Affaire DSK/Banon – L’histoire occultée.

 

L’affaire DSK/Banon est un réel indicateur de l’arrogance et du machisme ambiant des élites françaises. D’ailleurs, on a vu François Fillon, l’ex homme d’État – encore faut-il savoir s’il l’a jamais été-,  dans une posture de xénophobie, en chantant, à l’encontre d’Eva Joly. Le cas Tristane Banon n’est visiblement pas vu dans une logique qui peut friser l’insupportable. Ce que vous, moi et les autres ne pourront jamais accepter. Le plus insupportable, aujourd’hui, c’est de voir certains vouloir faire de DSK le nouveau Dreyfus. Ultime syncrétisme pour interdire le débat. Fuite en avant pour désigner tous ceux qui abondent dans le sens contraire, de l’opprobre extrême…Passons.

les DSK-idolâtres n’hésitent pas à traiter Tristane Banon de folle, de déséquilibrée ou encore d’être manipulée parce qu’elle fait partie du conseil économique (bénévolement) de sa ville de Boulogne-Billancourt. Et si on creusait un peu plus ? Et si on faisait un peu plus dans la radioscopie de Dominique Strauss-Kahn ? Parlant simplement de son séjour dans le Sofitel de New York, l’homme a quand même voulu se faire…3 employées, avant de revenir, tard le soir, avec une femme blonde platine selon les caméras de surveillance des ascenseurs. Quelques heures après, il allait conclure le matin, avec Nafissatou Diallo qu’il aurait séduit. Ceci n’interpelle personne. On oublie, on lave plus blanc. C’est surannée. C’est sa vie privée. Or, cet homme était appelé à exercer de hautes fonctions. Il est marié, pas célibataire.

Mais, il y a plus insupportable encore. C’est l’histoire occultée. Tristane Banon n’avait que…24 ans lorsqu’elle a connu cet homme. Personne ne dit qu’elle a raison mais, et si on se mettait une seconde, une seule seconde à sa place ? Je crois que vous tous, allez crier au scandale. Sans doute protester, crier, rugir, pleurer. Et si c’était votre propre fille ? Mais qui est au juste DSK pour la jeune journaliste écrivaine ? Les « qui » se sont réellement posés cette question dans le fond ? Visiblement, personne.Alors qu’on voit essentiellement des loups, plaçons-nous un instant dans la tête de la supposée victime de tentative de viol. DSK était marié à Brigitte Guillemette, mère de Camille Strauss-Kahn, amie très intime de Tristane Banon qui elle-même est la filleule de Brigitte Guillemette. Fichtre.

Du coup, l’histoire prend une autre dimension dont personne n’en parle. Tristane Banon  est donc la filleule de DSK. Il est donc un « père » pour la jeune femme. Vous vous rendez compte ? Ceci relève donc en principe, si l’accusation est avérée, d’un acte relevant de l’inceste. Diantre. Ceci aggraverait son cas. Quel traumatisme peut donc avoir cette femme de 32 ans ? C’est donc dur, si elle dit vrai, l’état de traumatisme dont elle victime…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *