Alassane Dramane Ouattara: nouveau président ivoirien ?

C’est semble-t-il, officiel mais invalidé. L`ex-Premier ministre a remporté le scrutin « avec 54,10% des suffrages », contre 45,9% pour le chef de l`Etat, selon les résultats provisoires de la Commission électorale indépendante (CEI). Malgré les irrégularités rencontrées ici et là dans les deux camps bien évidemment, finalement, la démocratie aurait gagné. Le suspens était à son maximum. Les votes de Paris ayant été annulés, le couvre-feu faisant peser des soupçons sur le scrutin, les morts,  environ 15 personnes selon des sources concordantes, la Commission électorale indépendante (CEI), a pris ses responsabilutés en donnant, hier, les résultats du deuxième tour de cette élection historique en Côte d’Ivoire, après dix ans de disette politique et démocratique.

Au delà de ces résultats, la paix s’installera-t-elle véritablement aux pays des éléphants ? La xénophobie et le tribalisme seront-ils relégués au second plan pour qu’enfin, le fer de lance de l’Afrique De l’Ouest se remette sur les rails ? La décennie de crises politico-militaires est-elle derrière ce beau pays, béni de Dieu ?

C’est une revanche, 10 ans après, pour cet homme éliminé de la course des présidentielles de 2000 pour cause de « nationalité douteuse ». Or, son frère aîné  Gaoussou Dramane Ouattara, est un ancien député et est l’actuel Maire de Kong. Un autre de ses frères, Ibrahim, est Vice-président du Conseil Général de Ferkessédougou. Alors, what else ?

Etranger

Il est vraiment difficile de traiter de ces élections ivoiriennes de façon dépassionnée. Il y a d’un côté comme de l’autre, des extrémistes qui pensent détenir la vérité. Du côté Gbagbo, ceux qui se disent panafricains sont obscurcis par leurs convictions de pacotille, perdus dans une tambouille aveuglante qui leur fait dire que leur champion détient la vérité, dit la vérité, a été volé. Et ceci, sans preuve aucune. Leurs données, éparses, s’appuient sur 4 régions du Nord, comme si ces dernières pouvaient déterminer tout le processus électoral.

Du côté des supporters de Ouattara,  c’est la même dynamique, le goût poussé de la revanche, l’envie d’en découdre, et surtout de tourner la page de ce qu’ils nomment « immobilisme », « fin des escadrons de la mort », « vérité sur l’assassinat du Général Guei », « élucider la disparition du journaliste franco-canadien Guy-André Kieffer » etc. Ceci leur faire dire que le régime en place ne laissera jamais le pouvoir malgré sa « défaite », de peur de se retrouver devant les tribunaux internationaux.

Aujourd’hui, la question est donc de savoir sur quelle base la Cour constitutionnelle donnera des résultats autres que ceux tirés des procès verbaux à lui transmis. Vont-ils les falsifier ? Vont-ils tout changer, demander de nouvelles élections etc ? Aujourd’hui, l’incertitude s’installe, le pouvoir semble trembler suite aux menaces venues de l’extérieur et qui pèsent très fortement sur le pouvoir Gbagbo. Est-ce tenable à termes ? Va-t-on vers un partage du pouvoir, avec à la Primature Alassane Dramane Ouattara ou même l’inverse ? C’est le scénario prévisible voir plausible qui peut éviter la guerre, ces bruits de bottes qui minent ce pays depuis des lustres…

Voici une réaction d’un pro-Gbagbo trouvé dans un forum ce matin:

Les Français veulent une marionette qui cautionne son pillage en Côte d’Ivoire. Voilà pourquoi ils veulent à tout prix imposer Ouattarra. Ils sont furieux depuis que nous nous ouvrons aux Chinois. Où est Dadis Camara ? Où est Sankara ? Ils se refugient derrière l’ONU, l’UE, les USA pour imposer leur volonté en RCI.

C’est ainsi qu’on se retrouve dans un cercle infernal où, personne ne parle de bilan ou de propositions pour une bonne gouvernance. Il me semble donc que, même si un pouvoir s’essouffle, ne propose rien, est plutôt folklorique (Dadis Camara), n’oeuvre nullement au bien-être de ses concitoyens mais s’érige en panafricaniste exacerbé ou anti-Occidental alors, il faut lui apporter un soutien sans faille.  Ce propos est généraliste et ne parle pas du cas ivoirien. Explicitement, il brosse le portrait d’une Afrique malade de ses convictions, incapable de projection et qui ne voit dans sa faiblesse, que la main méchante des autres. « L’enfer c’est les autres », disait J-P Sartre. Il faut passer à autre chose.

Il est grand temps que l’Afrique se réhabilite, prenne conscience de ses valeurs et de ses capacités morales. L’heure n’est pas (plus) à l’amateurisme politique. Il faut mettre de l’eau dans son vin, partager le pouvoir, appeler à l’apaisement, tendre la main, parler, discuter, pour le bien général et non pour soi et celui des siens. Hélas, quelque soit le régime, panafricaniste ou pas, c’est le mal africain.


Une pensée sur “Alassane Dramane Ouattara: nouveau président ivoirien ?

  • avatar
    4 décembre 2010 à 3 03 45 124512
    Permalink

    « Il est grand temps que l’Afrique se réhabilite »

    Hier vous avez écrit que c’était déjà fait et qu’ils étaient tous deux copains comme cochons. Jules, vous vous êtes gravement discrédité sur le cas ivoirien.

    vous dénoncez le « tribalisme » et vous l’ECRIVEZ vous-même !
     » Or, son frère aîné Gaoussou Dramane Ouattara, est un ancien député et est l’actuel Maire de Kong. Un autre de ses frères, Ibrahim, est Vice-président du Conseil Général de Ferkessédougou. Alors, what else ? »

    Vous sombrez dans le ridicule absolu, Jules : hier vous en appeliez à… DIEU, aujourd’hui vous ressortez des arguments à LePen. L’Afrique noire est mal partie, disait Dumont : avec vous, elle ne risque pas de décoller !

    Répondre
  • avatar
    4 décembre 2010 à 15 03 02 120212
    Permalink

    @ Morice

    Je ne vois rien de surprenant a ce que Gbagbo et Ouattara aient « posé pour la photo » pour vendre l’idée de la Côte d’ivoire démocratique, ce qui ne veut pas dire qu’ils s’aiment. On verra peut etre un jour Villepin décroché de son clou de boucher, le temps d’en faire autant avec Nicolas. Allain Jules en a donné acte. Où est l’infamie ? Je ne vois pas qu’il ait annoncé une réconciliation intribale universelle

    Pierre JC Allard

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *