23 septembre 2012: venue du Messie (Machia’h)

 

 

Rappelons que, pour les Juifs, le Messie annoncé par les prophètes n’est pas encore venu. Le Jésus de Nazareth, sans gloire ni puissance humaine, né dans la pauvreté et sans richesse, ne saurait être le Messie attendu. Il en est même le contresens par excellence.

Le Messie attendu est plutôt celui qui va venir avec puissance pour accomplir les promesses faites au peuple élu. Ces derniers sont, selon l’apôtre Paul (Rm. 11,25) cette partie du peuple d’Israël qui restera « incapable de comprendre le plan secret de Dieu jusqu’à ce que l’ensemble des autres peuples soit parvenu au salut. »

Eph 3 6.  Voici ce secret : par le moyen de la Bonne Nouvelle, les non-juifs sont destinés à recevoir avec les Juifs les biens que Dieu réserve à son peuple, ils sont membres du même corps et bénéficient eux aussi de la promesse que Dieu a faite en Jésus-Christ.

Or, en 2006, un des plus grands rabbins du 20e S., Itzhak Kadouri, eut un songe sur son lit de mort qui le mit en contact avec le Messie à venir. Ce qu’il vit et entendit fut placé dans une enveloppe à ouvrir une année après sa mort. À l’ouverture de l’enveloppe, en 2007, la surprise fut grande chez les croyants juifs. Ce grand théologien, qui les avait affermis, dans leur foi identifiait Jésus de Nazareth, comme le véritable Messie !

À croire cette révélation, bien des Juifs seraient surpris par le retour de ce Jésus…

Oscar Fortin

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *