Affaire DSK – Kenneth Thompson-Nafissatou Diallo : le duo gagnant

 

Nafissatou Diallo arrivant au bureau du procureur 

Le pot aux roses est découvert. L’audition de Nafissatou Diallo chez le procureur de New York, Cyrus Vance Jr., a tourné à la démonstration des plaignants. Le bla bla médiatique des DSK-idolâtres tourne au chaos. Un fiasco de cette tentative de diabolisation de Nafissatou Diallo. J’ai vu des confrères livides à la télévision. Comme estomaqués, blancs, le regard figé. A force de raconter des conneries, de dire tout et son contraire, ils sont nus.

Nous étions les premiers en France, auprès nos contacts états-uniens, à retranscrire la vraie conservation de Nafissatou Diallo, du fulani (dialecte peul) au français. Cet article du vrai coup de fil de Nafissatou Diallo avait fait couler beaucoup d’encre et de salive. J’ai même vu quelqu’un m’accuser d’affabulation. Je suis resté zen. C’était le 9 juillet dernier.

Aujourd’hui donc, le monde entier est au courant de la supercherie du New York Post. Un torchon qui, pour vendre des papiers et gagner beaucoup d’argent avait probablement été dupé tout comme le procureur de New York Cyrus Vance Jr. Notre propos est ainsi corroboré par l’avocat de la jeune guinéenne. Hier, il a été formellement reconnu qu’elle n’avait jamais parlé de soutirer de l’argent à cet homme.

De toutes les façons, pour Dominique Strauss-Kahn, Rikers Island se rapproche pas à pas. Il lui reste probablement la négociation s’il veut éviter un procès au civil, même comme au pénal, rien n’est gagné. Encore moins aujourd’hui après la déconvenue chez le procureur qui sait désormais qu’il a lui même été floué par la pseudo conversation téléphonique de Nafissatou Diallo.

L’échec est retentissant. J’entends les cris d’orfraie, la rumeur, le bruit et les odeurs nauséabondes pour faire diversion. Certains n’hésitent même pas, toute honte bue et le racisme les guidant, de dire que cette femme est..laide. Dans le fond, le plus important, est ce qui s’est passé dans la suite 2806. Certains osent même dire qu’il est impossible pour DSK de brutaliser une femme de cette corpulence.

En réalité, le rapport de force était dans les têtes plutôt que dans les corps. On peut comprendre qu’elle ait été un peu paralysée par les événements. Plusieurs fois, elle a déclaré: « Je ne veux pas perdre mon travail ». Bien évidemment, ça ne parle pas du tout aux supporters de la sainte quéquette. Elle mérite de réclamer des dommages et intérêts pour le préjudice subit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *