À la recherche de la science secrète du Seigneur(8) Castration ou émasculation???

suite…

              Établissons maintenant les différentes caractéristiques que nous avons constatées pour chacune des 3 premières Ères du Zodiaque :

              L’Ère d’Ouranos : caractérisée par un certain infantilisme béat, sans responsabilité envers l’environnement sauf celui d’en être entouré.
On y vit bien parce qu’on n’y a aucune responsabilité et qu’on ne participe aucunement au mouvement qui crée les évènements. C’est l’époque cosmologique de la nébuleuse initiale où on se sent à l’aise. Tous les ingrédients pour former le système solaire sont présents, tout y est sous l’emprise d’une gravitation générale, mais rien n’est encore déterminé face à l’orientation du développement futur. On pourrait dire : tout beigne dans l’huile.

            Aussi curieux que cela puisse nous paraître, ces dernières phrases ne sont pas applicables exclusivement à la nébuleuse originelle mais tout autant à l’être humain durant son enfance. Pour décrire cette période de l’enfance, on peut prendre ces mêmes phrases et nous en servir avec tout autant d’exactitude.

           En réalité cette description reste exacte pour tout ce qui existe au moment de sa «potentialité initiale». L’Ère d’Ouranos est l’ère de la potentialité qui prend conscience graduellement de ses possibilités.

          Attribuer une conscience à la nébuleuse originelle peut paraître saugrenu, mais le fait reste que cette nébuleuse originelle tranquille, deviendra chaotique pour parvenir à s’organiser de façon équilibrée en système cosmique s’ajustant continuellement à l’équilibre instable de l’ensemble.
           L’univers suit la «Voie» du tao, c’est-à-dire : la recherche de l’Harmonie dans l’équilibre entre le Yin et le Yang. Il faut se rappeler que cette Ère d’Ouranos (comme les 3 autres) se subdivise en 3 stages que l’on pourrait qualifier de «stages évolutifs».
           Ce sera l’approche que nous adopterons suivant la définition des caractéristiques que nous donnerons à chacune de ces Ères.

           L’Ère de Cronos : caractérisée par une explosion de manifestations individuelles qui dérange l’équilibre de l’ensemble. C’est la «débridation» totale, irréfléchie, extrêmement fertile et énergétique. Elle représente l’époque des accumulations de matière pour former des planètes à l’intérieur du nuage initial, suivi des chocs entre les planétoïdes, des orbites instables des corps cosmiques, etc. Le chaos total quoi.

           En fait, l’Ère de Cronos est carrément toute cette période pendant laquelle les planètes, les lunes, les astéroïdes, se sont formés, frappés et bousculés avant d’atteindre l’équilibre actuel des orbites du système solaire ou de la galaxie. Il est incontestable que le même processus s’est déroulé lors de l’installation de l’équilibre à travers tout l’univers primordial avant l’apparition des galaxies.

            L’Astronomie, la Cosmologie et l’Astrophysique sont peut-être les domaines les plus aptes à percevoir cette recherche constante de l’équilibre et de l’harmonie effectuée par l’univers. Les étoiles explosent et un rajustement se fait. Des étoiles naissent et un autre rajustement s’établi. Des planètes errantes sont happées par un système planétaire et celui-ci doit se rééquilibrer. L’univers est en constant déséquilibre à la recherche de l’équilibre. C’est toujours l’enseignement du Tao. On retrouve également cette course vers l’équilibre en chimie avec les atomes qui tendent vers la stabilité maximale, constamment.

           En parallèle, l’Ère de Cronos représente à la perfection, la période d’apprentissage humain appelée «l’adolescence». L’adolescent est rebelle, énergique, débridé et extrêmement fertile. Il bouscule l’ordre établi et la stabilité. Il veut tout réorganiser selon ce qu’il considère préférable sans vraiment donner d’importance aux conséquences futures. Il vit une période de manifestation de ses aptitudes personnelles, à l’instant présent. Hier est passé et demain n’existe pas encore. Peu à peu ses aptitudes parviendront quand même à se cadrer en manifestations positives pour l’ensemble de la société. Les interventions apportées par ce nouvel adulte, sorti de l’adolescence, obligera l’environnement mature à se réajuster et se rééquilibrer. La période de l’adolescence assure le monde adulte de continuer d’évoluer vers l’équilibre final harmonieux.

           L’Ère de Zeus : celle de la réorganisation, à la suite d’une action stabilisatrice. Celle de l’installation de l’ordre, des règles pour assurer l’équilibre. Que celle-ci soit l’équilibre de l’univers, du système solaire, des atomes ou de la société humaine. C’est la période des responsabilités inévitables qui déterminent les nécessités à être acceptées et auxquelles on doit s’adresser pour en instaurer et en adopter les solutions. C’est, tout autant, la période cosmologique de l’installation des orbites stables pour chacune des planètes et des corps cosmiques. L’errance des corps devient une exception. L’univers se stabilise tout comme le système solaire ou l’atome. L’adolescent devient adulte et se stabilise dans la société. Il est de plus en plus impossible de refuser d’accepter que le Tao s’applique à tout ce qui existe.

           Les caractéristiques de chacune de ces 3 Ères peuvent se résumer ainsi :
L’Ère d’Ouranos est l’ère de l’enfance qui prend conscience de son être, de son individualité et de son existence.

L’Ère de Cronos serait l’Ère de l’adolescence qui prend conscience de ses pouvoirs, de sa force et de son contrôle sur son environnement. Il manifeste une énergie débridée.

L’Ère de Zeus devient alors l’Ère de l’adulte qui organise sa vie selon ses aptitudes et ses moyens. Il assure sa qualité de vie en se conformant aux règles établies et planifie son existence en choisissant son environnement.

           Nous avons là les caractéristiques générales de 3 des 4 Ères du Zodiaque. Mais qu’advient-il du Tai-chi, pendant ce temps, qui se trouve derrière ce Zodiaque et qui, lui, tourne dans le sens contraire du temps qui s’écoule ? Ou si vous préférez, dans le sens contraire des aiguilles d’une montre.

           Regardons un dessin du Zodiaque incluant le Tai-chi lorsque se déroule le temps de l’Ère d’Ouranos. Pendant que le temps avance, le Tai-chi recule. Voici les dessins du départ et de la fin de l’Ère d’Ouranos (12hres à 3hres), de Cronos (3hres à 6hres) et de Zeus (6hres à 9hres) :

Fin d’Ouranos (3hres) : vieux Yin

Nous avons vu plus haut que la fin de l’Ère d’Ouranos est marquée par l’action du 1er bras de Brahman, celui qui se trouve à 3hres. Nous avons également en main le rapport de l’enquête de la Sûreté qui dit qu’au 1er bras de Brahman, ou si vous préférez, à la 3ème pointe de tarte de l’Ère d’Ouranos, le 2 devient 4 et qu’on éjecte 1 pour obtenir 3; comme l’hélium4, instable,  qui devient hélium3, stable. Le résultat principal de l’action du 1er bras de Brahman est de créer 3 en effectuant une éjection. Ici, une partie du Yin semble être éjecté pour le transformer en jeune Yang. Bon d’accord! Je ne parlerai pas de l’éjection d’un électron d’un quark Down qui le transforme en quark Up et conséquemment, transforme un neutron instable en proton, la particule la plus stable de l’univers. Mais j’aurais aimé vous le mentionner; ça me déçoit un peu.   🙁

           Cette partie du Yin est celle de la réceptivité; un Yin qui n’est plus principalement réceptif devient un Yang émissif. Une personne qui n’est plus soumise, devient agressive. Toute personne se doit de rechercher l’équilibre entre réceptif et émissif; mais pour y arriver, elle doit expérimenter le Tao, la «Voie» évolutive. Elle doit donc traverser les 2 Yin et les 2 Yang. Cela est donc une question de temps.

           Voici une autre indication importante au sujet de ce 2 qui devient 4 : Regardons ce Zodiaque comme une horloge.

-L’unité se retrouve de midi à 1hre. À 1hre, l’unité se divise en 2 et la dualité se manifeste à 2hres.
-À 2hres se produit encore une division du 2 qui devient 4.
-Le bras de Brahman éjecte une unité et nous obtenons le 3 qui se manifeste à 3hres.

            On peut avoir, ici, l’impression que toute cette explication est logique mais ce n’est vraiment pas le cas. Parce qu’en fait, «l’unité primordiale universelle» qui existe de midi à 1hre, est devenue, après 1hre, non pas dualité universelle mais plutôt 2 demie de l’unité universelle. L’unité est toujours présente dans son entier mais divisée en 2 parties. En fait, elle se divise en Yin et en Yang. À 2hres, ces 2 parties se divisent encore une fois pour former 4 quarts d’unité et non pas 4 unités. L’unité primordiale est toujours là mais divisée en 4 parties.

          Jusqu’ici nous ne rencontrons aucun problème au niveau de l’unité universelle. Mais arrive, maintenant, l’influence du 1er bras de Brahman dont l’action est d’éjecter une des 4 parties. C’est donc dire qu’un quart de l’univers est éjecté. À première vue, c’est tout à fait impossible puisque l’univers étant «tout ce qui est», il n’y a aucune autre endroit où pourrait être éjecté le quart de l’univers. Il n’y a pas d’espace ailleurs que dans «tout ce qui est». Le néant n’est pas un espace; il n’est tout simplement pas.

          Avant de démissionner, regardons ce qui s’est passé lors de la création de notre univers matière. Le meilleur endroit pour ce faire est en chimie. Le premier élément qui apparut dans notre univers est l’hydrogène.

          L’hydrogène lui-même ne possède qu’un proton. Voici un dessin représentant l’hydrogène : le cercle noir entourant le noyau est évidemment l’orbite de l’électron.      

Le 2ème élément qui apparut dans notre univers mais qui n’est pas vraiment un élément est un isotope d’hydrogène appelé deutérium.

Le deutérium est un isotope stable d’hydrogène composé d’un proton et d’un neutron. Cet isotope de l’hydrogène est issu de l’adjonction d’un neutron au noyau d’hydrogène qui n’est composé que d’un seul proton.

              Le deutérium fut créé quelques minutes après le Big-bang et ne peut pas être fabriqué à l’intérieur d’une étoile, les températures nécessaires n’y étant pas assez élevées. On sait que le neutron se transforme en proton et vice versa, mais nous ne nous attaquerons pas à la physique quantique pour l’instant. Le deutérium est donc un atome d’hydrogène auquel s’ajoute un neutron. L’ajout d’un neutron (qui est neutre, donc réceptif/neutre au lieu d’émissif/positif) détermine ce qualificatif d’isotope qu’on lui donne.

Voici le dessin du deutérium : 
Le deutérium est une matière thermonucléaire. Autrement dit, 2 atomes de deutérium peuvent se combiner ou fusionner à des températures très élevées pour produire un atome plus lourd, l’hélium, en même temps qu’ils dégagent de l’énergie.

Bon ! J’espère que vous allez me pardonner de vous entraîner sur cette voie chimique mais nous devons absolument trouver où cette 4ème partie de l’univers est éjectée. Si nous ne parvenons pas à le trouver, cette supposée science que représente le Zodiaque n’est qu’une bêtise aberrante.

Voyons tout de suite ce qu’est le tritium : 

Le tritium est un isotope d’hydrogène et à ce titre, il en a les propriétés physico-chimiques. Le tritium est radioactif, c’est donc dire qu’il n’est pas stable. Voici un tritium :    

Donc, le deutérium et le tritium sont de l’hydrogène auquel s’est ajouté 1 ou 2 neutrons. En fusionnant un mélange deutérium-tritium, on obtient du lithium et de l’énergie. Donc ce qui est éjecté est de l’énergie. Cette énergie est simplement recyclée dans l’univers et n’est donc pas éjectée hors de l’univers. On peut alors continuer.

Qu’est-ce que l’hélium ?
L’hélium est un atome qui est composé de 2 protons et de 2 neutrons entourés de 2 électrons. (Pas besoin de dessin, imaginez un atome d’hydrogène additionnel au dessin précédant).

           On a vu plus haut qu’un atome d’hélium peut être créé par la fusion de 2 atomes de deutérium. On voit tout de suite que l’importance pour créer un atome d’hélium est d’unir 2 protons.
           Pourquoi 2 atomes de tritium ne pourraient-ils pas former un atome d’hélium puisqu’on obtiendrait 2 protons ? Je ne sais pas; mais il faudrait que 2 neutrons soient éjectés. La science ne mentionne pas cette possibilité spécifiquement.

           Si on ajoute un proton à l’hélium qui est un gaz rare, on obtient du lithium qui est un métal mou. Un changement du Yin(nuage) au Yang(drapeau). Ce que nous venons de constater est que la nucléosynthèse primordiale obéit au mouvement évolutif déterminé sur le sigle zodiaque/yin yang. Incroyable!!! Mais c’est un fait.

-Peut-être, mais je n’y crois pas!

-Moi non plus. Nous verrons bien.

à suivre…

                                                                          Elie   L’Artiste

Une pensée sur “À la recherche de la science secrète du Seigneur(8) Castration ou émasculation???

  • avatar
    1 septembre 2010 à 6 06 55 09559
    Permalink

    Cette « science secrète » appliquée à l’histoire de la Genèse indique que le Jardin d’Éden retrouva sa « stabilité » en éjectant ceux qui étaient « …maintenant comme l’un de nous ». C’est à dire: ceux qui détenaient cette science défendue, les hommes devenus « intelligents ».

    C’est le début de l’histoire de ces « hommes intelligents » et la Genèse ne parlera plus de ceux qui furent gardés dans le Jardin d’Éden parce qu’ils ne possédaient pas cette science.

    Puisque l’histoire de l’homme commence à sa sortie du Jardin, il devra subir lui-même une éjection qui stabilisera sa nouvelle situation. Il devra donc traverser l’action du premier bras de Brahman. C’est ce qui se produit avec « l’éjection » (le meurtre) d’Abel.

    Caïn mettra alors sur pied une civilisation indépendante de celle du Seigneur.

    Je n’élaborerai pas plus pour l’instant, puisqu’ici, c’est l’identification de cette science qui prime.

    Amicalement

    Elie l’Artiste

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *