À la recherche de la science secrète du Seigneur(16) Tentative unique dans l’histoire

        Tentative unique dans l’histoire de la recherche parallèle.

        Nous avons souligné déjà le concept du « cyclique » justifiant le Zodiaque.  Nous avons aussi déjà mentionné le cycle de 250 millions d’années que prend notre système solaire pour faire un tour complet de la galaxie.  En fait, certains disent 225 millions d’années et d’autres 300 millions d’années.  Si nous divisons par 12 ces 3 nombres, nous pouvons établir un chiffre arrondi de 22 millions d’années par signes zodiacaux.  Cependant, voici les dernières informations sur la voie lactée :

 Carte d’identité de la Voie lactée ou Galaxie.

Genre : galaxie spirale barrée du type SABbc 

Age : celui de l’univers moins quelque millions d’années, c’est à dire ~15 milliards d’années.

Masse : 200 à 400 milliards d’étoiles selon les dernières estimations (1999)

Diamètre : 100 000 années-lumière, mais s’étend en fait jusqu’à 500 000 al.

Révolution au niveau du Soleil   : 240 millions d’années

Vitesse par rapport au fond diffus de l’univers : 550 km/s

Épaisseur du disque au niveau du Soleil : 700 al.

Distance du Soleil au centre : 28 000 al soit 8,6 kpc.

        On voit qu’ici on attribue 240 millions d’années pour une révolution du Soleil autour de la galaxie.  C’est un peu surprenant de voir que cette durée s’installe bien en une journée de 24hres sur notre cadran zodiacal, mais passons.

        L’avantage ici serait que 240 millions d’années se divise très bien par 12 et donne 20 millions d’années par signe zodiacaux. Par contre, le chiffre de 21 millions d’années par signe zodiacal qui donne une orbite de 252 millions d’années par tour complet est plus approprié. Simplement parce que 21 se divise facilement par 3 et donne une sous division de 3 fois 7 millions d’années par signe.

        Mais auparavant voyons tout de suite combien de tours a pu faire notre Soleil depuis le début de son existence.   L’âge du Soleil est de 4 490 milliards d’années (depuis qu’il s’est allumé). 

        Si le soleil avait fait 19 tours autour de la galaxie, il serait âgé de 4,560 milliards d’années; n’étant âgé que de 4,490 milliards d’années, il lui manque donc 70 millions d’années pour compléter son 19ème tour.  La durée d’un signe étant de 21 millions d’années, ça signifie que dans son évolution, le Soleil est actuellement en fin Taureau et que dans 7 millions d’années, il aura subit l’influence du 3ème bras de Brahman.  Ça signifie également qu’il y a 56 millions d’années, il venait de sortir de l’influence cataclysmique du 2ème bras.  Est-ce possible, et pouvons-nous en trouver un semblant de preuve ?

        Nous avons vu que chacun des signes du Zodiaque se divise en 3 parties :

1) Être ou État, 2) Pensée et 3) Action.  Si cela est exact, ça voudrait dire que l’action cataclysmique dans le signe du Lion débute à un peu plus de 7 millions d’années avant nos 56 millions d’années que nous avons trouvé qui détermine la sortie de l’influence.  Ce qui donne 56 + 7 = 63 millions d’années pour le début de manifestation de cette influence.

Merde !  En acceptant une erreur de 2 millions d’années, nous retrouvons la date de l’extinction des dinosaures il y a 65 millions d’années !!!  C’est impossible !  Ce n’est qu’une coïncidence !  La preuve, si cela était vrai, serait qu’il a dû se dérouler un autre cataclysme, au tour précédent, c’est-à-dire 240 millions d’années auparavant.  Cette date serait de 303 (63 + 240) millions d’années. 

        Donc, que s’est-il passé il y a 303 millions d’années ?  On sait que c’est la date de l’apparition des reptiles qui deviendront les dinosaures.  Au niveau de l’atmosphère, on sait qu’au carbonifère (315 millions d’années), la teneur en CO2 était probablement aussi faible que maintenant.  Par contre, nous sommes en plein dans la glaciation permo-carbonifère datant de 300 Ma.  Ce fut l’époque où le maximum de carbone organique fut piégé dans le sol.  Une glaciation devrait être considérée comme un cataclysme, je pense.

        Mais je n’aime pas ça et j’ajoute encore 240 millions d’années de plus pour prouver l’inconsistance de cette théorie zodiacale qui commence à m’énerver sérieusement.  Que s’est-il passé il y a 540 millions d’années ?

        Je ne ferai qu’énumérer ces informations, parce que, tout à coup, je suis saisi d’inquiétude :

 A) L’Édiacarien est le plus récent système géologique du Néopro-térozoïque qui s’étend de 630 à 542 millions d’années avant notre Ère.

l’Édiacarien s’achève par une extinction massive.  Voilà, la même erreur de 2 millions d’années !  Le Zodiaque dit 540 millions d’années si on compte 240 millions d’années pour un tour de la galaxie.   Bon !  On sait que les datations manquent quelquefois de précision en sciences; mais lorsqu’on vérifie avec le Zodiaque, la précision est de mise à la minute près, c’est une horloge !  Par contre, pour ce faire, il faut, à tout le moins, qu’on possède la durée exacte de l’orbite du système solaire autour de la galaxie pour déterminer la 1ère seconde de l’horloge, ce que personne ne semble pouvoir nous donner. Accepterons-nous, alors, cette différence de 2 millions d’années ?  Je pense que nous le devrions.

 – Eh bien moi, je n’accepte pas !!!  Toute cette histoire est abracadabrante !!!

– Excusez-moi mons…

– Ce sont des conneries monumentales antiscientifiques bourrées de superstitions aveugles et..

– Woah !  Minute le taon !  T’é qui toé pour venir me bourdonner dans les oreilles ?  On ne t’a pas appris à vivre ?

– Monsieur Élie l’hurluberlu, je me présente : Je suis le président directeur général des sceptiques internationaux.

– Bon !  J’aime mieux ce ton-là; M. le Pé-Dé-Gé-scept-int; mais vous auriez dû frapper avant d’entrer chez moi.  C’est quoi votre problème ?

– Je n’accepte pas vos déductions voilà !

– À part ça, tout va bien ?  La petite famille… la santé ?

– Ouais !

– J’en suis heureux.  Maintenant au sujet de votre problème personnel, que diriez-vous si nous continuions ensemble à essayer de prouver que toutes ces influences des bras de Brahman sont fausses ?

– Elles sont fausses ! Je le sais.

– AH le « Savoir »; quelle belle chose! Malheureusement, moi je ne le sais pas.  Alors, il va falloir que vous prouviez votre « savoir », mon ami.  Je tiens à vous aider à le prouver; acceptez-vous ?

Pour sûr !  Cette facétie insignifiante a assez durée !

– Là-dessus nous sommes bien d’accord.  Alors allons-y !

        Nous avons quelques petites coïncidences « insignifiantes » comme vous dites, avec les supposées dates des supposées influences du 2e bras de Brahman complètement imaginaire, provoquant des cataclysmes. Vérifions si la preuve que nous cherchons ne se trouverait pas au niveau d’un autre de ces bras; disons du 1e bras. Ça vous va ?

 – Vous allez faire comment ?

– C’est très simple; on va ajouter la valeur de la durée de 3 signes zodiacaux à chacune des dates précédentes.

         Le premier cataclysme que nous avons trouvé est il y a 65 millions d’années.  3 signes auparavant le 1e bras a dû se manifester et éjecter quelque chose qui a changé la nature de l’environnement qui précédait.  Au 3 signes équivalent à 63 millions d’années; ajoutons les 65 millions d’années que nous avons déjà et on obtient 128 millions d’années.  Vous êtes d’accord ?

– Ouais ! Que s’est-il passé il y a 128 millions d’années ?

– Voici quelques informations :

  1) Suite à la découverte récente d’une plante fossile bien conservée, archaefructus, on situe plutôt l’origine des fleurs désormais à 125 millions d’années.

 2) Les dinosaures à plumes et l’origine du vol nous ramènent à 125 millions d’années en arrière.

3) Des paléontologues américains ont découvert dans l’Utah les restes d’une créature ayant vécu il y a 125 millions d’années, qui pourrait aider à comprendre comment certains dinosaures carnivores ont évolué pour devenir herbivores.

 – Voilà, M. le PDG, êtes-vous d’accord pour dire qu’il s’est passé quelque chose à cette époque qui a provoqué des changements dans ce qui existait auparavant et que ces changements se sont opérés à plusieurs niveaux ?

– Il semble bien que ce soit le cas; mais il y a eu des changements constamment au cours de l’évolution, mon cher ami.  Vous devriez le savoir ?

– Dans ce cas, « mon cher AMI », pourquoi les savants se donnent-ils la peine de dater ces changements ?  Ils pourraient simplement énumérer les stages évolutifs à la «va comme je te pousse» ?

– Mais parce qu’il est important de savoir la date où le changement s’est opéré, cher ami.  Sinon, comment comprendre la chronologie de l’évolution ?

– Voilà !  Donc, les derniers changements en question marquent une étape, où un début de stage évolutif dans la chronologie, c’est ça ?

– Exactement !

– Eh bien, c’est exactement la raison d’être du calendrier zodiacal, il est supposé marquer les stages évolutifs lui aussi.  Le début de l’étape considérée actuellement, coïncide avec la date de l’influence du 1e bras de Brahman lorsqu’on s’appuie sur la durée de l’orbite de notre système solaire autour de la galaxie.  On ne peut en nier la coïncidence.

– Ce n’est qu’une coïncidence, comme vous le dites si bien !  Voyons !

– C’est très possible, « mon cher ami »; voyons donc ce qui a pu se passer durant l’influence du 3e bras. 

Cela signifie que nous devons soustraire 63 millions d’années aux 65 millions d’années de notre point de repère.  Voyons ce qui s’est passé il y a 2 millions d’années :

1) Il y a 2 millions d’années survient la glaciation Donau III.  C’est à cette époque qu’apparut l’espèce homo.

 2) L’ère quaternaire, la plus courte, a commencé il y a environ 2 millions d’années et elle dure encore aujourd’hui.

 3) Le fait saillant de cette période demeure l’apparition de l’homme et le début de la civilisation.

 – Bon ! Tout ça ne prouve rien, M. l’Artiste.  Par contre j’ai hâte de voir ce qui est arrivé à l’époque du 4e bras de Brahman; parce que là on est supposé assister à la réalisation de la potentialité précédente. Montrez-moi ça, cher ami. Hi, hi, hi !

– D’accord !  Voyons ça.  Mais remarquez que le 1e bras a provoqué l’apparition des fleurs et des oiseaux et que le 3e a provoqué l’apparition de l’homme.

Il nous faut donc ajouter 126 millions d’années aux 65 millions de notre point de repère pour nous retrouver fin Verseau, il y a 191 millions d’années. Qu’est-ce qui en résulte ?

1) Nous sommes dans le Jurassique et les dinosaures s’épanouissent.

 Je ne trouve rien d’autre.  Les catastrophes semblent laisser plus de traces que « les belles périodes sans problèmes »; parce qu’ici on ne trouve rien.

2) Le Jurassique se caractérise par une certaine stabilité climatique qui favorise le développement des faunes marines et terrestres.

Les dinosaures peuplent tous les continents encore réunis en un super continent au début de cette période.

Peu à peu, la Pangée se morcelle.  Le climat devient plus humide et chaud. Le niveau des mers s’élève, ce qui provoque l’inondation de vastes zones.

Avec la division de la Pangée, chaque continent développe ses formes de vie particulières

Les dinosaures engendre plusieurs lignées qui survivent pendant 150 Ma.

 – Voilà !  Vous ne trouvez absolument rien de réalisé à cette date; ce qui veut dire que votre Zodiaque ne fonctionne pas du tout.

– M. le PDG, je viens de vous dire qu’il n’y a pas eu de catastrophes autour d’il y a 191 millions d’années; il me semble que ça signifie que tout allait bien et que l’âge d’or du Jurassique a duré pendant 60 millions d’années au moins pour arriver au 1e bras de Brahman.  On a vu ce qui s’est produit il y a 128 millions d’années.  À mon sens, tout se tient très bien.

– Vous faites preuve de préjugé favorable et ce n’est pas du tout admissible scientifiquement, mon cher monsieur !

– Est-ce à dire que faire preuve de préjugé défavorable est scientifiquement admissible ?  Je crois que

1) le fait de ne pas trouver de problèmes durant une période aussi longue que 60 millions d’années,

2) que cette période correspond à ce qui est appelé sur le Zodiaque :   l’Âge d’or,

…est loin de permettre d’affirmer que le scénario chronologique zodiacal est inexact.  Je crois également que de déduire cette remarque est tout à fait objectif, ne vous en déplaise, cher Monsieur le sceptique par excellence, et sur ce, je ne vous retiens pas du tout.  Au revoir.

– Oumphff !

        Quant à nous, lorsque nous disposerons de dates plus précises, nous pourrons certainement approfondir avec plus d’exactitude chacune des 12 périodes du Zodiaque en regard avec l’orbite du système solaire.  Je ne crois pas que nous puissions aller plus loin dans ce sens, sans que tout devienne ennuyant.

        Je me demande tout à coup, si je dois vous livrer les petits secrets de ma vie personnelle.  Nous avons entrevu que les forces fondamentales influencent nécessairement nos vies privées.  Mais, non, je ne vais pas vous parler de ma propre vie; je vais plutôt vous dépeindre celle de quelqu’un d’autre qui m’est proche.  Acceptez de m’attendre un peu, le temps que j’aille lui demander sa permission. 

Je reviens tout de suite.

À suivre

                                                                                     Elie l’Artiste

Une pensée sur “À la recherche de la science secrète du Seigneur(16) Tentative unique dans l’histoire

  • avatar
    27 septembre 2010 à 8 08 19 09199
    Permalink

    Je tiens à souligner que cette rencontre avec le Président Directeur Général des Sceptiques Internationaux est pure fiction.

    Malgré que j’aie déjà rencontré le vice-président des Sceptiques du Quebec avec qui j’ai eu une conversation qui n’a aucun rapport (presque) avec le dialogue dans cet article.

    Amicalement

    André Lefebvre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *