Affaire DSK – La douche froide:audience reportée au 1er août 2011

 

Ils ont voulu faire le procès à la place de Cyrus Vance Jr. Ils ont trituré le trait au point où l’on pouvait croire que dans cette affaire, c’est le financier français Dominique Strauss-Kahn qui était la victime. L’attentat médiatique raté contre Nafissatou Diallo risque de faire de nombreuses victimes. Alors, qu’est-ce qui a motivé le report au 1er août du procès de DSK ? Explication.

Lorsque le procureur de New-York avait annoncé qu’il n’avait plus confiance en Nafissatou Diallo, il s’agissait simplement d’une mauvaise traduction de ses propos suite au coup de fil passé à un détenu dans une prison en Arizona. Aujourd’hui, désabusé et tancé par ceux qui ont examiné la soubrette du Sofitel, le pauvre Cyrus Vance Jr. tente le tout pour le tout, pour laver l’honneur de cette femme qui a visiblement le « tort » d’être issue d’un pays pauvre d’Afrique.

A trop vouloir mettre la charrue avant les boeufs, nos éditocrates, nos hommes politiques et les DSK-idôlatres se rendront bientôt à l’évidence. Ils ont beau mettre en avant les soi disant mensonges de Nafissatou Diallo qui n’ont rien à voir, en l’espèce, avec ce qu’elle aurait subi, mais, les preuves médico-légales sont sans ambiguïté. Il s’agit aujourd’hui, pour Cyrus Vance Jr., de réhabiliter la pauvre femme que certains n’ont pas hésité à traiter de prostituée.

Sur son supposé mensonge relatif à son excision, son avocat a demandé à ce qu’elle soit examinée pour tordre le coup au mensonge véhiculé ici et là qui la présente comme une mythomane parce que cette ablation n’est pas mentionnée sur ses papiers de réfugiées. Quant au viol collectif dont elle dit avoir été victime, il faut bien comprendre ce que ça signifie en Afrique, et non le lire dans le prisme occidental. Du coup, de « boulet » pour le procureur il y a quelques jours, elle redevient son atout.

Alors que les avocats de DSK rêvent de voir leur client lavé de tout soupçon avec l’abandon de toutes les charges, ça risque d’être une soupe à la grimace qu’ils serviront à leur client, simplement parce qu’ils ont sous-estimé le punch de Kenneth Thompson, l’avocat de la présumée violée.

Alors qu’en France le mensonge abyssal selon lequel cette affaire est devenue communautaire, il faut mettre les points sur les « I » et déconstruire ces allégations mensongères et mortifères. Il y a autour de Nafissatou Diallo,  des associations féministes, des associations de défense des droits des Noirs, des latinos ou des musulmans, des associations chrétiennes qui militent. Cette coalition réunie à Harlem était accompagnée d’un membre du Sénat de l’Etat de New York, Bill Perkins. Or, ce n’est pas ce qui est rapporté, ici chez nous, en France. Pourquoi ?

Rendez-vous est donc pris pour le 1er août !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *