Côte d’Ivoire – Laurent Gbagbo pas encore mort

 

Gbagbo et Ouatarra

C’est assez surprenant. Il faut le signaler néanmoins, l’ancien président ivoirien qui est introuvable, a sans doute formé des hommes de poids auprès de lui. En effet, à l’heure où j’écris ces mots, les choses ne sont pas aussi faciles pour le clan Ouatarra. Selon nos informations, actuellement, même comme il va être difficile pour les Forces de défense et de sécurité (FDS) de se ravitailler, rien n’est pour l’instant perdu.

Un fauteuil pour deux

Alors que les pro-Ouatarra annonçaient avoir pris la télévision nationale RTI, il se peut qu’ils n’ont pas pu se maintenir pendant longtemps et que les pro-Gbagbo ont repris du poil de la bête. A confirmer. Néanmoins, elle n’émettrait pas actuellement et des techniciens s’activent pour faire repartir la machine.

Dans un autre ordre d’idées, malgré la prise semble-t-il de sa villa de Cocody, l’ancien chef de l’Etat n’était pas dans celle-ci. Il se peut donc qu’il se serait réfugié au palais présidentiel (quartier Plateau) que les pro-Ouatarra n’arrivent toujours pas à investir. Des tirs à l’arme lourde ont été entendus toute la journée et, semble-t-il encore, une arrivée de renforts venus du nord se précise. Il y aurait près de 50 cargos remplis de combattants pour l’assaut final d’Abidjan.

Acculé depuis 3 jours et la poussée éclair des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI), certains généraux restés fidèles à Laurent Gbagbo seraient entrain de bombarder l’antre d’Alassane Dramane Ouatarra, l’hôtel du Golf. Ce serait la pire des choses pour Laurent Gbagbo, qui ferait intervenir probablement la France après la réunion qui a eu lieu cet après-midi à l’Elysée. Au sortir de cette dernière, la France a demandé à Laurent Gbagbo de « se retirer immédiatement » du pouvoir. Un énième avertissement.

En conclusion, il va être dur de déloger cet homme, même comme une autre rumeur annonce qu’il s’est exilé au Bénin. Si c’est vrai, pourquoi donc ses milices combattent-elles ? Laurent Gbagbo a donc accepté de sortir par la petite porte, mort ou vif. Il ne pourra pas tenir, à moins que leurs prières ne se révèlent être inspirées de Dieu qui « combat pour la Côte d’Ivoire » disent ses partisans…

Affaire à suivre !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *