Côte d’Ivoire – Appel au combat de Marie Antoinette Singleton

 

Marie-Antoinette Singleton / Rémi Sulmont

Marie Antoinette Singleton-Ehivet, belle-fille du président sortant ivoirien Laurent Koudou Gbagbo, très offensive, était sur les antennes de la radio camerounaise pro-Gbagbo, installée au Canada, Cameroonvoice. Dans l’émission intitulée « Sans Détour » et goupillée par Christian Mousampa, elle fustige le nouveau pouvoir en place en Côte d’Ivoire, et s’engage visiblement à se battre.

C’est assez hallucinant comme interview. Dans son combat, la fille Gbagbo fait des révélations assez surprenantes. Peut-on croire à ce qu’elle dit ? Sans prendre position, cette interview est importante sur plusieurs points. Tout d’abord, la rumeur selon laquelle sa mère aurait été violée est fausse. Elle l’aurait dit. Dans un deuxième temps, il a été dit que la famille Gbagbo, récemment libérée, avait été mise en résidence surveillée quelque part à Abidjan. Dans sa sortie, la fille de Simone Gbagbo révèle plutôt que les membres de sa famille ont été conduit au village de sa mère.

Elle récuse aussi le fait que, Alassane Dramane Ouatarra soit le président des Ivoiriens. Pour elle, il y a vacance du pouvoir et ce dernier devrait revenir au président de l’Assemblée nationale, Mamadou Koulibaly. Or, une contradiction vient émaillé sa diatribe, lorsqu’elle parle de coup d’État. Ainsi, pourquoi donc mettre en avant le fait que le président Gbagbo doit signer un document reconnaissant Ouattara comme président ? La vice-consul de l’Ambassade ivoirienne aux États-Unis, dont on voit la villa en dessous, est dans son rôle teinté de messianisme mais, on la comprend…



Voici deux heures d’émission, à suivre jusqu’au bout. Très passionnel parfois, lors des interventions des auditeurs, j’ai bien ri, de bon cœur.

Villa de Marie-Antoinette Singleton à Washington

Interview de Marie-Antoinette Singleton, fille du président Gbagbo from Nzwamba Simanga on Vimeo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *