Commission d’inquisition sur le Printemps Erable

Le 8 mai 2013 le gouvernement péquiste a annoncé sa «commission spéciale d’examen», à huis clos et sans pouvoir de contrainte (pour l’instant), visant à faire la lumière sur les «événements du Printemps érable». Le mandat de la commission comporte quatre volets: «Analyser les circonstances des manifestations et des actions de perturbation». «Déterminer les facteurs qui ont contribué à la détérioration du climat social et évaluer les impacts». «Dégager des constats», et ensuite formuler des recommandations.

La commission d’enquête spéciale sur le «Printemps érable» qui donnera à un ex-péquiste-ex-ministre de la justice la mission d’espionner les mouvements étudiants, les mouvements de dissidents, les groupes anticapitalistes afin de découvrir leurs secrets d’organisation et compromettre les syndicats. Quels secrets demandez-vous ? Aucun de ces  groupes de militants étudiants ou de partisans opposants n’a été financé par Moscou, Pékin, le péril-Rouge, la mouvance Islamiste (Harper nous l’aurait dit).

Le Ministre de la Police et le gouvernement péquiste-nationaliste veulent savoir comment des jeunes «casseurs» s’y sont pris pour motiver, embrigader, enrégimenter et «forcer» des milliers d’étudiants et leurs parents, ainsi que des centaines de milliers de citoyens à se battre pendant si longtemps contre le gouvernement au point que l’État des riches a reculé et a été obligé d’ accéder aux demandes des enragés.

Le porte-parole de la Coalition sans avenir caquiste de rajouter : «Pensez-vous que les gens du Black Bloc vont accepter de venir parler? Et les gens qui ont infiltré le mouvement étudiant ?», a lancé l’ex-flic Jacques Duchesneau. Et le matricule 728 et les grenadiers de Victoriaville, et les flibustiers assassins du SDF devant l’Hôpital ainsi que de l’employé qui pédalait par là et les limiers excités qui ont matraqué à la fête du Grand Prix du Canada, quand entendrons-nous tous ceux-là à la télévision Ti-Jacques ex-chef-de-police déchu – ex-candidat à la mairie déçu ?

Robert Bibeau

Une pensée sur “Commission d’inquisition sur le Printemps Erable

  • avatar
    10 mai 2013 à 19 07 45 05455
    Permalink

    Preuve que Paulin Marois est contre la souveraineté du peuple québécois de décider de quel type de société leur avenir sera fait. Des péquistes vont m’en vouloir mais il est temps de se réveiller et de voir le PQ pour ce qu’il est réellement.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *