitaire bourgeoise. On vous y traitera automatiquement, d’islamo-gauchiste, comme Vasselle vient tout juste de le faire sur mon texte sur l’ADQ. C’est tout ce qu’ils savent faire, mentir, faire porter des mots, etc..

    Répondre
  • avatar
    19 mai 2011 à 8 08 10 05105
    Permalink

    PKP est un facho, mais il est très riche et a son armada de journalistes lèche culs avec lui …
    Un site d extrême gauche dénonçant leurs atteinte à la liberté d expression ne serait lu que par des convaincus et non mentionnée dans les merdias …

    Répondre
  • avatar
    19 mai 2011 à 18 06 28 05285
    Permalink

    @ Sylvain Guillemette. Il est important de savoir à qui l’on s’adresse, Devant un tribunal, on ne parle qu’au juge, d’où que vienne la question. Ce que faisait Harper au débat, en ne regardant que la camera. Il est inutile d’aller rompre des lances sur un site de droite car on vous censurera et aussi sur un site de gauche puisque vous prêchez a des convertis. La seule phrase utile est celle qui cible l’indécis de bonne foi, d’ou l’importance de lui parler dans son langage et de ne PAS utiiiser des expressions comme « valets de la bourgeoisie » ou ‘laquais de l’impérialisme » qui donnent une impression gentiment vieillotte mais ne convaincront certainement personne qui n’a pas déjà sa carte du Parti 🙂

    Inversement, je ne suis pas non plus un client facile: je ne crois pas un mot de ce que je lis dans les médias sans une corroboration qui me satisfasse. En ce moment, je constate que la Libye est sortie de la mire des médias. Il faut être aux aguets d’une information directe qui permettra de savoir où l’on en est.

    PJCA

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *