Ces juifs qui soutiennent la reconnaissance de la Palestine par l’Onu (« Aux traîtres ! »)

Communiqué du Parti communiste israélien : « L’appel palestinien à l’Onu, lancé le 20 septembre, pour que soit accordé à la Palestine le statut officiel d’Etat-membre, élève la campagne pour l’indépendance de la Palestine à un autre niveau. Bien que la reconnaissance par l’Onu d’un État palestinien dans les frontières du 4 juin 1967 ne signifie pas la fin de l’occupation israélienne, il s’agit néanmoins d’un pas politique important dans cette direction. L’adhésion de la Palestine à l’Onu contribuera grandement aux efforts pour mettre un terme à l’occupation et pour instaurer une paix juste entre Israël et Palestine. (…) Le Bureau politique du Parti communiste d’Israël réaffirme que c’est le droit naturel du peuple palestinien que de fonder son propre État, de le faire reconnaître internationalement et de se voir accordée l’adhésion pleine et entière à l’Onu. Ce droit s’appuie également sur le plan de partition de l’Onu du 17 novembre 1947, sur d’innombrables résolutions de l’Onu et sur la déclaration du président Obama en 2010, concernant la fondation d’un État palestinien en septembre 2011. Le Bureau politique appelle les organisations du Parti et la Jeunesse communiste d’Israël à prendre une part active aux actions publiques organisées par les organisations pour la paix visant à soutenir la déclaration d’un État palestinien indépendant et à faire pression sur ceux qui refusent sa reconnaissance, l’administration Obama et le gouvernement Netanyahu, afin qu’ils soient contraints de changer d’avis. »

Il y a aussi l’Union juive française pour la paix (UJFP), dont le communiqué est encore plus fort ! Jugez plutôt : « En 63 ans et plus de catastrophe (Naqba), le peuple palestinien vit dépossession, expulsions, discriminations, épuration ethnique… et a payé de dizaines de milliers de morts sa résistance à l’établissement d’un Etat colonial sur le territoire de la Palestine historique. Bénéficiant d’une totale impunité de la part d’une communauté internationale qui ne fait rien pour obtenir que s’applique-là le droit international et les résolutions des Nations Unies, Israël est engagé dans une annexion totale. Oslo n’a jamais initié un processus de paix, mais le gouvernement israélien découpe la Cisjordanie en plusieurs bantoustans enfermés derrière un mur de la honte, et inflige à la bande de Gaza un blocus meurtrier. Aujourd’hui, l’Autorité palestinienne de Ramallah, forte du soutien de nombreuses organisations de la société civile palestinienne, se propose de déposer à l’Onu par le biais de l’OLP, qui y a un statut d’observateur, une demande d’admission de l’Etat de Palestine comme 194ème Etat membre, dans les frontières de la ligne d’armistice de 1949 («les frontières d’avant 1967») avec Jérusalem Est pour capitale. Cette demande a le soutien de la grande majorité des Etats membres, et les sociétés civiles européennes soutiennent ce droit du peuple palestinien à un Etat. Mais elle doit passer par l’accord préalable du Conseil de sécurité, où le gouvernement américain a annoncé qu’il exercerait son droit de véto, bien que celui-ci soit illégal. Colère et inquiétude du gouvernement Netanyahou, qui craint qu’une telle reconnaissance le gêne un tant soit peu dans la poursuite de ses projets de colonisation. L’Union juive française pour la paix soutient la demande palestinienne, considérant, avec le Collectif national pour une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens, qu’une telle admission serait un signe important envoyé aux Palestiniens du monde entier sur la reconnaissance du droit à l’autodétermination du peuple palestinien, à la société israélienne que ses gouvernements isolent de plus en plus, aux gouvernements européens et états-unien qui continuent de soutenir le régime israélien. (…) L’UJFP appelle tous ses membres et sympathisants à participer aux manifestations des 20 et 21 septembre à Paris et dans un grand nombre de villes de France en soutien au peuple palestinien et à ses droits, en particulier dans le contexte des menaces de la violente répression que Israël, l’armée, les colons organisent contre les manifestations attendues dans les Territoires Occupés Palestiniens. »

A lire aussi sur le même sujet, Négociations de paix avec Israël : les Palestiniens condamnés aux bantoustans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *