Viande halal : entre opportunisme et cruauté


Par Renart Léveillé

La Presse a publié le 13 juin dernier trois articles sur le sujet des produits halal. Dans le premier, « Produits halal en plein essor: un marché de 632 milliards », on peut y lire :

Suspendues par les pattes, les cailles sont étourdies par électrocution, avant de se faire trancher la gorge par une guillotine électrique. «Ici, je dois dire une prière musulmane comme quoi je suis là pour égorger les cailles», a expliqué Jamel Anes, boucher à la ferme de gibier El Rancho. Quelques secondes plus tard, une seconde guillotine finit de trancher la tête des petites volailles. Bienvenue dans un abattoir halal, qui respecte les rites dictés par le Coran.

Pourtant, pour que la viande soit vraiment halal, « il faut que l’animal soit égorgé vivant sans être préalablement étourdi ». En cherchant des informations ailleurs que sur Wikipédia pour ce billet… je suis tombé sur un commentaire d’une dénommée Karine Lamy, musulmane, qui relate ce même article de La Presse sur un blogue islamiste, Al kanz :

On y apprendre (sic) que l’abattoir où sont sacrifiées les cailles utilise l’électrocution et » Rien n’a vraiment changé, mis à part le boucher (obligatoirement musulman) et la guillotine (désormais en deux étapes). »

Et cette viande est étiquettée (sic) et certifiée Halal et vendue dans les épiceries musulmanes…Si on électrocute de petites cailles…j’ose à peine penser comment est traiter (sic) le boeuf qui est, ici, certifié halal…

Les compagnies non-musulmanes sont attirées par l’appât du gain et nous en sommes les victimes, que Dieu nous pardonne et nous guide!

Il y a de quoi être perplexe… D’un côté, cela induit en erreur le lecteur moyen sur la réelle portée de « la méthode d’abattage rituel au sens strict » (dhabiha), et c’est bien sûr du n’importe quoi pour un musulman pratiquant et au courant.

Vous vous douterez bien que je ne prendrai pas la défense des musulmans qui se sont fait rouler et se feront rouler par El Rancho. Quand ta religion te prescrit la cruauté envers les animaux pour manger de la viande et que cela ne te fait pas résonner une cloche, il y a un gros problème, en tout cas éthique. Mais s’il faut absolument se référer à une position religieuse, je préfère amplement la position des sikhs :

Pour les sikhs, la consommation de viande est permise uniquement si l’animal a été tué rapidement, sans souffrance et sans rituel religieux. La viande halal leur est donc, entre autres, interdite.

Et le plus beau, c’est qu’il n’y a pas besoin de se convertir au sikhisme pour considérer les choses de cette manière, ça va de soi. Quel être sensé veut faire souffrir un autre être, même dans le but ultime de le manger?

La position du blogue Poste de veille est encore plus tranchée que la mienne. On y dénonce l’halal pour deux autres raisons, au-delà de la cruauté : « parce que les frais de certification sont refilés aux consommateurs, qui financent ainsi des organisations aux visées plus politiques que religieuses, et que notre labeur contribue à l’enrichissement d’un clergé islamique parasitaire », « parce que consommer halal, c’est encourager la progression de la charia dans la société. »

Ça porte à réfléchir, bien sûr, mais ce qui m’a le plus frappé, c’est un commentaire que l’on peut trouver à la suite du billet :

Il faut ajouter que c’est un travail qui discrimine les femmes, car elles y sont interdites. Je pense qu’au Canada on a une loi ou 2 contre ça…

En effet, ce sujet est plus problématique qu’il en a l’air.

17 pensées sur “Viande halal : entre opportunisme et cruauté

  • avatar
    18 juin 2011 à 21 09 06 06066
    Permalink

    Billet nul, une fois de plus, qui décide sur la base d’un racisme douteux et mal assumé de s’accrocher à une facette d’un probléme au lieu de voir le probléme dans son ensemble.. le doigt qui montre la lune mais qui est toujours enfoncé dans le fondement hein, ah, mais la babysitter à Mr Leveillé est arabe, il n’est donc pas raciste, désolé, j’oubliais …est ce que Monsieur Leveillé s’est demandé comment son poulet/boeuf pur Québec , non hallal et non kasher est élevé et tué ? son tit burger qu’il cuit , délicatement, la méche flottante au vent du doux vent du Plateau, le sourire du beauf ventripotent, heureux de la sainte parole délivrée aux masses par son Ipad, comment a t il été élevé ce brave boeuf qui finit carbonisé sous la spatule du brave citadin indigné des méthodes des abattoirs ?
    Billet con, nul,. restrictif, parfaitement inconscient des méthodes utilisés par les abattoirs québécois… allez donc faire un tour à St Roch de l’Achigan Mr le Chroniqueur-du-Vide-intersidéral-pourvu-que-ce-soit-québécois-et-vaguement-gaugauche-plateau-mais-oh-je-suis-pas-raciste, et observez donc comment un boeuf qui n’a jamais vu le le soleil de sa vie, qui a été shooté 15 fois aux hormones, aux antibios ( mais faut pas les shooter 5 jours avant l’abattoir parce que ça fait des bleus sur les steaks ) se fait tuer : vous avez un tapis roulant où 50 boeufs attendent l’un après l’autre qu’un coup de marteau électrique les tue … mais oui, génial, on remplace la prière par le marteau, imaginez le taux d’endorphines et d’adrénalines qui est largué par la bibitte qui suit le boeuf/cochon/cheval qui se fait électrocuter …super génial, parce que en plus des saloperies multiples dont ils ont été shooté, vous avez en bonus la vague des hormones des deux dernières minutes où la bibitte se rend compte qu’elle va y passer… ah oui, c’est vrai, hallal = arabe = mauvais immigrant = Mr Leveillé qui nous sort un billet sur leur sale méthode qui est juste là pour générer du fric , parce que nous, hommes civilisés du Québec, on fait ben ça , not vaine à nous auts, ben elle est clean cut quand on l’abat Monsieur… toujours aussi nul mon homme… apprends à cuire un burger, ça paraitra moins mal …et lâche tes couilles, ça parait mal quand tu tiens la spatule en public …

    Répondre
  • avatar
    20 juin 2011 à 15 03 11 06116
    Permalink

    je n’ai pas à financer un culte contre mon gré.
    L’étiquetage doit respecter mon choix.

    En Europe les citoyens devraient faire pression sur les élus et les producteurs pour exiger une traçabilité exemplaire et imposer une chaine alimentaire irréprochable en matière d’élevage, de transport, d’abattage avec pour objectif le « bien être » de l’animal
    une bonne viande est une viande saine
    je préfère manger moins mais bon
    j’ai banni beaucoup de produits carné ces dernières années et me porte très bien (Y)

    Répondre
  • avatar
    21 juin 2011 à 5 05 19 06196
    Permalink

    @ Marc Lafontan

    Votre commentaire du 18 à 21 h 06 est écoeurant mais très médiatiquement, politiquement, religieusement, correct.

    Il respecte les deux règles d’or de notre société, qui voit dans l’auto-interdiction de penser ses problèmes et ses scandales la plus belle preuve de son intelligence et de sa liberté :

    – rappeler qu’il y a d’autres vrais scandales
    – ramener toute critique d’une religion à de la xénophobie et du racisme.

    Répondre
    • avatar
      21 juin 2011 à 18 06 07 06076
      Permalink

      Je t’invite à lire quelques billets du Sieur Leveillé et mes échanges pour catcher de quoi on parle icitte… le laïus  » J’ai une nounou arabe et je mange du couscous le samedi donc je ne suis pas raciste  » me donne des frissons …

      Répondre
  • avatar
    21 juin 2011 à 15 03 21 06216
    Permalink

    félicitations Léveillé.
    Certains collaborent sous couvert d’ouverture d’esprit, de tolérance… des jeanfoutres.

    Répondre
  • avatar
    22 juin 2011 à 5 05 10 06106
    Permalink

    pour info

    Le gouvernement saoudien et de riches donateurs privés d’Arabie Saoudite, voulaient financer des mosquées en Norvège à hauteur de dizaines de millions d’euros. Légalement, ils en ont le droit; conformément à la loi norvégienne il est permis aux pays étrangers de soutenir financièrement les communautés religieuses, mais vu l’importance de ces sommes, le gouvernement doit approuver le financement.
    Or, le ministère des Affaires étrangères vient non seulement de refuser d’approuver ce financement, mais il a également répondu au Centre islamique Tawfiiq, qu’il serait
    « paradoxal et contre nature d’accepter le financement venant d’un pays qui n’accepte pas la liberté religieuse . »
    Le ministre norvégien des Affaires étrangères Jonas Gahr Støre a déclaré au journal VG: « Nous aurions pu simplement dire non, le ministère n’approuve pas, mais nous avons profité de l’occasion pour ajouter que l’approbation serait paradoxale, tant que vouloir établir une communauté chrétienne en Arabie saoudite sera considéré comme un crime ».

    Répondre
  • avatar
    6 juillet 2011 à 8 08 40 07407
    Permalink

    Le post de Marc Lafontan est tout simplement consternant. Faut-il lui rappeler que les musulmans ne constituent pas une race et que les nord-africains et les arabes ne sont pas tous musulmans? Et que refuser de critiquer une religion c’est abdiquer toute raison ?
    J’ignore ce qui se passe au canada dans les abattoirs, mais en Europe il existe une loi qui interdit l’abattage sans étourdissement préalable, la France a, hélas accordé une dérogation a à l’abattage rituel.
    http://www.disons.fr/?p=2051

    Répondre
    • avatar
      6 juillet 2011 à 10 10 10 07107
      Permalink

      Pas étonnant, on se veut ici démocrate et défenseurs des droits de l’homme sans toucher à l’incroyable bigoterie ambiante.Nous sommes bien en Amérique.On pourrait trouver des similitudes avec ce qui se veut la gauche de la galerie marchande

      Répondre
      • avatar
        6 juillet 2011 à 10 10 39 07397
        Permalink

        La diversité des rédacteurs (ouvert à tous sur Centpapiers même si elle est en opposition aux idées de l’éditeur) et commentateurs ne vous authorise guère à affubler l’étiquette de gauche marchande à l’ensemble des opinions exprimées.

        Vous avez la fâcheuse habitude de tendre le pied en lieu et place de la main. Habitude Normande?

        DG

        Répondre
        • avatar
          7 juillet 2011 à 5 05 16 07167
          Permalink

          Bonjour Denis
          La galerie marchande est l’appellation contrôlée, parce que méritée, d’un certain forum si moyen au contenu éditorial cultivant l’ésotérique, l’imposture et le farfelu.
          Votre éditeur PCJA a tenu en septembre dernier à en attirer les plumes les plus représentatives.Quand on s’y attarde , quel cadeau!
          .
          Morice
          Vilistia
          Allain Jules
          Le Nain bleu
          et autres merveilles…
          .
          Il a tenu aussi sans que nous ne l’ayons en rien provoqué à publier sur nous certaines infamies
          .
          Cela fera bientôt un an.Nous en gardons la mémoire vive.
          Nous n’avons pas oublié.Demandez à Tankon

          Répondre
          • avatar
            7 juillet 2011 à 7 07 34 07347
            Permalink

            @ furtif et à Denis Gélinas

            Je n’ai pas suivi l’évolution éditoriale de Centpapiers et n’ai pas d’avis sur les choix qu’elle a entraînés, mais je ne vois pas ce qu’il y a de choquant dans l’expression « Gauche de la galerie marchande ».

            Je suis moi-même amené très souvent à qualifier de « Gauche en pleine dérive » ou de « Gauche démissionnaire » la Gauche qui se fait complice des islamistes.

            Ce n’est pas seulement une « bigoterie » d’un nouveau genre (ou encore l’électoralisme) – j’écris de Paris et peux ignorer une réalité québécoise – qui alimente la dérive et la démission.

            L’une des causes les plus évidentes est, selon moi, la paresse intellectuelle, laquelle entraîne le refus de penser la réalité politico-sociale des victoires historiques « de gauche » (le fascisme stalinien) puis la réalité islamique.

            C’est cela qui conduit à mépriser et trahir la laïcité tout en proclamant qu’on en est défenseur. Plus généralement, cela conduit à une relance du « stalinisme intellectuel », notamment chez des jeunes journalistes qui se croient de gauche.

            Sur le lien entre pseudo-gauche et islamisme voir notamment ici :

            http://www.mediaslibres.com/tribune/?post/2010/03/11/Le-triomphe-planetaire-de-la-violence-religieuse-Part-2

          • avatar
            8 juillet 2011 à 15 03 28 07287
            Permalink

            Elle a triste allure cette gauche qui jette par dessus bord les principes du matérialisme et fait ami ami avec les obscurantistes religieux de tout bord.
            La bigoterie nord américaine est un terreau fertile à ce genre d’aberration .
            Chez nous en Europe le Vatican attend son heure chez vous les fondamentalistes protestants se réjouissent de tous ces « accommodements »

  • avatar
    16 août 2011 à 1 01 21 08218
    Permalink

    Ces moeurs plus que regrettables sont d’une autre époque

    Les islams, tout comme les christianismes et les judaïsmes portent parfois d’admirables fruits à côté de fruits de qualité très diverses, voire pourris.

    Mais il est aussi possible d’honorer autrement la « divine» Source ineffable de tout qui, dans le respect logique de notre liberté, sauf à nous aimer robots pré-programmés pour le « bien », a conçu pour nous le meilleur : être si possible chaque jour sagement un peu plus altruiste, vie après vie, jusqu’à vivre cette option spitituelle indépendante spontanément et sans effort seconde après seconde, et donc à ressembler au mieux dans la limite du possible à l’Amour Eternel avant de retourner nous immerger en Lui, dont nos consciences d’être sont issues comme multiples expressions de son Amour incommensurable.

    Répondre
  • avatar
    31 décembre 2011 à 8 08 04 120412
    Permalink

    M. Léveillé, votre article pourrait être intéressant si votre recherche sur ce rituel musulman avait été plus approfondie. Vous déclarez que ce rituel est « cruel » à en lire le titre de votre article et cela en vous appuyant sur un fait que vous avez constaté dans un seul abattoir.
    La question qu’il faut se poser est « qui autorise ce genre de rituel ? » Voici une réponse qui pourrait vous éclairer :
    Dans les pays de l’Union européenne, c’est la Directive 93/119/CEE qui définit les normes en matière d’abattage.
    En règle générale, selon cette Directive, il faut veiller à épargner aux animaux « toute excitation, douleur ou souffrance évitable pendant l’acheminement, l’hébergement, l’immobilisation, l’étourdissement, l’abattage et la mise à mort » et il est obligatoire « d’étourdir les animaux avant abattage ou de les mettre à mort instantanément ».
    J’imagine qu’au Canada, il doit y avoir une directive similaire !
    Votre article laisse entendre que la communauté musulmane est cruelle envers les animaux :
    Je vous cite : « Quand ta religion te prescrit la cruauté envers les animaux pour manger de la viande et que cela ne te fait pas résonner une cloche, il y a un gros problème, en tout cas éthique. »
    Avez –vous lu dans le Coran ne serait-ce qu’une sourate qui confirme ce genre de déclaration ?
    Enfin vous dites : « Il faut ajouter que c’est un travail qui discrimine les femmes, car elles y sont interdites. »
    Avez-vous lu dans le Coran que la femme n’a pas le droit d’abattre une bête selon le rituel islamique ?
    Le rituel islamique interdit toute cruauté et je vous invite à lire différentes informations concernant le traitement des animaux et à mieux connaître l’islam sans préjugé.
    http://www.islamreligion.com/fr/articles/185/
    Nous devons tous être prudents lorsque nous affirmons quelque chose d’aussi grave. Certes vous avez constaté un fait dans lieu précis. Cela veut-il dire que l’ensemble de la communauté musulmane est cruel envers les animaux pour manger de la viande ?
    .Encore une fois, informons- nous car la désinformation ne sert personne si ce n’est à nous mener vers l’ignorance. Résonnons une cloche !!!
    Voici un lien qui intéressera ceux qui veulent connaître la vérité sur l’abattage rituel musulman des animaux.
    . http://www.youtube.com/watch?v=ExFGYIh3us4&feature=related

    Répondre
  • avatar
    8 juillet 2013 à 7 07 59 07597
    Permalink

    « Uranus », nous l’avions dit, porte le masque de dire des choses inusitées. Il parle « en dehors de la boîte » et nous ne lui donnerons jamaiis tort ni raison, puisqu’il vient pour vous étonner et vous suprerndre. Rapprochez cet article de celui écrit par Pascal Leveillé il y a quelques mois et qui a reçu plus de 15 000 commentaires ici et sur CemtPapierrs

    http://www.les7duquebec.com/non-classe/viande-halal-entre-opportunisme-et-cruaute/

    Votre éditeur

    Répondre
  • Ping :Viande halal : entre opportunisme et cruauté | Les 7 du Québec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *