Ça va bien aller…

 

Par François Marginean

Les autorités, les gouvernements et les médias sont d’un positivisme déconcertant. À les écouter, les pires catastrophes naturelles ou celles créées par l’homme n’ont que peu de conséquences, elles sont sous contrôle et on s’inquiète pour rien. Ou peut-être nous mentent-ils constamment, nous prenant soit pour des imbéciles ou des ignares infantilisés dont on veut éviter qu’ils paniquent, qu’on doit protéger car ils ne peuvent choisir par eux-même la meilleure marche à suivre afin de guider leur vie.

Voici un échantillon éducatif pour illustrer ceci:

Les gaz de schiste

L’industrie du gaz et du pétrole s’amuse allègrement à fracturer un peu partout le sous-sol québécois et nord-américain en quête de gaz de schiste. Pour y arriver, ils doivent injecter une mixture de plus de 400 produits chimiques sous pression pour faire remonter les gaz à la surface, polluant les nappes phréatiques et l’environnement au point tel que des gens arrivent à allumer leur eau du robinet. Ces fractures du sous-sol fragilisent et rendent instables les strates géologiques, causant de nombreux tremblements de terre. La petite ville américaine de Guy, en Arkansas, est devenue la capitale des séismes pour le fait unique de subir une douzaine de tremblements de terre quotidiennement. Les résidents de cette municipalité ont subi des milliers de séismes allant jusqu’à 4 sur l’échelle de Richter en tout juste six mois après que les forages aient apparemment déstabilisé le sol sous leurs pieds.

La zone sismique de New Madrid (en anglais New Madrid Seismic Zone), connue aussi sous le nom de rift de Reelfoot ou de ligne de faille de New Madrid, est une zone sismique majeure à la limite du Sud et du Middle West des États-Unis, s’étendant au sud-ouest de New Madrid dans le Missouri.

Le système de faille de New Madrid est responsable des tremblements de terre de New Madrid de 1811-1812 et a le potentiel pour produire des tremblements de terre destructeurs en moyenne tous les 300 à 500 ans. Depuis 1812 de fréquents petits tremblements de terre intraplaques (tremblements de terre à l’intérieur d’une plaque tectonique) furent enregistrés dans cette zone.

La zone sismique couvre des parties de cinq États américains : l’Illinois, le Missouri, l’Arkansas, le Kentucky et le Tennessee.

(Wikipédia)

La faille de New Madrid est plus importante et potentiellement plus dévastatrice que celle de la côte ouest, en Californie. Une recrudescence de séismes a été enregistré depuis quelques années dans cette zone sismique. Qu’à cela ne tienne, de nombreuses compagnies pétrolières et gazières s’amusent gaiement à percer le sol à cet endroit et tout autour, y injectant des liquides sous pression ce qui entraine une déstabilisation des strates géologiques. Pour avoir un aperçu de cette situation, voir cet extrait du film Gazland, sous-titré en français.

Mais selon l’industrie et le gouvernement, ne vous inquiétez pas, ça va bien aller…

Dans le golfe du Mexique

L’arnaque de BP et les puits qui n’ont jamais vraiment été colmatés et le fond marin poreux qui transpirait du pétrole de partout reviennent hanter BP et les résidents de la région du golfe du Mexique. Ce n’est pas parce que BP, les médias et le gouvernement US ont déclaré le dossier clos et réglé que c’est le cas. En effet, on a appris cette semaine qu’une importante nappe de pétrole est apparue, proche du site du Deepwater Horizon, à MC243, mesurant 160 kilomètres de long et une vingtaine de large. Elle est située à une quarantaine de kilomètres au sud de Grand Isle.

Mais la garde côtière américaine tente de rassurer la population en déclarant que ce ne serait que de larges quantités de sédiments et non pas du pétrole. Des sédiments (voir les images)? On nous prend pour qui? À cette distance des côtes, ils auraient déjà décanté au fond du golfe et s’ils s’agissait vraiment de sédiments, personne n’y aurait porté d’intérêt. C’est bien parce que cela sortait de l’ordinaire que des gens l’ont remarqué. Mais on nous prend pour des imbéciles et on nous répète que ça va bien aller, de ne pas s’en faire. Les puits ont été colmatés et il n’y a plus de fuites, bien sûr. Et Shell vient d’obtenir l’approbation pour forer de nouveaux puits en eaux profondes dans le golfe du Mexique.

Guerre humanitaire contre la Libye – Cadeau du prix Nobel de la paix Obama et des néocons sionistes

Que dire? Le prix Nobel de la paix a lancé avec ses complices, dont la France, l’Angleterre et le Canada, une nouvelle guerre d’agression, déguisée en guerre « humanitaire ». Une guerre humanitaire, quel oxymore incroyable de type orwellien. Une guerre humanitaire, ça n’existe pas. Une guerre, c’est sanglant, destructeur et c’est un drame pour la population civile qu’on dit vouloir « aider » et « sauver ». À coups de bombes et de missiles. $100 millions en missiles seulement que la première journée de bombardement humanitaire. On n’arrête pas le progrès. Les révolutions populaires doivent être détournées et canalisées, matées pour se plier à l’agenda impérialiste néocon/sioniste. Les États-Unis ont besoin d’un pied militaire sur le continent africain et veut le contrôle des ressources naturelles dont le pétrole tout comme l’Angleterre et la France et Israël a besoin de l’eau et du contrôle de la région. Les Libyens sont trop imbéciles pour se gouverner eux-mêmes et choisir leur destinée. Il faut intervenir pour les aider et mettre en place ou soutenir une marionnette tyrannique des pouvoirs occidentaux et sionistes. Les médias nous rapportent innocemment les images de cette agression immorale de la même manière qu’au moment du début de la guerre en Irak, en mars 2003, sans poser trop de questions gênantes.

Ça va bien aller, nous dit-on, tout est sous contrôle et on est satisfait du déroulement des bombardements aériens. Jamais une guerre n’a été gagnée des airs sans intervenir au sol directement, mais c’est un détail. L’occupation militaire suivra bientôt, juste le temps de justifier le tout.

« Si vous voulez une image du futur, imaginez une botte écrasant – pour l’éternité- le visage d’un homme. »
George Orwell

Le bombardement de la Libye va commencer le jour – ou à un jour près – du huitième anniversaire du début de la destruction de l’Irak, le 19 mars, en Europe. La Libye aussi va être détruite – ses écoles, son système éducatif, son eau, ses infrastructures, ses hôpitaux, ses buildings municipaux. il y aura de nombreuses « erreurs tragiques » et autres « dommages collatéraux » de mères, pères, enfants, bébés, grands-parents, écoles pour les sourds et muets, etc… etc… Et les merveilleux vestiges romains et les ruines encore plus anciennes qui ont résisté au temps et à tous les remous de l’histoire et ont fait l’admiration de tant de monde comme ceux d’Irak, l’histoire de cette nation – et son humanité, à l’instar de l’Irak et de l’Afghanistan, disparaîtront pour toujours.

Les infrastructures vont être détruites. l’embargo restera en place ; et rendra la reconstruction impossible. L’Angleterre, la France et les USA décideront que le pays a besoin d’être « stabilisé », qu’il faut « l’aider à reconstruire ». Ils arriveront et prendront la direction des installations et des champs de pétrole ; au début les Libyens seront un problème accessoire puis ils deviendront vite « l’ennemi » des « insurgés », on leur tirera dessus, ils seront emprisonnés, torturés, victimes de toutes sortes d’abus -et un « gouvernement » fantoche ami des USA sera mis en place.

Les envahisseurs accorderont à leurs firmes des contrats pour la reconstruction, l’argent – qui sera sans doute prélevée sans compter sur les actifs gelés – disparaîtra et le pays restera largement en ruines.

Et ceux qui applaudissent de toute leurs forces, comme pour l’Irak, vont se mettre à courir d’un station de télévision ou de radio à une autre, à Londres, en Europe et aux USA, avant de retourner dans leurs maisons bien protégées et de retrouver la sécurité de leurs emplois bien payés en Europe, Grande Bretagne et USA, certains qu’aucune bombe ne risque de leur tomber sur la tête. Leurs enfants ne seront pas pris de tremblements incontrôlables et ne feront pas dans leurs culottes de terreur en entendant s’approcher les avions. (L’hypocrisie et la trahison de l’ONU : le cas de la Libye)

Des innocents meurent déjà par dizaines, mais c’est pas grave, c’est pour les aider. Ça va bien aller.

Une fuite d’eau déminéralisée (radioactive) d’une centrale nucléaire en Ontario

Le 16 mars dernier, la Canadian Broadcasting Corporation (CBC) rapportait que la centrale nucléaire de la Ontario Power Generation à Pickering, Ontario, a subi une fuite d’eau radioactive dans le lac Ontario provenant de la station Pickering A. Résultant de ce qui apparait avoir été un bris d’un joint d’étanchéité d’une pompe, la commission canadienne de sûreté nucléaire a rapporté que 73 000 litres d’eau « déminéralisée » s’était échappé de la station nucléaire de Pickering A pour se retrouver dans le lac Ontario qui est la source principale d’eau potable pour des millions de personnes. La commission a déclaré que  » le risque radiologique pour l’environnement et la santé des gens est négligeable « . Ça va bien aller. (source)

De la même manière, la Ontario Power Generation (OPG) et le gouvernement canadien ont préféré utiliser le terme d’eau  » déminéralisée  » au lieu de  » radioactive  » lorsqu’ils discutaient de la fuite. Aucun doute que cela constitue une tentative de diminuer les inquiétudes concernant un autre accident nucléaire alors que l’anxiété est à son paroxysme suite à la catastrophe  » déminéralisée  » au Japon.

Pourtant, bien que des experts aient tenté de rassurer les gens en déclarant que l’eau échappée n’était pas radioactive, un rapport de l’OPG et de Ted Gruetzner lors d’une interview sur CTV ont admis que l’eau était  » un peu radioactive « . (source)

La commission canadienne de sûreté nucléaire et Environnement Canada surveillent la situation. Ne soyez pas inquiet, ça va bien aller. Un peu de radioactivité ne peut pas faire de mal.

 

32 pensées sur “Ça va bien aller…

  • avatar
    23 mars 2011 à 7 07 56 03563
    Permalink

    Merci François.

    Cet article rapporte les « faits » tels qu’ils sont.

    Bombarder des gens pour « leur bien » est complètement stupide!

    Accepter un « peu de pétrole » dans l’océan pour « le bien de l’ensemble » est essentiellement imbécile.

    Croire qu’un peu de « radioactivité » échappée des « centrales », pour « la qualité de vie » de la population ne fait aucun dégats réel,est absolument idiot.

    Fracturer des sols pour en « libérer » les gaz en disant que ces gaz ne se déplaceront pas à travers les « fractures » lorsqu’on y mettra de la pression est d’un indescriptible crétinisme.

    Voilà où en est rendu aujourd’hui, notre aptitude à « réfléchir » qui est supposé être la caractéristique essentielle du « summum  » de l’évolution.

    On veut « tuer » les vieux « pour leur bien », on « soigne » les malades en les empoisonnant de produits chimiques ou de radioactivité, on améliore « la qualité de vie » de chacun en diminuant ses possibilités d’acquérir nourriture, logement et vêtements.

    Et on continue de « comprendre » que cela est indispensable à notre « sécurité ».

    Il y aura peut-être une « révolution »; mais ce sera pour changer simplement les moyens pour arriver aux mêmes résultats.

    J’ai hâte de lire les commentaires géniaux qui vont « expliquer » que les autorités ont raison. Il y a trois cents ans, ces défendseurs de la justice sociale, se pourléchaient les babines devant des condamnés au pilori ou au flammes.

    Ces mêmes personnes trouvaient inhumain les mêmes supplices fait par les « sauvages » de l’Amérique du nord.

    Difficile d’être plus « con-descendants » que cela.

    Elie l’Artiste

    Répondre
  • avatar
    23 mars 2011 à 21 09 37 03373
    Permalink

    Je vous rappelle, qu’en ce sens, L’Irak est une « réussite totale » après 8 ans (?)…
    La véritable évolution – actuellement – est que nous payons les dictateurs qui nous mènent.
    En passant, j’ai reçu un message de quelqu’un me disant que ça coûtait 10,000$ en essence pour faire voler un missile tomahawk.
    Pour les avions, à ce que j’en sache, c’est environ 40,000$ l’heure. Les mécanos, le pilote, et les …
    changements d’huile .. 😛

    Voilà l’Occident devenu une clique de nazis.
    Financée par les petits travailleurs qui doivent se serrer la ceinture.
    Les temps « sont durs »…

    Répondre
    • avatar
      24 mars 2011 à 0 12 53 03533
      Permalink

      Ils ont dépensé plus de $100 millions en missiles juste la première journée de bombardement en Libye.

      Répondre
  • avatar
    23 mars 2011 à 22 10 44 03443
    Permalink

    En a peine 10 jours, tous nos médias ( même les journaux « papiers » quotidiens ), ont relégué le « Japon » en énième ligne de première page, exactement comme une simple rubrique « Faits Divers ».
    Depuis 3 jours, on ne nous dit plus rien, sauf le raccordement électrique aux centrales, qui permettent d’allumer une ampoule pour mieux y voir, et les évacuations des travailleurs du réacteur 3 suite à la projection intermittante d’une fumée noire dont on nous dit ignorer la cause!

    POURQUOI? QUE NOUS CACHE-T-ON?
    La semaine dernière les journalistes du monde entier affirmaient que les japonais avaient 48 h pour redresser la situation. Qu’en est-il?

    Seules deux hypothèses s’offrent à nous selon Dominique Leglu (doctorat en physique nucléaire et physique des particules), directrice de rédaction du mensuel scientifique Sciences et Avenir.
    http://sciencepourvousetmoi.blogs.nouvelobs.com/archive/2011/03/23/fukushima-suite-16-uranium-et-transuraniens.html

    La plus probable est que cette catastrophe devienne dix fois plus importante que Tchernobyl et qu’on ne transmet plus d’information pour éviter la panique mondiale.

    mercredi 23 mars: «L’enceinte de confinement du réacteur n°3 ne semble plus étanche, selon les indications de pression » IRSN
    « Cette perte d’étanchéité, ajoute l’IRSN, serait à l’origine de rejets radioactifs « continus » non filtrés dans l’environnement.» IRSN

    Hypothèse du pire:
    « Le cœur du réacteur a fondu ainsi que le fond de la cuve et tout l’ensemble, sous forme de corium [mélange de combustible et de métal fondus] se trouve sur le béton » Thierry Charles, directeur à l’IRSN, 23 mars 2011.
    «Nous nous permettrons, ici, de faire une hypothèse politiquement incorrecte : et si toutes les données n’étaient pas transmises !» Dominique Leglu

    Le coeur du réacteur serait fondu, la cuve métallique de 20 cm serait percée à sa base par le magma radioactif, et la fumée noire provient de la dégradation du béton, sous le réacteur, enveloppant la cuve métallique de rétention dont la dalle suppérieure serait endommagée.
    Le réacteur 3 contient du plutonum. Là où l’iode a une demi-vie de 8 jours (au bout de 8 jours, il ne reste que la moitié de la quantité initiale), certains isotopes de plutonium ont une demi-vie de 80 ans, et d’autres de 24000 ans.

    DG

    Répondre
    • avatar
      24 mars 2011 à 0 12 58 03583
      Permalink

      Vous avez raison Denis, presque plus rien dans les médias depuis quelques jours. Je vais m’en occuper cette semaine, c’est pourquoi j’ai laissé le texte ouvert à la toute fin. J’essaie de trouver le temps de le faire, je suis débordé et vais me coucher aux petites heures du matin à tous les jours. J’ai beaucoup d’informations à vous communiquer. La situation est beaucoup pire qu’on ne le croit.

      Répondre
  • avatar
    23 mars 2011 à 22 10 55 03553
    Permalink

    Un apperçu de la désinformation et de la propagande:

    Le site web bien lèché des rebelles libyafeb17.com qui donnent des informations depuis le 16 février sur la situation ‘des supporteurs’ situés principalement aux État-Unis, et ensuite des supposés massacres en Libye, a de quoi surprendre.

    Le serveur est situé au:

    5 Roundwood Avenue
    Stockley Park
    Uxbridge
    UB11 1FF
    United Kingdom

    et enregistré par Mohamed Abdelati.
    http://whois.domaintools.com/libyafeb17.com (on a protégé le nom et l’adresse de celui-ci à partir du 22 mars -Identity Protection Service- )

    Mohamed Abdelati écrit de Chicago sur un journal supposé ‘activiste islamique’ affilié au Jewish Council on Urban Affairs (JCUA): (voir au bas de la page)
    http://www.cairchicago.org/2011/02/22/chicagoans-rallied-for-libya-at-daley-center/

    Pendant une manifestation (le 22 février à Chicago), un participant a reçu la nouvelle déchirante que son frère venait d’être tué en Libye. (tiens donc? aucune vérification possible!)
    https://www.cairchicago.org/our-staff/ (parmis les 70 manifestants?)

    23 mars ce matin: Un hoax sur Twitters concernant un prétendu hacking Turc du site web du gouvernement Kadhafi vient tout juste de tomber, et devinez d’où provient l’information?
    http://www.libyafeb17.com/wp-content/uploads/2011/03/hackv2.jpg

    DG

    Répondre
  • avatar
    24 mars 2011 à 4 04 22 03223
    Permalink

    Les chiffres relatifs à la contamination de l’air existent mais ils sont confisqués par les Etats !

    Black-out international

    COMMUNIQUE CRIIRAD 23 mars 2011 – 17h COLERE ET INDIGNATION – VOLET N°1 Les chiffres relatifs à la contamination de l’air existent mais ils sont confisqués par les Etats ! La publication des données du réseau CTBTO1 ainsi que des installations nucléaires nordaméricaines nous aurait renseigné précisément sur les niveaux de contamination de l’air et nous aurait permis d’évaluer de façon fiable les niveaux de risque bien avant que les masses d’air contaminé n’arrivent sur l’Europe. La CRIIRAD lance un appel international, invitant citoyens, associations, scientifiques, élus … de tous pays à se mobiliser à ses côtés afin d’exiger que les résultats relatifs à la contamination radioactive de l’air, obtenus grâce à l’argent public, soient mis à disposition du public ET SERVENT A SA PROTECTION.

    http://www.fichier-pdf.fr/2011/03/23/11-03-23-volet1/11-03-23-volet1.pdf

    DG

    Répondre
  • avatar
    24 mars 2011 à 6 06 13 03133
    Permalink

    …électricité…qui permet d’allumer une ampoule pour mieux y voir…

    Deux travailleurs s’occupent dans la salle de contrôle du réacteur 2; là où les médias nous annoncent à grands coups que l’électricité est revenu depuis 4 jours, donnant l’impression que ‘Ça va bien aller’.

    DG

    Répondre
  • avatar
    25 mars 2011 à 4 04 09 03093
    Permalink

    Brève: 25 mars
    Deux Japonais ont été hospitalisés après leur arrivée mercredi en Chine en provenance de Tokyo sur un vol commercial parce qu’ils présentaient de « graves » taux de radioactivité, a annoncé vendredi l’Administration chinoise chargée de la sécurité et de la quarantaine.

    Ces deux Japonais résidaient dans un rayon de 200 à 350 km de la centrale nucléaire, très endommagée par le séisme et le raz-de-marée du 11 mars, dans l’est du Japon. Les deux voyageurs ont été hospitalisés dans la ville de Suzhou (est) « pour recevoir un traitement », précise l’Administration sur son site, et « leurs bagages et vêtements ont été détruits ». (Source AFP)

    http://www.lepoint.fr/monde/deux-japonais-hospitalises-a-leur-arrivee-en-chine-pour-cause-d-irradiation-25-03-2011-1311188_24.php

    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/planete/20110311.OBS9475/en-direct-la-situation-au-japon.html

     »Ça va bien aller »

    DG

    Répondre
  • avatar
    26 mars 2011 à 12 12 45 03453
    Permalink

    NOS MÉDIAS MONDIAUX OFFICIELS

    Annonce officielle du 26 mars:
    «Le niveau de toxicité radioactive de la mer à Fukushima est 1250 fois suppérieur à la normale.»

    Dépèche gouvernementale nipponne rassurante du 26 mars:
    «Les risques de contamination de la chaine alimentaire des produits de la mer sont minimes… puisque les flottes de pêche de la région ont été détruites lors du tsunami.»

    Plus insignifiant que ça …

    DG

    Répondre
    • avatar
      26 mars 2011 à 21 09 28 03283
      Permalink

      François,
      « IL a donné le feu vert pour l’assassinat de Kennedy ».

      Mais qui accuse-t-il d’avoir tué Kennedy? Israel?
      Comprend pas trop.
      Quant à la centrale de Dimona – que je ne connaissais pas – il y a des informations sur le net.
      D’abord un plan Français, puis du Royaume Uni qui s’en mêlèrent, et …emmêlèrent les Israéliens eux-mêmes et les américains dans un jeu de cache-cache qui ne fut dévoilé qu’en 1986.
      *****************

      La centrale de Dimona est une centrale nucléaire située dans le désert du Néguev à environ 30 km au sud-est de Dimona en Israël. Depuis sa création, elle est probablement essentielle au développement du programme nucléaire israélien[réf. nécessaire]. Israle reconnait l’existence de ce site mais refuse de communiquer sur son supposé objectif militaire. Les informations sur ce site sont donc confidentielles.

      La construction débuta en 1958, avec une assistance française encadrée par les Protocoles de Sèvres. Le complexe a été construit en secret et en dehors du régime d’inspection de l’International Atomic Energy Agency. Le réacteur de Dimona a été mis en service entre 1962 and 1964, et produisit suffisament de plutonium pour équiper l’armée israelienne d’une bombe atomique avant la Guerre des Six Jours.

      De toutes les nations possédant l’arme nucléaire ou faisant l’objet de soupçons très importants à ce sujet, l’état d’Israël a toujours maintenu un flou stratégique sur sa capacité à utiliser l’atome à des fins militaires. Le bureau aux affaires technologiques du congrès américain ((en) OTA) a classé Israël comme un pays possédant un arsenal chimique et un programme d’armes biologiques non déclarés dans une étude des risques de prolifération. À l’inverse, cela n’a jamais vraiment été le cas considérant les activités civiles, à l’exemple des coopérations internationales mises en œuvre à la centrale nucléaire de Nahal Soreq.

      Les révélations de l’ancien technicien Mordechai Vanunu sur l’arsenal stratégique militaire, en 1985, dans les colonnes du Sunday Times britannique, n’ont rien changé à la donne : ni confirmation, ni infirmation de l’information. Dès lors, la majorité des données disponibles émane de services de renseignement ou de groupes d’étude étrangers, sans pour autant prétendre à la certitude complète.

      En 2009, le site nucléaire de Dimona est probablement la pièce maîtresse de la recherche militaire israélienne dans le domaine de l’atome.
      *************
      ne alliance sacralisée dès 1956 avec la crise de Suez, durant laquelle Israël appuya son allié européen contre l’Égypte. En récompense de ces liens étroits, la France fournit très discrètement à Israël la technologie pour construire un réacteur dans la région de Dimona, qui entrera en fonction entre 1962 et 1964. Celui-ci est est considéré, par une grande partie des experts, comme un site de fabrication d’armes nucléaires. Le gouvernement israélien s’est toujours refusé à tout commentaire sur le sujet, s’en tenant à une politique d’ambigüité délibérée. Parallèlement à la construction du site de Dimona, à laquelle des ingénieurs français ont participé, des scientifiques israéliens sont soupçonnés d’avoir été conviés à participer aux essais nucléaires français dans le désert algérien.

      Répondre
      • avatar
        26 mars 2011 à 22 10 36 03363
        Permalink

        Bonjour Gaetan,

        Kadhafi fait référence à David Ben Gourion, premier ministre d’Israel de 1955 à 1963, démissionnaire suite au scandale de l’Affaire Lavon.

        « le Mossad israélien a été un joueur de première importance (et critique) dans les coulisses de la conspiration d’assassinat de JFK. Grâce à ses ressources très vastes et à ses contacts internationaux dans la communauté du renseignement et du crime organisé, Israël avait les moyens, il avait l’opportunité, et il avait le motif de jouer un rôle de premier plan dans l’un des plus grands crimes du siècle – et il l’a fait « . Michael Collins Piper: Final Judgment (1993)

        DG

        Répondre
        • avatar
          27 mars 2011 à 11 11 07 03073
          Permalink

          Merci à vous deux.
          Je me souviens vaguement de Ben Gourion. Pour le reste, je suis encore dans les vaps…
          Mais ça s’éclaircit…
          🙂

          Répondre
      • avatar
        27 mars 2011 à 0 12 40 03403
        Permalink

        Un article de Haaretz rapportait les propos de Khadafi: « Mossad Killed JFK » (Piper s’est fait un nom avec son opus sur l’assassinat de JFK). Khadafi disait à l’époque que « Obama a peur d’être assassiné par le Mossad comme ils ont tué JFK » (car à l’époque, Obama tenait un discours assez critique envers Israël, dénonçant le refus d’Israël de se soumettre aux inspections nucléaires, mais ce n’est plus le cas.)

        Répondre
  • avatar
    27 mars 2011 à 11 11 54 03543
    Permalink

    ***ALERTE***

    Les niveaux de radiations (rayonnement) dans la centrale n°2 sont 10 MILLIONS fois plus élevés que la normale.

    Voir cette source pour un bon résumer et différentes sources confirmant cela:

    Nuclear Radiation Alert – Japan Nuclear Radiation Levels Hit 10 Million Times Normal

    Remarquez les commentaires concernant les matériaux qui sont seulement crées par une fission nucléaire sont maintenant trouvés dans la centrale.

    Cela signifie une chose ou deux:

    Soit que les coeurs des réacteurs sont maintenant confirmés comme étant rompus et percés, et/ou que les crayons de combustible dans les réacteurs et dans les piscines d’entreposage de combustibles utilisé/irradié sont en train de fusionner de façon incontrôlée.

    Étant donné les niveaux de radiations en fulgurante augmentation, on peut conclure que c’est fort probablement la deuxième option qui se produit présentement: un fusion nucléaire.
    Mais il est aussi fort probablement que les enceintes de confinement ont des brèches aussi.

    C’est catastrophique.

    Ça va bien aller.

    10 Million Times Normal Level of Radioactivity in Water at No.2 Reactor

    Multiple news reports have indicated that radiation levels in the water at the Fukushima nuclear power plant reactor #2 have risen to 10 million times the normal level.

    “It is highly likely the fuel rods have been damaged and high levels of radioactive materials leaked in the water,” said Naoto Sekimura, professor of atomic energy at Tokyo University. “I believe the leak is coming from the pipes and valves,” reported majiroxnews.com

    NHK has reported that reactor #2 is breached similar to 1 and 3. That’s right, it is now being reported that all three reactors are breached. To what level they have been breached is unknown at this time.

    Radiation levels in the water at the Fukushima nuclear power plant reactor #2 have risen to 10 million times the normal level.

    This prompted the plant to order all workers to evacuate the building. Reports have indicated that the spent fuels rods may be damaged.

    Extreme radiation detected at No.2 reactor

    NHK

    The company says the latest reading is 10-million times the usual radioactivity of water circulating within a normally operating reactor.

    TEPCO says the radioactive materials include 2.9-billion becquerels of iodine-134, 13-million becquerels of iodine-131, and 2.3-million becquerels each for cesium 134 and 137.

    These substances are emitted during nuclear fission inside a reactor core

    The company says the extremely contaminated water may stem from a damaged reactor core, and are trying to determine how the leakage occurred.

    MSNBC – Radiation 10 million times normal at Japan nuclear plant

    Radioactivity in water at one earthquake-crippled Japanese nuclear reactor soared to 10 million times its usual level Sunday, prompting the plant operator to evacuate workers, local media reported.

    The report about Fukushima Dai-ichi reactor Unit 2 came as Tokyo Electric Power Co. workers were grappling with how to remove and store highly radioactive water pooling there and in two other troubled units.

    TEPCO spokesman Takashi Kurita told reporters Sunday that leaked water in Unit 2 measured at 1,000 millisieverts per hour. That’s 10 million times higher than the radioactivity level when the reactor is operating normally

    Chief Cabinet Secretary Yukio Edano, speaking Sunday on TV talk shows, said the radioactive water is « almost certainly » seeping from a reactor core.

    Nuclear Radiation Alert – Japan Nuclear Radiation Levels Hit 10 Million Times Normal

    All the nuclear experts who have said everything is fine is wrong. This is absolutely devastating news coming across the wires as we speak.

    Flash: Japanese Nuclear Radiation Levels at Fukushima 10 million times normal

    Details are very limited at this point except an emergency evacuation at the nuclear power plant has been ordered. Follow the link above for the latest on this story.


    Japan Nuclear Radiation Alert: Levels 10 Million Times Normal

    Répondre
    • avatar
      27 mars 2011 à 12 12 56 03563
      Permalink

      L’opérateur de la centrale de Fukushima vient d’annoncer qu’ils avaient fait une erreur de mesure et que ce n’est pas 10 millions de fois plus élevé que la norme, mais « seulement » 100 000 fois plus élevé. Ils s’excusent pour cette erreur ayant alarmé le reste du monde.

      Tout va bien maintenant, ça va aller comme sur des roulettes.

      Je suis soulagé!

      En réalité, rendu à ce point-ci, on ne peut faire confiance à quoique ce soit provenant de TEPCO, du gouvernement japonais, américain et les autres, ou quiconque étant relié à l’industrie de l’énergie nucléaire. La moitié des experts ne font qu’essayer de deviner ce qui se passe et l’autre moitié ment à profusion.

      Japan says very high radiation reading at reactor was wrong
      http://www.reuters.com/article/2011/03/27/us-japan-quake-idUSTRE72A0SS20110327

      Radiation in the water was a still worrying 100,000 times higher than normal, rather than 10 million times higher as originally stated, Muto said.

      The operator of Japan’s stricken Fukushima Daiichi nuclear plant said on Monday a very high radiation reading that had sent workers fleeing the No. 2 reactor was erroneous.

      Tokyo Electric Power Co. (TEPCO) vice-president Sakae Muto apologized for Sunday’s error, which added to alarm inside and outside Japan over the impact of contamination from the complex which was hit by an earthquake and tsunami on March 11.

      Radiation in the water was a still worrying 100,000 times higher than normal, rather than 10 million times higher as originally stated, Muto said.

      « I am very sorry…I would like to make sure that such a mistake will not happen again. »

      Répondre
      • avatar
        27 mars 2011 à 13 01 15 03153
        Permalink

        Entre 10 millions et cent milles, il me semble que pour des scientifiques la marge est ÉNORME non?

        DG

        Répondre
        • avatar
          27 mars 2011 à 13 01 23 03233
          Permalink

          à mon avis c’est de la foutaise.
          On a bien annoncé ici au Canada qu’ils étaient à recalculer et qu’ils ne pouvaient donner d’information pour le moment.
          Ensuite on annonce 100,000 laissant croire à une simple erreur de décimale??? Voyons donc c’est pas sérieux.
          Les médias, le polique et le financier n’arrivent pas à tout faire de concert, voilà la raison du silence médias depuis cinq jours.

          Répondre
  • avatar
    27 mars 2011 à 13 01 08 03083
    Permalink

    François,
    Les médias ici annoncent que TEPCO a annoncé avoir fait une erreur dans les calculs et qu’ils sont maintenant à tout recalculer MAIS ils n’ont donné aucune information sur l’ampleur de l’erreur.

    Tout est opaque sur les informations depuis quelques jours et avec cette annonce, ce matin, de 10 millions de fois supérieur à la normale , les autorités réalisent que la panique commencent à s’emparer des Japonais.
    Est-ce la raison pour annonçer une erreur?

    Un vrais cafouillis de scientifiques; pour faire cette annonce ce matin n’avaient-ils pas réalisé l’ampleur de l’annonce et refait les calculs avant la médiatisations???
    C’est d’un ridicule et ça ne ressemble pas à la rigeur scientifique nippone habituelle; IL Y A DU POLITIQUE ET FINANCIER LA-DESSOUS. (du privé qui se fout des citoyens du monde)

    DG

    Répondre
      • avatar
        27 mars 2011 à 13 01 27 03273
        Permalink

        C’est clair que c’est louche. J’ai corrigé par soucis de rapporter les sources officielles, mais c’est évident qu’il y a de la panique, surtout au Japon, et il faut calmer les gens. Dans les nouvelles télévisées du Japon, ils ont dit que les machines à mesuré affichaient des taux de radiation tellement élevés qu’ils dépassaient les limites des instruments! Alors comment peuvent-ils savoir si c’est 100 000 fois ou 10 millions de fois plus élevé???

        C’est pour ça que je disais qu’à ce point-ci, on ne peut plus faire confiance à ce qu’ils disent.

        C’est juste hallucinant.

        Répondre
        • avatar
          27 mars 2011 à 14 02 06 03063
          Permalink

          En revanche, l’annonce d’un taux mesuré de “1.000 millisieverts par heure ” dans l’eau retrouvée au sous-sol de la salle de la turbine est exact, a assuré Tepco.
          http://www.france-info.com/monde-japon-2011-03-27-la-forte-hausse-de-la-contamination-a-fukushima-une-erreur-selon-524809-14-517.html

          Le 24 mars 3 employés ont été évacués et deux transportés à l’hôpital pour irradiation élevé et brulures au pieds. Le taux mesuré était de 180 millisieverts.
          On est donc passé de 180 par heure à 1000 par heure en 3 jours. (a assuré Tepco)

          DG

          Répondre
          • avatar
            27 mars 2011 à 14 02 41 03413
            Permalink

            Est-ce dans le même bâtiment?

            Je ne suis pas sûr, mais je pense que c’est dans deux bâtiments différents.

          • avatar
            27 mars 2011 à 14 02 50 03503
            Permalink

            C’est clair. Rendu là, ce n’est que des chiffres astronomiques.

            Il y aurait normalement une alerte et des inquiétudes si les taux étaient 3 fois plus élevés que la norme. À 10 fois, on sonnerait surement l’alarme et des mesures de précaution devraient immédiatement être prises.

            Pis là, on se gratte la tête à savoir si c’est 100 000 fois ou 10 000 000 de fois plus radioactif que la norme! Ça ne veut plus rien dire, c’est carrément une catastrophe extrêmement grave et dangereuse, complètement hors de contrôle. C’est l’alerte générale mondiale.

            On va probablement assister à un exode de réfugiés japonais à l’intérieur et vers l’extérieur du Japon.

            Les bateaux cargo de plusieurs pays évitent maintenant les ports et les eaux maritimes du Japon. L’eau est contaminée et l’océan aussi.

            Ils vont manger et boire quoi, les Japonais??

          • avatar
            27 mars 2011 à 14 02 51 03513
            Permalink

            Au temps pour moi le 180 était dans le 3.
            Tout de même c’est pour illustrer la dangerosité entre 180 et 1000. De plus, le 2 était sous contrôle selon les médias et a même été le premier à avoir l’électricité et une première photo (à la lampe torchère) de l’intérieur.

            Le but n’est pas de dramatiser mais de signaler qu’on ne nous informe presque plus et quand on le fait c’est un chiffre paniquant qu’on s’empresse de réviser 9 heures plus tard à la Commission de sûreté nucléaire du Japon.

          • avatar
            27 mars 2011 à 14 02 55 03553
            Permalink

            à la demande* de la Commission de sûreté nucléaire du Japon.

  • avatar
    27 mars 2011 à 15 03 07 03073
    Permalink

    Les dernières images à vol d’oiseau de Fukushima. Ça fume beaucoup, regardez ça, vraiment pas un bon signe:

    Video of flyover of Fukushima Nuclear Power Plant 3/27/11

    Répondre
  • Ping : Ça va bien aller… | LA VIDURE

  • Ping : les nouvelles internationales « RodolphepilaertROOTS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *