Buzz: Roland Dumas, Mitterrand, Arash Derambarsh et le Cherche Midi.

 

F. Mitterrand et R. Dumas

L’ancien ministre de François Mitterrand, à coeur ouvert, livre aux potentiels lecteurs, sa relation intime avec l’homme d’Etat et de conviction que fut François Mitterrand. Ceci allait décider de son parcours personnel, sa vision politique et ses choix de vie, en tant que résistant, sympathisant puis socialiste dès 1942, ancien journaliste, avocat réputé, député, dandy,  ministre puis président du Conseil constitutionnel. Sans un seul tabou, il parle de tout, relate tout, explique tout, sans fioriture ni faux-semblants.

Roland Dumas, âgé aujourd’hui de 88 ans, « expose » sa relation avec François Mitterrand et se dévoile lui-même dans un langage simple et direct, empreint de romanesque. Homme d’expérience au parcours haut en couleurs, on apprend que sa famille fait partir des justes qui ont notamment sauvé des juifs, après l’Anschluss de 1939. Il s’agissait particulièrement d’un, le dénommé Joachim Felberbaum, juif d’origine autrichienne, hébergé chez eux… Ce fidèle parmi les fidèles de François Mitterrand, veut « donner de la perspective sur une période et des comportements souvent décriés », précise son éditeur, Arash Derambarsh.

Roland Dumas, qui a bénéficié d’une relaxe dans l’affaire ELF en 2003, avait démissionné comme président du Conseil constitutionnel en 2000, après avoir été accusé de favoritisme, lors de l’embauche de son ancienne maîtresse, Christine Deviers-Joncour. Il ne manquait plus que cet épisode croustillant des années Dumas. Entre révélations et sincérité, épreuves douloureuses, envies, regrets et combat, ce livre permet de retrouver un jeune homme de…88 ans qui n’a pas perdu de sa superbe.

Pour finir, toujours selon son éditeur Arash Derambarsh, Roland  Dumas dira également « qui il soutient, et pourquoi, en vue des prochaines primaires » au Parti socialiste. Il avait été l’un des poids lourds du Parti socialiste, ne s’étant pas désolidarisé du choix des militants lors des primaires de 2007 où il avait apporté son soutien à la dame du Poitou, Ségolène Royal et lors de la présidentielle de 2007.

Une pensée sur “Buzz: Roland Dumas, Mitterrand, Arash Derambarsh et le Cherche Midi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *