avatar

Équipe de l'édition

L’équipe vous offre ici sa mixture. Elle assume et elle assure...

3 pensées sur “LES MÈMES DE LA SEMAINE. Aujourd’hui: CE QU’ILS ONT DIT DE ROBERT MUGABE

  • avatar
    9 septembre 2019 à 13 01 54 09549
    Permalink

    très juste ! il avait pour habitude de dire :  »Mandela c’est Mandela, et Mugabé c’est Mugabé, chacun à sa personnalité et son propre parcours ! » Mais ce que lui reprochent surtout les ex  »rhodésiens » ou rhodaniens et les occidentaux  »modérés » on va dire, c’est la gestion de l’après guerre après 1979, comme s’il avait le choix, en pleine guerre froide, et après un bilan de guerre, comme toutes les guerres, meurtrier et profondément marquant !

    il faut dire que la présence de tous ces européens en Afrique australe est plutôt complexe, le mouvement de décolonisation avait aussi la sympathie de quelques  »blancs » et certains espéraient que l’indépendance et plus tard la victoire de Mugabé allait peut-être instaurer une reconciliation et un nouveau départ sur de nouvelles bases… mais Mugabé ne pouvait contrôler le peuple miséreux qui réclamait les terres et a fini par chasser tout le monde ! ce fut effectivement une erreur car on ne donne pas la terre à des citadins qui n’y sont pas préparé… bref, le résultat fut catastrophique certes, chose que continuera à dénoncer Desmond tutu, puisque toutes les terres jadis productives deviendront inutilisables, en friche..etc, et ce n’est qu’après la prise de pouvoir de l’opposition que le chantier de l’agriculture à été remis sur la table sérieusement…en permettant le retour de certains rhodésiens ex proprio terriens aussi en tous cas !

    comme quoi, la guerre froide entre les deux superpuissance à toujours été chaude et sans pitié pour les pays satellites d’un camps ou de l’autre, et encore aujourd’hui, en Afrique et ailleurs, ce sont les populations misérables qui continuent d’en payer le prix ! Mugabé, lui, est parti avec son bilan sur le dos, et avait une part de sa conscience tranquille…

    Répondre
  • avatar
    10 septembre 2019 à 11 11 55 09559
    Permalink

    @ tous

    Il est vrai que Rhodésie c’est finie avec Mugabe du Zimbabwe, MAIS ce qui importe par dessus tout c’est ce qui a commencé avec Mugabe – Quel renouveau apporta la ZANU au prolétariat de cette région d’Afrique ???

    La ZANU (et Mugabe) assura le passage du Zimbabwe de la phase coloniale-capitaliste à la phase néo-coloniale capitaliste. Mugabe et la ZANU = la clique bourgeoise africaine de ce pays = se collèrent au modèle totalitaire – russo-chinois DIT SOCIALISTE – de néo-colonialisme – capitaliste, ce qui leur attira les foudres des capitalistes de la clique libérale (Grande-Bretagne – USA).

    Mendela et l’ANC avaient au début fait le même choix de modèle néo-colonial totalitaire- russo-chinois. PUIS, en prison, il changea d’option et se rallia au modèle libéral – néo-colonial ce qui décida les USA et la Grande-Bretagne à en faire un héros de la « libération nationaliste noire anti-apartheid- révolutionnaire et patati-patata » (sic) OBAMA et sa dame ont même assisté aux obsèques de Mendela. Mugabe n’avait qu’a changer d’allégeance s’il voulait TRUMP et Mélanie à ses obsèques.

    Dans les deux ex-colonies et néo-colonies indépendantes – les conditions d’exploitation des prolétaires africains n’ont pas changé seuls les conditions d’accumulation du capital ont varié… et tout reste à faire pour la libération prolétarienne dans ces deux pays.

    Merci pour ce MÈME de la semaine.

    Robert Bibeau Éditeur http://www.les7duquebec.com

    Répondre
  • avatar
    10 septembre 2019 à 16 04 33 09339
    Permalink

    @ Robert

    Je suis d’accord en partie avec vous, mais pour parler de  »prolétariat » au Zimbabwe, il faudrait qu’il y ait du travail déjà ! alors que le taux de chômage se situe aux alentours de 90% !!!! vous vous rendez compte ! un peuple entier qui n’a pas la moindre rentrée d’argent et se  »débrouille » pour vivre ! s’il n’y avait pas l’immigration dans les pays voisins et en Afrique du sud pour les Zimbabwéens, et quelques sacs de riz balancés par hélicoptère, ils seraient tous morts de faim ! Et c’est là ou il faut pointer à mon avis deux choses :

    1 – l’incurie russe ou soviétique qui pendant toute la guerre froide n’a strictement rien apporté de bon à ses pays satellites sauf la ferraille militaire et les discours à la con ! s’il n’y avait pas le pétrole en Algérie, ils seraient morts de faim aussi ! et si les cubains castristes et Castro n’avaient pas compté sur eux même pour faire de Cuba un foyer de grain et d’agriculture, c’est idem, ils auraient crevé comme des chiens ! et les exemples sont légion et innombrables !

    2 – le concept de  »l’embargo », un concept cruel, barbare et primitif du moyen-âge que l’occident nous dit-on  »civilisé »,  »droit-de-l’hommiste », donneur de leçons effronté, profondément raciste, nazi et malade mental et j’en passe des vertes et des pas mûres, continue d’appliquer au 20ème et 21ème siècle ! comme s’il était en guerre contre les mongols de Genghis khan ou impliqué dans une guerre de barbares oubliés en tous cas ! En Irak, pendant l’embargo, des mères et femmes instruites pourtant tuaient leurs enfants d’indigence et de désespoir, n’ayant plus rien à leur donner puis se suicidaient ! les parents se suicidaient avec leurs enfants en allant à l’encontre des troupes étrangères et simuler des attentats ! En Libye encore, sans le pétrole et l’acharnement de Kadhafi, les libyens n’auraient jamais survécu jusqu’au printemps arabe ! et ailleurs ou il y a embargo, c’est la même histoire ! c’est pas pour rien qu’on parle de  »SPT » ou syndrome post traumatique sévère chez les soldats yankees ! de tous temps, on leur a donné l’ordre de tirer à vue sur des civils, des femmes et des enfants, et retourner faire la fête dans leur camps de base, pendant qu’ils n’ignoraient rien des souffrances des peuples qu’on les a chargé de  »torturer » et de liquider !

    le Zimbabwe ne fait pas exception à la règle, exploité et méprisé par les russes soviétiques, puis affamé, isolé et quadrillé par un occident riche, gavé et insouciant, ils peuvent continuer à prétendre mettre tout sur le dos de Mugabé !  »tout est la faute de Mugabé » etc…

    Bref, tôt ou tard, l’Histoire jugera cet occident et épargnera sûrement Lucifer, Satan et les pires despotes de l’humanité, car il auraient été incapable de persister autant, et se rendre aussi loin !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *