CAPITALISME FINANCIER, MANAGEMENT ET DÉCADENCE

GILLES BONAFI

J’ai estimé qu’il était de mon devoir de prendre beaucoup de peine pour aboutir finalement à une conclusion paradoxale : le capitalisme est en voie d’être tué par ses réussites mêmes.Josef Schumpeter, 1942

Cette sentence de l’économiste Joseph Schumpeter dans son ouvrage Capitalisme, socialisme et démocratie, publiée en 1942, prend une résonance toute particulière aujourd’hui.

Le capitalisme financier, devenu un Deus ex machina incontrôlable, détruit lentement mais sûrement toute structure sociale en inversant les valeurs. En effet, l’économie n’est plus au service de l’homme, l’homme est même devenu son esclave.

La Mise à mort du travail, est un documentaire exceptionnel de Jean-Robert Viallet (2009) qui nous plonge au coeur des méthodes de management actuelles.

Voici donc une vidéo ESSENTIELLE qui permet de comprendre comment nous avons pu en arriver là.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=LaWW5365eXE

Gilles Bonafi

2 pensées sur “CAPITALISME FINANCIER, MANAGEMENT ET DÉCADENCE

  • avatar
    29 novembre 2012 à 11 11 14 111411
    Permalink

    v Tant que le capitalisme était régi par des lois et soumis a des contrôles gouvernemental empêchant les détenteurs de capitaux d’avoir trop de pouvoir, ce système était construtif/évolutif. Hélas tout as changé avec l’union de puissances monétaire s’étant associées pour changer les loi les empĉhants d’acquérir des pouvoir démesurés. Et c’est via le 4e pouvoir qu’ils y sont parvenu en concentrant les organes médiatiques entre leur mains. Ils ont pu ainsi faire élire des gens avec comme mandat de changer les lois les empĉhants d’acquérir plus de pouvoir sur l’humanité.

    ref. : Journal Mainmise, juillet ’74(dernière édition) Deux pages et demi sur « LA COMMISSION TRILATÉRALE DES États-unies « , sa constitution et ses objectifs qui seront mis en place par Mr Peanut, Jimmy Carter, alors peu ou pas connu du tout et qui accèdera a la présidence des U.S suite a une campagne médiatique sans précédent .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *