Côte d’Ivoire – Charles Bla Bla Goudé en fuite

Charles Bla Bla Goudé 

Dernière minute: Charles Ble Goudé se serait réfugié à l’ONUCI. Il serait intéressant de revoir ses discours contre l’institution onusienne pour bien rigoler.

A n’en pas douter, la primauté militaire est entrain de faire le poids en Côte d’Ivoire. Ne pas avoir les moyens de sa politique et oser braver tout, pire, en narguant les autres, c’est être fou. A ses dépends, le pauvre Charles Bla Bla Goudé, est probablement entrain de le comprendre dans son exil doré de Luanda où, il se serait réfugié…Trop de bla bla chantait la sublime Princess Erika…


Finalement, sa parade folklorique et ridicule organisée samedi dernier à Abidjan devant le palais présidentiel aura accouché d’une souris. Tout d’abord, on a appris que les « jeunes patriotes », dans leur grand ensemble, avait finalement refusé de porter l’uniforme, sachant qu’ils allaient être simplement des chairs à canons, tout comme nos pauvres tirailleurs sénégalais.

Les perspectives aujourd’hui, en Côte d’Ivoire, sont obscures. Les loups d’hier, avec une arrogance abyssale, sont donc entrain de fuir, les uns après les autres. Normal : on peut mourir pour son pays, mais pas pour un illuminé qui mène sa barque dans les abîmes, alors qu’il est entrain de la voir tanguer depuis des mois : cessation de paiement, faiblesse militaire et isolement international.

Un ami sur Facebook me disait tantôt que je jubile. Que nenni ! Je n’ai jamais soutenu un camp et par conséquent, de voir que le pays ne sera pas réconcilié me fait mal au cœur. J’ai mal pour la Côte d’Ivoire, ce pays que j’aime et où je devais me rendre en février dernier. De voir que dans toutes les villes prises par les pro-Gbagbo la population jubilait, c’est simplement que la majorité silencieuse voulait vivre en paix et refusait de mourir pour rien, qui, en participant à des appels aux villes mortes, qui, en protestant contre le pouvoir usurpé de Laurent Gbagbo etc.

On pensait que le « vaillant » Charles Bla Bla Goudé allait reprendre les choses en main après la défection du général Philippe Mangou. Peine perdue. Que vont donc devenir les jeunes patriotes qui, sous son impulsion avaient un permis de tuer tout ce qui ressemblait à un pro-Ouatarra ?

C’est probablement la fin des patates, en attendant la reddition de leur champion Laurent Koudou Gbagbo qui, rappelons-le aux amnésiques, s’est maintenu au pouvoir en 2002, parce que la Force Licorne qu’il brocarde aujourd’hui, s’était interposée en empêchant les Forces nouvelles de Guillaume Soro, le premier ministre ivoirien, de prendre Abidjan. Aujourd’hui, Abidjan est encerclé et est devenue une souricière. Qui pourra encore sortir ? Les caciques du pouvoir envahiront toutes les ambassades sur place sans doute, pour échapper aux Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI). Les soldats français se sont positionnés à proximité de habitations des Français et, plusieurs généraux ont déposé les armes en se ralliant à Alassane Dramane Ouatarra qui a donné un ultimatum à Laurent Gbagbo de se rendre dès 21h donc, il y a 40mn heure française je crois car, ici à New York, il est 15h06. il a  garanti que son intégrité physique ne sera pas atteinte.

La dernière danse de Laurent Gbagbo !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *