Alors Messieurs les fourbes et hypocrites de l’UMP, qui tape sur les classes moyennes ?

« Les Français vont être plus nombreux à payer l’impôt sur le revenu cette année, révèle Le Parisien. Pourquoi ? C’est la conséquence, jusqu’ici passée inaperçue, de la non-prise en compte de l’inflation dans le calcul de l’impôt. La surprise va être de taille pour un à deux millions de foyers français. Alors qu’ils étaient jusqu’ici dispensés d’impôt sur le revenu, ils devront en septembre envoyer un chèque au fisc. Pourquoi ? Sans s’étendre sur les conséquences de la mesure, le gouvernement a annoncé, lors du deuxième plan de rigueur en novembre 2011, le gel du barème de l’impôt sur le revenu, et ce pour deux années consécutives (2012 et 2013). » Question : pourquoi ni un membre de l’opposition, ni un journaliste n’en a averti les citoyens ? Le mécanisme est pourtant simple à comprendre et ses conséquences immédiatement évidentes, comme l’explique l’article : « Une vraie rupture car, depuis quatre décennies, la grille sur laquelle repose le calcul de l’impôt était révisée chaque année pour tenir compte de la hausse du coût de la vie (c’est ce qu’on appelle l’indexation sur le taux d’inflation). Or, il y a bien eu augmentation des prix l’an dernier (2,1%) et, malgré cela, l’ajustement traditionnel n’a pas eu lieu. Résultat : plus d’un million de foyers vont payer l’impôt pour la première fois cette année ; par effet domino, nombre de contribuables pourraient changer de tranche (…)« Le gel du barème a un effet mécanique : cela conduit à une augmentation généralisée de l’impôt sur le revenu », décrypte Vincent Drezet, du Syndicat national unifié des impôts. D’ailleurs, le gouvernement s’attend à engranger 1,7 Md€ dans les caisses de l’Etat. Et le double en 2013, soit 3,4 Mds€. A titre de comparaison, le passage de la TVA de 5,5% à 7% ne devrait rapporter « que » 1,8 Md€ en 2012. Le gel du barème de l’IR n’est donc pas une « mesurette » ! » Et prise par conséquent en catimini, aidé en cela par l’inexplicable aveuglement de l’opposition et des médias, en fourbes, en traîtres ! Et l’on va oser nous parler de « courage » ? Le Parisien poursuit : « Alors que nombre de Français ont jusqu’au 15 février pour payer leur premier tiers provisionnel, la hausse n’est pas encore visible. C’est en septembre, en recevant leur avis d’imposition, qu’ils feront cette douloureuse découverte. » Dire que sans cet article du Parisien, on ne l’aurait su qu’après les élections ! Au fait, qui donc se livrait à « une attaque sans précédent contre les classes moyennes », Messieurs les bonimenteurs UMPistes ? Et qui donc, ayant par ailleurs créé au moins 24 nouvelles taxes depuis le début de son quinquennat, n’a « pas été élu pour augmenter les impôts » ? Le sarkozysme est un enfumage permanent.

2 pensées sur “Alors Messieurs les fourbes et hypocrites de l’UMP, qui tape sur les classes moyennes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *