Affaire DSK – Les pompiers pyromanes de l’antisémitisme

 

En France, le mot lobby s’apparente toujours à une agression raciste. On ne peut donc librement parler de lobby noir, juif ou arménien, entre autres. Lorsqu’on tient un site qui permet de laisser des commentaires, on est aussi responsable de ces derniers au même titre que le contenu des posts. En radio, quand il s’agit d’une émission de libre parole, l’animateur doit pouvoir contrôler l’antenne.

Il n’est nullement, dans mon propos, de faire une concurrence quelconque mais de dire « méfiance » aux uns et aux autres, notamment dans certaines associations juives toujours prêtent à sauter sur tout et n’importe quoi pour ester. Non seulement ça met en péril le vivre ensemble mais, beaucoup de personnes sont exaspérées, surtout dans la communauté juive, de voir ceux qui prétendent les défendre donner l’impression que le deux poids deux mesures devient la règle. 

Au-delà de tout cela, est-il vraiment permis de déraper ? Non. On a vu les noirs s’insurger après les propos de Jean-Paul Guerlain ou d’Eric Zemmour etc. La chaîne avait écopé d’une mise en demeure pour « non-maîtrise de l’antenne » de la part d’Élise Lucet. France 2 n’avait pas sanctionné la journaliste. Or, Sud Radio vient d’être mise en demeure, qui, elle, à son tour, a mis à pied le présentateur Eric Mazet pour “propos discriminatoires”, à la suite d’une émission (podcast en dessous) où avait été évoqué un “lobby juif” dans le cadre de l’affaire DSK.

De tourner ça en antisémitisme, c’est dangereux. Enfin, je pense. Pour ceux qui ont suivi le traitement médiatique de cette affaire en France, il faut vraiment être aveugle. Néanmoins, on assiste à un terrorisme intellectuel sans précédent. Eric Mazet a commis quelle faute ? Attention donc à vos propos.

 

DSK et le lobby juif : Sud Radio a-t-il franchi un tabou ? by jeublan9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *