Affaire Turcotte!!!

Affaire Turcotte!!!

Le verdic est tombé: Le docteur Turcotte “ne savait pas ce qu’il faisait” lorsqu’il a donné je ne sais plus combien de coups de couteau à ses deux enfants.

Cinq jours seulement pour comprendre qu’il n’était pas dans son “état normal”. Je lève mon chapeau.

Autrement dit: lorsque vous “réagissez” vous n’ètes pas dans un « état normal » et quoi que vous fassiez, tout ce dont vous avez besoin est “d’être soigné”.

Ce que je déplore c’est qu’il n’ait pas plutôt choisit de mettre en mille miettes, deux “toasts brûlées”; puisqu’il ne savait pas ce qu’il faisait.

Les gens ne sont pas foncièrement « cons »; mais lorsqu’ils y réfléchissent longuement, ça les aide.

Heureusement que les “Tylénols” existent; cela donne une porte de sortie au juge qui prodiguera ses “conseils”. “Accusé, je vous laisse libre à condition de prendre deux Tylénols quotidiennement; et tâchez de ne plus vous représenter ici, nous avons des causes “sérieuses” à juger”.

TOC!

Est-il important de savoir s’il doit prendre des “extra fortes” ou simplement des “ordinaires”. Je ne le crois pas.

Maintenant, tous le monde se lève et retourne à la maison. Merci! Bonsoir!

Les faits sont les faits, c’est bien évident; sauf qu’on ne sait jamais jusqu’où peut mener le “fait” de faire une “grimace” à son mari ou son épouse.

Ne faites pas de grimace “juste” ciel!!!!

 

Elie l’Artiste

3 pensées sur “Affaire Turcotte!!!

  • avatar
    6 juillet 2011 à 1 01 01 07017
    Permalink

    Est-ce le même verdict que l’on aurait donné
    à « l’homme de la rue? ».
    C’Est la « big » question qui m’est venue à l’esprit en entendant le verdict.
    Bien sûr, on a les esprits vengeurs d’un côté…
    Il faut que vengeance soit faite.
    ET les autres…

    Répondre
  • avatar
    6 juillet 2011 à 6 06 27 07277
    Permalink

    Vengeance? Pas nécessairement. Il y a plusieurs autres facteurs; comme cette « prévention » dont on nous abreuve à tout moment. Il y a également cette notion de « payer sa dette à la société » dont on nous rabâche les opreilles pour ceux qui ne servent que quelques mois pour des crimes.

    Un homme qui assassine deux enfants de 43 coups de couteau et qui se contente de boire deux litres de lave vitre pour se suicider est très conscient de ce qu’il fait et qu’un couteau « ça fait trop mal ».

    Je ne crois pas que ce genre de verdict remontera l’impartialité de la justice dans l’esprit des gens. Le système doit manquer de médecins.

    Répondre
    • avatar
      6 juillet 2011 à 7 07 33 07337
      Permalink

      On dira ce que l’on voudra sur ce verdict, si on le compare à d’autres défenses du même genre qui avait été rejetée comme:

      « – Jocelyn Hotte, agent de la GRC, a soutenu qu’il était dépressif et qu’il n’avait pas toute sa tête lorsqu’il a abattu son ex-conjointe, à Laval, en juin 2001. Le juge John Gomery N’AVAIT PAS DONNÉ AU JURY LA POSSIBILITÉ DE CONCLURE À LA NON-RESPONSABILITÉ CRIMINELLE. Hotte a été reconnu coupable de meurtre prémédité. »

      Donc en donnant cette possibilité au jury actuel, le message était assez clair. Est-ce le juge Gomery de l’époque qui avait fait une erreur ou est-ce le juge actuel? La question est pertinente.

      ESt-ce que l’agent Hotte avait sali la réputation de la GRC au point de ne pas avoir droit d’être reconnu comme « enragé » inconscient? Ce verdict sur l’affaire Turcotte soulève énormémnt de questionnement.

      Peut-être vaut-il mieux « avaler la pillule » et se laisser entraîner sur cette voie de « permissivité » qui fera de nous des numéros insignifiants contrôlés par une logique systémique insaisissable?

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *