Des UMPistes musulmans contraignent Fillon à s’échapper d’un meeting par une porte dérobée !

Le 31 août dernier, notre billet s’intitulait Incitation à la haine raciale : plainte d’un élu… UMP ! Il y était question de deux membres du parti présidentiel de confession musulmane qui exprimaient bruyamment leur ras-le-bol. Eh bien le mouvement fait tache d’huile, comme en atteste la brève assortie d’un fichier son publiée sur le site de la radio RTL : « Des militants UMP manifestent contre François Fillon : François Fillon était samedi à la rentrée politique de l’UMP à Méjanes dans les Bouches-du-Rhône. Venu défendre la réforme des retraites et la politique sécuritaire du gouvernement, le Premier ministre a dû repartir par une porte dérobée. Et cela à cause d’une manifestation de musulmans qui demandaient à être reçus par François Fillon. Parmi les manifestants, des militants de l’UMP qui dénoncent les amalgames dont ils s’estiment victimes. » Pas facile en effet d’être musulman et d’appartenir à un parti qui agite les démons racistes, en établissant un lien entre immigration et insécurité, jetant ainsi la suspicion sur tout individu, même Français, ne correspondant pas « au prototype », comme disait l’ignoble Brice Hortefeux, ministre de l’Intérieur condamné par la justice pour injure raciale. Certains, donc, en ont assez que l’Union des Manipulateurs Populistes les prenne pour des cons, et le font savoir sans ambages en chahutant carrément le Premier ministre. Mais ce qui est valable pour les Français musulmans ou d’origine étrangère de l’UMP l’est aussi pour tous ceux qui n’appartiennent pas à l’oligarchie des grands privilégiés chouchoutés par le pouvoir, tandis que l’immense majorité tire la langue. Et plus généralement, comme en témoignent par exemple la ratification du traité de Lisbonne, resucée du Traité constitutionnel européen rejeté par les Français, la conversion en société anonyme de La poste, ou encore le vote hier de l’antisociale réforme des retraites, passée en force contre l’opinion du peuple exprimée par tous les sondages et près de trois millions de manifestants dans les rues, alors même que le président avait promis qu’il ne toucherait pas aux 60 ans et qu’il ne possédait pas de mandat pour le faire, sans compter les scandales d’Etat, affaires Tapie, Karachi et Bettencourt, l’UMP prend l’ensemble des citoyens de ce pays pour des cons ! Puissent-ils enfin le réaliser et s’unir dans une insurrection pour chasser ces imposteurs cyniques du pouvoir !

L’illustration provient du blog C’politic!

Mise à jour : Maurad Goual, l’élu marseillais à l’origine de la manifestation de Méjanes – le même qui a porté plainte contre le maire des Saintes-Marie -de-la-mer et l’UMP pour incitation à la haine raciale -, claque finalement la porte du parti.

Soutenez Plume de presse

L’info indépendante et gratuite ne nourrit pas son homme… Contribuez à faire vivre ce blog en vous acquittant d’une cotisation, même d’un euro. Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *