Affaire DSK – Le drame de ses avocats

La course contre la montre est commencée. Alors que le procès de Dominique Strauss-Kahn (DSK) l’ancien directeur du Fonds monétaire international(FMI) qui pourrait être remplacé ce soir par Christine Lagarde est pour bientôt, plus précisément le 18 juillet 2011, ses défenseurs, maîtres Benjamin Brajman et William Taylor sont dans l’impasse.

Après avoir dépensé des fortunes en engageant des détectives privés rentrés bredouille après avoir fait les poubelles de Guinée Conakry et des Etats-Unis, les avocats de l’homme accusé d’avoir agressé sexuellement et tenté de violer Nafissatou Diallo, une femme de chambre de l’établissement sont, à l’évidence, en grande difficulté.

La perle Guinéenne « clean de chez clean » – passez-moi l’expression-, dont le frère donnait récemment au JDD une interview disant qu’elle allait mal et que sa vie était détruite à jamais, n’a toujours pas parlé ou donné la moindre interview. Du côté des défenseurs de Strauss-Kahn, pour faire avaler la pilule du consentement, ils veulent présenter leur client comme étant aperçu comme un homme serein, après sa sortie d’hôtel.

Lorsque que DSK sort du Sofitel, il a rendez-vous avec sa fille Camille, dans un restaurant à quelques encablures de là chez McCormick & Schmick’s, un restaurant de fruits de mer new-yorkais. Le New York Times révèle que, les conseils de DSK veulent par tous les moyens récupérer les images des vidéos surveillance du restaurant, pour prouver que l’homme était serein.

Quand on est convaincu qu’on possède grâce à son fonction l’immunité diplomatique et qu’on a bénéficié toute sa vie d’une impunité crasse, il y a de quoi être serein à toutes les circonstances. Les monstres froids on les connait. Je ne parle pas ici de DSK et ne le juge pas pour autant. Ce sont des suppositions. Mais, imaginons un seul instant qu’il n’y ait aucune image, que va-t-il se passer ?

Finalement, en regardant en filigrane, sans être devin, cette affaire semble sentir le roussi pour DSK. Retour à la case prison ou retour triomphal à Paris ? Tiens, disculpé, si Ségolène Royal la prochaine présidente de la République le nomme comme premier-ministre…c’est une boutade. Enfin, ne nous avançons pas, nous aurons la réponse bientôt.


Une pensée sur “Affaire DSK – Le drame de ses avocats

  • avatar
    28 juin 2011 à 19 07 59 06596
    Permalink

    « …veulent par tous les moyens récupérer les images des vidéos surveillance du restaurant, pour prouver que l’homme était serein. »

    Excusez-moi de le dire ainsi, mais je ne crois pas qu’un homme soit « stressé » après une pipe. Surtout un homme qui apprécie s’imposer.

    Simple logique

    Amicalement

    Elie l’Artiste

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *