Côte d’Ivoire – Clap de fin pour Laurent Gbagbo

Les exaltés sont tombés. La propagande est finie. Le clan est donc divisé, les prophètes de malheur vont voir leurs fidèles partir de leurs Eglises mensongères, plus guidées par l’argent qu’autre chose.

Les forces fidèles à Alassane Ouattara, les Forces républicaines de Côte d’Ivoire viennent de prendre la résidence du président ivoirien sortant Laurent Gbagbo, appuyées par les forces françaises qui sont plus que jamais entrées dans la guerre comme nous l’annoncions hier. C’est le porte-parole du gouvernement Ouatarra qui vient de  l’annoncer. Quant à Laurent Gbagbo, personne ne sait s’il était à l’intérieur de sa résidence. L’étau se resserrant ainsi sur lui, au lieu d’envoyer à la mort des centaines de personnes, il devrait plutôt se rendre s’il n’est pas à l’heure où je boucle ces lignes, déjà tué.  Toujours est-il que, le sortant ivoirien ne pourra rien faire face à la force de frappe ONUCI-LICORNE-FRCI.

Le camp Gbagbo était donc entre trois feux. Qu’est-ce qui a donc conduit cet homme au suicide ? Certains parlent de sa foi évangélique plutôt extrémiste. Oui, on parle toujours des islamistes mais, jamais des extrémistes chrétiens. Si Abidjan m’était conté, ce fut aujourd’hui Wako. Laurent Gbagbo voulait devenir le nouveau David Koresh mais, il n’a pas réussi semble-t-il. L’éléphanteaux est tombé comme un fruit pourri, par sa faute propre.

Ainsi va la vie ! A trop tirer sur la corde, elle a fini par lâcher. Il ne peut s’en prendre qu’à lui-même. Les mensonges sur sa soi-disant légitimité après qu’il ait voulu voler l’élection présidentielle du 28 novembre dernier et la forfaiture de sa Cour gbagbotionnelle ont pris fin. Tout ce que je souhaite pour la Côte d’Ivoire c’est la paix. Que le président légitime, qui sera dans les heures prochaines dans son fauteuil gagné de haute lutte, élu par la majorité des Ivoiriens ne procède pas à la chasse aux sorcières.

L’intervention française que je dénonce aura au moins évité un bain de sang. Les zélateurs du mensonge, de l’esbroufe et de la falsification en sont donc pour leurs frais. Engager un bras de fer sans toutefois avoir les moyens de sa politique relève de la psychiatrie, n’en déplaise aux esprits chagrins qui ont choisi le mauvais cheval. Le zèle a donc ses limites. Le Très-Haut que proclament haut et fort les mythomanes est plutôt un Dieu de vérité. C’est tout.

Quelle fin triste ! Regardez les vidéos en dessous pour vous rendre compte de ce que la folie peut faire faire aux gens. Simone Gbagbo, l’un des faucons de l’ancien régime parle du « bandit » Ouatarra, insulte la France, l’Amérique, l’ONU etc. Elle justifie même le fait que les femmes que ses escadrons de la mort violaient… le voulaient. C’est dire. Bye bye Laurent Koudou Gbagbo…le messianique, le miracle n’aura pas lieu. Enfin, s’il y a reddition puisque la folie est là.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *