Accord Canada-Israël sur la « Sécurité publique »

D’aucuns prétendront que l’heure est grave. Le Canada vient de signer un accord avec Israël touchant la sécurité et d’autres aspects de notre vie au Canada. Les termes de l’accord vont loin et sont assez larges pour inclure beaucoup, comme la surveillance, les douanes, la police, les prisons, échange d’information sur les citoyens, la gestion de la sécurité de la population et plus. La nouvelle a été rapportée par Michel Chossudovsky de Global Research. Les médias de masse sont demeurés silencieux sur cet accord important.

Pourquoi est-ce important ? C’est qu’on fait alliance avec un pays qui pratique la torture, qui oppresse les Palestiniens en leur faisant vivre des conditions d’apartheid terribles, en utilisant des techniques de punition collective en allant jusqu’à couper l’essence, les vivres et les médicaments et laissant les gens mourir dans les hôpitaux sans électricité et qui laisse ses rabbins réclamer publiquement le génocide de tous les Palestiniens ; hommes, femmes, enfants et même leur bêtes.

Si nous Canadiens et Québécois ne réagissons pas, nous allons avoir nos mains tachées de sang et perdrons notre statut de pays neutre et pacifique aux yeux du reste du monde. Les Canadiens qui appuient la torture, l’apartheid israélien et des politiques d’extermination, ça vous dit comme réputation ?

Voici les sources de ces informations :

-Genocide announced

« All of the Palestinians must be killed ; men, women, infants, and even their beasts. » This was the religious opinion issued one week ago by Rabbi Yisrael Rosen, director of the Tsomet Institute, a long-established religious institute attended by students and soldiers in the Israeli settlements of the West Bank. In an article published by numerous religious Israeli newspapers two weeks ago and run by the liberal Haaretz on 26 March, Rosen asserted that there is evidence in the Torah to justify this stand.

 The Canada-Israel « Public Security » Agreement

by Michel Chossudovsky

Global Research, April 2, 2008

Déclaration d’intention entre le ministère de la Sécurité publique et de la Protection civile du Canada et le ministère de la Sécurité publique du gouvernement de l’État d’Israël

Le ministère de la Sécurité publique et de la Protection civile du Canada et le ministère de la Sécurité publique du gouvernement de l’État d’Israël déclarent leur intention :

1. d’établir un ordre de priorité et de gérer la collaboration dans les domaines de responsabilité suivants de leur ministère :

1. gestion et sécurité des frontières ; y compris les applications biométriques ;

2. services et établissements correctionnels ;

3. prévention de la criminalité ;

4. protection des infrastructures essentielles ;

5. gestion des urgences ;

6. immigration illégale ;

7. application de la loi ;

8. blanchiment d’argent ;

9. crime organisé ;

10. financement du terrorisme ;

11. trafic de personnes.

2. d’atteindre les objectifs suivants :

1. miser sur leur engagement commun pour faciliter et accroître la collaboration en vue de protéger la population de leur pays, leurs biens et leurs intérêts respectifs contre les menaces communes ;

2. intégrer et coordonner les efforts communs de détermination, d’établissement des priorités et de mise en œuvre entre les deux parties dans le domaine de la sécurité publique ;

3. gérer la mise en œuvre des activités conjointes approuvées dans le cadre de la présente déclaration ;

4. établir des lignes de communication et des points de contact clairs entre les deux parties dans le cadre d’un processus permanent de dialogue et de partenariat visant à atteindre des buts communs ;

5. partager ou faire part des connaissances, de l’expérience, de l’expertise, de l’information, des recherches et des pratiques exemplaires ;

6. déterminer et mettre en commun les préoccupations en matière de sécurité publique en fonction des menaces, des évaluations du risque, des priorités, des vulnérabilités et des conséquences ;

7. favoriser les échanges techniques, notamment dans les domaines de l’éducation, de la formation et des exercices.

3. d’établir un comité de gestion qui :

1. sera composé du sous-ministre du ministère de la Sécurité publique et de la Protection civile du Canada et du directeur général de la Sécurité publique du gouvernement de l’État d’Israël ;

2. se réunira une fois par année et au besoin pour élaborer et approuver un programme de travail compatible avec la portée et les objectifs de la présente déclaration, pour l’année à venir ;

3. évaluera et approuvera les progrès et les résultats des activités mises en œuvre au cours de l’année précédente dans le cadre de la présente déclaration ;

4. désignera les responsables du ministère de la Sécurité publique du gouvernement de l’État d’Israël et des ministères et organismes qui relèvent du ministère de la Sécurité publique et de la Protection civile du Canada pour mettre en œuvre, dans des délais précis, toutes les mesures énoncées dans le programme de travail approuvé ;

5. sera appuyé par un coordonnateur principal, à savoir le sous-ministre adjoint (Politiques stratégiques) pour le ministère de la Sécurité publique et de la Protection civile du Canada et le sous-directeur général pour le ministère de la Sécurité publique du gouvernement de l’État d’Israël ;

6. confiera à des coordonnateurs principaux la tâche d’exécuter le programme de travail approuvé et de soumettre de nouvelles activités à l’approbation du comité.

4. d’assumer respectivement les coûts engagés par chaque partie pour exécuter, gérer et administrer les activités mises en œuvre dans le cadre de la présente déclaration.

5. D’assurer la protection appropriée de l’ensemble des renseignements, connaissances, expertise, etc., mis en commun entre les parties contre tout accès, modification, publication ou diffusion non autorisé.

6. De protéger l’ensemble des renseignements, connaissances, expertise, etc., mis en commun entre les deux parties contre toute divulgation à une tierce partie avec le même soin que chaque partie accorde à ses renseignements, connaissances, expertise, etc., de nature similaire.

Il est entendu que :

la présente déclaration n’est pas destinée à reproduire ou à remplacer les autres ententes conclues entre d’autres ministères ou organismes du gouvernement du Canada et du gouvernement d’Israël ;

la présente déclaration n’est pas destinée à créer des obligations juridiquement contraignantes en vertu du droit national ou international.

Signée en double exemplaire à Tel Aviv, ce 23e jour du mois de mars 2008, qui correspond au 16e jour du mois Adar b’5768, en français, en anglais et en hébreu, les trois versions faisant également foi.
Pour le ministère de la Sécurité publique et de la Protection civile du Canada

Pour le ministère de la Sécurité publique du gouvernement de l’État d’Israël :

Canada and Israel have signed a far-reaching public security cooperation agreement.

The agreement, described as a « Partnership », involves a « Declaration of Intent » by the two governments. The Declaration was signed in Tel Aviv on March 23 :

« Today, the Honourable Stockwell Day, Minister of Public Safety Canada and Avi Dicter, Minister of Public Security of the Government of the State of Israel, signed a Declaration of Intent to enhance cooperation in the area of public safety.

“The Government of Canada is committed to enhancing the security of Canadians – both through our actions at home and with our international partners.” said Minister Day. “Today’s declaration demonstrates the longstanding cooperation between Canada and Israel on public safety issues, and we welcome this increased cooperation in order to improve our countries’ capacity to protect our citizens.”

This declaration will allow Canada and Israel to better enhance cooperation in the areas of organized crime, emergency management, crime prevention, and other related public safety concerns. The declaration seeks to establish a more structured framework for the continued cooperation on public safety issues between CanadaIsrael. and
“The Declaration of Intent is an opportunity for Canada and Israel to strengthen their commitment to safeguarding their citizens and respective national interests from common threats,” said Minister Dicter. »

Terms of Reference of the Partnership

Israel’s Ministry of Public Security carries out public security, law enforcement activities. It is also in charge of the operation of Israel’s prisons, which are in large part used to detain Palestinians.

Canada’s Ministry of Public Safety, established in 2003, is a copy and paste version of US Homeland Security. Public Safety Canada has a close bilateral relationship with US Homeland Security.

Public Safety Canada works closely with several government agencies including the Canada Border Services Agency (CBSA), The Canadian Security Intelligence Service (CSIS), Correctional Service Canada (CSC) and The Royal Canadian Mounted Police (RCMP). Officials from these agencies have no doubt been consulted regarding the terms of reference of the Israel-Canada declaration.

The terms reference of the Canada-Israel Declaration are extremely broad. They include issues of immigration and ethnic profiling, the management of borders, intelligence and the exchange of information, emergency preparedness, correctional services, prisons, law enforcement and counter-terrorism.

The agreement would allow officials from the State of Israel, a country on record for its numerous human rights violations acts directed against the people of Palestine and Lebanon, to play a role in Canadian public security. In this regard, will Israeli officials assist the RCMP and CSIS in the profiling of Canadians citizens who are Muslims. This ethnic profiling is already applied at Canadian airports.

 A window on interrogation

 Eliyahu advocates carpet bombing Gaza

 Israel to seize Arab land near Jerusalem

 Egypt condemns Israeli annexation of Palestinian lands in East Jerusalem

 Strip-Searching Children

 Israeli Occupation kills baby in Gaza Strip

 Sealed off by Israel, Gaza reduced to beggary

 Report : “360 Palestinian children are imprisoned by Israel, facing harsh conditions”

 Lisa Hajjar : Inside Israel’s Military Courts

Long before the first suicide bombing by Palestinians in 1994, Israel had resorted to extrajudicial killings, home demolitions, deportations, curfews and other forms of collective punishment barred by international law.

Most convictions are based on coerced confessions, and for decades Israeli interrogation tactics have entailed the use of torture and ill-treatment. Tens of thousands more Palestinians were never prosecuted, but were instead held in administrative detention for months or years.

 Cabinet likely to back ’punishing’ Gaza civilians over Qassams

The call to cut off water, electricity, gas and fuel to the Strip is seen as an alternative – or, if unsuccessful, a prelude – to a broad IDF incursion into northern Gaza. Government sources, however, said Prime Minister Ehud Olmert was unlikely to authorize an escalation in Israel’s military actions in the region.

 Kasrils says Israel’s behaviour worse than apartheid

PRETORIA – South African Intelligence Minister Ronnie Kasrils Thursday accused Israel of conducting a policy against the Palestinians that was worse than apartheid.

 Israel shaken by troops’ tales of brutality against Palestinians

 Israeli troops use Palestinians as shields – video

 If Americans Knew – what every American needs to know about Israel/Palestine

The Easiest Targets – Part 1

Une pensée sur “Accord Canada-Israël sur la « Sécurité publique »

  • avatar
    24 avril 2008 à 21 09 25 04254
    Permalink

    J’écris rarement le soir avant le dodo ; exceptionnellement, j’ai lu en diagonale en attendant la vraie lecture. J’ai pas envie de faire un cauchemard cette nuit, suite à cette lecture qui mérite un gros 10.

    Si tout ce que je viens de lire est assez vrai, continuez votre écriture, vous êtes vraiment sur la voie du succès, mais restez avec nous sur Cent Papiers, y faudrait pas perdre un auteur de haute qualité pour les informations de ce genres, à faire peur Br…. !

    Bonne nuit et faites de beaux rêves !

    Patricia

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *