avatar

Équipe de l'édition

L’équipe vous offre ici sa mixture. Elle assume et elle assure...

17 pensées sur “LES MÈMES DE LA SEMAINE. Aujourd’hui: « Femmes contre le féminisme »

  • avatar
    13 mars 2016 à 4 04 42 03423
    Permalink

    Caricatures féministes.

    OUI! C’est vrais!

    Créé par des lesbiennes bourgeoises au syndrome oedipien, le féminisme est né grâce au capitalisme. Il en est aujourd’hui l’essence. Dans les pays féminisés, les femmes sont responsables de 70% de la consommation…. et de la crise écologique.

    Selon Christine Lagarde (FMI) le seul levier restant à l’économie mondiale est de mettre les femmes des sociétés traditionnelles sur le marcher du travail. En faire des féministes! Des idiotes utiles dénaturées par la « libération » de la féminité, de la famille et des traditions pour se consacrer à leur carrière, à la consommation et aux divertissements.

    Par conséquent, les savoirs faire féminin ont été anéantis et remplacés par le manufacturier. L’état, est leur décharge de responsabilités et devoirs. Comble de l’absurde, elles occupent 72% de la fonction publique. Inspiré de l’insécurité toute féminine, le système s’embourbe de formulaires, de règles, de lois, de paperasse de toutes sortes. Sclérosant l’initiative, le travail et augmentant la dette publique.

    Le féminisme est le sujet tabous des politiques et des médiats et ce, malgré la dégénérescence évidente qu’il fait subir aux sociétés. La tragédie du 21e siècle. Alors, le féminisme n’a que des droit et des privilèges, jamais de responsabilité et de devoir.
    Tant qu’elles consomment!

    Pour terminer sur une note positive, le féminisme ne subsiste que dans la facilité, le confort et la sécurité. Des périodes excessivement courtes dans l’histoire. Il s’effondrera en même temps que le système. Elles se réfugieront alors dans la caverne, le lieu le plus important du monde. Elles s’occuperont de la famille et chériront celui qui sécurisera et apportera le gibier. Elle n’aura plus besoin de psychotrope et sera en paix avec elle même.

    Et les hommes? Bien ils continueront ce qu’ils ont toujours fait, assurer le bien être de la famille … pour le prix d’un sourire et un bol de soupe. Quel aubaine!

    Et les lesbiennes oedipiennes? je ne sais pas.

    =====
    Nombreuses sont les femmes qui réalisent qu’elles sont les premières victimes de l’endoctrinement dénaturant de cette idéologie et qui ont le courage de la dénoncer et d’assumer leur plein potentiel de femme.
    Une femme qui veux faire comme un homme en restera toujours une pâle copie. Malgré la propagande médiatique, la « discrimination positive » et les millions investis en support de toutes sortes, nous savons tous que c’est artificiel. On ne déjoue pas la nature.

    Phill. F. Enseignant en anthropologie.

    P.s. Les féministes me diront -Non ce n’est pas ça le féminisme!
    Mais après plus de 15 ans d’études sur le sujet, je n’ai jamais rencontrer deux féministes avec la même définition. Mais un fait les unis, le mépris, la haine, un malaise ou une envie plus ou moins conscient des hommes.
    Le féminisme est la version égoiste de l’humanisme et devra être condamné un jour ou l’autre au même titre que le racisme et le ségrégationnisme.

    Répondre
    • avatar
      13 mars 2016 à 7 07 21 03213
      Permalink

      Tiens, un autre faux-prolo rouge-brun anti-femmes qui nous assénerait la révolution couillute du faux-prolétariat-S.A.

      Répondre
      • avatar
        13 mars 2016 à 12 12 59 03593
        Permalink

        Bienheureux sont les hommes qui ont eu une mère qui ne projetait pas sur eux leur dépendance émotionnelle et leur manque d’autonomie. Les femmes qui traitent leur fils comme un être humain à part entière de la même manière qu’une fille contribue à l’épanouissement des hommes et à leur équilibre.

        Répondre
  • avatar
    13 mars 2016 à 23 11 16 03163
    Permalink

    Merci de vos commentaires mais j’aurais bien aimé avoir des commentaires articulés et fondés. Ce qui prouve bien que l’idéologie féministe ne s’appuis que sur de l’émotif et des études détournées.
    Il me parais évident que c’est impossible d’avoir une conversation de fond avec un féministe. Sans guerre d’égo et de pouvoir, que sur des faits.

    J’espérais trouver plus d’ouverture et de plaisir à se questionner et à changer d’idée sur votre site.

    Le féminisme serait-il un sujet trop complexe et grave (responsabilisant) pour en parler avec un ou une féministe?

    Quand tous le monde pense pareil, personne de réfléchis.

    Oui, ma mère c’est fait intoxiqué par le féministe et…ça valais pas chère à la maison, dans l’assiette et pour la transmission des traditions. J’en suis un éclopé comme des millions d’enfants la clef dans le coup à manger du micro onde entre la garderie et la tv.
    Avec l’âge, elle le regrette aujourd’hui.

    Phill. F.
    Enseignant en anthropologie.

    P.s. Les nouvelles générations rendrons honteux le terme « féminisme ».

    Répondre
    • avatar
      14 mars 2016 à 6 06 03 03033
      Permalink

      Mais des salisseurs de feminismes, il y en a des tonnes sur le net. Y a qu’a se pencher. Ici, on réfléchit autrement…

      Répondre
  • avatar
    15 mars 2016 à 2 02 17 03173
    Permalink

    Réfléchir autrement ou égoïstement?

    Moi, j’attends toujours des arguments réfléchis et fondés qui peuvent me faire changer d’idée sur ce dogme qui a toute les caractéristiques du racisme et de la ségrégation.

    Même les ayatollahs qui siègent dans les départements de sociologie et qui fournissent la matière première à l’industrie toute puissante du mépris et de la haine du masculin ont peu d’arguments. Pour les avoir fréquenté de l’interne, je vous confirme que ses actifs s’appuis que sur du papier teinté de rancoeurs personnels à l’effigie d’une image paternel troublée.

    Il est extrêmement rare de pouvoir discuter rationnellement du féminisme. L’émotif prend trop souvent la place, ce qui est le signe que l’idéologie se base sur bien peu de faits.

    L’émotion est le résultat de l’illusion. – Prajnanpad

    Répondre
  • avatar
    16 mars 2016 à 2 02 12 03123
    Permalink

    C’est quoi ce « reply » pourri Monsieur Paul ? Vous n’avez rien d’autre dans votre besace ?
    Je trouve que ce qu’il dit n’est pas totalement faux, comme ce que vous pourriez lui répondre d’ailleurs…

    Trop facile…

    Répondre
    • avatar
      16 mars 2016 à 6 06 08 03083
      Permalink

      Développe donc un petit peu sur ce que tu approuves tant dans son propos, ça m’intrigue…

      Répondre
  • avatar
    16 mars 2016 à 9 09 16 03163
    Permalink

    Tout d’abord sachez que je ne remettrai jamais en cause le combat des femmes contre toutes les injustices quelles ont eu à subir depuis tant de siècles ….. et dont beaucoup trop subsistent encore .
    Ceci étant dit , son :
     » Le féminisme est la version égoiste de l’humanisme … » ne m’a pas paru infondé et me questionne énormément .
    Et je ne pense pas non plus avoir à vous convaincre quant aux liens entre un « féminisme » servi dans nos MSM et la pensée libérale et droitisante de nos sociétés , ….. , si ?
    Si ces qques lignes ont pu faire en sorte que vous soyez moins intrigués , vous m’en voyez ravi .

    Répondre
      • avatar
        17 mars 2016 à 2 02 17 03173
        Permalink

        Et bien veuillez excuser un pauvre bougre qui ne connait pas toutes vos œuvres plutôt que d’emblée le
        suspecter d’appartenir à la sphère facho !
        Et puis si on vous dérange , veuillez nous excuser de n’être pas aussi habile que vous à manier la plume , la syntaxe et les règles de conjugaison ……
        Excusez nous de pas être à votre NIVEAU d’analyse monsieur Paul
        Vous voulez qu’on rampe peut-être ?
        Tenez la dernière ,
        Marine a avoué que les fachos respiraient ! Je vous en prie , ne retenez pas votre souffle vous nous manqueriez pour de bon !…………..

        Répondre
        • avatar
          17 mars 2016 à 6 06 02 03023
          Permalink

          Derechef: le ton onctueux de la posture victimaire. Excusez-moi… je suis petit… vous êtes grand… etc… Tartuffade.

          Ceci dit, tu me déranges pas spécialement. Je sais même pas qui tu es. Je réponds à une seule chose: ton texte.

          Et t’inquiètes pas pour ma respiration. Malgré le fait que Mussolini voulait que les trains soient à l’heure, je ne suis jamais content quand le mien est en retard. Les fachos n’infléchissent pas mes comportements fondamentaux, surtout pas par le petit jeu réflexe de la négative automatique.

          Répondre
  • Ping :Questions idiotes – Le Charboncle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *