Côte d’Ivoire – Yopougon : ultime combat de Ouatarra ?

Yopougon surnommé Yop city ou encore Poy, est l’une des 13 communes du district d’Abidjan. Yopougon est la plus grande commune de la capitale économique ivoirienne. Située à l’ouest dans la zone géographique Abidjan nord, un peu excentrée, elle se trouve entre la forêt du Banco et la lagune ébrié. Yopougon qui s’étend sur une superficie de 153,06 km2 est peuplée d’environ 1 000 000 d’habitants, comporte 12 villages et 28 arrondissements. La commune est surtout connue pour la Rue Princesse. Célèbre artère où, un soir d’été, le président Laurent Koudou Gbagbo et le socialiste Jack Lang étaient allés se trémousser dans une boîte de nuit (Le King), après avoir fait une escale dans un maquis (gargote).

Alors qu’une opération de démantèlement de la dernière poche de résistance des forces pro-Gbagbo depuis hier-soir à Yopougon, des tirs d’arme lourde sont entendus à Abidjan dans le quartier, où les forces du président ivoirien Alassane Dramane Ouattara tentent de déloger des milicien, notamment, les derniers FDS à qui Laurent Gbagbo avait pourtant demandé de déposer les armes après son arrestation. Entre fortes détonations et combats de rue, les habitants se terrent chez eux, de crainte d’être victime d’une balle perdue.

Les forces fidèles à Alassane Ouatara, font du porte à porte, dans les zones qu’ils prennent, sans toutefois découvrir de caches d’armes et autres. Et là, une rumeur est entrain de faire son chemin comme depuis le début de cette crise postélectorale. Tandis qu’on apprend que le président Gbagbo, son épouse Simone et le pasteur Kone Mamadou Malachie ont été excommuniés par les instances de l’Église évangélique ivoirienne, maintenant, ce sont des soupçons qui pèsent sur certaines maisons de Dieu soupçonnées d’héberger ces miliciens.

Cette rumeur est d’autant plus dangereuse qu’on peut craindre le pire. Imaginez une attaque de ces lieux de culte. Que ne dira-t-on pas ? Que les militaires d’Alassane Dramane Ouattara, à majorité musulmans, sont entrain de vouloir nettoyer les chrétiens, après qu’ils aient été accusés d’épuration ethnique contre les grandes familles bété et la guéré. Une autre rumeur indique que le président Laurent Gbagbo sera rétabli le…24 avril par un miracle dont personne ne peut soupçonner la portée. Est-ce la raison pour laquelle les prières redoublent dans les Églises et que les forces pro-Ouattara craignent ?

Le Premier ministre kényan Raila Odinga, médiateur de l’Union africaine dans la crise ivoirienne, a suggéré mercredi que le président ivoirien Alassane Dramane Ouattara laisse partir en exil son prédécesseur et adversaire Laurent Gbagbo et forme un gouvernement d’union. je suis d’accord avec cette approche, qui pourra apporter la paix, une paix durable…La balle apparteitn aujourd’hui à Ouattara.

Que Dieu bénisse la Côte d’Ivoire !


Laurent GBAGBO et Jack LANG à la rue princesse par Mel-Essis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *