Affaire DSK – Le parti pris honteux des médias français

 

Rebelote.

Les miasmes anti-Nafissatou Diallo de la presse française et des éditocrates mal léchés sont repartis de plus belle. Pour un fait divers sordide survenu dans un hôtel new yorkais, ils avaient déjà voulu épargner la sainte quéquette qui, selon eux, si elle vous effleure, que dis-je, vous honore, devrait vous faire chanter ses louanges jusqu’aux méandres de l’Élysée et non à Rikers Island. Motus et bouche cousue, donc. Il est interdit d’avoir un point de vue divergent sinon…..

Ils avaient déjà fait le procès avant même que DSK ne soit remis en liberté. Les accusations contre DSK seraient sur le point de s’effondrer arguaient-ils, après qu’on ait cru aux salmigondis du New York Post. Oui, Nafissatou Diallo a été violée par deux militaires guinéens. Oui, Nafissatou Diallo a bel et bien été excisée, même comme ce n’est pas mentionné sur ses papiers officiels. Non, elle n’a jamais menti devant le Grand Jury. Jamais, malgré la désinformation ambiante…

Hélas, le renvoi de l’audience les a complètement désarçonné. Cette affaire a créé une béance pour la droite en vue de l’élection présidentielle 2012, tout en mettant laissant la gauche en décomposition totale. Aujourd’hui, après la sortie de Nafissatou Diallo, ils refont le procès:

  • Va-t-elle gagner ?
  • Va-t-elle marquer des points ?
  • Un coup de poker.
  • Elle veut émouvoir l’opinion publique.
  • Dernier soupir.
  • Procès improbable.
  • Larmes de crocodile.
  • Stratégie à double tranchant.
  • Et tutti quanti…

Or, tenez-vous bien, les tests ADN ont parlé. Pire, les preuves physiques sont là pour démontrer qu’elle a été brutalisée comme elle le mimait dans la vidéo. Alors, que pensent tous ces zélateurs idolâtres après la vidéo ? Tiens, ils refont le monde. Comme Georgette disait sur Facebook, que dire « du sperme stausskanien sur sa blouse? ». Eh bien, la relation était consentie…mon oeil.

Un posteur, Euterpe, a bien résumé la situation: « Quoi que fasse cette femme ceux qui ne veulent pas la croire ne la croiront jamais parce que cela remettrait en question la notion de modèle de l’homme supérieur intellectuellement et moralement et de femme pécheresse par nature…L’univers de nombreuses personnes s’écroulerait. Ils ne s’en remettraient pas. Ils sont obligés de voir en elle une menteuse. Leur santé psychique en dépend. »

Ainsi va la vie. Jean de la Fontaine le disait si bien: « Selon que vous serez puissant ou misérable, Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir ». Nous y sommes en plein dans le mille. « Dieu peut témoigner que je dis la vérité, assure-t-elle, la main sur le coeur. Dieu le sait, et lui aussi (ndlr. Dominique Strauss-Kahn) le sait. » dixit Nafissatou Diallo. Je  crois en elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *