Brice Hortefeux: « touche pas à mes flics ! »

Les autorités de ce pays marchent sur la tête. De Brice Hortefeux en passant par le Préfet de Seine-St-Denis. Comment peut-on accepter que ceux qui devraient nous protéger, soient gangrenés ? C’est à ne plus rien comprendre. Un policier qui manque à ses obligations, n’a pas sa place dans ce corps digne où, la rectitude morale doit être exigée.

Après le forfait honteux de 7 de leurs membres, on a vu au Tribunal de Bobigny, la plus grosse escroquerie en matière de manifestation. Et dire que ces gens sont souvent envoyés pour frapper des manifestatants. Or, les actes commis par ces policiers sont gravissimes. Le jugement en lui-même qu’ils trouvent « disproportionné » dixit Hortefeux, est en conséquence. Les faits remontent au 9 septembre dernier. C’était à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Un policier avait été blessé à la jambe, percuté par une voiture après une course-poursuite. Cette voiture était celle d’un de ses collègues.

Figurez-vous que ces quidams ont fait un faux témoignage, en accusant un innocent qui risquait, lui, de finir ses jours en prison. Pourquoi ? Il était simplement accusé de tentative d’homicide sur un policier. Etonnant, non ? Ces policiers, accusés de « dénonciation calomnieuse » et « faux en écritures », condamnés ce jour à des peines allant de six mois à un an de prison ferme, je trouve ça nécessaire. Evidemment, le Parquet, c’est à dire l’Etat, a fait appel. Fichtre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *