Apologie de la peine de mort sur M6

Hier soir étaient programmés sur M6 plusieurs épisodes de la série américaine Medium, dans laquelle l’actrice Patricia Arquette joue le rôle de la voyante extra-lucide Allison Dubois, censée avoir collaboré avec la justice : « L’histoire a été présentée comme inspirée de faits réels ; cependant le bureau du procureur de Phoenix et les Rangers du Texas ne l’ont jamais employée et ont nié avoir utilisé une seule de ses informations », explique Wikipedia, mais ce n’est pas le sujet. A la fin d’un des épisodes d’hier soir, donc, Allison Dubois a comme d’habitude confondu le meurtrier et elle lui lance, parlant des preuves qui l’accusent : « Il y a largement de quoi vous envoyer dans le couloir de la mort ». Et elle ajoute que la victime, décédée, la charge de lui dire « qu’elle est impatiente de [le] voir ». Deux phrases qui nous ont fait bondir. Nous regardions en famille la télévision, avec notre fille de 15 ans et notre fils de bientôt 12. Ce dialogue de la série a été l’occasion d’un échange sur le sujet de la peine de mort qui nous a rassuré à propos de leur degré de prise de conscience sur le sujet. Mais il s’agit bien d’un grave dérapage qu’il convient de dénoncer haut et fort ! L’auxiliaire de la justice américaine mise en scène par la série ne se réjouit pas que le criminel ait été démasqué et soit mis hors d’état de nuire mais, par avance, qu’il soit exécuté. Insupportable ! La peine de mort est une barbarie, et sa mise en application d’autant plus scandaleuse quand cet assassinat légal est perpétré au pays qui donne des leçons de démocratie, de liberté et de droits de l’Homme au monde entier, les Etats-Unis d’Amérique : « Au pays des boulimies en tout genre, où la surconsommation est le standard d’un bonheur illusoire, la justice ne s’affaire pas à chercher les vrais coupables, écrit Sandrine Ageorges-Skinner, membre du conseil d’Administration d’Ensemble contre la peine de mort. Elle les trouve au plus près et les fabrique de toutes pièces quand le résultat se fait trop attendre. Si la justice s’achète, c’est parce que ce qui compte par-dessus tout dans cette sanglante compétition, ce sont les voix des électeurs. Des procureurs aux juges d’état et aux shérifs, une seule motivation : la victoire électorale, au détriment de tout le reste, y compris de la vérité dont personne ne se soucie, pas même la population. (…) L’opposition à la peine de mort ne souffre aucune demi-mesure, il n’existe aucun être humain sur cette terre qui mérite ce châtiment et aucun être humain ne doit avoir entre ses mains le pouvoir de vie ou de mort sur l’un de ses semblables. »

Insidieusement, dans l’anodin divertissement d’une série fantastico-policière, M6 a bel et bien relayé une apologie de la peine de mort. Nous nous flattons d’être le seul à le relever, tout en le regrettant : sans doute du fait d’un manque de vigilance de la part des responsables de la chaîne, elle a offert une superbe promotion à la justification de cette odieuse pratique. Il y a sans doute à méditer sur la force de frappe d’Hollywood dès lors que les programmes dont l’industrie audio-visuelle américaine abreuve le monde véhiculent une idéologie de la vengeance aux antipodes de toute philosophie humaniste.

Une pensée sur “Apologie de la peine de mort sur M6

  • avatar
    3 octobre 2011 à 9 09 52 105210
    Permalink

    Un tigre mangeur d’homme s’est emparé d’un enfant du village,l’a emporté dans la jungle et l’a dévoré.

    Des habitants du village partent en chasse, encerclent le tigre et le tue.

    Est-ce de la barbarie?

    Personnellement, je ne crois pas. L’acte est pour empêcher la récidive du tigre.

    La barbarie serait de tuer tous les tigres sans distinction, ou de tuer un tigre innocent.

    De réunir tous les tigres mangeurs d’hommes dans un enclos pour les contrôler et les nourrir de poisson n’est que de retarder le problème et que d’attiser la fureur des tigres.

    Amicalement

    Elie l’Artiste

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *