Côte d’Ivoire – L’épouse Gbagbo en fuite Sénégal

 

Nadiana Bamba

Non, il ne s’agit pas de Simone Ehivet Gbagbo mais de la sublimissime Nadiana « Nady » Bamba, aka « petite maman », 40 ans,  la seconde épouse musulmane de l’ancien président ivoirien. La seconde épouse de Laurent Gbagbo se serait installée à Dakar le 31 mars dernier, juste après l’entrée, à Abidjan, des militaires de l’actuel président ivoirien, Alassane Dramane Ouattara. Selon certaines indiscrétions, cette ancienne journaliste reconvertie dans les affaires, possèderait de nombreuses résidences ici et là, notamment à Dakar, au Sénégal, ou à Dubaï.

Elle aurait été aperçue dans un vol de la compagnie Fly Emirates, en partance pour Dakar, en compagnie de son fils qu’elle a eu avec Laurent Gbagbo, Koudou Gbagbo, 8 ans. Laurent Gbagbo l’avait épousé selon la tradition des Malinké. Elle a notamment œuvré à son rapprochement avec la communauté musulmane ivoirienne. Cette beauté ivoirienne est la fondatrice et PDG de l’agence de publicité « Cyclone » et du quotidien « Le Temps », journal pro-Gbagbo qui n’est pas encore réapparu après la chute de l’ancien président. D’ailleurs, la plupart des journaux qui soutenaient l’ancien régime sont encore en reconstruction, suite à des pillages et représailles disent les journalistes. il est aussi vrai que, certains regrettent leur acharnement anti-Ouattara. Ainsi, un journaliste qui a tenu à rester anonyme, affirme que le directeur de la publication de son journal leur avait dit de faire comme la RTI, organe de propagande gbagbiste en ces termes:« ne cherchez pas à être intelligents quand on vous demande d`être bêtes! ».

Après la controverse électorale du 28 novembre 2010, la star ivoirienne Alpha Blondy, depuis Dakar, le 26 décembre 2010, lors d’une conférence de presse, avait lancé un appel à Nady Bamba pour lui souhaiter joyeux noël mais aussi pour la prier de demander à son époux de se retirer. Il avait dit ceci: « Tous ceux qui font du bruit et du tapage vont abandonner ton époux quand ça va chauffer et ils ne seront pas avec lui à la Haye. Tout le monde lui ment et personne ne lui dit la vérité, car je ne parle pas au hasard et les mêmes qui crient sont ceux qui m’ont demandé de te parler car ils n’osent pas assumer ». Son appel semble être prémonitoire, vu les ralliements en cascade qui se font à Abidjan auprès d’Alassane Ouattara.

Simone et Nadiana se détestaient. Elles vouaient l’une et l’autre, une haine sans précédent. Viscéralement. La seconde aurait dit un jour: « Si elle est la première dame, moi, je suis la Grande dame », rapportent des témoins. La fille de Touba, au nord, aurait aussi dit à ses journalistes (Le Temps) de ne jamais montrer une seule image de Simone Ehivet Gbagbo, ajoutant simplement que si ça se faisait, un jour,  ce serait dans la page nécrologie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *