Côte d’Ivoire: retour des escadrons de la mort ?

Alerte rouge ? D’après l’ONU, de très graves manquements en matière de droits de l’homme sont entrain d’être constatés en Côte d’Ivoire. Est-ce le retour des escadrons de la mort ?

Selon Navi Pillay (photo), Haut Commissaire aux droits de l’homme de l’ONU, les violences en Côte d’Ivoire ont fait « ces trois derniers jours plus de 50 morts et plus de 200 blessés »,  s’inquiétant de « violations massives des droits de l’homme ».

Dans un communiqué, Navi Pillay dénonce également nombre d’enlèvements dont ont fait état des « centaines de victimes et membres de leurs familles ». Selon les témoignages, ces enlèvements dans les maisons sont commis « particulièrement la nuit, par des individus armés non identifiés en tenue militaire, accompagnés d’éléments des Forces de défense et de sécurité ou de milices ». « Les informations indiquent que les personnes enlevées sont emmenées de force dans des endroits de détention illégaux où elles sont gardées au secret et sans instruction. D’autres ont été retrouvées mortes dans des circonstances suspectes ». Pauvre Côte d’Ivoire ! Que faut-il penser ? Le pouvoir est-il aussi précieux qu’une vie humaine ?

Navi Pillay regrette que « la détérioration de la situation sécuritaire du pays et l’entrave à la liberté de mouvement du personnel des Nations unies aient rendu difficile toute enquête sur ces nombreuses violations des droits de l’homme constatées ». Où le bât blesse, ces enlèvements ne se feraient que dans les quartiers abidjanais favorables à Alassane Dramane Ouattara…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *