Question de tirer au fusil sur les subventions publiques aux partis…

Durant cette campagne électorale, il y a deux thèmes chers aux conservateurs qui me font tiquer : la promesse de Stephen Harper d’abolir une grande partie du registre des armes à feu et son voeu de couper les subventions publiques aux partis politiques.

Pour ce qui est des armes à feu, il y a quelque chose qui me semble contradictoire. N’est-il pas celui qui donne beaucoup d’importance à la lutte contre la criminalité (à sa manière) en allongeant « les peines minimales pour les crimes graves commis avec des armes à feu »? N’est-il pas celui qui a fait augmenter les dépenses dans les services correctionnels « de près de 80 % »?

Il ne veut pas améliorer le registre, mais bien l’abolir, enfin, « abolir l’obligation d’enregistrer les armes longues, comme les fusils de chasse » (lire : faire plaisir aux chasseurs). Ça dépasse l’entendement quand on ne comprend pas ce que cela signifie entre les lignes. ll y a un lien à faire avec ce satané désir de liberté calqué sur nos voisins du sud, comme quoi l’État ne va pas nous dire quoi faire (je suis d’accord en partie avec ça, mais il y a des limites : posséder une arme n’est pas la même chose que faire ce qu’on veut dans notre chambre à coucher). Pourtant, ça prend un permis pour conduire une voiture et il faut qu’elle soit enregistrée (même que le coût de tout ça n’est jamais remis en question). On parle d’armes, pas de jouets pour les enfants. Et quand on sait que les « corps de police canadiens, dont la SQ et la GRC, sont contre l’abolition », c’est encore plus absurde.

D’un côté, on amplifie la répression alors que le taux de criminalité baisse (au Canada — et aux États-Unis, où « on incarcère cinq fois plus qu’au Canada »). Et de l’autre on veut laisser libre court à la liberté des armes de chasse, celles-là mêmes qui peuvent autant tuer des humains que les autres. C’est là où le bât blesse. Parce qu’en soi, une arme, c’est un condensé de possibilités de meurtres. Le seul fait qu’elle existe crée un danger qu’il faut au moins baliser. C’est la moindre des choses. Et puis, je ne comprends tout simplement pas ce qu’il y a de si excitant pour les chasseurs et agriculteurs dans cette promesse électorale. Est-ce vraiment une si grande insulte à leur intelligence que de leur demander d’inscrire leurs armes dans un registre? À moins que cette obligation ne soit prise comme une injure, l’injure d’être mis dans le même panier que les membres des clubs de tirs…

Pour ce qui est de la question de couper les subventions publiques aux partis politiques, elle est très certainement partisane. C’est bien connu, le parti conservateur n’a pas trop de problèmes, comparativement aux autres partis, à remplir ses coffres. Il ferait ainsi une pierre deux coups! Couper l’herbe sous le pied de ses adversaires et, pour l’avenir, s’installer comme nouveau parti naturel de gouvernance du Canada « (Natural Governing Party) ». Mais, globalement, le plus grave dans tout ça, c’est que ce possible abandon des subventions aux partis ouvre toute grande la porte à une augmentation du pouvoir des plus riches, à une ploutocratie. Déjà que la démocratie comme on la vit est déjà bien malmenée.

Dans le fond, il n’y a rien de plus simple comme calcul. Ce ne sont pas les pauvres ni même la classe moyenne qui ont les moyens d’encourager les partis politiques. Quel que soit le parti qui donnera le plus de bonbons à la classe riche, il obtiendra le plus d’argent. Oublions alors l’idée même d’équité en politique et quelque chose qui ressemblerait un peu à l’équilibre des chances. Encore plus loin, imaginons tous les partis tentant de séduire la classe riche dans le but de simplement survivre. Pour contrer cela, il faudrait un puissant mouvement populaire qui ne semble pas près de poindre à l’horizon.

Certains argueront qu’il est question de liberté individuelle versus de la mainmise de l’État, mais ils oublieront de dire qu’au final cette idée de liberté se monnaye. Dans ce cas, peut-on encore parler de liberté?

 

(Photo : roel1943)

26 pensées sur “Question de tirer au fusil sur les subventions publiques aux partis…

  • avatar
    7 avril 2011 à 8 08 29 04294
    Permalink

    Ce n’est pas l’arme qui tue. Une arme ne tue pas. C’est celui qui utilise cette arme qui tue. Le droit de porter une arme est le droit des plus faibles de se protéger des agresseurs. S’il sait que ses cibles risquent d’avoir une arme, un malfaiteur réduira ses nuisances. La liberté fondamentale de se défendre contre les agressions est sacrée.

    Les voyous n’informent pas la police qu’ils détiennent une arme. La loi n’a donc pas à restreindre le droit de porter les armes. Chacun a le droit de défendre sa vie et ses biens contre les voyous.

    Bon, il y a un risque d’accident. Il y a aussi un risque d’erreur sur la personne. Il faudrait comparer des statistiques. Ce risque est-il faible ou bien important? La criminalité baisse-t-elle lorsque le port d’arme est plus important? et les accidents avec une arme sont-ils alors plus nombreux?

    Répondre
  • avatar
    7 avril 2011 à 9 09 41 04414
    Permalink

    Je vois qu’on recommence les discussions débiles à propos des armes de chasse. On en a déjà parlé pendant plusieurs mois, mais certains n’ont toujours pas compris comment ça marche.

    Premièrement, il n’existe AUCUN lien entre l’enregistrement des armes de chasse et le taux de criminalité.

    En fait, oui, il existe un lien, plus les armes sont difficilement accessibles, plus le taux de criminalité est élevé. Les criminels n’aiment pas cambrioler des maisons lorsqu’ils pensent que les occupants pourraient être armés.

    Deuxième observation:

    ‘Ça prend un permis pour conduire une voiture.’

    Bien oui Renart, et ça prend aussi un permis, précédé d’un cours de maniement d’armes, pour avoir le droit de posséder une arme de chasse.

    Le permis est délivré par la province et tous les chasseurs titulaires d’un permis sont déjà enregistrés auprès de la province.

    L’enregistrement des armes de chasse des chasseurs auprès du fédéral est une exigence additionnelle et inutile.

    En plus, et c’est ce qui me fait le plus rire de tous les commentateurs qui ont une opinion à ce sujet, c’est que les policiers sur le terrain, ceux qui sont dans la rue et qui font les arrestations, plus de 90 % sont opposés au registre des armes longues. Ils le considèrent inutile et coûteux, et préfèreraient que les centaines de millions engoufrés dans le registre, POUR TENTER DE CRIMINALISER DES GENS ORDINAIRES QUI N’ONT RIEN À VOIR AVEC RIEN. soient utilisés pour engager du personnel supplémentaire.

    En tous tas, vous me faites bien rire, les indépendantistes qui veulent obliger vos concitoyens à enregistrer leurs fusils de chasse auprès du gouvernement fédéral que vous dites détester.

    Totalement inohérent.

    Bonne chance dans votre Québec souverain peuplé de mounounes.

    Répondre
  • avatar
    7 avril 2011 à 10 10 00 04004
    Permalink

    Combien de fois par année, au Québec, une personne est tuée par un fusil de chasse?

    Pas souvent, tellement peu souvent que quand le beau Gilles et les autres essayent de vous convaincre qu’il faut enregistrer toutes les armes de chasse pour vous protéger, ils vous donnent comme un exemple un incident survenu il y 20 ans (Polytechnique) ou autre incident survenu il y a 5 ans (Dawson) et oublient de mentionner un autre incident survenu il y a plus de 20 ans (Assemblée Nationale, Caporal Lortie) et oublient également de mentionner qua dans CHACUN de ces cas, l’agresseur a utilisé des armes de type militaire ou des armes de poing, ces deux types d’armes étant déjà soit interdites, soit à utilisation restreinte, et ni l’une ni l’autre ne constitue un fusil de chasse.

    En plus, au moins deux des trois agresseurs précités (et peut-être trois) avaient des liens avec les forces armées canadiennes.

    Arrêter de nous niaisier avec votre estie de registre des armes longues.

    Répondre
  • avatar
    7 avril 2011 à 10 10 07 04074
    Permalink

    En veux-tu un autre estie de maniaque qui avait le droit de porter toutes sortes d’armes et qui était en fait LE COMMANDANT (AS TU LU TABARNACK’ LE COMMANDANT) de la plus grosse base des forces canadiennes au Canada, à Trenton en Ontario?

    Son nom est Russell Williams et il purge présentement sa peine.

    Il a plaidé coupable à une série d’agressions sexuelles et au meurtre de deux jeunes femmes, dont une était une militaire de sa base.

    Penses-tu que si les chasseurs avaient tous enregistré leur ,12 à perdrix, cela aura permis d’éviter ces meurtres.

    Réveillez câlice et arrêtez d’écoeurer votre voisin avec des affaires qui n’ont rien à voir avec rien.

    http://www.cbc.ca/news/canada/story/2010/10/19/russell-williams-day-2.html

    Répondre
  • avatar
    7 avril 2011 à 10 10 32 04324
    Permalink

    Quand je dis ‘avait des liens’ , je veux dire qu’il était un militaire, comme pour le caporal Lortie, ou qu’il avait eu un contact avec l’armée à un certain momentdans sa vie, comme ce fut le cas de Gill pour Dawson, si je me souviens bien. Celui de la Poly, je ne suis pas certain. Tous les militaires ne sont pas comme ça, c’est évident. Mais, comme GDM écrit dans son commentaire : ‘Ce n’est pas l’arme qui tue. Une arme ne tue pas. C’est celui qui utilise cette arme qui tue.’

    De toute façon, cher Renart, le registre des armes de chasse est un débat superflu, parce que le gouvernement Harper, malgré ce qu’il dit, n’a aucune intention d’abolir le registre.

    C’est un jeu, pour diviser la population. Pendant ce temps là, on ne parle pas des choses vraiment importantes, comme la guerre en Lybie, le désastre nucléaire au Japon, l’intégration du Canada avec les USA, les impôts, etc…

    Répondre
  • avatar
    7 avril 2011 à 11 11 16 04164
    Permalink

    Le registre des armes longues (carabines et fusils de chasse) est un mensonge de A à Z.

    Instauré par Allan Rock, ministre de la justice fédéral du PLC vers la fin des années ’90, il a été adopté en déformant la réalité et en trafiquant les données sur le nombre de crimes commis avec des armes à feu.

    Le Commissaire de la GRC de l’époque, J.P.R. Murray, a d’ailleurs adressé une lettre à cet effet au sous-ministre de la justice l’informant que le ministère représentait FAUSSEMENT les données sur la criminalité qui lui avaient été fournies par la GRC.

    Le ministre Rock prétendait que l’année précédente, selon les statistiques de la GRC, il y avait eu 623 crimes violents impliquant une arme à feu, alors qu’en réalité les statistiques indiquaient qu’il n’y en avait eu que 73, sur un total de 88 162 infractions avec violence, ce qui signifie que les crimes violents impliquant une arme à feu ne représentait que 0,08 % de tous les crimes violents recensés par la GRC.

    Voici le lien vers cette lettre :

    http://www.whyfor.com/firearm/rcmp_murray.html

    Répondre
  • avatar
    7 avril 2011 à 11 11 28 04284
    Permalink

    En plus, on parle de crimes violents avec des armes à feu, pas nécessairement des fusils ou carabines de chasse. Tous les crimes violents commis par des membres de gangs organis.s sont inclus dans cette statistique et constituent probablement 90 % des 78 crimes violents avec une arme à feu.

    Donc, les crimes violents commis avec une arme de chasse, c’est probablement 0,01 %, et il y a des lois pour les gens qui comettent des agressions, que celles-ci soit commises ou non avec une arme, peu importe le type d’arme.

    Voici un lien qui explique comment le représentant de la GRC ne voulait pas déclarer sous serment que les statistiques présentées par le minstère fédéral de la justice étaient conformes à la vérité.

    Arrêtez de rire du monde, cher Renart!

    http://www.garrybreitkreuz.com/breitkreuzgpress/guns56.html

    Répondre
  • avatar
    7 avril 2011 à 12 12 07 04074
    Permalink

    Voici les rigolos qui essayent de faire croire à la population que désarmer les chasseurs est pour le bien commun.

    Comme vous voyez, ce sont les chefs d’associations de policiers, qui font comme s’ils ne connaissaient pas les résultats des sondages qui indiquent que plus de 90 % des agents de police sont CONTRE le registre des armes de chasse.

    Mes les chefs de police sont main dans la main avec les leaders politiques, qui leur donnent une tonne de cash depuis quelques années, et les leaders politiques sont vendus aux intérêts globalistes, et l’ONU a décidé qu’aucun citoyen ordinaire n’a le droit de posséder une arme, et même qu’IL N’EXISTE AUCUN DROIT À LA LÉGITIME DÉFENSE.

    C’est ça qu’ils veulent abolir… le droit défendre ta vie, parce que ta vie, ils s’en câlissent.

    Ils préfèrent te mentir et chercher de nouveaux moyens de criminaliser des compôrtements ordinaires, sans aucune victime, comme posséder un objet.

    Un gros majeur à vous messieurs les chefs de police.

    http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/national/201104/07/01-4387468-des-policiers-opposes-a-labolition-du-registre-des-armes-depaule.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_BO2_quebec_canada_178_accueil_POS3

    Répondre
  • avatar
    7 avril 2011 à 12 12 34 04344
    Permalink

    @Aimé Laliberté
    Votre argumentaire me semble convaincant. Il me plait. Me permettez-vous de faire un copier-coller pour le mettre sur mon blog en indiquant que vous en êtes l’auteur?

    Répondre
  • avatar
    7 avril 2011 à 12 12 37 04374
    Permalink

    GDM

    Vous n’avez pas besoin de me donner le crédit pour ce qui est la vérité, mais vous pouvez copier coller tant que vous voulez.

    Répondre
  • avatar
    7 avril 2011 à 13 01 00 04004
    Permalink

    Mon dieu, Aimé, pourquoi tant de haine et d’acharnement?

    Mr Léveillé donne son opinion. On peut être pour ou contre- vous êtes manifestement contre, mais vous faites preuve d’une ardeur paticulière, ardeur qui vous pousse à insulter gentiement l’auteur du texte. Je ne comprend pas votre mépris. Agissez vous de la sorte avec quiconque ne pense pas comme vous?

    Pour ma part, je trouve le texte questionnant, invitant au débat. Mais débattre avec vous? Ça ne semble guère plaisant.

    Répondre
  • avatar
    7 avril 2011 à 13 01 50 04504
    Permalink

    PYL,

    Renart a droit à son opinion. Il l’a d’ailleurs exprimé.

    J’ai une opinion différente, et je l’exprime.

    Renart écrit :

    ‘Et de l’autre on veut laisser libre court à la liberté des armes de chasse, celles-là mêmes qui peuvent autant tuer des humains que les autres. C’est là où le bât blesse. Parce qu’en soi, une arme, c’est un condensé de possibilités de meurtres. Le seul fait qu’elle existe crée un danger qu’il faut au moins baliser. C’est la moindre des choses. …’

    Il écrit :
    ‘Le seul fait qu’elle existe crée un danger qu’il faut au moins baliser.’

    Pourquoi ne pas enregistrer les couteaux de cuisine, les tondeuses à gazon, les scies mécaniques, les batons de baseball tant qu’à y être?

    Il existe un ‘danger’ qu’il écrit, donc l’état tout puissant doit intervenir.

    Je n’ai jamais rien lu d’aussi stupide et liberticide en même temps.

    Répondre
  • Ping : Question de tirer au fusil sur les subventions publiques aux partis… | gidmoz

  • avatar
    7 avril 2011 à 14 02 27 04274
    Permalink

    PYL , il n’y a pas à débattre de ce que vient de dire Monsieur Laliberté , un point c’est tout. === Les radoteux on en a plus rien à fouttre , arrivez à la campagne.

    Même s’il agissait de la sorte avec quelqu’un qui ne pense pas comme lui : s’il a raison……………..Il faut en finir un jour ou l’autre avec le débatage. === Sacrament , arrêtez les débateux qui n’êtes pas là et surtout ceux qui n’avez rien pour appuyer vos dires.

    PYL , si vous avez quelque chose de plus convaincant que Monsieur Laliberté , mettez-le avec vos commentaires. === J’ai perdu 2 veaux et les corneilles ont chier sur mon puits à cause que je n’avais pas d’armes pour les effrayer. === C’est sûr que je vais en tuer une couple , mais il y a toujours un coup de semonce. === Tsé quand tu était propriétaire d’un semi-automatique RÉMINGTON ventillé , full choke et chambré pour de la 3 pouces , tu ne t’inquiètes pas pour effrayer les corneilles , ni pour les pigeons du voisin. Il a juste à les attacher.

    S’il y a des voisins que cela effrayent entendre un coup de feu à la campagne , qu’ils décrissent…………Tsé , té à la campagne , et il faut que tu le défende ton bien.
    J.M.D.S.

    Répondre
  • avatar
    7 avril 2011 à 15 03 08 04084
    Permalink

    Bof,

    JMDS, ce que je critiquais, ce n’était pas les propos de Mr Laliberté, c’était plutôt la façon qu’il s’y prenait, qui ressemble à la vôtre. En fait, ça faisait longtemps que je n’étais pas venu sur ce blogue. J’y ai repris l’intérêt la semaine dernière. J’ai lu le texte de Mr Léveillé et j’ai eu envie de le commenter. En lisant les trop nombreux commentaires de Mr Laliberté qui, dit d’une autre façon, m’auraient fait réfléchir, j’ai « débandé » du sujet. Comme il s’agit d’un endroit pour s’exprimer, je n’ai pas pensé à vous demander la permission d’écrire et j’ai eu envie de le lui communiquer, ne vous en déplaise. Au lieu de m’inviter au débat poliement, vous me faites la leçon comme à un attardé qui n’a rien à dire.

    Je me souviens de débats courtois avec Mr Barcelo, d’échanges enflammés lors du H1N1 avec Mr Marginean. Avec respect, avec politesse. La forme, ça compte.

    Messieurs, je vous laisse à « votre » blogue.

    Répondre
  • avatar
    7 avril 2011 à 15 03 44 04444
    Permalink

    PYL,

    Vous avez tout le loisir d’exprimer votre opinion. Mais si vous ne pouvez supporter la critique, peut-être qu’un autre blog vous conviendrait mieux.

    Renart l’Éveillé (qu’il dit) aime faire des articles contenant des petites phrases anodines, qui ont l’air de rien du tout, mais qui sont vraiment tordues, comme cet extrait que j’ai cité.

    En plus, renart a déjà participé ou a été témoin de nos dicscussions anétieures sur le registre des armes à feu.

    Alors, quand il affiche son petit article assassin, il sait exactement ce qu’il fait, c.-à-d. répandre la désinfiormation et semer la pagaille, pour le bien commun évidemment.

    Malgré tout, on demeure courtois, même si on échappe quelques sacres, parce que c’est frustrant de voir une telle démonstration de mauvaise foi, de quelqu’un qui va probablement plaider l’ignorance par la suite.

    Mais enfin, justement, on est (encore) dans un pays libre, alors il a le droit à son poinion, moi à la mienne et toi à la tienne, et tout le monde a toujours l’occasion d’exprimer son opinoin et de défendre son point de vue sur le blogue des 7.

    Alors, comme dit Jean-Marie, les preuves et arguments contraires sont les bienvenus. À part les abus flagrants, personne n’est censuré ici, contrairement à d’autres blogues!

    Répondre
  • avatar
    8 avril 2011 à 13 01 26 04264
    Permalink

    J’en ai soupé de faire la police. Les gens sont capables de s’enfoncer tout seuls. Et les autres sont capables de le constater, j’en ai bien eu la preuve ici.

    Ce billet étant publié à 3 endroits, je ne peux répondre à tous. Quand même, un gros merci de participer. Je vais donc y aller d’un commentaire général.

    Pour ce qui est du débat en lien avec le registre des armes à feu, il est sans conteste sur les valeurs. Qu’il y ait un registre ou non, il y a vente d’armes et ça n’empêche pas les crimes. Est-ce que pour certains le fait de savoir son arme dans le registre est une influence? C’est possible, mais difficilement prouvable. Mais bon, c’est un outil pour les enquêteurs, ça, il n’y a pas de doute.

    Pour revenir aux valeurs, personnellement, je préfère amplement trop de contraintes aux possesseurs d’armes que moins, puisqu’utopiquement je voudrais un monde sans armes. Je le répète : utopiquement.

    Pour ce qui est des subventions aux partis politiques, j’ai eu d’excellents commentaires à la suite de ce billet sur mon propre blogue :

    « L’élimination de la subvention aux partis politiques est selon moi le dernier clou du cerceuil de notre système démocratique et la consécration définitive d’un régime ploutocratique eui est déjà passablement en place. Quand on paye la présidente d’une coopérative d’épargne 2 millions de $ par an, qu’on rachète le condo d’un recteur 1 million de $ pour ensuite lui donner 36 000$ par an pour l’habiter, quand on congédie la présidente d’une société d’état en lui remettant un chèque de plus d’un demi-million de $, nous somme déjà en pleine ploutocratie. »

    « Bof, j’y disais simplement que les crédits d’impôts sur les dons aux partis politiques (qui peuvent représenter jusqu’à 75 % de la valeur des dons) coûtent aussi cher que les subventions aux partis politiques. Par contre, comme le PCC est de loin le parti qui bénéficie le plus de ces dons, il ne propose bien sûr pas d’abolir ce crédit d’impôt. Il préfère abolir les subventions qui sont réparties de façon équitable. »

    « Le financement des partis devrait être à 100% public. On sauverait des millions en n’ayant pas ces collecteurs de fonds qui conseillent les ministres, Il serait plus simple de surveiller qui dépense quoi dans une campagne électorale vu que le montant de départ est connu et donc la démocratie serait mieux servie. Etc. »

    Répondre
  • avatar
    8 avril 2011 à 15 03 25 04254
    Permalink

    Monsieur Renard Léveillé , ce n’est pas vrai que c’est un outil pour les enquêteurs , c’est juste une perte de temps de réaction pour les policiers. S’ils sont appelés , c’est que cela va mal et il faut qu’ils se protègent , donc branle-bas de combat. === Si la Sûreté est appelé ce n’est pas 3 heures après parce qu’ils ont été jouer sur  » INTERNET » pour savoir si le gars a des armes qu’ils faut qu’ils interviennent , but right now. === Je parle en connaissance de cause. Tsé , le temps que l’enquêteur intervient et qu’il dise au policier vas-y , c’est 2 heures dans mon cas et deux mois. Tsé ,on attends quoi sacrament ?

    Au cas où il y en aurait qui voudrait brasser , l’histoire du  »POT » et de celle des vieux meubles…………
    Jean-Marie De Serre.

    Répondre
  • avatar
    8 avril 2011 à 15 03 56 04564
    Permalink

    @Renart Léveillé
    Vous voudriez un « monde sans armes », une utopie, dites-vous. Par cet aveu, vous dévoilez le sentiment de nombreux opposants au port d’arme par les citoyens. Pour moi, votre utopie signifie de réserver le ports des armes à la police et aux voyous. Votre utopie me semble être un enfer d’insécurité, un règne de la terreur.

    Il existe aussi un aspect politique que les citoyens oublient trop souvent. Posséder une arme, c’est une menace pour un Etat qui deviendrait trop totalitaire. Ce risque politique du totalitarisme n’est pas uniquement théorique. Ce risque existe réellement. Regarder mieux votre Etat, votre gouvernement, et avec un oeil plus critique. La tentation d’un gouvernement est le totalitarisme. Heureusement, il y résiste grâce au sens moral de ses dirigeants. Mais le risque de totalitarisme existe constamment.

    Répondre
  • avatar
    8 avril 2011 à 16 04 34 04344
    Permalink

    Renart Réveillé,

    JMDS et GDM ont tous deux parfaitement raison. Vous avez une peur irrationnelle des armes chasse, dont plusieurs millions sont déjà en possession de million de chasseurs et citoyens à travers le pays. Mais votre peur, irrationnelle, vous incite à ignorer la réalité et à vous accrocher à des brides de désinformation, comme votre plus récent bijou :

    ‘Mais bon, c’est un outil pour les enquêteurs, ça, il n’y a pas de doute.’

    Justement, ce n’est pas vrai ce que vous affirmez Renard!

    Les liens que je vous ai fournis, dont le document de 47 pages de centaines de policiers et d’ex-policiers expliquent justement pourquoi le registre est parfaitement inutile.

    Ce n’est pas compliqué, les policiers disent que s’ils se fiaient au registre avant une intervention, ils mettraient leur vie en péril.

    Il ne suffit pas de dire quelque chose, pour que cette chose existe!

    MAIS TU NE LIS PAS LES LIENS, et tu répètes constamment la même fausseté, en pointant du doigt un segment de la population qui n’a absolument rien à voir avec le problème sous-jacent qui t’inquiète, soit les crimes avec violence.

    Répondre
  • avatar
    9 avril 2011 à 13 01 14 04144
    Permalink

    Combien cela coûte un F 35 passé date ? Combien il y aura de civils tuer avec ces armes : au nom de Dieu ?

    Si le Canada serait resté un pays d’aides et de soutiens , j’aurais rien dit . Mais là il s’est joint aux agresseurs : la Queenne l’a ordonné. === On débat sur une tite 22 , alors que les F-35 font beaucoup plus de morts.

    Juste pour vous dire encore un ti-peu , avant que l’on m’enlève mes armes , il n’y avait que la bête nuisible qui tombait. Maintenant , il y a la potion et la bête nuisible qui est venu en manger , faut pas que les autres qui en raffolent en mange.
    J’ai mis une pancarte près du bois pour à qui de droit , mais vont-ils savoir lire ?
    J.M.D.S.

    Répondre
  • avatar
    10 avril 2011 à 14 02 25 04254
    Permalink

    Monsieur ou Madame Pyl , si vous vous rappelez , monsieur Barcelo et Marginan , je vais retourner voir. === Mais à partir du moment où c’est écrits PYL , Qui êtes-vous ? === Vous avez dit avoir débandé , il y a aussi des femmes qui débandent.

    Les élections sont dans 3 semaines , cela fait que l’on opère. On va avoir 5 ans après pour débattre. === Si vous êtes  »BOF » que je pense , pardonnez ma façon de dire , mais ça presse , car ce n’est plus ce que c`était la politique.
    Jean-Marie De Serre.

    Répondre
  • avatar
    10 avril 2011 à 17 05 12 04124
    Permalink

    Il n’est pas un comédien qu’il dit, il est obligé de répondre à nos questions car il doit nous rendre des comptes qu’il dit, puis il se fait questionner à propos des Bilderberg et du fluore et refuse de parler de l’Union Nord-américaine.

    HAHAHAHA MORT DE RIRE!

    Michael Ignatieff, une autre marionnette de la cabale en délire!

    http://www.youtube.com/watch?v=ROt-iUGysOU&feature=player_embedded#at=495

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *