Deepwater : le pire est a venir

Voila maintenant plus de 2 mois que le pétrole fuit à gros bouillon à 1600 mètres de profondeur, dans le Golfe du Mexique. Il reste beaucoup d’inconnues, mais nous avons aussi des certitudes. Il semble bien que le pire soit à venir. L’action BP a perdu 50 % de sa valeur, et l’entreprise n’est pas à l’abri d’une faillite, laquelle aurait, on s’en doute, des conséquences sur l’économie de la Grande Bretagne. De plus, une tempête tropicale (…)


Tribune Libre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *