Déni de réalité : l’UMP est la secte des adorateurs d’Emile Coué

Quatorzième jour de grève du zèle illimitée en soutien au mouvement pour les retraites : voici plumedepresse-Matin.

« La majeure partie des Français a bien compris qu’on ne pouvait pas faire autrement » pour réformer les retraites, prétend Bernard Accoyer, président UMP de l’Assemblée nationale. « Je pense que les Français ont compris que la réforme des retraites était indispensable et nécessaire », déclare aussi Eric Woerth, ministre du Travail, des Magouilles et du Passage en force. « Les Français ont compris qu’il était nécessaire de travailler plus et plus longtemps pour pérenniser notre système de retraites », assène également Mathieu Soliveres, conseiller national des Jeunes Pop (bien gratiné encore, celui-là). Même litanie chez Georges Tron, villepiniste secrétaire d’Etat au Démantèlement de la fonction publique : « on n’est plus en 1995 parce que tous les Français ont compris que le système de retraites était menacé et savent que dans tous les pays qui nous entourent, dans une situation comparable, les gouvernements, souvent de gauche, ont fait des réformes similaires. Une fois que nous aurons voté la réforme, les Français sauront que c’était celle qu’il fallait faire, même si c’est difficile sur le moment. » Un autre ? Dominique Paillé, porte-parole de l’UMP « La raison est en train de l’emporter. Les Français ont compris l’intérêt de la réforme pour eux et pour l’équilibre du système des retraites. » Et encore un ! Laurent Wauquiez, secrétaire d’Etat à l’Aggravation du chômage : « on voit aussi que les Français ont compris que si l’on ne changeait rien, (…) la seule vraie inquiétude que l’on aura, c’est que l’on n’aura plus de retraite du tout. » En réalité, l’UMP est la secte, coupée du monde et des réalités, des adorateurs d’Emile Coué, inventeur de la méthode qui porte son nom, « forme d’autosuggestion censée entraîner l’adhésion du sujet aux idées positives qu’il s’impose et ainsi un mieux-être psychologique ou physique ». Mais ce n’est pas en répétant tous les matins et tous les soirs que les Français ont compris et acceptent votre réforme que ça en devient vrai. Parce que non, mille fois non, Messieurs les menteurs et manipulateurs : ce que les Français ont compris, c’est bien qu’il s’agit d’une contre-réforme antisociale ! « Avec 71% des Français qui expriment – selon un sondage CSA publié lundi dans Le Parisien/Aujourd’hui en France – de la sympathie envers le mouvement contre la réforme des retraites voulue par le gouvernement, le soutien aux opposants ne faiblit pas. Au contraire, il semble se consolider puisque, dans les précédentes enquêtes CSA, cet appui atteignait 62% le 7 septembre, 68% le 23 septembre, 71% le 2 octobre et 69% le 12 octobre. (…) 81% des 25-29 ans et 79% des 30-39 ans soutiennent ou sont en sympathie avec le front syndical qui s’oppose à la réforme. C’est le cas aussi, à 63%, des plus de 50 ans. » La manifestation d’aujourd’hui pourrait être la dernière. Ne cédez pas au découragement, à la résignation, à la lassitude, au pessimisme : ils n’attendent que ça ! Voilà pourquoi il nous faut encore retourner battre le pavé. Grève générale jusqu’au retrait total !

Soutenez Plume de presse

Cet article vous a intéressé ? L’info indépendante et gratuite ne nourrit pas son homme… Contribuez à faire vivre ce blog en vous acquittant d’une cotisation, même d’un euro. Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *