Affaire Charlie Hebdo : entre liberté d’expression, islamophobie et racolage éditorial

Excellent texte publié par l’un de ses co-signataires, le journaliste et ami Sébastien Fontenelle, sur son blog chez Politis : « Parce que la liberté d’expression est pour nous un principe précieux, nous refusons catégoriquement l’instrumentalisation bouffonne et intéressée qui en est actuellement faite par le couple Guéant-Charb, par la classe politique et par les grands médias. Nous affirmons : (…) que le climat d’état d’urgence et d’union sacrée qui s’instaure aujourd’hui autour de Charlie Hebdo est d’autant plus odieux qu’il tombe au même moment qu’un silence et une indifférence quasi générale face à un autre incendie, lui aussi parisien, lui aussi d’origine criminelle, à ceci près qu’il visait un bâtiment occupé par des Roms et qu’il a entraîné une mort d’homme : Ion Salagean ; que Charlie Hebdo, en acceptant la visite intéressée de Claude Guéant, qui incrimine avec empressement des «extrémistes musulmans», en l’absence du moindre élément de preuve, participe, comme il l’a déjà fait dans le passé en publiant des articles ou des dessins antimusulmans, à la confusion générale, à la sarkozisation et à la lepénisation des esprits. (…) » Liberté d’expression d’accord, mais soutenir CH aux côtés de Claude Guéant, Ivan Rioufol et Marine Le Pen ?

Ci-dessus une couverture du temps où Charlie Hebdo était respectable…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *