À confesse chez Charbonneau: Acte d’Indignation

– «Le passé est garant de l’avenir au Québec» ». C’est ce que nous avait dit Jean Charest avant les elections du 4 septembre. Voila une promesse qui promet.  Pitié, mon Dieu !  Est-ce qu’on peut échapper à son karma par la contrition et le ferme propos ? Peut-être que si on récitait ensemble un “Acte d’indignation » qui reste à écrire et qu’on ajoutait un ‘Notre Père’…

Pour vous indigner, voici un brossage superficiel de la situation au Québec depuis environ l’année 2001, selon les données du témoin Surprenant à la Commission Charbonneau:

1) Argent reçu par M. Surprenant:  $700,000. C’est  selon lui environ 0.5% des contrats. Cette ristourne signifierait donc CENT QUARANTE MILLIONS (140 000 000 $ ) de contrats « arrangés ».   0,5% c’est relativement peu sur beaucoup.  Sortons donc des péchés « véniels »

2) Le contingentement sur les contrats est de 10% = $14 millions, dont 40% représente des faux extras. Donc : $5,6 millions de faux extras (ceci inclut le 25% de « ristourne » aux fonctionnaires en charge des faux extras soit, 14 millions ). Si la ristourne n’était QUE de 15%, cela représenterait encore 840 000 $  M. Surprenant n’est donc pas le plus gros pécheur en ville, et de loin !  Il est plutôt  celui qui fait le guêt a la porte pendant le hold-up..

3) Parmi les « grand pécheurs », la Mafia. On parle de 2.5%, soit $3,5 millions. Déjà plus sérieux. Mais il y a mieux…

4)  Le « mieux » -ce qui prouve que relativement « le crime ne paye pas » – c’est 3%, soit $4,2 millions, pour les « autorités ». Autorités ? On donnera les noms plus tard… ou on les prêtera…

5)  Ristournes, mais surtout majoration progressive des contrats, en moyenne de 25% = $35 millions. Ce qui inclut les « ristournes », sauf celles des extras.

Argent payé en trop ? Environ $40,6 millions sur 140 millions…  Un gros péché.

Ça, c’est pour Montréal. Ajoutez Laval, puis les autres villes et municipalités, comme Mascouche et combien d’autres. Surtout, comme disait Catolle Anne Dessureault hier, il faut cesser de CIRCONSCRIRE.   Il y a au gouvernement provincial ces histoires de systèmes d’ordinateur, le MTQ, l’administration des Universités, celle de la Santé qui gruge plus de 40% du budget … Vivons nous dans le péché ?….

Demandons pardon, mais avec ce Plan Nord  »garant de l’avenir », vivrons nous autrement à la sortie du confessionnal ?  Notre ferme propos tiendra-t-il, devant quelques fermes   »propositions indécentes » ? INDIGNONS NOUS !

Surtout, n’arrêtons pas de nous indigner.

André Lefebvre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *