Bettencourtgate : la grande manipulation de l’Elysée (avec Le Figaro)

« Contrairement à ce qui avait fuité dans la presse, Claire Thibout ne s’est pas rétractée. Elle aurait maintenu l’ensemble de ses déclarations, y compris les enveloppes remises aux visiteurs [politiques] selon son avocat« , rectifie un sujet de BFM TV diffusé hier sur la chaîne. C’est ce que nous écrivions hier : Woerth et Sarkozy « totalement blanchis » ? Une monstrueuse intoxication ! Nous visions le communiqué de l’Elysée suivant les très partielles rétractations, sur deux points de détail en réalité, dont s’était emparé Le Figaro, qui n’a jamais autant mérité le surnom dont nous l’affublons de Pravda sarkozyste, pour un titre qui devrait valoir au directeur du journal le goudron et les plumes, tant il bafoue la réalité donc la déontologie journalistique, Claire agThibout dénonce « la romance de Mediapart ». « Elle confirme mot pour mot ce qu’elle a dit concernant l’argent que lui avait demandé Monsieur Maistre pour Monsieur Woerth, rétablit sur BFM TV Maître Alain Gillot, l’avocat de l’ex-comptable, elle confirme les visites de Monsieur Sarkozy chez les Bettencourt, (…) elle confirme les enveloppes avec de l’argent en espèces qu’elle préparait pour le compte de Monsieur Bettencourt et le fait qu’elle constatait que, après la visite de ces personnes, ces enveloppes étaient vides. »

Alors comment donc est-il possible que, l’espace de quelques heures, la fable de la rétractation de l’ex-comptable se soit répandue comme traînée de poudre ? Réponse dans la Gazette d’@rrêt sur images : « nos deux invités[Fabrice Lhomme, l’un des auteurs des révélations de Mediapart, et Gérard Davet*, qui suit l’affaire au jour le jour pour Le Monderacontent avec minutie comment des extraits soigneusement sélectionnés de l’audition sont arrivés dans toutes les rédactions : « On n’a eu aucun mal à obtenir des extraits du PV, les sources n’ont jamais été aussi nombreuses et faciles d’accès, signale Gérard Davet. Mais il a été beaucoup plus compliqué d’en obtenir l’intégralité. » (…) Le journaliste du Monde n’a aucun doute : la facilité avec laquelle diverses sources ont donné accès aux extraits choisis témoigne d’une « offensive élyséenne«  pour décrédibiliser les accusations de Mediapart.

 » Maître Gillot accuse sur le site d’Europe 1 : « Qui a transmis ces PV d’audition ? Le parquet de Nanterre ? Ou peut-être plus grave : le ministre de l’Intérieur ? C’est une déduction logique, puisque ça ne vient, évidemment, pas de moi, ni de ma cliente. Je ne vois pas d’où cela peut venir si ce n’est des services de police qui, tout à fait logiquement, à mon avis, informent leur hiérarchie. Donc je me dis que ça vient de très haut la diffusion scandaleuse des PV d’audition. » Mediapart complète : « Me Gillot souligne que des extraits choisis des PV d’audition de la comptable ont été diffusés dans Le Figaro et dans Le Monde* alors que sa cliente était toujours entendue par la police sans la possibilité d’être assistée d’un avocat. Il souligne la possibilité d’une manipulation par le ministère de l’intérieur ou le parquet. » Et le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, de pousser des cris d’orfraie : « de telles allégations sont aussi calomnieuses qu’inacceptables, fait-il mine de s’offusquer, disant couv« déplorer vivement que certains, ici ou là, cherchent à entretenir le soupçon et à salir les institutions de la République« . Mais n’est-ce pas justement salir les institutions de la République que de tenter de façon aussi visible de manipuler l’information ? Nous l’avions écrit : avec Sarkozy, depuis le début et plus que jamais, c’est La grande manipulation.

*Citer Gérard Davet dans cette affaire ne l’absout évidemment pas pour le honteux article qui lui avait valu une condamnation en justice pour diffamation de l’ami Michel Roussel. Et d’avoir publié les extraits d’audition tronqués de Claire Thibout, même de façon plus prudente que Le Figaro, n’est pas non plus à son honneur.

5 pensées sur “Bettencourtgate : la grande manipulation de l’Elysée (avec Le Figaro)

  • avatar
    12 juillet 2010 à 2 02 34 07347
    Permalink

    Pierre,

    Bonjour,

    Je ne commenterais pas cet article.

    J’ai envoyé un e-mail en « privé » sans réponse, je ne trouve pas cela sympa.
    Nous constatons que les articles se retrouvent sur CentPapiers, sans que nous en soyons informés.
    Je rejoint TOTALEMENT mes rédacteurs et commentateurs, qui n’acceptent pas cela.
    Il va falloir trés RAPIDEMENT trouver une solution, nous sommes mille fois décidés à aider CentPapiers, mais pas de cette façon, ni maniére, que je trouve INADMISSIBLE.
    Les articles se proménent de partout et nous sommes de vulgaires IGNORANT.
    Pierre, nous nous connaissons depuis suffissament de temps, j’ai demandé une baniére sur CentPapiers, comme le Québec en posséde UNE sur Les Voix du Panda depuis des ANNEES.
    Sans nouvelle précise je n’accpterai plus cet import par le flux RSS, la technique nous, nous, connaissons.
    Je pense que je suis assez CLAIR et mes participants AUSSI.
    Donc, je ne souhaite, pas prende des mesures TCHNIQUES qui empêchent de le faire, alors j’attends une réponse claire, nette et précise à défaut nous ferons.
    Ceci étant, tous les lecteurs de CentPapiers ont mon, notre estime, mais nous demandons du respect.
    Je suis trés en COLERE, donc à présentg l’action est dans l camp de Pierre Allard.
    Cela suffit de parler dans le vide.
    Vous pouvez contater mes propos et ceux des Voix ici:
    http://www.panda-france.net
    Bonne journée et bonne lecture, ou bons vents comme dit Pierre. Oui je vais faire de copier/coller sur divers articles pour bien démontrer, que nous, nous n’avons jamais pratiqué de la sorte. Nous sommes tout à fait d’accord pour le partage mais à la condition que les PARTS soient égales.
    Patrick Juan
    Fondateur et maître des Voix depuis sa création.
    Le Panda

    2:31, le Lundi 12 juillet 2010

    Répondre
  • avatar
    12 juillet 2010 à 8 08 14 07147
    Permalink

    @ Panda:

    Bonjour Panda

    Je suis stupéfait. Il faut vraiment que les mots puissent prendre des sens bien différents pour que surgisse un tel malentendu. Je crois que, dès le départ, il avait été clair que nous pouvions récupérer réciproquement nos articles, sans quoi je ne l’aurais pas fait.

    Nous en avons parlé souvent. Il y a trois jours à peine, tu m’écrivais.

    » Je ne publierai plus sur CentPapiers tant qu’une bannière via les Voix du Panda ne soit mise en place. Tu peux continuer sans problème à venir récupérer TOUS LES ARTICLES que tu souhaites. Je l’ai dis pas une fois mais plus de cent fois, c’est un problème de CONFIGURATIONS. »

    Est-ce que ça ne veut pas dire que je puis aller récupérer sur ton site tous les articles que je souhaite ?

    Je t’ai invité souvent, aussi, à venir puiser et reproduire chez toi tout ce que tu voulais de CentPapiers.

    J’interrompt, bien sûr, commençant dès aujourd’hui, la publication d’articles en provenance du Panda. Est-ce que tu souhaites que j’enlève aussi ceux qui sont déjà en ligne ?

    Sois sur que je suis d’une parfaite bonne foi en cette affaire et que j’agirai selon tes exigences. De ton côté, tu peux venir chercher et reproduire en tout temps sur ton site tous les articles que nous publions ici sur CentPapiers et dont je ne souhaite que la plus grande diffusion possible.

    J’attends toujours ton appel téléphonique à 13 H heure de Montreal, comme d’habitude.

    Toujours très cordialement

    Pierre JC Allard

    P.S. Ton message privé est arrivé…. mais à 3 h 00. Je dormais,. je viens de le voir.

    Répondre
  • avatar
    12 juillet 2010 à 16 04 26 07267
    Permalink

    @ Tous
    Suite à une conversation téléphonique entre le Panda et moi il a été convenu que CentPapiers poursuivrait la publication des articles des Voix du Panda qui lui plairaient, en indiquant l’auteur et la source.Les Voix du Panda pourront en faire tout autant avec les articles publiés sur Cent Papiers.
    Cette republication se fera sans changements aux textes, et avec les seuls changements aux photos qu’exige le formatage, le site source étant alors informé de ces changements.
    Je profite de cette occasion pour préciser au Panda et à tous ceux que cet aspect intéresse, qu’il est de l’intention de CentPapiers de rémunérer ses rédacteurs d’un pourcentage de ses profits nets, chacun au prorata des visite reçues par ses textes mis en ligne.
    C’est une suggestion que j’avais faite à Agoravox il y a quelques années, mais qui n’avait pas été retenue. Elle s’appliquera ici quand il aura été décidé de rentabiliser le site par des revenus publicitaires ou autrement, ce qui est encore prématuré.
    Votre éditeur
    Le Panda confirmera cette entente à son prochain passage sur nos terres…

    Répondre
  • avatar
    12 juillet 2010 à 17 05 23 07237
    Permalink

    @Pierre Allard,

    Suite à une conversation téléphonique entre le Panda et moi il a été convenu que CentPapiers poursuivrait la publication des articles des Voix du Panda qui lui plairaient, en indiquant l’auteur et la source.Les Voix du Panda pourront en faire tout autant avec les articles publiés sur Cent Papiers.

    Absolument,
    C’est ce qui est ressorti de notre entretien.
    Mais nous avons aussi prévu de faire paraitre un article commun, sur les Deux Forums, afin que vous toutes et tous dont nous avons tant besoin, vous puissiez nous aider.
    CELA VA FAIRE l’objet d’un article, donc chacun des présents ici et sur les voix auront connaissance.
    Le même jour pas à la même heure cela va de soit.

    Quant au phénomène de la rénumération des rédacteurs ou commentateurs; j’ai été le premier à en parler et à faire un article sur Agora Vox.
    J’ai pris la décision dés ce jour là, avec la complicité de l’enfoiré et d’une bande de copains de créer les voix du panda.
    Cela, ne nous empêche pas, sur notre forum, d’avoir un lien via AGV, comme sur CP, et bien d’autres.
    Pourquoi ?
    Simplement, pour essayer de démontrer, que jamais nous n’avons et je n’ai jamais fermé, les portes à quiconque.
    Nous avons une Charte dont je suis le seul GARANT, mais dans la mesure où tout un chacun ne la respecterait pas, je ne serais RIEN.
    Quellles que soit vos qualités aux uns et autres je ne viendrai JAMAIS récupérer un de vos ARTICLES, dans la mesure où vous ne soyez pas capable de défendre sa, votre valeur.
    Je confirme la suite des écrits de votre EDITEUR, en voguant sur vos terres et je souhaite du plus profond de moi et l’ensemble de l’équipe des voix que vous aussi vous vous sentiez chez vous, chez nous.

    Patrick Juan

    http://www.panda-france.net

    Le Panda

    15:46, le Lundi 12 juillet 2010

    17:22, le Lundi 12 juillet 2010

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *