Antisémitisme : le CRIF accuse le Parti socialiste

Paris – Selon certains, le Parti socialiste (PS) est considéré comme le Parti sioniste. Mais, la surprise vient aujourd’hui du CRIF, qui accuse ce parti d’être plutôt antisémite. Oui, vous avez bien lu, antisémite. En effet, le président du CRIF, Richard Prasquier, accuse le PS sur le site du CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France), d’antisémitisme, puisque l’accord entre Europe Ecologie-Les Verts et le PS a « abouti à l’éviction » de Serge Blisko, Tony Dreyfus, Danièle Hoffman-Rispal et Daniel Goldberg, quatre personnalités juives qui, selon lui, sont « garantes dans leur histoire assumée personnelle et familiale, d’une mémoire des persécutions »« L’effet d’affichage des noms des évincés est désastreux ». On aura tout vu n’est-ce pas ? Pire, le beau Richard fait semblant de ne pas accuser le PS, rejetant cette responsabilité sur certains membres de la communauté juive en arguant que, « Il est tentant de parler d’antisémitisme », tout en affirmant « certains l’ont déjà fait ». Quant à lui, il jure qu’il« se garde bien de les suivre ».

Pour Richard Prasquier, ces élus sont des « ponts » entre la communauté juive et le PS. On sait que le CRIF n’invite jamais les Verts au dîner du CRIF, les accusant d’être des antisionistes virulents qui détestent Israël avec insistance. Il regrette que le PS casse le lien avec les juifs de France. Conscient sans doute du poids de l’électorat juif au sein de l’UMP et qui est courroucé par l’attitude de la France, pour avoir voté « oui » pour l’adhésion de la Palestine à l’UNESCO, Richard Prasquier veut-il remettre Nicolas Sarkozy en selle ?

Quant au « off » révélé de Barack Obama et Nicolas Sarkozy en marge du dernier G20 qui avait fait les choux gras de la presse, cette attitude avait encore plus éloigné le champion de la majorité, Nicolas Sarkozy, loin des juifs de France. Mais, très rapidement, le président français avait envoyé une petite note d’excuses plates au premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, lui assurant de son amitié.

Une pensée sur “Antisémitisme : le CRIF accuse le Parti socialiste

  • avatar
    19 novembre 2011 à 8 08 22 112211
    Permalink

    On joue des jeux bien dangereux. Si je dis: les Siciliens dont des Mafieux, c’est raciste; si je dis les Mafieux sont des Siciliens, c’est une vérité. Une vérité qu’il n’est pas opportun de trop souligner, car il est trop facile de glisser d’une des expressions à l’autre et de présumer la commutativité. On n’est pas tous des forts en maths.

    De la même façon, dire que le système financier est contrôlé par des financiers dont les grands pontes sont juifs, n’est pas du tout la même chose que de dire que le monde est contrôlé par des Juifs sont les grands pontes sont des banquiers.

    Ainsi, on n’a pas à être juif pour penser que DSK est tombé dans un piège et qu’on va sans doute découvrir que tout ça est partie d’un complot plus vaste; il suffit de faire partie d’une certaine caste, bien plus « Vieille France » que juive, la même qui est montée au créneau pour défendre Freddo Mitterand.

    Il faut sans doute être juif, toutefois, pour penser qu’on a piégé DSK parce qu’il était juif… Je suis sûr qu’une majorité des Juifs ne le pensent sans doute pas. Il suffit, cependant, qu’un Juif soit cité pour l’avoir dit … et l’on aura une querelle assez oiseuse et très malsaine.

    Un affrontement entre des gens qui ne sont pas tant antisémites qu’un peu judéophobes … et des organisations comme le CRIF qui, sous prétexte de lutter contre le racisme viendront diffuser chez les Gentils la PEUR des Juifs.

    C’est ça qui est dangereux. Car les gens qui ont peur font des choses irrationnelles. Souvent méchantes et parfois terribles. Il faudrait éviter ces affrontements.

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2008/03/11/123-the-shoah-must-go-on/

    PIerre JC Allard

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *