Côte d’Ivoire – Laurent Gbagbo l’ennemi des Ivoiriens.

TRIBUNE LIBRE DE PROSPÈRE YAO KONAN

Je suis meurtri, estomaqué et énervé, quand je vois ce que Laurent Koudou Gbagbo a fait de mon pays, de notre pays, de la belle Côte d’Ivoire. Aujourd’hui, on sait peu à peu le mal que cet homme et ses affidés ont fait à notre pays, mon pays, la belle Côte d’Ivoire. On découvre, les yeux exorbités, le mal considérable qu’il a causé à mon pays, notre pays, la belle Côte d’Ivoire.

J’accuse Laurent Gbagbo d’avoir usurpé le pouvoir de mon pays, de notre pays, la belle Côte d’Ivoire qu’il a dirigé durant 10 ans. Son illégitimité a duré 5 ans, parce qu’il refusait d’organiser des élections. 10 ans au pouvoir, sans au moins construire une seule route, un seul hôpital, une seule école, une seule université. Rien. Au contraire même, il a préparé la guerre qu’il a perdu. Il a préparé les élections qu’il a aussi perdu…

J’accuse Laurent Gbagbo, d’avoir trompé tous les Ivoiriens, d’avoir envoûté ses proches par des pratiques mystiques alors qu’il se disait chrétien. Et que dire e cet homme qui, un jour à la télévision, affirma que ce ne sont pas seulement ses proches qui se sont enrichis sous sa présidence, mais les autres aussi. J’ouvris les yeux à ce moment-là. Aujourd’hui, ceux qui disaient haut et fort qu’ils mettent au défi quiconque fournira une preuve d’un compte à l’étranger, sont déshabillés ou déstabilisés car, la plupart ont été trompés par Laurent Gbagbo qui a placé plus de 55 millions d’euros en Suisse…en son nom et non de la Côte d’Ivoire. Quoi penser encore ?

J’accuse Laurent Gbagbo d’avoir corrompu avec des espèces sonnantes et trébuchantes, certains Africains dits intellectuels, pour la plupart des Camerounais: Calixthe Beyala, Gaston Kelman, Celestin Monga et Achille Mbembe. Ces derniers ont ridiculisé le Cameroun, faisant montre de la faillite de l’intellectualisme camerounais. Ils ont pris fait et cause, dans une guerre inter-ethnique et anti-coloniale par procuration en Cote d’Ivoire. Les mêmes sont aujourd’hui aux abonnés absents dans leur propre pays, où un homme, Paul Biya, est président depuis 30 ans, sans partage.

J’accuse Laurent Gbagbo d’avoir trompé la jeunesse. Ces soi disant « compatriotes » dans lesquels j’ai failli m’enrôler, heureusement que je m’étais rendu ici en France. Personne ne leur a montré le chemin, le vrai, celui de la connaissance. Au contraire, ils ont été élevés dans la haine de l’autre, la drogue, la propagande, pour quelques billets de…CFA dévalué. La seule vraie alternative qu’on leur a proposé, ce fut à la fin du règne de ce foi à lier de Gbagbo: intégration dans l’armée, pour combattre les « rebelles » , les « étrangers… Burkinabé ». Rien que ça, après des années à mille francs de récompense, à chaque manifestation. Quelle folie !

J’accuse enfin Laurent Gbagbo, d’être à l’origine de la situation qui a prévalu hier, et qui prévaut encore aujourd’hui dans mon pays, notre pays, la belle Côte d’Ivoire. Entre vol, gabegie, propagande mensongère, tuerie, escroquerie, trafic d’influence, cet homme, Laurent Gbagbo, c’est le vrai ennemi des Ivoiriens. Il n’a jamais aimé la Côte d’Ivoire et sa place est là où il faut, à Korhogo… Il finira comme il commencé, dans les égouts de l’histoire…

Que Dieu bénisse notre pays, la Côte d’Ivoire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *